Fin de la MaJ le 13 juin 2017. en savoir + ♥️

Le n°2 du Weird Diary vient de sortir ! Direction → ici !

Pensez à favoriser les chamans et les humains : )

Partagez|

« When you're strange » - Razvan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité
Invité









profile
a little more ?

MessageSujet: « When you're strange » - Razvan Lun 4 Mai - 4:18


 
Razvan Gabriel Ceausescu  

« Quand le monde entier est contre toi, quel est le meilleur endroit où te réfugier ? La normalité. »



Nom : Ceausescu Prénom(s) : Razvan Gabriel Age : 25 ans. Nationalité/origines : Hongrois/Romain & Américain. date de naissance : 20.04.1990  lieu de naissance : Un petit village de Hongrie, non loin de Budapest. rôle officiel : Etudiant en histoire antique. Cherche un emploi à mi-temps. rôle officieux : Loup-Garou. Statut civil : Célibataire. Orientation sexuelle : Ca dépend de ses humeurs. Rue/Résidence : Gone Street. groupe : Weird Citizen.  avatar : Jackson Rathbone.  
Intelligent
Cartésien
Serviable
Poli
Ambitieux
Instable
Cynique
Timide
Nerveux
Pacifiste

what else about you ?

↳ Depuis sa première transformation, Razvan présente des troubles du comportement et des troubles psychotiques de plus en plus graves. Il a des sautes d'humeur, des crises de violence, devient brutal, extrêmement malveillant, parfois même abusif et bestial, impulsif. Il lui arrive d'entendre des voix, des bourdonnements, d'avoir des hallucinations, des idées obsédantes. Razvan se soigne et suit un traitement avec son psychiatres mais ça ne semble que retarder sa dégénérescence. Ses crises les plus graves surviennent la nuit où il change tout à fait de comportement. Il ne semble alors reconnaître personne et devient absolument odieux avec tout le monde.

↳ Tous ses sens restent en alerte en dehors de ses transformations. Il a plus particulièrement un odorat sur-développé. Son goût pour la viande crue est parfois terrifiante et ses crises de boulimie le poussent à errer dans les boucheries de la ville toutes les semaines. Razvan ne maîtrise absolument pas ses transformations et vit ses crises de démence de la même manière que ses transformations : Amnésie totale. Razvan fait une différence très nette entre lui et la Bête.

↳ Ex-geek avec de fâcheuses rechutes : Il est fan de sciences-fictions, de jeux-vidéos, de technologies, de comics,... Cette passion pille son porte-monnaie de manière inquiétante.

↳ Pacifiste par nature, Razvan tente toujours de trouver des solutions diplomatiques à ses problèmes et aux problèmes d'autrui. Comme Jésus, même lorsqu'il se fait frapper, il préfère se laisser faire plutôt que d'en venir aux mains. Beaucoup considèrent qu'il s'agit d'une forme de lâcheté. D'autre, de sagesse. Cependant, il lui arrive de craquer et de perdre le contrôle de ses troubles.

↳ Razvan fait une collection de thé. Ses placards en sont remplis et dès qu'il peut goûter à de nouvelles saveurs, il s'y jette corps et âme. Il ne supporte pas le café qui a tendance à le rendre nerveux et instable.

↳ Lorsque l'on demande à Razvan ce qu'il écoute comme musique, il répondra : De tout. C'est presque vrai. Il apprécie tous les styles mais n'écoute spontanément que des musiques punk, folk et rock. Plus rarement, métal.

↳ Razvan parle trois langues : Le Hongrois, le Roumain et l'Anglais. Cependant, lorsqu'il parle Anglais, il garde encore un accent très repérable d'Europe de l'Est. Il peut lire et écrire l'hébreux bien qu'il ne le parle pas couramment. Il connait également quelques mots de latin.  

↳ Le loup-garou est cinéphile. S'il n'est pas très lecteur (outre les comics et les œuvres mythologiques et antiques), il peut cependant parler des heures de films absolument inconnus du grand public et de nationalités diverses et colorées.

↳ Amoureux des animaux, Razvan a un chat du nom de Sir Perceval, chez lui. En Hongrie, il possédait avec sa mère deux chiens, trois chats, deux oiseaux, un lapin et une tortue. Malheureusement, après sa mort, il n'a pas put s'en occuper et les a distribué autour de lui.

↳ En plus de toute la culture geek, Razvan est un grand passionné d'histoires antiques, médiévales et mythologiques. Il a lu une bonne partie du Coran, de la Bible, a tenté de se mettre aux œuvres Homériques et connait le Cycle Arthurien sur le bout des doigts. Razvan voue une profonde admiration pour le personnage d'Ulysse.

↳ Razvan n'est pas du tout à l'aise avec les jeunes et les enfants. Il n'aime pas les câlins, ne sait pas leur parler et comment les aborder. Toutefois, il se sent beaucoup plus à sa place avec les adolescents. Pendant longtemps, il a affirmé détester les enfants, par pur goût de la provocation et surtout par frustration de ne pas savoir comment leur parler.

↳ Razvan fume de temps en temps, sans addiction aucune. Il apprécie juste le geste et l'effet. Il ne supporte pas qu'on vienne lui demander des comptes sur ses propres poumons. Il en va de même avec l'alcool ou certaines drogues qu'il peut tester pour le plaisir de pouvoir s'offrir ce luxe.

↳ Dessine comme une quiche. Ne sait jouer que quelques notes à la guitare. Chante absolument faux. Razvan ne semble pas avoir de talent particulier dans les arts. Cependant, il en est très sensible.

↳ La gourmandise est son défaut le plus exacerbé, bien devant la paresse. Cependant, c'est un étudiant sérieux et passionné par ce qu'il fait. De la même manière qu'il garde le contrôle sur sa ligne.



and your power ?
Razvan n'a jamais été préparé à ça. Razvan a toujours aspiré à une vie ambitieuse en Amérique. Les raisons qui l'ont poussés à rejoindre Weird Fall le déçoivent. Il n'est pas arrivé là grâce à sa seule volonté. C'est le Destin. C'est ironique et un peu vexant. Razvan ne s'est jamais fait mordre. Non. Son père, un illustre inconnu que sa mère dépeignait comme un héros lui a légué, à son départ, cette malédiction. Esclave de la Lune.

A sa première transformation - et même bien après sa troisième, Razvan n'avait toujours pas compris ce qui lui arrivait. Juste le sang, l'horreur, les cris dans sa tête et Dieu qui le regarde comme un inquisiteur qui va faire tomber le verdict de son jugement. Coupable. Razvan est né dans un village où la tradition et la religion côtoyait de très près la superstition. Ce milieu qui l'a toujours répugné devenait l'endroit idéal où se renseigner. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre sa malédiction. Et avec, toutes les questions qui suivirent. Suis-je un monstre ? Suis-je mauvais ? Que vais-je devenir ? Et ma famille ?

Razvan a toujours eut des sursauts d'humeur, des impulsions étranges que personne ne comprenait. Mais la Bête, qui a toujours été là, s'est mise à se réveiller. Razvan développa un comportement ambiguë et trouble. Son instabilité l'a rendu méfiant envers lui-même. Il a évité longtemps les humains, terrifié par sa propre nature.

Le jeune homme ne l'a pas encore accepté et cherche toujours un moyen de s'en guérir. Il semble que son esprit lui fasse une course contre la montre. Plus le temps passe et plus la Bête se manifeste au dehors de ses transformation. Elle est violente, mesquine, perverse. Elle le pousse aux retranchements les plus vils. Il n'est à Weird Fall que pour trouver un chaman qui pourrait l'aider dans sa quête, puisque la psychiatrie est impuissante. Et quelque part, espère rencontrer enfin son père, le seul parent qui lui reste et celui qui semblerait pouvoir le comprendre le mieux.

Transformé, Razvan est un grand loup humanoïde, une forme Crinos bien plus grande que la normale. Son pelage court est noir. Entièrement noir. Ses muscles sont secs, puissants. Si ses crocs ne sont pas proéminents, il compense par d'énormes pattes griffues. C'est un animal absolument belliqueux que rien ne peut raisonner. Si certains loups ne tuent que pour se nourrir, la Bête tue pour son bon plaisir. Au vu de la créature qu'est Razvan, il est difficile de se dire que l'hôte est un homme honnête et doué d'une telle noblesse d'âme.

Comme inhumain, incontrôlé et indomptable, la Bête est d'une puissance rare et terrifiante.


but, who are you ?

prenom/pseudo : PnP. âge : 21 ans. région: Languedoc-Roussillon/Bouche-du-Rhône. personnage : Inventé crédits : Blondie. d'où connais-tu wf ? Par PRD. disponibilités :Suffisantes.  



Dernière édition par Razvan Ceausescu le Lun 4 Mai - 16:34, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: « When you're strange » - Razvan Lun 4 Mai - 4:19



Once upon a time

in my life



Journal de Razvan - non daté

C'est mon anniversaire, aujourd'hui. Maman a encore oublié, je crois. Comme l'an dernier. Je lui en veux. Et je m'en veux. Je sais qu'elle est occupée. Qu'elle travaille dur pour mes études. Qu'elle n'a pas une vie simple. Qu'elle a tout sacrifié pour moi. Pour nous. Mais aujourd'hui, c'est mon anniversaire... Les mamans des autres n'oublient pas l'anniversaire de leurs enfants. Alors pourquoi ma mère oublie tout le temps ? C'est injuste.

J'en ai marre de cette vie. Vie de merde. Vie de pauvre. Je veux partir de cette maison qui fuit par tous les tuyaux. Je veux partir de ce village de superstitieux, d'idiots et d'incultes. Je veux partir de ce pays. Je veux rencontrer papa, vivre avec lui. En Amérique. Je veux manger Américain, parler Américain, boire Américain, chier Américain. Je veux être un consommateur obèse et naïf. Insouciant. Sans problème.

Mon père s'appelle Gabriel et il est Américain. C'est un voyageur, un grand monsieur. Ma mère dit qu'il était obligé de partir. Mais il nous a abandonné. C'était possible de garder contact. C'était possible de s'écrire. Je lui en veux. Beaucoup. Mais même si je le connais pas, je l'aime déjà.

***

Razvan a 16 ans. C'est un garçon intelligent, destiné à de longues études. Sa mère couve l'espoir de le voir mener une vie plus calme. Une vie tranquille. Et lui, aspire à de grands voyages. A un salaire correct. La mère de Razvan est caissière en supermarché. Elle vit seul avec son fils qu'elle a élevé sans l'aide de personne. Reniée de sa famille lorsqu'elle est tombée enceinte de cet illustre étranger, pointée du doigt. Putain. Et ce gosse sera un fils de putain. Rien de plus. Rejoindre les deux bouts, pour Lydia, a toujours été un combat de tous les jours. Lydia enchaine les petits boulots d'aide ménagère, en plus de son emploi de caissière. Elle ne voit pas souvent son fils qui est aussi seul qu'elle.

Razvan a toujours vécu avec la certitude que l'argent possède sa valeur. Mais qu'il n'achètera jamais les principes. Lydia est une femme fière, orgueilleuse et pleine de poigne. Alors que son fils fête à peine son 17e anniversaire, elle lui cherche un petit boulot en dehors du lycée. L'aubergiste est un ami de la famille. Lorsque Razvan perçoit son premier salaire, il le divise en deux. Une part pour maman. Une pour lui. Secrètement, il se met à économiser pour un billet aller simple en Amérique. Son rêve.

***

Il s'était réveillé nu, dehors. Il tremblait. Il ne pouvait pas dire si c'était la peur ou le froid. Un peu de deux. Et un bizarre sentiment qui lui serrait le coeur et lui donnait envie de vomir. Il avait mal. Partout. Il regarda ses mains. Son torse. Et se mit à hurler. Du sang. Du sang partout ! Il le sentait, sur son visage. Poisseux et sec. Sur ses yeux, sur ses lèvres. Sur ses dents et dans sa bouche. Il resta prostré par terre longtemps. Recroquevillé. Puis, lorsque le froid lui mordait trop violemment la chair, il se leva. Il chancela doucement jusqu'au village. L'aube allait se lever. Il frappa à une porte. C'est l'aubergiste qui lui ouvra. Le garçon lui tomba dans les bras.

Samson le laissa se doucher chez lui. Lui donna quelques affaires. Lui fit du thé. Razvan raconta tout. Tout. Il avait fait une connerie. Mais il ne voulait pas aller en prison. Il ne voulait pas appeler la police. Il pleurait. Fort. Il ne se souvenait plus de rien. Rien. Samson posa une main paternelle sur son épaule. Lui assura de ne pas s'inquiéter. De retourner chez lui. Tout irait bien. Razvan acquiesça et s’exécuta.

***

Les jours suivants, on annonçait la disparition d'une petite fille de 11 ans et d'un homme de 42 ans. Razvan paniqua mais Samson lui assura que tout irait bien. Il le croyait. Mais Razvan se transforma. Encore. Et le mois suivant aussi. On fit dire qu'une bête rôdait. Qu'elle tuait tout sur son passage. Destructrice. Violente. Et alors que les chasseurs organisèrent leur battues, Samson prit Razvan à part et lui parla de la lycanthropie. Razvan n'y croyait que cliniquement. Ses troubles de l'humeur étaient tout à fait explicables. Il consulta un psychiatre. Il confirma. Il lui fut prescrit des traitements et un suivit costaud. Si ses problèmes étaient encore mineurs, d'après son docteur, leur simple existence laissait présager de très fortes perturbations psychiatriques. Rien d'encourageant.

Quelques mois plus tard, Razvan retrouva sa mère pendu dans la salon.

***

Journal de Razvan

Elle s’est pendue. Mon dieu. Qu’il nous protège. Elle est morte. Morte. Ses yeux me fixaient. Sa langue. Bleue. J’ai vomi. Les urgences sont arrivées quelques minutes plus tard. Je me voyais encore dans mes larmes et ma bile. Personne ne faisait attention à moi. Les semaines suivantes, le noir. Je me retrouvais seul. Le monstre. Je suis un monstre. Dieu ait son âme. Pardonnes-moi, maman. A part moi et Samson, personne ne se souciait d’elle. Pourtant, on envahi la maison de condoléances et de mots réconfortants. Je voudrai qu’ils partent, tous. Ces vautours. Dieu ait son âme.

Les mois suivants...

Le deuil est passé. La tristesse s’en est allé. La nostalgie reste. Je souris, je sors, je parle, je mange. On ne s’inquiète plus. Je vais bien. C’est humain. Ce sont des choses qui arrivent. J’avale le traumatisme. Le digère doucement. Pendue. J’ai oublié l’expression de son visage. La couleur violacée de ses lèvres. Ses yeux injectés de sang. Plus rien. Je ne me souviens de rien. J’ai gardé l’appartement. Quelques formalités pour le garder en mon nom. J’ai des amis, des gens proches qui m’aident. Chacun ses problèmes. Les miens semblent à la portée de personne. Mais j’ai un toit, un emploi, la santé, les amis. Peu d’ennemis. Peu d’ennuis. Je vais bien. Très bien. Personne ne peut comprendre. Je n'ai plus grand chose qui me rattache à la Hongrie. Je veux partir.

Hier, en fouillant le grenier, j'ai découvert ces lettres. Je l'ignorais mais mes parents avaient gardés un contact epistolaire. Je vois. Gabriel McPherson. Lydia Ceausescu. Je ne sais plus quoi penser. Seigneur. Il lui disait qu'il l'aimait encore. Qu'il aurait préféré ne pas partir. Me voir grandir. Je suis resté longtemps avec ces lettres. Je m'étais fais a cette idée. Orphelin. Né sans père. Et ces lettres. Mon Dieu, ces lettres. Pourquoi ? Pourquoi elle me les avait caché ? Je comprends rien. Quand j'ai relevé la tête, j'étais debout. Je ne m'en souvenais pas mais j'avais tout détruit autour de moi. La colère. Le souffle court. J'ai pris les lettres et j'ai noté l'adresse.

***


Tous les mois, quand la pleine lune s'annonce, Razvan quitte le village. Il prend la voiture et s'enfonce dans la forêt. Le plus loin possible. Se gare. Retire ses vêtements. Et sort la viande qu'il achète la veille à la boucherie locale. Pourtant, tous les mois, malgré toutes ses dispositions, il réussit à rôder près des habitations et tuer des villageois. Il a tout essayé. A tout testé. Mais ça ne suffit jamais.

Un jour, il annonce qu'il part, à Samson. Il lui annonce qu'il va retrouver son père. En Amérique. Il s'est inscrit à la fac d'histoire. Perçoit des bourses. Il n'est pas dans le besoin. Il réalise le rêve de sa mère. Et le sien par la même occasion. La vie va peut-être lui sourire. Lui, le malchanceux. Le martyr. Samson le met en garde. Il y a peu de chance qu'il retrouve son père. Mais il va en Amérique. Dans une grande ville. Alors il l'encourage. L'aide à plier bagages. Lui offre même une prime sur son salaire. Cadeau d'adieu. Et l'accompagne jusqu'à Budapest où le jeune homme prendra l'avion. Sur le terminal, Razvan prit le vieil aubergiste dans ses bras. Le serra très fort et pleura sur son épaule. Sois fort, mon garçon. Tu vas réussir. Ne te laisses pas abattre. La vie te sourit. Tu es jeune. Aller, court prendre ton avion.

Adieu, Samson.

***

Journal de Razvan

Tout est trop grand et trop gros ici. Les immeubles, les rues, les voitures, les plateaux de bouffe, les capotes, les gens. On se sent petit, mangé par le béton. C'est grisant et effrayant. Mon logement étudiant est bien plus grand que ma maison, en Hongrie. Les gens sont agréables et sympas. J'ai déjà rencontré pas mal d'étudiants avec qui je m'entends parfaitement. Ils m'ont raconté leur vie et je leur ai raconté la mienne. Ils m'ont regardés avec de grands yeux vitreux. Je leur ai fait pitié. J'ai toujours rêvé d'attiser la compassion des autres, quand jamais personne ne s'était retourné sur mon cas. J'étais jeune. Seul. Ca n’intéressait personne. Mais maintenant que c'est le cas, ça m'énerve. La pitié m'énerve. Je dois ressembler à ma mère, quelque part. On me dit que je suis courageux. Que je suis fort. Ca fait plaisir à entendre.

Mon anglais s'améliore de jour en jour. On se moque facilement des accents des uns et des autres. Ca reste affectueux. Mais je sens que le miens s'apaise. J'ai laissé pas mal d'annonces et posté mes CV un peu partout. Des gens veulent que je leur apprenne le Hongrois. C'est pratique et ça paye mes soirées. La lune sera pleine le week end prochain. Je me prépare déjà.

***

Razvan courait. Nu. Dans les bois, les échardes lui saignaient la plante des pieds. Il s'était réveillé, amnésique comme à son habitude. Mais en se levant, il entendit un coup de feu. Un chasseur. Alors il s'était enfui vers la voiture. Mais la panique, ce temps entre chien et loup, il s'était désorienté. Encore un coup de feu. Razvan se tenait le bras. Il saignait. Il sentait que ça brûlait. Que ça rongeait dans son épaules, à l’intérieur de ses muscles, dans ses veines. Comme un poison. Une balle d'argent. Ce chasseur savait exactement ce qu'il chassait. Alors Razvan fuit vers le nord. En suivant le cours de la rivière. Tout au sommet d'une falaise, il trouva un havre où soigner sa blessure. Et avec les ongles, arracha lentement la balle qui s'était enfoncée dans sa chaire. Et les nécroses noires et brûlées disparurent aussitôt. Il attendit là longtemps. Entendit le pas du chasseur. Qui approchait. Puis s'éloignait. A bonne distance, Razvan se leva et retourna à sa voiture où il se rhabilla. Il venait de comprendre qu'il n'était pas le seul. Il était fort probable que sa malédiction fusse héréditaire, il le savait. Mais maintenant, il était certain que d'autres loup-garous étaient en ville.

Ce fut après cette nuit que Razvan considéra qu'il était temps de reprendre les recherches sur son père. Il chercha ce fameux Gabriel McPherson des archives de la ville. Son enquête commençait bien. Il s'informa des activités de son père. Alla sur les lieux de travail qui l'avaient connus. C'était un voyageur. Un homme qui changeait souvent de ville et de pays. Razvan y reconnu son propre amour pour le mal du pays. Son enquête le mena à cette ville. Weird Fall. Nom étrange, s'il en est. Les McPherson étaient originaires de cette ville.

Le garçon se donna deux ans supplémentaires. Pour ses études. Pour ses amis. Il s'était attaché à la ville. C'était reconstruit. Toutefois, ses crises vinrent de plus en plus violentes. De plus en plus fréquentes. Et ce, bien malgré le soutiens de son nouveau psychiatre. Ses quelques amis proches furent informés de ses troubles. Ils l'acceptèrent mais, lorsqu'ils furent confrontés à la Bête pour la première fois, aucun ne resta inchangé vis-à-vis de Razvan.

En continuant son enquête, Razvan tomba sur ces légendes. De sorcières, de loups, de coyotes et de renard. Il s'informa des chamans sur place et des sorciers. Si Razvan était bien trop pragmatique pour croire en toutes ces conneries, sa nature le forçait bien à couver l'espoir que ces gens puissent l'aider. Ce n'était plus sa nature qui devenait dérangeante. Mais le jeune homme nourrissait la conviction que ce changement de personnalité n'était qu'une seule chose : La Bête qui s'était réveillée. Avec toute la bonne volonté du monde, il ne pouvait plus nier qu'ils étaient maintenant deux dans sa tête. Quand bien même ça faisait marrer ses amis.

Razvan annonça alors à l'université qu'il changeait de lieu de vie. Il continuerait ses études à Weird Fall où il semblerait que la solution à ses problèmes y soit cachée. Comme un appel secret et tacite de cette ville qui a vu naître de nombreux membres de sa famille.


Dernière édition par Razvan Ceausescu le Lun 4 Mai - 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: « When you're strange » - Razvan Lun 4 Mai - 7:47

Bienvenue à toi ! ^^

J'aime beaucoup tes choix en terme de prénom et de nom
Revenir en haut Aller en bas

Chasseuse de biscuits ♥

avatar
Alice Matthews
Chasseuse de biscuits ♥








Voir le profil de l'utilisateur http://meaphotos.tumblr.com/

profileDATE D'INSCRIPTION : 28/04/2015 MESSAGES : 757 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Flic
+ SITUATION OFFICIEUSE : Chasseuse
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Dispo
RP en cours:

MessageSujet: Re: « When you're strange » - Razvan Lun 4 Mai - 10:56

Yeah! Je vois que ma pub sur PRD marche à merveille ^^
Donc Bienvenue parmi nous et super choix d'avatar!

Et je te rencontre enfin >.< (parce que je vois des Blondie partout mais je voyais pas qui c'était ^^)

_____________________________________________



Away get away. You're such a freak. It's what people say to me. Different, too different. I'm scared of judgement. Your insults and your slenders sticked on to me... — LOÏC NOTTET.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: « When you're strange » - Razvan Lun 4 Mai - 15:31

Waouh. Merveilleusement bien écris!

Il te manque ton année de naissance et puisqu'inRP nous sommes en 2015 ton personnage, ayant 26 ans, est né le 20.04.1989 waw


J'ai vraiment hâte de lire l'histoire, prends ton temps ;)
Dis, quand on voit "Blondie" écris sur des avatars, ils sont de toi? *-*

( Au fait, bienvenue! ourra )
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: « When you're strange » - Razvan Lun 4 Mai - 16:32

Oooh ! Vous êtes tous adoraables ! Merci pour vos messages, ça faisait longtemps qu'on ne m'a pas aussi bien accueillit ! <3

Non non ! Je ne suis pas Blondie 8D J'emprunte juste son avatar. Je l'ai mis dans les crédits, ehe. Pas de malentendu.
Merci pour tes compliments, John. Ca me touche sincèrement. J'espère que l'histoire sera à la hauteur de tes attentes =) J'ai corrigé en ce qui concerne la date. Merci, ehe. Cette flemme de calculer...

En espérant que ma fiche convienne, je vous remercie tous très forts ! <3
Revenir en haut Aller en bas

Keeping control

avatar
Zéphyr Hale
Keeping control








Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr/

profileDATE D'INSCRIPTION : 20/06/2014 MESSAGES : 409 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Spinelli | Manoir familial des Hale
+ SITUATION OFFICIELLE : Fac d'Histoire + Serveuse au saloon + Artiste
+ SITUATION OFFICIEUSE : Coyote-Garou
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : week end
RP en cours:

MessageSujet: Re: « When you're strange » - Razvan Lun 4 Mai - 16:45

Hello ! bienvenu !!!!!

_____________________________________________

But love doesn’t make sense.
Tu ne vois que ce que tu veux voir. Creuse, creuse encore... Tu verras qu'au plus profond de toi il y a plus que cela. Les grecs avaient raison. Connaîs toi toi même et tu connaîtras le monde et les dieux.
credit.wildheart


Revenir en haut Aller en bas

Chasseuse de biscuits ♥

avatar
Alice Matthews
Chasseuse de biscuits ♥








Voir le profil de l'utilisateur http://meaphotos.tumblr.com/

profileDATE D'INSCRIPTION : 28/04/2015 MESSAGES : 757 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Flic
+ SITUATION OFFICIEUSE : Chasseuse
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Dispo
RP en cours:

MessageSujet: Re: « When you're strange » - Razvan Lun 4 Mai - 16:57

Ah ok x) bon bas comme ça pas de confusion yah

_____________________________________________



Away get away. You're such a freak. It's what people say to me. Different, too different. I'm scared of judgement. Your insults and your slenders sticked on to me... — LOÏC NOTTET.
Revenir en haut Aller en bas

rusé, espiègle, vif.

avatar
Pénélope Trepe
rusé, espiègle, vif.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 03/04/2014 MESSAGES : 344 + LIEU DE RESIDENCE : Street Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : écrivaine
+ SITUATION OFFICIEUSE : renard-garou
a little more ?

MessageSujet: Re: « When you're strange » - Razvan Lun 4 Mai - 17:10

Coucou, je t'ai déjà donner quelques éléments sur la box, mais je vais te donner mon avis définitif ici.

Ta fiche me semble correct, tout est logique, concis. Après il faut attendre l'avis des autres, mais pour moi tu peut être validé.

_____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: « When you're strange » - Razvan Lun 4 Mai - 17:18

Merci, mesdemoiselles. Je vais attendre sagement ma validation dans ce cas !

Oui, Alice. Il serait préférable que je n'usurpe pas l'identité d'une graphiste, ehe.
Revenir en haut Aller en bas

Keeping control

avatar
Zéphyr Hale
Keeping control








Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr/

profileDATE D'INSCRIPTION : 20/06/2014 MESSAGES : 409 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Spinelli | Manoir familial des Hale
+ SITUATION OFFICIELLE : Fac d'Histoire + Serveuse au saloon + Artiste
+ SITUATION OFFICIEUSE : Coyote-Garou
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : week end
RP en cours:

MessageSujet: Re: « When you're strange » - Razvan Lun 4 Mai - 17:33

Normalement il faudrait que tu postes dans le sujet disant que tu as terminé ta prez mais comme Péné t'a validé c'est bon ^^

_____________________________________________

But love doesn’t make sense.
Tu ne vois que ce que tu veux voir. Creuse, creuse encore... Tu verras qu'au plus profond de toi il y a plus que cela. Les grecs avaient raison. Connaîs toi toi même et tu connaîtras le monde et les dieux.
credit.wildheart


Revenir en haut Aller en bas

rusé, espiègle, vif.

avatar
Pénélope Trepe
rusé, espiègle, vif.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 03/04/2014 MESSAGES : 344 + LIEU DE RESIDENCE : Street Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : écrivaine
+ SITUATION OFFICIEUSE : renard-garou
a little more ?

MessageSujet: Re: « When you're strange » - Razvan Lun 4 Mai - 17:34

D'un il a poster,et de deux je ne l'ai pas valider car je n'ai pas ce droit ^^

_____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

light is always followed by darkness

avatar
Theo Farraway
light is always followed by darkness








Voir le profil de l'utilisateur http://weirdfalls.forumactif.org

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/03/2014 MESSAGES : 703 + LIEU DE RESIDENCE : Street Spinelli avec Thésée et Max.
+ SITUATION OFFICIELLE : Policier au poste de la ville, s'est remit à entraîner à mi-temps l'équipe de basket du lycée.
+ SITUATION OFFICIEUSE : /
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : 2/7
RP en cours:

MessageSujet: Re: « When you're strange » - Razvan Lun 4 Mai - 18:18

Hello !
Bienvenue ici, desole d'avoir mis tant de temps mais ce fichu telephone ne laissait pas le clavier pour que je puisse ecrire :'(
En tout cas, ton personnage est... ** j'aime beaucoup ta plume aussi :3
Pour moi tout est bon aussi, je vais laisser un admin ou une modo s'occuper de valider ta fiche (parce que je voudrais pas faire de gaffe avec mon telephone) et tu pourras aller commencer a faire tes demandes et fiches de lien, le prochain admin qui passera te mettra ta couleure sourire
[EDIT] Sisi Penny tu peux le valider tu sais xD

_____________________________________________




and when you smiled, I smiled too.

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: « When you're strange » - Razvan Lun 4 Mai - 18:41

Hey hey,

Quelle belle histoire waw J'aime bien le fait que tu écrive de toutes petites phrases, dans certains écris ça fait trop mais pas dans le tien. Donc je te tire mon chapeau patpat
Je me demande comment mon perso vas survivre entouré de tous ces monstres assoiffés de sang o0.
Je ne parle pas des personnages mais de ceux qui les créent... (soit sur tes gardes y a des gens louches dans le coin, d'ailleurs tu veux des bonbons ? :yipi: )

Bref, Bienvenuuue ! dehors
Revenir en haut Aller en bas

light is always followed by darkness

avatar
Theo Farraway
light is always followed by darkness








Voir le profil de l'utilisateur http://weirdfalls.forumactif.org

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/03/2014 MESSAGES : 703 + LIEU DE RESIDENCE : Street Spinelli avec Thésée et Max.
+ SITUATION OFFICIELLE : Policier au poste de la ville, s'est remit à entraîner à mi-temps l'équipe de basket du lycée.
+ SITUATION OFFICIEUSE : /
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : 2/7
RP en cours:

MessageSujet: Re: « When you're strange » - Razvan Lun 4 Mai - 18:50

Plop, maintenant que j'ai l'ordi, je te valide et te met ta couleur

PS: ton avatar est OMGGG

_____________________________________________




and when you smiled, I smiled too.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: « When you're strange » - Razvan

Revenir en haut Aller en bas

« When you're strange » - Razvan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» « When you're strange » - Razvan» Strange College [Accepté]» I spend my life doing strange things with weird people. [D. Alexandra Heard]» [W/PS/XBOX] Life is Strange [+16]» [Jeux-vidéos] Life is Strange



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Falls :: Fiches des membres supprimés-