Partagez|

A study session like none another {ft Pénélope Trepe}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

They're all around you

avatar
Elcyan Light
They're all around you








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 28/05/2015 MESSAGES : 264 + LIEU DE RESIDENCE : Gone Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Interne à l'hôpital
+ SITUATION OFFICIEUSE : Sorcier
a little more ?

MessageSujet: A study session like none another {ft Pénélope Trepe} Sam 30 Mai - 10:44

Mardi soir, 17h30, je sors de l’hôpital après avoir terminé mon service de la journée. Ce fût une journée plutôt banale, j’ai connu plus palpitant. On n’a pas eu de nouvelles arrivées aujourd’hui, mis à part les urgences mais je n’y vais presque jamais et puisque personne n’est resté, je suppose qu’il n’y avait rien de grave. J’ai alors passé ma journée à aller de chambre en chambre, je m’assurais que tout allait bien – enfin, façon de parler – avec les patients. Je leur donnais leurs médicaments, les aidais à faire les gestes quotidiens pour certains, quelques petites séances de rééducation rapide et simple pour d’autres. Rien de compliqué, mais ce n’est pas ce que je souhaite faire toute ma vie. Je me servais parfois de ma magie, en petite dose, la plupart du temps pour soulager une forte douleur chez un patient, sans qu’il s’en rende compte. Bien sûr, je ne faisais pas disparaitre la douleur, parce qu’il ne fallait certainement pas que qui que ce soit ait des doutes sur une quelconque magie venant de ma part.  Pour l’instant, je pense pas trop mal m’en sortir. De toute façon, je ne peux rien faire de plus. En tant qu’interne, le mieux que je puisse faire c’est observer les opérations menées par l’équipe de Mr Farraway, mon tuteur. C’était fascinant. C’est pour le moment le meilleur moment de la journée, quand il y en a. Malheureusement, il n’y en a pas eu aujourd’hui. C’est pourquoi je sortais de l’hôpital avec ce petit air déçu et ce sentiment de n’avoir rien fait de la journée. M’enfin, j’ai encore du temps il n’est que dix-sept heure tr.. Oh, ah non, 17h45 déjà. Et bah, je suis vraiment resté quinze minutes comme ça, debout devant la façade de l’hôpital, dans mes pensées ? Comme quoi, les journées vides, ça me réussit pas. Mais la journée n’est pas finie ! J’ai encore deux trois choses, en particulier à la bibliothèque. Il y a quelques ouvrages de médecine qui, je suis sûr, attendent impatiemment d’être ouverts.

Je me mis alors à marcher, et dix mètres plus loin, je m’arrête. Mmh.. C’est par où la bibli déjà ? Faut aller dans le centre. Depuis l’hôpital. Alors là tout droit, on tourne là, on passe là et on devrait pas être trop loin. Je mimais en même temps mon futur déplacement avec les mains – je devais avoir l’air malin tiens. J’hausse les épaules, tant pis ! Je me mets alors en marche. J’ai choisi de passer par la zone d’ambiance, comme je l’appelle. Mais si, là où tout le monde va le soir, avec le bowling et tout le reste. Faut avouer que cet endroit est assez classe, mais tout seul, non merci. Ensuite je passerai par Spinelli et Kovalevski. En vrai, j’aurais pu faire plus rapide en coupant par Gone, mais moins je passe dans cette rue, mieux je me porte. Déjà qu’y dormir – pas dehors hein, dans un appart (je préfère préciser avec tous ces esprits tordus) – ça me plait pas, mais y passer sa vie, non merci. Donc je fais un détour par la zone Ambiance. Je marche à peine dix minutes avant d’y arriver. Et comme à chaque fois que j’y passe, ça fait son effet. Les façades brillantes par encore allumées, les restaurants qui préparent le service du soir, l’éternelle queue au cinéma pour la première séance d’après le travail. Vraiment, j’aime bien cette ville. Si on oubli cette histoire de malédiction, c’est vachement accueillant ! Mais bon, je m’arrête pas non plus, et je continue ma route. J’arrive à Spinelli, cette charmante rue conviviale pour laquelle il y a toujours eu de bons retours. Je souris en avançant, en imaginant l’ambiance qu’il pouvait y avoir entre les habitants. J’ai assisté à une fête des voisins ici une fois, c’était vraiment amusant ! Enfin, je passe par Kovalevski, la rue de mon enfance. J’ai passé 18 ans de ma vie dans cette rue, et j’ai la tête remplie de souvenirs rien qu’en y passant. Souvenirs d’abord joyeux, puis tristes et nostalgiques en repensant à mes parents. J’ai tellement hâte de pouvoir les rejoindre de nouveau.

Enfin, me voici à deux pas de la bibli ! Piouf, j’en ai marre de marcher. Faut vraiment que j’investisse dans un vélo. Il était déjà presque 18h15. Je rentre et je monte au deuxième étage, là où se trouvent les livres scientifiques. Je déambule ainsi une bonne dizaine de minutes dans les rayons médecines à la recherche de ma pépite d’or. Et .. Ah ! Ah .. Non, c’est pas ça. Je cherche des livres sur l’arythmie cardiaque, les maladies cardio-vasculaires en général et la coagulation du sang. Le premier est plus difficile à trouver. Je vais alors m’asseoir à une table vide, cinq livres sous le bras, et en me promettant d’aller en commander après. Les tables vides étaient une denrée rare à cette heure, alors que presque tous les étudiants venaient travailler ici après les cours. M’enfin, j’ai ma place, mes livres ouverts devant moi, et j’étais prêt à me plonger dedans pour les trois ou quatre heures à venir. On va pas se voiler la face, la cardio, si on y rajoute une pointe de magie, c’est passionnant.
Revenir en haut Aller en bas

rusé, espiègle, vif.

avatar
Pénélope Trepe
rusé, espiègle, vif.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 03/04/2014 MESSAGES : 364 + LIEU DE RESIDENCE : Street Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : écrivaine
+ SITUATION OFFICIEUSE : renard-garou
a little more ?

MessageSujet: Re: A study session like none another {ft Pénélope Trepe} Lun 6 Juil - 18:17

Le nez plongé dans mes ouvrages, je ne voyais pas le temps passer. Cela allait bientôt faire quatre heures que j'étais assise ici à compulser des archives, des œuvres, à la recherche d'informations pour mon prochain biopic.
Les fondateurs de notre ville, le sujet était à la fois large et très peu fourni, ce qui n'était pas pour me faciliter la tâche. Mais tant pis, j'aimais ce challenge et j'espérais le réaliser jusqu'au bout. Mais les quatre heures commençait à se ressentir et je décidais de m’offrir une pause pour boire un thé. J’espérais que la bibliothécaire aurait installé un distributeur de boisson dans un coin de la salle, sinon il allait me falloir sortir à l’extérieur voir même aller chez moi pour en prendre.

Me levant de ma place, je me mis en route pour rechercher ma boisson chaude préférée, en profitant pour ranger les documents dont j’avais finis d’étudier les contenus. Après moult tour dans la bibliothèque, je dus me rendre à l’évidence, il n’y avait pas de machine à café dans la bibliothèque, il allait falloir que j’aille chez moi en chercher. Donc il allait me falloir ramasser toutes mes affaires au cas où quelqu’un aurait besoin de ma table. Cette perspective ne m’enchantait guère, il me fallait bien l’avouer. Je risquerais de rechercher encore une place à mon retour et je devrais retourner chercher mes ouvrages en cours d’études, ce qui me fera perdre un temps précieux. Mon éditeur avait encore appelé hier pour savoir où j’en étais rendue, comme si je ne me mettais pas assez la pression. Idiot d’éditeur.

Traversant les rayons, je ne tardai pas à me stopper net en sentant une odeur de café. Certes, je n'aime pas cette boisson, mais s'il avait du café, il y a avait de forte que le propriétaire sache ou je pourrais trouver du thé vert. Retournant en vitesse à ma place, je ne tarda pas à ramasser toutes mes affaires, prendre les livres sous mon bras, motivée à rejoindre le buveur de café pour qu'il me dise où trouver ma boisson.

M’avançant furtivement, je laissai mes sens de renard rechercher ma proie, celui ou celle à qui je demanderais le renseignement. Je l’eu bientôt dans le viseur, c’était un jeune homme, la vingtaine je dirai, en bonne santé. Mais ce n’était pas ça qui m’importait, c’était ce qu’il tenait à la main, un thermos de café. C’est de là que venait cette odeur qui titillait mes narines. Me redressant, je fis quelques pas vers le jeune homme en souriant. Cible verrouillé, on allait pouvoir passer au plan B.

_____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

They're all around you

avatar
Elcyan Light
They're all around you








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 28/05/2015 MESSAGES : 264 + LIEU DE RESIDENCE : Gone Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Interne à l'hôpital
+ SITUATION OFFICIEUSE : Sorcier
a little more ?

MessageSujet: Re: A study session like none another {ft Pénélope Trepe} Ven 30 Juin - 13:12

J’étais arrivé à la bibliothèque avec uniquement mes cours et mon semblant de motivation, mais sans rien à manger ni à boire. Grave erreur ! Surtout que je suis arrivé à six heure passées, donc j’ai vite eu faim et soif. C’est marrant parce que d’habitude, lorsque je prévois d’aller travailler à la bibli après le travail, je fais toujours en sorte d’avoir une bouteille d’eau et un paquet de biscuits, histoire de tenir la longueur. Mais pas cette fois, je devais avoir la tête ailleurs. Toujours est-il qu’au bout d’une petite heure, je me lève de ma chaise pour aller me chercher quelque chose à grignoter. Il n’y a pas de cafétéria directement dans la bibliothèque, mais il y a deux distributeurs dans le hall d’entrée, un de boisson chaude, et l’autre de confiseries. Ils sont un peu dans un coin, du coup c’est tout de suite plus simple quand on le sait. Du coup je me lève, je laisse mes affaires à ma place pour ne pas me faire piquer mon endroit, et je me dirige vers l’entrée.

Il est un peu après sept heures, du coup tout le monde prend une petite pause, et il y a la queue. J’en profite pour compter la monnaie que j’ai. Il me reste trois euros et cinquante-six centimes. Sachant qu’un kinder bueno c’est un euro vingt, et qu’un café c’est cinquante centimes, j’ai largement assez pour tenir jusqu’au diner ! Une fois mon tour arrivé, je rentre l’argent et sélectionne l’objet de ma convoitise, ainsi qu’un expresso avec extra sucre. J’entends déjà les rabat-joie dire : ‘’ Tu mets trop de sucre, bla bla bla.’’ Et bah tant pis, je l’aime comme ça mon café.

Comme d’habitude, le café du distributeur est bouillant, et je me demande comment le gobelet fait pour ne pas fondre. Je m’écarte et je vais sur le parvis de la bibliothèque le temps de manger mon kinder, parce que je sais que le bruit de l’emballage, au milieu de la salle de travail, peut être extrêmement dérangeant. Et puis, ça me fait ma pause, je prends l’air, et j’attends que mon gobelet refroidisse un peu. Cinq minutes plus tard, je suis de retour à ma place, le gobelet de café toujours plein, mais cette fois moins chaud, et je me remets à travailler, sans plus faire attention à ce qui se passait autour de moi. Cependant, quelque chose attira mon attention. Je levai les yeux, et je vis cette femme, grande blonde, s’avancer vers ma table. Je regarde autour de moi, je dois juste me faire des idées, mais elle me regarde belle et bien, et s’avance vers moi en souriant. Qu’est-ce qu’elle me veut ?

Spoiler:
 

_____________________________________________

Elcyan parle en #660000.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: A study session like none another {ft Pénélope Trepe}

Revenir en haut Aller en bas

A study session like none another {ft Pénélope Trepe}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» faux crakeur de session msn qui marche pas ^^» J'ai Pas Internet Sur Toutes Les Session» [Résolu] echec ouverture session» [Résolu] Impossible fermer session Xp» Mise à jour repetitif + session invité ne s'ouvre pas



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Falls :: RP archivés-