Fin de la MaJ le 13 juin 2017. en savoir + ♥️

Le n°2 du Weird Diary vient de sortir ! Direction → ici !

Pensez à favoriser les chamans et les humains : )

Partagez|

you know what I mean? {ft Bane }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité
Invité









profile
a little more ?

MessageSujet: you know what I mean? {ft Bane } Ven 5 Juin - 18:30


you know what I mean?
I would see what I would do whit you, after.


wanna have fun

Comment trouver un bon moyen de vivre sa vie à 24 ans, quand on à n’y enfants n’y petit copain et pas beaucoup de relations ? On va voir les gens et on leur demande poliment ce qu’on veut s’avoir. M’enfin attention quand même, il faut s’avoir à quel type de personne s’adresser avant de ce jeter dans la gueule du loup.  C’est ainsi que j’ai rencontré un jeune homme assez étrange, bah il avait une tête de junky alors pourquoi ce fatiguer à chercher le parfait drogué model quand on à trouvé ça ?

Alors c’est comme ça que j’ai dégoté un  rendez-vous avec son dealer. Je souriais rien qu’à cette idée en vérité.  J’étais juste fière de moi étant une parfaite bleue dans ce milieu là si on veut. M’enfin bref, y’à un début à tout et les premiers fois ne sont pas toutes catastrophiques. Et puis, pas besoin de prendre trop de précautions quand on à des griffes, des crocs et que l’on à la capacité de guérir d’une plaie par balle en l’espace de 5 minutes.  

J’ignorais jusqu’à aujourd’hui l’existence d’un café dans cette partie de Weird Falls. Je connaissais le Weird Saloon, assez réputé dans la ville car c’est, je dirais l’endroit le plus fréquenté de par sa bouffe et sa musique. Il m’est arrivé de m’y perde parfois mais jamais trop souvent.  Quoi qu’il en soit j’avais réussit à trouver le café ou le rendez-vous avez été fixé. Qui j’allais rencontrer peut importe, je comptais bien prendre assez de came pour buter un cheval. Pourquoi ? Hum, la simple est bonne raison est que nous les garous, tout comme les vampires et autres créatures avons cette guérison miraculeuse. Bien utile dans certains cas quand il s’agit de ce bourrer ou de se droguer c’est une autre affaire et dans ce cas là vaut mieux avoir la dose, et même si le corps l’élimine rapidement, cela prendra toujours plus de temps.  

Faisant comme tout le monde je rentrais dans le café, il y avait quelques tables remplies par des familles qui venaient surement manger (oui parce qu’il était 8heure passé). Une table était vide, je pris la peine de m’y asseoir étant donné que je supposais être la première arrivée.  Bien évidement je ne pris pas mes aises comme j’ignorais totalement comment le truc allait se passer. Posant simplement mon sac sur la banquette à côté de moi faisant mine de m’intéresser à la carte des apéritifs alors qu’un homme vint me bousculer.

Je lâchais un « aie » significatif même si je n’avais trop rien ressenti, juste histoire de. Levant la tête de la carte avec un sourire faux-cul tandis que l’homme en question vint s’asseoir en face de moi.




code (c) crackle bones



Dernière édition par Lilou Littlesnow le Lun 8 Juin - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

If you still talk again, I kill you.

avatar
Bane Ring
If you still talk again, I kill you.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 16/05/2015 MESSAGES : 181 + LIEU DE RESIDENCE : Rue gone
+ SITUATION OFFICIELLE : gerant du Weird Saloon (et officiellement inofficielle gérant d'une vente de came)
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup-garou sanguinaire et peu fréquentable
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: you know what I mean? {ft Bane } Dim 7 Juin - 21:28

Gérer le Weird Saloon : c’était dans mes cordes. Gérer mes transformations, mes excès de colères, mes pulsions sadiques : c’était acquis depuis longtemps. Gérer la vente de came : c’était mon domaine. Gérer une vente de came… : c’était chaud. J’avais jamais accepté d’aller "sur le terrain", j’étais toujours derrière mon bureau, à gérer les comptes, transférer le fric, le rentrer petit à petit plutôt que de rentrer direct de grosses sommes pour me faire coffrer, le distribuer petit à petit aux dealeurs qui le méritaient, m’occuper de la gestion quoi. Mais sortir de cette putain de salle qu’étais comme mon QJ, c’était encore du jamais vue de ma part. Sincèrement, je ne savais pas vraiment pourquoi j’avais accepté. Cette femme que m’avait décrite uns de mes employés officieux m’intriguait. J’avais accepté, sans même réfléchir aux conséquences de mes décisions, sur un coup de tête. Cela faisait bien longtemps que je ne m’étais pas accordé cet instant de non-réflexion. Je dirais même que ça fait depuis que je suis un loup. Un peu moins de trois bonnes paires d’années quoi.

Comment était-elle ? Pourquoi voulait-elle un rendez-vous avec moi ? Bien sur, je savais que c’était pour la came. Mais pourquoi pas avec le dealeur a qui elle avait fait appel pour pouvoir me faire sortir de mon bureau ? J’étais discret. Personne à part mes faux-employés et quelques clients –dont Thésée- ne savait qui j’étais, mise à part être le gérant du Bar sans doute le plus populaire de la petite ville surnaturelle qu’était Weird Falls. Et si elle avait deviné ? Qu’elle avait des soupçons ? Qu’elle était une flic ? Et si en m’arrêtant, elle finissait par avoir un mandat pour fouiller mon domaine ? Et qu’elle et ses collègues tombaient sur les indices menant à la fosse en arrière de la ville, où je laissais tous les cadavres ? Je réfléchissais trop, maintenant que j’avais pris une décision sur un coup de tête. Trop parano, je savais que j’imaginais l’impensable. Joshua, laisse passer, redeviens calme, redeviens Bane.

J’arrivais devant le café, un petit café, pas très intéressant pour les gens comme moi, je n’étais jamais venu ici, j’était passé devant quelques fois, mais il n’était pas réputé… Et puis, je ne bois pas de café. Je sors ma gourde en métal de mon blouson, buvant une bonne gorgée du whisky qui était dedans avant de rentrer, laissant la cloche tinter à l’ouverture et à la fermeture de la porte d’entrée. Quelques familles et couples étaient là. Apparemment ce trou à rat faisait aussi restaurant. Je m’arrêtais, sentait l’air, les odeurs, les gens, trouver mon rendez-vous. Je scrutais la grande salle sous le regard curieux de certains employés, se demandant s’ils devaient venir me voir ou non. Je finis par remarquer une jeune femme brune, seule. Je me concentrais sur son odeur : elle était anxieuse, peut-être impatiente, et puis, il y avait une autre odeur… une auquel je ne m’attardais pas trop, mais qui m’intriguait.  J’en déduisis donc qu’elle était ma cliente, sachant que j’étais légèrement en retard –je n’aime pas être en avance, je n’aime pas attendre les gens.- et me dirigea vers la table, la bousculant malencontreusement au passage –faut dire, ces putains de tables sont tellement rapprochées que seul les gosses de quatre ans peuvent passer sans ne rien toucher- et m’asseyais en face d’elle tandis qu’elle venait de relever le nez du menu en souriant. Un sourire hypocrite à vrai dire, auquel je répondis par un simple regard blasé, comme à mon habitude. Maintenant que j’étais plus proche d’elle, je pouvais à nouveau sentir son odeur. Toujours cette anxiété, mais plus aucune impatience, elle était même satisfaite. Et l’autre odeur, une odeur acre, une odeur que je connaissais, une odeur de garou. Ah tiens, la miss était une garou ? Lequel : j’avoue ne pas trop m’y intéresser, mais c’était déjà ça de bon à savoir, autant espérer qu’elle sente elle aussi mon odeur de Loup, comme ça les cartes sont mises directement sur la table. « Vous vouliez me voir ? » demandais-je sèchement. On mettait les cartes sur tables avec l’odeur, mais il était trop tôt pour que j’annonce mon nom et mon prénom. Je prenais mes distances, je réfléchissais, je ne continuais pas sur un coup de tête.
Je décidais alors de me concentrer plus sur son être physique : Elle avait un visage fin et ovale, de petites fossettes, assez hautes, des yeux verts… Elle était mignonne, fallait pas se mentir. Elle semblait fine et bien formée, mais il était vrai que je n’étais pas là pour ça. J’enfoui mes mains dans mes poches pour toucher les sachets d’herbe que j’avais sur moi, histoire de vérifier par habitude s’il était là. Si elle voulait de l’herbe, j’en avais tout de suite, et on pourrait régler. Sinon, il faudrait qu’elle vienne au bar un autre jour pour que je lui fournisse ce qu’elle voulait. Autant dire que j’avais plutôt envie qu’on en finisse maintenant et tout de suite.    

_____________________________________________



Demons in me.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: you know what I mean? {ft Bane } Lun 8 Juin - 18:52


you know what I mean?
I would see what I would do whit you, after.


wanna have fun

"Vous vouliez me voir ?"

Hum, une gueule d’amour, la chance que j’ai dit donc. Direct, il est assez direct le bonhomme. Bien, alors il ne faut pas y aller par quatre chemins si je comprends bien. Oui enfin, c’est pas non plus la peine de sortir un flingue avec une réplique du genre de…  « Aller file moi la came et dégage » Quoique, honnêtement ça pourrait être drôle. Méchamment drôle même si on faisait une ou deux victimes parmi les familles du restaurant.  Bon non, un peu de sang froid. Ce ne serait pas vraiment poli de faire ça, d’une part pour les familles et puis je n’ai pas que ça à faire. Alors je relevais simplement le menu appelant la serveuse simplement. En redescendant la carte de devant ma tête je dit avec un sourire.

-« Un coktail Coyote s’il vous plaît, avec glace. »

Si, ce coktail existe vraiment. Vous ne saviez pas ? C’est assez bon en fait, un peu de jus d’orange, une pointe de whiskey et de liqueur de poire avec d’autres trucs dont je ne me rappel pas pour le moment.  Mais c’était plus une entrée en matière qu’autre chose. S’il me croit assez bête pour ne pas avoir compris qu’il m’avait humé alors il est vraiment con. En plus j’ai déjà vu mieux niveau discrétion.  Alors je le fixais avec un regard aussi intense que malicieux, j’ai la confiance rapide ouais on peut dire ça.

-« Aouuuuh. » *imitation magique du cri d’un loup xD* « Mais c’est qui à l’air pressé le grand méchant loup. »  

Je le fixais de haut en bas avec un sourire. Je serais prête à mettre ma main au feu que sous les vêtements de ce type ce cache, un corps magnifiquement sculpté dans su plomb. Tant mieux, je n’ai rien à faire du reste de ma journée, on va jouer un peut.  Enfin, pas de suite. D’abord faut voir s’il est capable de se contrôler face à mon attitude, spéciale.  Oui, spéciale. Les loups-garous, surtout les hommes entre nous, sont réputés pour leurs accès de colères et leur agressivité. Mais dans ce cas pourquoi me donner rendez-vous dans un lieu bourré de monde pour une transaction de la sorte. Oui, ça c’est the question of the day.  Tuerie de masse après transaction ? Hum, si seulement c’était au programme. Je fis en sorte de faire durer le suspense jusqu’à ce que la serveuse m’apporte mon verre et que j’en ai pris une gorgée. Hum, délicieux.

-« Oui sinon, c’est vous que j’ai eu au téléphone ? Ou l’un de vos larbins. Peut importe. Visiblement vous êtes réputez parmi vos consommateur. Alors je me suis dit que vous étiez surement la meilleure personne à aller voir. Donc voilà. Et non, je ne sais pas ce que je veux et comme vous n’avez surement pas fait d’étude de commerce, je pense qu’il serait mieux d’aller continuer cette conversation ailleurs, m’enfin moi je m’en fiche. »

code (c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

If you still talk again, I kill you.

avatar
Bane Ring
If you still talk again, I kill you.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 16/05/2015 MESSAGES : 181 + LIEU DE RESIDENCE : Rue gone
+ SITUATION OFFICIELLE : gerant du Weird Saloon (et officiellement inofficielle gérant d'une vente de came)
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup-garou sanguinaire et peu fréquentable
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: you know what I mean? {ft Bane } Jeu 2 Juil - 20:36

Elle commanda quelque chose, appelant ainsi la serveuse. Un « Coktail Coyote » apparemment. M’enfin, première fois que j’entendais un truc pareil, faut dire, dans c’te ville, si y’avais pas un coktail magique et un coktail vampire quelque part, on n’était pas à Weird Falls. Je fis signe à la serveuse que je ne voulais rien, ne voulant rien payer. J’n’étais pas là pour ça, et si la garou l’aurait voulu, tant pis pour elle. D’ailleurs, vue sa commande, ça ne m’étonnerait guère qu’elle soit une Coyote elle-même : elle m’avait senti, ça se voyait dans ses yeux, je l’avais senti aussi, maintenant, toutes les arrières pensées étaient bonnes pour comprendre ce qu’on voulait, ce qu’on était, ce qu’on cherchait. Elle me fixait, malicieusement. Elle avait trop confiance la gosse, elle ne savait pas à qui elle avait affaire, et bien qu’elle puisse contrôler sa malédiction –ou non d’ailleurs-, je pourrais toujours finir avec le dessus sur elle : nous avions la même force, mais j’avais déjà une grande force humaine, je ne savais pas qu’user de mes griffes et de mes dents, mais aussi de tout mon corp, et bien que je déteste les armes à feu, j’m’en suis jamais mal sorti avec. J’avais le dessus, j’étais un alpha, bien que vivant "solitaire", mais quelque part, j’avais une descendance, qui n’avait pas quitté la meute. Juste… il était parti de son côté, je ne voulais pas l’avoir dans les pattes. Qui sait, peut-être était-il encore à Weird Falls ? La brune poussa un hurlement médiocre, imitation d’un gosse de primaire, sans doute, imitant lui-même un loup. A quoi jouait-elle ? On était dans une ville déjà pas sûre niveau animaux sauvage, une bonne partie de la population était au courant pour les créatures… et si un chasseur se cachait parmi nous ? Dans ce café ? On serait déjà morts tous les deux, à l’heure qu’il était.  « Mais c’est qui à l’air pressé le grand méchant loup. » j’arque le sourcil droit. Mes yeux clairs se plissent. Elle joue vraiment à un jeu dangereux. Surtout ici. N’est-elle donc pas prudente ? Un silence de mort régnait entre nous. Je la scrutai, elle m’observait. Elle n’avait pas encore répondue à ma question, alors pourquoi gaspiller ma salive ? Des pas rapides et secs. La serveuse revenait vers nous, avec la commande de miss Coyote sur un plateau en plastique, qui, à l’odeur, venait tout juste d’être lavé. Encore un silence. La jeune femme pris un gorgée de son cocktail, qu’elle parut savourer, et avec quoi elle prit justement son temps. Elle ouvrit enfin la bouche « Oui sinon, c’est vous que j’ai eu au téléphone ? Ou l’un de vos larbins. » Je hochais vaguement la tête, les yeux toujours plissés. Elle allait me dire ce qu’elle avait à me dire oui ou non ?! « Peut importe. Visiblement vous êtes réputez parmi vos consommateur. » Hm-hm. Bon, et quoi d’autre ? C’était bientôt finis tout ce manège ? « Alors je me suis dit que vous étiez surement la meilleure personne à aller voir. Donc voilà. Et non, je ne sais pas ce que je veux et comme vous n’avez surement pas fait d’étude de commerce, je pense qu’il serait mieux d’aller continuer cette conversation ailleurs, m’enfin moi je m’en fiche. » Bon, au final, la jeunette avait usé de sa salive pour rien. Et je l’avais écoutée pour rien aussi. Pourquoi j’étais venu en fait ? Pour écouter cette gamine tourner autours du pot qu’elle veuille de la drogue ou je sais pas trop quoi ? Elle était au courant que les effets ne dureraient pas aussi longtemps qu’un autre "consommateur" dit, normal ? Bon, peut-être pas, et valait mieux que je lui dise pour mettre cartes sur table, une fois encore. Je ne servais donc vraiment qu’à ça ? J’aurais mieux fait d’envoyer quelqu’un d’autre. Je me penchai légèrement plus vers elle afin de lui souffler simplement « Ecoutes, ma jolie, tu m’as bien l’air gentille, toute la petite histoire, mais je vois pas à quoi te sert tout ce petit manège. » Je m’humecte rapidement les lèvres avant de reprendre en plongeant mon regard dans le sien « Si tu as quelque chose à me demander, demande le moi ici. Mais essayes pas de nous faire plus remarquer qu’on ne l’es déjà. On n’sait jamais qui traine ici, et les apparences peuvent être trompeuses, tu en es la preuve. » je jetai un cou d’œil aux alentours histoire de lui montrer ce que je voulais dire. « Ou on sera obligés de partir, et pas forcément à un endroit qui te plairas. » je me redresse soudain, m’appuyant alors sur le dossier de mon fauteuil, d’un air décontracté avant de faire mine de regarder la carte du café. « Ah et en fait, ce que tu comptes commander ne te feras sûrement pas autant geler le cerveau que les autres finis-je par ajouter, en espérant qu'elle ait été assez intelligente pour comprendre que je faisait allusion à la drogue.

_____________________________________________



Demons in me.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: you know what I mean? {ft Bane } Mer 19 Aoû - 17:53


you know what I mean?
I would see what I would do whit you, after.


wanna have fun

« Si tu as quelque chose à me demander, demande le moi ici. Mais essayes pas de nous faire plus remarquer qu’on ne l’es déjà. On n’sait jamais qui traîne ici, et les apparences peuvent être trompeuses, tu en es la preuve. Ou on sera obligés de partir, et pas forcément à un endroit qui te plairas. » *il repris après une pause* « Ah et en fait, ce que tu comptes commander ne te feras sûrement pas autant geler le cerveau que les autres.»

Je sirotais mon verre en souriant. Il me fait le coup du stressé de la vie ? Bon d'accord je sais qu'il y à des chasseurs qui traîne en ville et je ne veux pas en rencontrer pour l'instant. Mais merde de base si je veux le voir c'est dans un souci de détente, pas pour me prendre la tête avec un loup. Et non sans blague je ne savais pas qu'à cause de mon superbe métabolisme je n'ai jamais eu le droit de planer tranquille. Je suis quoi, une bleue ? Rah. Il me saoul déjà. Alors je m'avance doucement vers lui pour dire de la voix la plus douce et calme possible.

-"A ton avis qu'est-ce que je pourrais bien demander à un dealer ?"

Tout en souriant je repris place au fond de mon siège en terminant mon verre, bien trop rapidement à mon goût. En commandant un autre immédiatement après. L'alcool aussi n'agit pas très longtemps, dommage. J'attendis tranquillement et en silence mon verre tandis que je réfléchissais à quelque chose. Il est encore tôt et si je peux m'amuser ce serait tout bénef pour moi. Mais d'un côté c'est un loup alors je n’ai pas trop envie de faire ami-ami avec l'ennemi m'enfin bref, ça au pire je verrais plus tard.

-"L'endroit dans lequel tu comptes m’emmener, je serais prête à parier qu'il me plaira."

Oui, parce que je ne suis pas normale comme fille de toute manière ça je le savais déjà et en plus de ça je doute qu'il ne me donne ma commande dans un lieu public et comme en plus de ça je devrais le payer en liquide je n'ai pas envie de sortir une liasse de billet dans un resto public. Je n'ai pas envie de décapiter quelqu'un aujourd'hui et je n'aime pas faire le ménage de toute manière.

-"Oh, et avant que tu me le demande, non, je ne sais pas ce que je veux. A toi de choisir je m'en fiche je suis riche et pas difficile."

Bah oui, je trouve ça utile de le mentionner au cas où. Il n'arrivera pas à me dépouiller de toute manière et...disons que le "je ne suis pas difficile" peut être interpréter de différentes façons. S’il n’est pas bête, ou s’il réfléchi.


code (c) crackle bones


Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: you know what I mean? {ft Bane } Mar 27 Oct - 0:37

Si je peux me permettre un petit up ^^
Revenir en haut Aller en bas

If you still talk again, I kill you.

avatar
Bane Ring
If you still talk again, I kill you.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 16/05/2015 MESSAGES : 181 + LIEU DE RESIDENCE : Rue gone
+ SITUATION OFFICIELLE : gerant du Weird Saloon (et officiellement inofficielle gérant d'une vente de came)
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup-garou sanguinaire et peu fréquentable
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: you know what I mean? {ft Bane } Mer 2 Déc - 19:30

La coyote souriait. Putain, que ce genre de sourire pouvait me les casser. C’était le genre de sourire qui voulait signifier "tu sais que j’écoute rien de ce que tu dis ? Je suis conne et j’aime jouer avec les interdits, tu me donnes envie de t’emmerder bien salement !". Ce genre de sourire innocent, et pourtant plein de sous-entendus insolents. Elle n’avait donc pas peur ? Qu’est-ce qu’une coyote pouvait faire à un loup comme moi ? Une coyote sans meute, vue son odeur. Ou du moins, pas une meute connue et présente pour elle. Bien sûr, moi aussi, je n’avais aucune meute présente. Mais combien d’humain avais-je donc transformé ? Même moi, je n’avais pas compté. En tout cas, l’odeur qui émanait de la gosse n’était pas pour me déplaire : c’était un mélange de son parfum –plutôt agréable, d’ailleurs- et d’irritation. Elle n’avait pas appréciée ce que je venais de lui dire, ça se sentait, et si on faisait un peu attention, son regard le montrait aussi. Son sourire pouvait tromper, mais l’observation et les sens d’un loup gagnaient toujours. Toutes ces années à observer et étudier le comportement des humains ou des autres animaux m’avaient fait me rendre compte de ce que tout le monde manquait. Nous avions beau être tous différents, aussi excentriques que possible, nous nous ressemblions tout de même un minimum, bien qu’involontairement. Les yeux plissés, j’attendais une réponse de la coyote, son sourire faux toujours dessiné sur ses lèvres… intéressantes. Elle se leva alors et rapprocha sa bouche de mon oreille. « A ton avis qu'est-ce que je pourrais bien demander à un dealer ? » Elle voulait jouer. Elle avait l’air d’aimer ça. Elle jouera. Je jouerais aussi. Mais, tous les coups seront permis. Je redresse la tête pour la toiser, un sourcil arqué, tandis qu’elle se rasseyait confortablement sur son siège et finissait son cocktail. Je comprenais néanmoins sont mécontentement : avoir un métabolisme comme le notre nous empêchait de profiter de ce que d’autres pourraient profiter. L’alcool, s’il n’est pas suffisamment fort et que nous n’en buvons pas en assez grande quantité. La drogue, si elle n’est pas préparée par un spécialiste… Moi je savais ce qu’une créature pouvait supporter. Autant les vampires que les Garous. Tiens, d’ailleurs, j’n’ai jamais essayé d’empoisonner ce cher Sam avec de la drogue toxique pour les vampires. Idée à garder, bien précieusement. « L'endroit dans lequel tu comptes m’emmener, je serais prête à parier qu'il me plaira. » je ri. Si elle savait. J’avais deux possibilités. Soit elle irait au sous-sol, admirer mon matériel, ou encore peut-être que nous pourrions traiter dans mon bureau… En tout cas, ce qui était sûr, c’est que nous ne traiterions pas de sa commande ici. Trop de regards indiscrets. Voilà, à gauche par exemple, l’homme avec le journal qui sirote son café : il nous jette des regards furtifs depuis quelques minutes. Et il empeste la sueur. Il n’est pas rassuré, ou alors, il hésite entre faire plusieurs choses. Puis y’a le gosse au comptoir derrière moi. Je ne le vois pas, mais j’entends sa respiration haletante et son cœur irrégulier. Lui aussi su, mais pas de la même manière. Il s’occupe à faire quelque chose. Il se noie dans son cocktail pour ne pas avoir envie. Il est en manque, en manque de drogue, sans doute. Mais lui, c’est un humain. Il n’a aucune odeur particulière. Certes, les sorcières n’en ont pas plus, seulement, les sorciers savent bien comment cacher leurs faiblesses. Surtout dans une ville comme celle-ci. En bref, je ne veux pas avoir à m’occuper de ce zombie ambulant. Déjà qu’habituellement, je ne me déplace pas pour voir des clients… « Oh, et avant que tu me le demande, non, je ne sais pas ce que je veux. A toi de choisir je m'en fiche je suis riche et pas difficile » Je plissais les yeux, et un sourire carnassier fendit mes lèvres pourtant jusqu’ici inexpressives. Sa commande pourrait aussi être faite chez moi. Ça ne ferait de mal à personne. Je décide finalement de me lever, sans dire un mot, en sortant un billet de mon porte feuille, que je place sous le verre de la jeune femme, en lui faisant un signe de tête afin qu’elle me suive. Un signe de la main à la serveuse qui s’occupait justement de nettoyer une table pour lui annoncer que le payement était bien sur la table, et je sortis du restaurant. Devant la porte, je sors une boîte métallique de mon blouson, que j’ouvre pour prendre un bedo, roulé quelques heures plus tôt pour faire mes réserves. Je l’allume, en scrutant la rue, les passants, en silence, la coyote à mes côtés. « On va chez moi. J’ai un bon livre qui pourrait te plaire. » Je ne la regarde pas. Je m’avance simplement vers ma Harley, garée à quelques mètres, où j’ouvre le siège pour me saisir du casque. Je lui tend, montant sur mon bijoux, la roulée dans le bec.

_____________________________________________



Demons in me.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: you know what I mean? {ft Bane }

Revenir en haut Aller en bas

you know what I mean? {ft Bane }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» do not do shit else + thésée & bane» Les plus grandes familles de Nephilim



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Falls :: RP archivés-