Partagez|

❝ BAD RAIN ❞ [Alex Eccleston]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 219 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: ❝ BAD RAIN ❞ [Alex Eccleston] Lun 20 Juil - 16:48

BAD RAIN
feat. Alex Eccleston
She’s somewhere else, should be lying next to me Slash

Il faisait noir, complètement noir. Les ténèbres l'entouraient, comme voulant l'avaler, l’engloutir. Et lui, il ne pouvait pas résister à cet appel. Il n'en avait pas la capacité. Il était paralysé, comme envoûté par cette étrange mélodie qui accompagnait la noirceur infinie. Ce semblant de requiem au tempo décousu et aux sombres sonorités. Peut-être aussi son esprit était-il fatigué de lutter ? Peut-être tout simplement devait-il tout abandonner ? Au moins, s'il s'abandonnait à ce chaos qui voulait tant de son âme, il serait avec eux. Eux qui avaient tant compté.

Non. Il était un Blackwood, et jamais un Blackwood n'abandonnerait un combat, jamais l'un d'eux ne baisserait les bras, même si on lui prenait tout. Sageeth avait déjà tout perdu, et la cicatrice laissée par la douleur et la solitude était encore fraîche. Comme toutes les cicatrices celle-ci ne s'en irait jamais, et il ne voulait pas oublier. Mais il n'avait pas le droit de se comporter en tant que lâche car il n'en était pas un. Il était un loup garou, un Alpha qui avait autrefois été influent. Il était têtu et obstiné. Il était aussi fort physiquement que mentalement.

Et puis, quelqu'un devait payer, même s'il ne savait pas qui. Ce crime ne devait rester impuni, il en avait fait le serment.

La lumière commençait enfin à percer dans l'obscurité. Une petite fente éblouissante le ramena à la vie, puis très vite cet éclat de lumière s'agrandit. Ses yeux s'ouvrirent complètement. Il était toujours sur son canapé qui faisait office de lit -instinct de loup robuste, sans doute-. Lentement il s'assit et se massa les tempes. C'est ainsi qu'il se rendit compte qu'au bout de ses doigts se dressaient fièrement des griffes acérées. La pleine lune était tombée cette nuit-ci, mais ce n'était qu'un malheureux hasard car cet astre ne lui faisait plus perdre le contrôle depuis bien des années. Sa frustration en revanche y était pour beaucoup. Même s'il faisait en sorte de le cacher, il soufrait. Mentalement et physiquement. Il n'avait toujours pas récupéré la totalité de sa puissance suite à l'anéantissement de sa meute et il ne la retrouverait certainement pas complètement, à moins d'en fonder une nouvelle. Perdre tant de liens d'un seul coup, cela laissait forcément des traces. Mais il fallait savoir se relever après chaque chute, quelle qu'en soit la hauteur.

Il s'était ensuite dirigé dans sa cuisine et avait mis un café en route, non sans grogner inconsciemment. Un autre réflexe de lupin grognon. En y réfléchissant, d'après ses attitudes il était bien plus proche d'un loup que d'un homme. Pendant que la boisson chaude tournait, il avait enfilé un vieux t-shirt et s'était dirigé à sa porte. Il fut un temps où il vivait dehors dans les bois, alors sortir au réveil était devenu une habitude pour lui. Seulement lorsqu'il était arrivé sur le pallier, un profond agacement le parcourut. Son loup bouillonnait en lui même s'il parvenait à le garder silencieux. Ce serait bien dommage de cramer sa couverture simplement pour des poubelles étalées partout sur son terrain, même si cela ressemblait à un acte volontaire. Soupirant profondément, il s'était dirigé vers sa poubelle, blasé, et s'apprêtait à la ramasser lorsqu'il ressentit une présence non loin de lui. Encore une fois, son loup s'agita, et un flash rouge traversa ses yeux. Il stoppa alors tout mouvement et mis ses sens aux aguets. De nature, il avait toujours été méfiant. Mais depuis cette fameuse nuit où tout lui avait été arraché, cela n'avait été qu'en s'accroissant.

« Rester dans l'ombre est une preuve de lâcheté. Fais pas ton timide mon lapin. », dit-il sarcastique.

Cette fois il était sûr. Il y avait quelqu'un - quelque chose ici. Et ce n'était de toute évidence pas humain, son instinct ne le trompait jamais.


_____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: ❝ BAD RAIN ❞ [Alex Eccleston] Lun 3 Aoû - 10:22



Posté le : 03/08/2015
Humeur : embarassé    
Avec : Sageeth Blackwood


Bad Rain

Comment est-ce qu’on pourrait foirer encore plus monumentalement ? Franchement, je vous le demande, parce que là j’ai touché le fond, pire encore, j’ai creusé un tunnel dans ce même fond. Le fond du fond. Tellement de honte que même le fond ne voulait pas de moi.

J’ai dis beaucoup de fois “fond” jusqu’ici ... Je vais essayer de m’arrêter. Non c’est juste qu’au fond je suis tellement embarrassé que je commence à raconter n’importe quoi donc je vais essayer de me calmer et de me concentrer sur les événements.

Cette nuit s’était annoncée comme une pleine Lune ordinaire s’il en est une, j’avais fait toutes mes préparations avant de devoir affronter ma bête intérieure : porte de ma cabane verrouillée, une clé enterrée juste devant et une autre accrochée à un buisson, chat enfermé à l’intérieur pour sa propre sécurité, tous les volets fermés, vieux pyjama rempli de trous enfilé, ... Tout était prêt pour une nuit sauvage. J’avais ensuite quitté la propriété pour m’enfoncer dans les bois aussi loin que je le pouvais.

Après, ça a été le blackout, comme à chaque fois. Je me rappelle juste de quelques flashs, d’éclairs de douleur lors de ma transformation, puis d’avoir vu les arbres défiler, et puis c’est tout. Le noir total. Jusqu’au moment où je me réveille sous les premières lueurs du jour, allongé près d’une fontaine dans une cour ou un petit jardin. Je me lève en me massant les tempes (le mal de crâne post-transformation est une chose à laquelle je ne me ferai probablement jamais) et regarde autour de moi pour essayer de deviner où je suis. Beaucoup de vieux bâtiments, avec autant de vieilles personnes y habitant. Kowalski Street ou un truc comme ça, je n’ai jamais réussi à retenir le nom exact.

Se réveiller ainsi au milieu d’une zone aussi peuplée n’est jamais un bon signe. Je me mords la lèvre en me demandant si je n’ai pas détruit quelque chose, ou pire, blessé quelqu’un, voire encore pire que ça ...

Cependant tout à l’air calme autour de moi. Les oiseaux chantent, j’entends un vieux ronfler, la fontaine n’a même pas de griffures. Serait-il possible que je n’ai causé aucun dégât ? Peut être que je suis à la fin de la rue et que je ne suis arrivé ici qu’à la toute fin de la nuit ... En tous cas, d’après ce que je peux voir, je n’ai occasionné aucun dégât aux alentours, donc je me relève promptement et commence à me demander par où peut bien se trouver ma maison. Quand mon nouveau sens de l’orientation finit par se décider sur une direction, je m’apprête à rejoindre la rue à proprement parler, à retourner chez moi, et à faire comme si rien ne s’était passé, mais je suis stoppé dans mon élan par ces mots :

“Rester dans l'ombre est une preuve de lâcheté. Fais pas ton timide mon lapin.”

Je me fige, pétrifié. Est-ce qu’il parle de moi ? Je sens la présence d’une créature près de moi. Non, c’est sûr, il parle de moi. Bon sang, qu’est-ce que j’ai fait ? Qui est-ce que j’ai mis en rogne ? Qu’est-ce que je fais maintenant ? Peut-être que si je reste assez longtemps sans bouger il va m’oublier ? Ou peut-être est-ce que je peux courir pour lui échapper ? Qui me dit que ce n’est pas un loup garou sanguinaire qui veut ma peau ?

Je me penche légèrement pour jeter un coup d’oeil dans la rue dans la direction de la voix et je vois un homme, une trentaine d’années, une tasse de café à la main, une poubelle renversée et des sacs en plastique remplis d’ordures déchirés à ses pieds.

Mer ... credi.

C’est moi qui ai fait ça.

J’ai mis un loup-garou en rogne.

Bravo.

Je me cache derrière un mur afin qu’il ne me voie pas, ce qui est franchement naïf de ma part puisque même s’il ne peut pas me voir, il peut me sentir. Je n’ai aucune échappatoire, si ce n’est lui offrir de l’aide pour tout ramasser. Et encore, rien ne prouve qu’il ne me déchiquettera pas sur place et ne rajoutera pas ma carcasse aux ordures.

Bon Alex, c’est toi qui a causé tout ce bazar, assume et va présenter tes excuses les plus sincères.

Même si j’aimerais ajouter que techniquement ce n’est pas de ma faute que j’ai été mordu et que techniquement encore, je ne suis pas moi-même après m’être transformé, donc techniquement ce n’est pas vraiment de ma faute. Techniquement, au fond.

Mais trêve de tergiversions, il est temps de se jeter dans la gueule du loup ... non, mauvaise utilisation de l’expression.

Je jette un nouveau coup d’oeil pour essayer de voir s’il est vraiment furax mais je n’arrive pas à déchiffrer son expression. Il a l’air aux aguets cependant. Peut importe, il faut que j’y aille.

Je sors donc de ma cachette et m’approche de l’homme, tremblant de peur  à l’idée qu’il pourrait se jeter sur moi et me dévorer. Je déglutis difficilement avant d’annoncer ma présence :

“Sa ... Salut, euh ... Désolé ? Je ... euh ... je vais vous aider à ... ramasser ...”

Le tout suivi de la phrase qui allait très probablement faire effet et forcer le loup garou sanguinaire à changer d’avis si jamais il désirait vraiment me manger :

“S’ilvousplaîtnemetuezpas.”





Code de la fiche by Helya

Revenir en haut Aller en bas

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 219 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ BAD RAIN ❞ [Alex Eccleston] Mar 4 Aoû - 19:50

BAD RAIN
feat. Alex Eccleston
She’s somewhere else, should be lying next to me Slash

Il était sorti de sa cachette, s'approchant de la lumière et du loup par la même occasion. Un jeune garçon, probablement encore étudiant vu la tête. Cela n'a rien de négatif, naturellement. Sageeth l'avait dévisagé dès son arrivée maladroite, intrigué par la personne. Il n'était certainement pas du genre à faire son rebelle dans les rues et renverser toutes les poubelles juste pour mettre en rogne les voisins, c'était clair. Il puait le stresse, Sageeth avait d'ailleurs rarement entendu un coeur battre aussi vite. A croire qu'il allait faire une crise cardiaque si ça continuait, là, juste dans la rue. C'était totalement insensé. Enfin, cela aurait pu l'être s'il connaissait le loup Blackwood et son sale caractère, mais ce n'était pas le cas, alors de cette ignorance naissait ce non-sens.

Sceptique, un sourcil haussé, il avait simplement regardé le garçon s'avancer d'un pas tout sauf assuré. Ce n'était qu'un gosse après tout, qui devait être nouveau dans cette petite famille d'êtres surnaturels. Si le loup avait pu sentir la magie émanant de l'enfant, alors il devait en être de même pour ce dernier, ce qui expliquerait son angoisse s'intensifiant de secondes en secondes et son refus de le regarder dans les yeux.

- Sa... Salut, euh... Désolé ? Je... euh... je vais vous aider à... ramasser..., avait-il balbutié. Donc comme ça, il savait aussi parler ? Intéressant. Sageeth grogna d'exaspération, son caractère grognon l'en obligeant. Mais avant même que l'idée de répondre à l'adolescent ne germe dans son esprit, celui-ci pris une nouvelle fois la parole, et le loup Blackwood aurait juré qu'il aurait pu se faire dessus. Littéralement.

- S’ilvousplaîtnemetuezpas.

L'aîné leva les yeux au ciel, soupirant un coup. Quelles débilités on pouvait entendre décidément. Comme si cela allait faire la différence. Heureusement pour lui que Sageeth aboyait plus fort qu'il ne mordait et que tuer un adolescent naïf ne faisait certainement pas partie de ses projets. Il aurait été sorcier ou quelque chose s'en rapportant cela aurait changé la donne, mais heureusement pour lui ce n'était pas le cas.

- Voyons, ne dis pas de bêtise, commença-t-il d'une voix chantante, comme pour montrer à un enfant qu'il n'avait rien à craindre du monstre sous son lit. C'était plus ou moins ce qu'il faisait après tout... Il y a bien trop de témoins potentiels dans la rue pour que je te tue, finit-il par trancher d'une voix sèche accompagnée d'un regard dur tandis que son faux sourire se fanait.

Ah, le sarcasme, l'outil de dialogue du garou plus âgé. Il n'était pas spécialement d'humeur joviale le matin, ni même pour le reste de la journée. Mais effrayer un gamin agaçant pouvait être drôle, c'était bon pour ses nerfs. Au moins après cela il ne reviendrait pas retourner ses poubelles en pleine nuit, ni même l'approcher. La solitude, voilà ce qu'il lui fallait. C'était mieux pour tout le monde après tout, aussi bien pour lui que pour les autres.

Et puis il regarda de nouveau le petit bazar éparpillé sur son trottoir, ses poubelles sans dessus dessous. Un sourire narquois vint déformer son visage.

- J'ai une meilleure idée, dit-il en désignant l'adolescent du doigt tandis qu'il hochait la tête. Tu ne vas pas m'aider, tu vas le faire toi même pendant que je finis mon café tranquillement.

Après tout, s'il tenait le responsable de se désordre, pourquoi il s'embêterait à nettoyer ? Surtout lorsqu'il semblait avoir une bonne prise sur ce dernier. Oh, il ne voulait pas lui faire faire de crise cardiaque non plus : c'était une brute d'accord, quelqu'un qui avait la haine envers tout le monde et qui pouvait parfois -- souvent se montrer méchant, mais ce n'était pas un monstre pour autant. Ou pas avec tout le monde. Il voulait simplement se faire respecter et affirmer sa domination dans cette situation.

Le loup pris quelques gorgées de sa boisson chaude, observant le gamin d'un œil averti. Il avait ressenti son aura surnaturelle, c'était une créature de la nuit. Ce n'était pas un loup, il l'aurait su, naturellement. Il ne restait le choix qu'entre les coyotes et les renards. Tant d'espèces confinées dans une si petite ville... Et bien à parier, et au vu de son expérience ainsi que celle de sa famille avec le surnaturel, il aurait opté pour un renard. Même sous leurs formes humaines, les coyotes, jeunes ou non, avaient bien plus d'agilité que ça. C'était principalement sur ce paramètre qu'on les reconnaissait, bien qu'il y ait toujours des exceptions. Mais après tout, qui tente rien n'a rien.

- Alors, on a du mal à se contrôler pendant la pleine lune ? Pas très rusé pour un renard.

Sageeth sourit une fois de plus avant de reporter sa tasse à la bouche. Il reconnaissait ce comportement craintif qu'avaient tous les nouveaux garous. Ce regard perdu et affolé qui brûlait leurs yeux lorsqu'ils avaient trop de sentiments et qu'ils avaient constamment peur de blesser quelqu'un. Ou se blesser soi-même. La pleine lune de cette nuit là n'était certainement pas un hasard, pas aux yeux de Sageeth en tout cas.

Voilà, il jouait carte sur table. Il savait qui il était, il n'avait qu'une infime marge d'erreur. Maintenant, le gosse était au courant que son identité n'était pas cachée.


_____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: ❝ BAD RAIN ❞ [Alex Eccleston] Ven 7 Aoû - 15:10

hrp:
 


Posté le : 03/08/2015
Humeur : embarassé    
Avec : Sageeth Blackwood


Bad Rain


L’homme en face de moi grogne à la manière d’un loup, ce qui me donne la chair de poule et me fait frissonner. A ce stade, c’est un miracle que je ne me sois pas fait dessus à cause de la peur. Heureusement que j’ai la vessie vide. Quoique là n’est pas le seul organe qui menace de démissionner, même mon coeur n’en peut plus. C’est encore pire que la fois où un “ami” m’a convaincu de tenter un saut à l’élastique. Je ne savais pas qu’il était physiquement possible pour un coeur de battre aussi vite sans lâcher. Je me demande combien d’années cela va retirer à ma vie, beaucoup sûrement.

Enfin si le loup décide de me tuer ici, je n’aurai pas à me soucier de problèmes cardiaques dans mes vieux jours.

Il lève les yeux au ciel en soupirant. Ca doit vouloir dire que je l’agace. Agacer un loup garou, c’est mauvais. Très mauvais. J’aurais  dû la fermer, j’ai seulement aggravé mon cas. Il redescend la tête, me fixe à nouveau. Je ne peux plus bouger. Quelque chose à l’intérieur de moi me crie de m’enfuir mais je suis paralysé. Je ne peux rien faire. Une statue.

“Voyons, ne dis pas de bêtise ...”

Le ton de sa voix est doux, infantilisant, presque rassurant. Je veux être soulagé par ces paroles, croire qu’il ne me veut aucun mal, mais je suis toujours mort de peur. Peut être que ce n’est qu’une tactique pour me faire baisser ma garde et me tuer ensuite. Une tromperie. Peut-être que c’est ça qu’il aime, tromper les gens. Et puis les tuer. Non, je ne tomberai pas dans le panneau. Je suis peut-être un couard, mais pas naïf ... Ou du moins c’est ce que j’aime penser.

“Il y a bien trop de témoins potentiels dans la rue pour que je te tue.”

La fausse douceur a disparu de sa voix, c’est le prédateur qui ressort. Bizarrement ça me rassure plus que ce qu’il a pu dire avant. Il dit la vérité : s’il m’attaque ici en pleine rue, il y a bien au moins une personne qui en sera témoin. Mais bon, ce n’est pas parce qu’il dit qu’il ne va pas le faire qu’il ne va pas le faire -vous me suivez ? Parce que si je refais encore une con...férence je risque de le mettre encore plus en rogne et là il ne saura peut être pas se contrôler et va me sauter. Mais bon, au moins je suis assuré que là, à cet instant précis, il ne veut pas me tuer. Ou peut-être qu’il veut le faire mais qu’il s’empêche de le faire.

Et ce sourire qui vient d’apparaître sur son visage ne me dit rien de bon.

“J'ai une meilleure idée. Tu ne vas pas m'aider, tu vas le faire toi même pendant que je finis mon café tranquillement.”

Mais pour qui est-ce qu’il se prend ? Je suis pas un chien à qui on donne des ordres, je vais pas ramasser ses poubelles dégueulasses pendant qu’il sirote son café bien tranquillement dans un coin. Nan mais oh je lui ai proposé de l’aider, parce que ce qui est arrivé est de ma faute, mais je suis pas son esclave ou sa bonne, qu’il m’aide un peu aussi. Ce sont ses déchets, il n’a qu’à pas en faire autant ou mettre un verrou sur sa poubelle ou sortir ses détritus juste avant le passage du camion poubelle plutôt que de les laisser dans la rue. Rien ne m’oblige à faire ce qu’il dit de toute manière !

...

Si. Si, il y a quelque chose qui m’oblige à le faire. Sauf si je veux finir en charpie. Et je ne veux pas finir en charpie. Pas maintenant.

“Haha oui c’est une ... très bonne idée. Très perspicace que vous êtes, haha. C’est vrai, pourquoi est-ce que vous devriez m’aider ? Après tout c’est ... c’est de ma faute, hein ? Et puis si j’ai bien été dedans pour les éparpiller, je peux y retourner pour les ranger, non ? Heh.”

Mon rire nerveux en situation de stress me perdra.

Je m’approche du tas d’ordure et je fronce les sourcils de dégoût devant le massacre qui s’étale devant moi. L’odeur agresse mon nez. J’ai un haut-le-coeur rien qu’à m’imaginer fouiller là-dedans et ... Oh j’espère que je n’ai rien mangé de ce qui s’y trouvait ... Argh non il faut que j’arrête de m’imaginer ce genre de chose sinon mon vomi risque de se rajouter à la masse.

Il y a de tout là-dedans : des os, de la nourriture périmée, des emballages en tout genre. D’un côté je suis rassuré qu’il ne s’y trouve pas des choses ... étranges. Je ne sais pas trop à quoi je m’attendais. Je retrousse mes manches, replace la poubelle à sa juste place et commence à ramasser son contenu pièce par pièce, du bout des doigts, avec certainement la pire grimace de dégoût sur mon visage. Il me faudrait des gants, je ne peux pas toucher à ça sans protection. Si j’attrape quelque chose, est-ce que je pourrais le citer comme responsable et le forcer à payer mes soins ? ... Non, ça ne marchera pas, comment est-ce que je vais justifier le fait d’avoir été mettre les mains dans ses ordures ... Mais il me faut quelque chose, le contact de toutes ces ... choses sur ma peau nue, c’est ... ew.

Je lève la tête, prêt à lui demander ne serait-ce qu’un semblant de protection, au moins l’assurance qu’il me laisserait utiliser son évier quand j’aurai fini, mais il me coupe dans mon élan :

“Alors, on a du mal à se contrôler pendant la pleine lune ? Pas très rusé pour un renard.”

Oh ... Donc, il sait. Le mot renard sonne presque comme une insulte à mes oreilles. Quelque chose que je ne veux pas être. Je ne veux pas qu’il me voie comme ça. Le fait d’être un renard-garou, ou peu importe comment on appelle les gens comme ça, ne me définit pas. Et surtout, ne me résume pas. Je suis plus que ça, je suis autre chose que ça, je ne suis pas un renard. Le renard de cette nuit, ce n’était pas moi, c’était un truc qui a pris possession de moi sans que je le veuille, c’est tout. Je ne suis pas lui.

“Ouais peut être. Mais c’est pas comme si j’avais eu le choix.”

Tous mes soucis hygiéniques se sont envolés et je poigne dans la masse des détritus sans même faire attention à ce que je touche. Autant que je passe mes nerfs là-dessus. J’en ai marre. J’en ai marre de faire des trucs que je n’ai pas envie de faire, j’en ai marre d’être à genoux par terre plongé dans les ordures de quelqu’un d’autre à cause d’un truc qui m’est arrivé sans que je puisse rien faire contre, j’en ai marre d’avoir foiré monumentalement ma dernière année de lycée à cause de cette foutue bête.

“Puis vous croyez m’impressionner en ayant deviné que j’étais ça ? Vous vous sentez intelligent ? Il m’a pas fallu longtemps pour remarquer que vous étiez un loup.”

Je regrette immédiatement d’avoir dit ça. Faudrait que j’apprenne à la fermer.


Code de la fiche by Helya

Revenir en haut Aller en bas

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 219 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ BAD RAIN ❞ [Alex Eccleston] Ven 7 Aoû - 18:13

HRP:
 

BAD RAIN
feat. Alex Eccleston
She’s somewhere else, should be lying next to me Slash

Haha oui c’est une ... très bonne idée. Très perspicace que vous êtes, haha. C’est vrai, pourquoi est-ce que vous devriez m’aider ? Après tout c’est ... c’est de ma faute, hein ? Et puis si j’ai bien été dedans pour les éparpiller, je peux y retourner pour les ranger, non ? Heh.

Nervosité. Stresse. Encore tant de facteurs prouvant le malaise du garçon, tandis qu'il se baissait maladroitement pour ramasser les ordures. C'était un être faible, vulnérable. Naïf. Il n'allait pas faire long feu en agissant ainsi, il se ferait bouffer rapidement. Qu'est-ce qu'il ferait lorsqu'il serait trouvé par des chasseurs ? Il allait se mettre à genoux devant eux et tenter de les amadouer à coup de "nemetuezpas" ? Certains avaient beau chercher à mettre en avant la beauté du monde, c'était une croisade perdue d'avance. Le monde était laid. C'est pourquoi il fallait s'adapter. Et c'est pourquoi les fameux chasseurs lui tireraient une balle entre les deux yeux sans même une seule hésitation, même s'il avait utilisé le mot magique.

Cela dit, son comportement avait radicalement changé lorsque le loup avait mentionné son identité. Son identité surnaturelle. C'est comme si ça avait activé quelque chose chez lui, une sorte de mécanisme de défense, quelque chose comme ça. Son coeur s'était de nouveau accéléré, mais pas sous l'effet de la peur : son angoisse s'était changée en frustration. Ses membres s'étaient crispés.

Ouais peut être. Mais c’est pas comme si j’avais eu le choix.

Le venin dans sa voix piquait presque les oreilles de Sageeth, ce dernier se sentant presque navré pour le gamin, si il avait encore de la compassion à revendre après tout ce qu'il avait sur le coeur. Il avait changé, il avait fait des choses, beaucoup de choses. Maintenant, il pensait qu'il avait atteint un point de non retour, il se croyait incapable de pouvoir ressentir ce genre de choses, aussi faux que cela puisse être. A son goût, cela ferait de lui un hypocrite et le rendrait vulnérable. A nouveau. Pourtant, cela prouverait simplement qu'il avait encore son humanité...

Le garçon s'activa sur les déchets qui jonchaient la rue, s'acharnant sur eux voulant sans aucun doute évacuer un sentiment d'irritation, de colère enfouie. La colère remportait toujours sur la peur. Sageeth avait déjà vu des beta dans son genre. Refusant leur transformation. Refusant leur nouvelle vie. Ils étaient tous pareil, il pensaient que la morsure était responsable de tous leurs problèmes. Ils pensaient qu'ils étaient victimes de tous les malheurs du monde. Ils étaient tristes, en colère. Terrifiés. Terrifiés par eux même. Cela pouvait détruire complètement une personne et il n'y avait qu'une seule manière d'éviter que cela arrive : l'acceptation.

Puis vous croyez m’impressionner en ayant deviné que j’étais ça ? Vous vous sentez intelligent ? Il m’a pas fallu longtemps pour remarquer que vous étiez un loup.

Si Sageeth avait été sous sa forme lupine, ses oreilles se seraient dressées immédiatement. Sa mâchoire se crispa aux paroles du garçon et au ton sec qu'il avait donné à ses mots. Frustration, colère. Douleur. Cette fois-ci, c'était à lui que revenaient ces adjectifs. Il laissa la tasse se fracasser sur le sol bétonné et ferma la distance entre le renard et lui, attrapant le malheureux par le bras avant qu'il n'ait la chance de riposter, le lui tordant douloureusement dans le dos. Imprévisible, violent, impulsif. Voilà de nouveaux adjectif pour le décrire.

- Tu ne sais absolument rien à propos de moi, souffla-t-il amèrement dans son oreille, la mâchoire avancée en avant en signe de son excès de rage.

Il n'était pas seulement un loup garou, il était un Blackwood, un alpha qui plus est. Il avait eu une meute, des compagnons qu'il avait juré protéger, pendant 18 années de sa vie. Il avait perdu chacun d'eux, uns à uns, tués sous ses yeux par un groupe de sorciers. Il avait enduré la perte de chacune des connexions avec ses beta, une à une, ressentant à chacune d'elles la même douleur que si on lui arrachait un bras. Son épouse était morte, son fils aussi. Lui avait survécu uniquement grâce à la puissance de la pleine lune. C'est pourquoi le fait qu'un enfant, un bébé garou naïf, lui dise qu'il savait qui il était l'avait mis hors de lui. Il n'était pas "un loup". Si nos actes font de nous ce que l'on est, il en est de même pour les épreuves auxquelles nous sommes confrontés chaque jour, et personne ne savait ce qu'il avait vécu. Personne ne savait qui il était. Mais est-ce que cette fureur qui l'avait prise était réellement axée sur le pauvre garçon, ou était-il furieux contre lui-même tout simplement ? Il ne savait pas, il ne savait plus.

Une sorte de flash de conscience atteint soudain le loup qui eut un hoquet avant de relâcher le renard aussi vite qu'il l'avait attrapé. Il se recula rapidement de plusieurs pas de peur de lui faire mal à nouveau et lui tourna le dos. Il ne voulait pas faire ça, c'était injustifié. Le gosse n'avait rien demandé, il n'était qu'un beta perdu, pas un ennemi. Sans le regarder, il se baissa à son tour pour atteindre les ordures qu'il ramassa une à une, y compris les débris de feu sa tasse. Ses mouvements étaient nets, rapides. Lui aussi avait de la frustration à évacuer après tout.

- Plus tu te battras avec le renard que tu as en toi moins tu arriveras à le contrôler. Il n'est pas ton ennemi. Si tu ne le comprends pas rapidement, alors la prochaine fois ça ne sera pas seulement un tas de débris que tu trouveras sur un trottoir à ton réveil, finit-il par dire après un soupir, sans s'arrêter dans ses actions. C'était en quelque sorte une manière pour lui de s'excuser, probablement... Ou peut-être était-ce seulement un conseil gratuit.


_____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: ❝ BAD RAIN ❞ [Alex Eccleston] Mar 11 Aoû - 15:12

hrp:
 


Posté le : 03/08/2015
Humeur : embarassé    
Avec : Sageeth Blackwood


Bad Rain


Si une fois, une seule fois dans ma vie j’aurais dû me taire, ç’aurait été maintenant. J’aurais dû garder mes commentaires pour moi, mais non au lieu de ça il a fallu que je réponde à un loup-garou. C’est un miracle que je sois encore en vie, mais je doute que ça dure encore longtemps ...

Voyons le bon côté des choses : au moins maintenant je ne me sens plus en colère ! Non, au lieu de ça je me sens stupide et ... et stupide. Complètement stupide et irresponsable et irrationnel et débile et tous les synonymes possibles et imaginables du mot “stupide”. Je ne suis plus en colère et vivant, je suis stupide et presque mort ... Non, finalement il n’y a pas de bon côté des choses, juste la sombre et infinie caverne de stupidité dans laquelle je suis coincé.

Le loup lâche soudainement sa tasse de café qui se laisse tomber au sol et se casse en milles morceaux. Je sens une sorte de connexion spirituelle avec cette tasse, dont j’imagine que la chute représente ce qui va m’arriver dans les secondes qui suivent. Adieu monde cruel, dites à maman que je l’aime et à mon père qu’il peut aller se faire voir et que je tiens personnellement responsable de toute ce bazar.

Je n’ai même pas eu le temps d’avoir peur, pas eu le temps de remarquer ce qu’il se passe ou de m’attendre à quoi que ce soit, pas eu le temps de lancer un cri de surprise. C’est juste arrivé. J’ai mal. J’ai horriblement mal. J’ai l’impression que mon épaule va se déboîter d’un instant à l’autre. Je sens les larmes me monter au yeux, un mélange de souffrances physique et psychologique certainement. Mon mal de tête a disparu mais je donnerais n’importe quoi pour le reprendre. Je préférerais qu’on me tue maintenant plutôt que de me laisser endurer ça plus longtemps.

“Tu ne sais absolument rien à propos de moi.”

Je tremblerais de peur si je n’étais pas déjà effrayé à l’idée de faire un quelconque mouvement. Non, non, je ne sais absolument rien à propos de vous, ok, vous avez gagné, lâchez moi maintenant. Tu ne sais rien, Alex Eccleston, et surtout pas comment garder ta bouche fermée.

Soudain, mon bras est libre. Je ne m’en rends pas compte tout de suite et il me faut quelques secondes avant de réagir. Je ramène alors mon bras dans une position plus confortablement et me masse machinalement l’épaule, les yeux perdus dans le vide, déconnecté. Je crois que je ne réalise pas vraiment ce qu’il vient de m’arriver, je suis parti dans un genre d’état second. Je suis en vie ? Je suis en vie. Je ne pleure plus par contre. J’essuie mes joues avec mes manches. J’ai vraiment cru que j’allais mourir.

Le loup-garou se baisse, qu’est-ce qu’il fait ? Il ramasse les morceaux de faïence de ce qui fut autrefois une tasse, mais pas seulement : il s’occupe des autres déchets également. Est-ce qu’il m’aide ? Quel renversement de situation. Peut-être que le loup sanguinaire a une conscience après tout, peut être qu’il n’est pas aussi dangereux qu’il aimerait le faire croire ... N’empêche que j’ai toujours mal.

Il s’active, ramasse les détritus avec rapidité, et je le rejoins. Peut-être pas aussi vite que lui, mais je l’aide, je ramasse, je jette, je me concentre sur ce que je fais sans plus donner d’attention à ce qui m’entoure.

“Plus tu te battras avec le renard que tu as en toi moins tu arriveras à le contrôler. Il n'est pas ton ennemi. Si tu ne le comprends pas rapidement, alors la prochaine fois ça ne sera pas seulement un tas de débris que tu trouveras sur un trottoir à ton réveil.”

Il ne me regarde même pas en parlant. Est-ce qu’il se sent coupable de quelque chose ? Ou est-ce qu’il est toujours offensé ? Un mélange des deux ?

Je soupire sans m’arrêter dans ma tâche. Il a raison.

“Je sais.”

Je le sais depuis le début et pourtant je l’ai nié, je l’ai nié pendant si longtemps, et voilà où cela m’a mené : un bras tordu, en train de ramasser les poubelles d’un vieux loup garou. Ca aurait pu être pire, j’aurais pu blesser quelqu’un, un étranger, mon chat ... même si j’avais blessé ce qui me sert de père, je me serais senti mal et je ne me le serais jamais pardonné. Et un jour, ça arrivera, à moins que je ne fasse quelque chose, mais je ne veux pas faire quelque chose ... Je veux que ça parte, je veux reprendre ma vie d’avant, avant cette nuit qui a tout gâché.

“Mais je ne peux pas, je n’ai pas la force.”


Code de la fiche by Helya

Revenir en haut Aller en bas

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 219 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ BAD RAIN ❞ [Alex Eccleston] Lun 26 Oct - 15:50

BAD RAIN
feat. Alex Eccleston
She’s somewhere else, should be lying next to me Slash

Tristesse, capitulation. Malaise. Autant de sentiments qui émanaient de l'individu. Pendant un instant il y eut un silence de mort tandis que les deux garous s'empressaient de ramasser les dernières ordures qui jonchaient le sol de béton. Peut-être pensaient-ils que plus vite ils auraient fini et plus vite ils auraient oublié toutes les dernières actions qui venaient de se produire ? Quelle terrible méprise. Si cela pouvait être si simple... Hélas la vie ne fait pas de cadeaux, pas même pour des détails aussi insignifiants qu'une poubelle renversée ou même un bras tordu. Le passé est une chose qui nous suit, parfois nous hante. Mais on doit l'accepter si l'on ne veut pas rester prisonnier toute sa vie car il fait partie de nous et fait de nous ce que l'on est. On ne peut pas le discuter, aussi difficile que cela puisse être. Se lamenter sur son sort ne résous rien, cela ne ramène pas les morts et n'efface pas une morsure non souhaitée. Hélas je ne vous vends ici que de belles paroles puisque parfois les blessures sont bien trop profondes pour être pansées et même si on feinte l'indifférence ou que l'on croit savoir guérir il restera toujours des cicatrices profondes, menaçant de se rouvrir à chaque combat par lequel on passera. Dans ces cas là, il faut simplement trouver la force de vivre avec et d'affronter la vérité.

Sageeth s'était relevé et avait déposé les derniers débris de porcelaine dans la poubelle avant de se placer en face du renard, un regard intense plongé dans ses yeux d'émeraude. S'effaçant de tout sentiment qui pourrait le trahir, il avait posé sa main puissante sur l'épaule de l'adolescent et avait parlé avec cette voix pleine de connaissance, cette voix que peut prendre un père ou un mentor pour enseigner à son enfant. Sauf que le jeune homme n'était pas le disciple de Sageeth. Le loup avait déjà donné. Il avait été le mentor de son propre fils et on le lui avait lâchement arraché.  

- Alors c'est que tu n'as pas essayé assez durement. Sageeth ne savait pas vraiment pourquoi il continuait à parlementer avec le garçon alors que son loup ne demandait qu'à rentrer chez lui et se rouler en boule, rester seul et dans l'obscurité pour la fin de la journée. La fin du siècle même. Pourtant sa part d'humanité lui demandait de rester. Si tu t'en donnes les moyens tu parviendras à comprendre ton renard. Il faut simplement le laisser parler, écouter ce qu'il veut te dire. Le contrôle viendra tout seul après ça. Tu as cette force en toi. Il faut juste que tu la trouves. C'est pour cette raison qu'il te faut un point d'ancrage.  

Chacun puise sa force d'une manière différente. Pour certains c'est en d'autres individus qu'ils trouvent le courage de se battre. Pour d'autres, c'est en une émotion. Pour Sageeth, et bien... Lui il tirait pendant très longtemps le pouvoir de sa meute et de son fils. Maintenant il n'avait plus rien de cela. Alors la douleur avait remplacé son ancien point d'ancrage, prenant le monopole de son cœur, même si son fils demeurait malgré tout une source d'inspiration.

Tu sais, les garous ne sont pas nécessairement des abominations comme le voudrait la croyance. En fait, lorsqu'un garou devient un monstre, alors c'est sa part d'humanité qui l'a rendu ainsi. Nous sommes juste... Différents.

Et c'était quelque chose sur laquelle il mettait l'accent. Quelque chose avec laquelle il ne fallait pas plaisanter. Parce que c'est ce jugement approximatif, cette réputation fictive qui avait coûté la vie à tous ceux qui avaient compté pour le loup Blackwood. C'était ce paramètre oublié qui avait orienté les foudres de l'alpha envers tous les sorciers qu'il pourrait croiser dès à présent... La guerre avait été déclarée.


_____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

light is always followed by darkness

avatar
Theo Farraway
light is always followed by darkness








Voir le profil de l'utilisateur http://weirdfalls.forumactif.org

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/03/2014 MESSAGES : 684 + LIEU DE RESIDENCE : Street Spinelli avec Thésée et Max.
+ SITUATION OFFICIELLE : Policier au poste de la ville, s'est remit à entraîner à mi-temps l'équipe de basket du lycée.
+ SITUATION OFFICIEUSE : /
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : 2/7
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ BAD RAIN ❞ [Alex Eccleston] Dim 20 Déc - 16:29

Je déplace le rp car compte d'un participant supprimé.

_____________________________________________




and when you smiled, I smiled too.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: ❝ BAD RAIN ❞ [Alex Eccleston]

Revenir en haut Aller en bas

❝ BAD RAIN ❞ [Alex Eccleston]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Alex Eccleston - What am I even doing here [uc]» Bonjour à Alex Boom» Alex is here» Alex d'Or 2011, c'est maintenant!» Alex Pettyfer - avatar



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Falls :: RP archivés-