Fin de la MaJ le 13 juin 2017. en savoir + ♥️

Le n°2 du Weird Diary vient de sortir ! Direction → ici !

Pensez à favoriser les chamans et les humains : )

Partagez|

just... just... let me be like you. + sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

light is always followed by darkness

avatar
Theo Farraway
light is always followed by darkness








Voir le profil de l'utilisateur http://weirdfalls.forumactif.org

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/03/2014 MESSAGES : 703 + LIEU DE RESIDENCE : Street Spinelli avec Thésée et Max.
+ SITUATION OFFICIELLE : Policier au poste de la ville, s'est remit à entraîner à mi-temps l'équipe de basket du lycée.
+ SITUATION OFFICIEUSE : /
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : 2/7
RP en cours:

MessageSujet: just... just... let me be like you. + sam Ven 9 Oct - 23:52

23h30. Mardi. Qui rôderait dans le centre-ville, en semaine, à cette heure-ci de la nuit ? Personne. Merci Sam ! Il est vrai que dans des villes, d’ordinaire, il y en a encore qui veillent à cette heure, seulement, ici, c’est une petite ville. Les jeunes ont cours, les adultes bossent. Il n’y a que moi. Moi, et la silhouette de Sam, qui se profile, à l’horizon, éclairée par les lampadaires clignotants de la rue. Aujourd’hui, c’est le grand coup. Sam m’a dit que c’est la base de tous les jeunes de mon âge, on en arrive tous à ce point, plus ou moins tôt, qu’on soit un bon « enfant » ou non. C’est comme ça, c’est un rituel. Et Sam m’aide à passer ce rituel, étant donné que j’ai lâché tous mes anciens potes. Ils me rattachaient trop à l’ancien moi, comme l’étaient Athéna, Alice… Thésée, Max… Tous ceux là, j’ai dû les laisser. Dû ? C’était peut-être un devoir, mais cependant, aussi une envie. Je me connais. Je n’aurais pas pu les laisser sans en avoir envie. Je voulais changer. Sam était là pour ça. Sam m’a aidé. Sam m’aide encore. Et maintenant, j’ai la voix de Sam dans ma tête, qui me dis quoi faire. En fait, c’est psychologique : je le sais, j’ai lut des bouquins sur la psychologie, y’a quelques années, et ça se passe quand une personne est un modèle pour nous. Entre autre, Sam est mon modèle, et je me met à me demander, à chaque action, chaque question que je me pose, qu’est-ce qu’il, que Sam, voudrait que je fasse. C’est comme ça. Ça me gène pas, au contraire. Ça prouve qu’en quelque mois… combien ? Cinq ? Six ? plus ? moins ? Bref. En quelques moi, j’ai atteint un certain stade, me rendant suffisamment proche de Sam pour penser qu’il est un temps soit peu "proche" de moi. Ouais, c’est ça, on est proches. Pas potes. Nan, les potes, c’est pas bien. Les potes, ça nous rattache à quelque chose. Et faut que je ne sois attaché à rien. Il me l’a dit. Je dois être libre, seul, pouvoir me barrer où et quand je veux, sans remords, sans jamais chercher à revenir pour reprendre contact. Sans que personne ne me manque. Sans que moi je manque aux autres. Toutes manières, je peux pas leur manquer. Quel pitoyable humain, tel que celui auquel je ressemblai il y a quelques mois, avant de me mettre à côtoyer réellement Sam, manquerait ? Aucun, oui, c’est ça, et à vrai dire, aujourd’hui, ça ne me fait plus rien. Niet. Que dalle. J’ai plus de point d’attache, et tant mieux. J’suis seul, et tant mieux. Sam est fier de moi ? Peut-être. Pourquoi ne pas lui demander ? Il arrive. Le pas assuré, son sourire mystérieux et inquiétant au coin des lèvres… « En fait, mec, c’est quoi ce "rituel" dont tu parlais ? On est à la bonne adresse ? » je demande en montrant par la même occasion la vitrine fermée et barricadée de la petite bijouterie.

_____________________________________________




and when you smiled, I smiled too.

Revenir en haut Aller en bas

F*cking psycho

avatar
Sam Archer
F*cking psycho








Voir le profil de l'utilisateur http://lstwizzle.tumblr.com/

profileDATE D'INSCRIPTION : 23/04/2015 MESSAGES : 478 + LIEU DE RESIDENCE : Inconnue
+ SITUATION OFFICIELLE : Photographe
+ SITUATION OFFICIEUSE : Vampire
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Affamé
RP en cours:

MessageSujet: Re: just... just... let me be like you. + sam Dim 25 Oct - 17:55



just... just... let me be like you
feat. Théo Farraway


« Certains hommes sont sans but logique. On ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux. Certains hommes veulent juste voir le monde brûler. »



Horizon embrumé, obscurité envahissante. L'air commençait à peser autour des rares personnes osant braver la nuit de Weird Falls, comme une présence malsaine. De certains lampadaires émanait une faible lueur jaunâtre ne suffisant pourtant pas à traverser les ténèbres de cette ville, tandis que d'autres avaient déjà rendus l'âme. A cet instant, Sam était réellement dans son élément : il faisait aussi sombre et froid que dans son cœur. Un sourire déformant cruellement les traits de son visage plusieurs fois centenaire, il marchait silencieusement dans la ruelle sombre. Comme une ombre il se déplaçait, filant entre les minces faisceaux lumineux. Il L'observait, lui à qui il avait donné un rendez-vous. Sa victime, sa proie. Son jouet. Il l'avait manipulé des mois durant, l'éloignant petit à petit du pauvre petit garçon qu'il avait pu être, de tout ce qui pourrait le retenir à son humanité. Il l'avait isolé, le rendant alors vulnérable, il avait gagné sa confiance. Maintenant, il était persuadé de pouvoir passer à la vitesse supérieure. Il pouvait voir plus grand, comme ce soir où il allait enfin lui faire franchir le pas. D'où sa présence en ce lieu, la petite bijouterie de Weird Falls, à cette heure si tardive. Il allait organiser un cambriolage et Théo serait son acolyte. Cela serait tellement amusant ! Il se languissait déjà des répercussions que ces agissements allaient avoir sur la vie de Théo ou bien de son entourage. Ou du moins, de ceux qui avaient autrefois fait partie de son entourage, parce que de ce qu'avait pu constater le vieux vampire il était la personne avec laquelle il passait le plus de temps à l'heure actuelle. Il avait vraiment fait du bon travail...  

« En fait, mec, c’est quoi ce "rituel" dont tu parlais ? On est à la bonne adresse ? »

Sam sourit une fois de plus avec ce petit sourire narquois digne de lui, celui rempli de malice que beaucoup de personnes ne supportent même plus. Ce sourire qu'il lance lorsqu'il se prépare à mettre en œuvre l'un de ses plans tordus. Sans un mot, il repartit de l'autre côté de la ruelle. Il savait que Théo allait le suivre : il était là pour ça non ? Agilement il sauta sur des poubelles puis atteint un peu plus haut les échelles de secours, ces petites grilles métalliques toujours utiles pour les cambrioleurs. Naturellement il pourrait facilement briser les volets métalliques, ou du moins trouver quelque chose pouvant faire un levier. Il pourrait ensuite faire le reste du travail en vitesse surnaturelle et s'éclipser. Mais il n'était pas là pour cette raison. Après avoir descendu l'échelle pour faciliter l'accès à l'humain il grimpa jusqu'au toit de la bijouterie. Il avait observé l'endroit et il se trouvait que si l'on déplaçait certaines tuiles bien précises, la bijouterie n'était plus qu'un morceau de gruyère. C'est pourquoi il s'activa et arracha les fameuses tuiles en attendant le garçon.

Théo était maintenant à côté de lui, le regard rempli d'interrogations. C'est uniquement à ce moment qu'on entendit la voix de Sam traverser le silence de la nuit.

« Toi et moi on va cambrioler une bijouterie », dit-il son sourire ne l'ayant pas quitté. « T'en fais pas, si ça tourne mal j'te couvre », ajouta-t-il lançant une accolade à l'adolescent.

« Voilà le plan. Les tuiles que j'ai enlevées nous permettent d'accéder facilement à l'intérieur du bâtiment. Une fois dedans, tu remplis tes poches avec tout ce que tu peux. Et pour la sortie, et bien... Quoi de plus simple que de de sortir par la prote d'entrée ? Ils ont un système de sécurité que l'on peut ouvrir de l'intérieur. Tu cours vite ?  »

La dernière question était sarcastique, bien évidemment. Que serait Sam sans son légendaire sarcasme ? C'est pour cette raison qu'avant d'entendre une réponse quelconque il s'était déjà attaqué aux plaques du toit et avait plongé dans les profondeurs, ignorant encore qu'un gardien fraichement employé rôdait dans les environs...


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


_____________________________________________




Dernière édition par Sam Archer le Dim 27 Déc - 1:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

light is always followed by darkness

avatar
Theo Farraway
light is always followed by darkness








Voir le profil de l'utilisateur http://weirdfalls.forumactif.org

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/03/2014 MESSAGES : 703 + LIEU DE RESIDENCE : Street Spinelli avec Thésée et Max.
+ SITUATION OFFICIELLE : Policier au poste de la ville, s'est remit à entraîner à mi-temps l'équipe de basket du lycée.
+ SITUATION OFFICIEUSE : /
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : 2/7
RP en cours:

MessageSujet: Re: just... just... let me be like you. + sam Dim 20 Déc - 23:09

Sam n’a pas répondu. Il s’est juste contenté de sourire. Ses petits sourires commençaient à m’agacer. J’en avais assez d’attendre trois plombes avant qu’il ne me réponde, et qu’il sourisse avec cet air de « J’ai quelque chose derrière la tête mais je te le dis pas tout de suite. Nah ! », quoique, le « Nah » était à enlever : c’était Sam tout de même, pas une gamine de 6 ans. Et là, putain de merde, j’imaginais Sam coiffé avec des couettes et une robe à volant, ce qui me fit frissonner. Je rejoignis d’un pas rapide Sam qui s’était enquis de traverser la rue. Je l’ai regardé sauter sur des poubelles. Savez, ces grosses poubelles de restaurants ou je sais pas trop quoi. Le truc qui fait pratiquement ta taille quoi. Enfin, pour le coup, elles ne nous arrivaient qu’à la poitrine à peu près, mais quand même ! Enfin bon, peut-être que Sam avait été un grand gymnaste dans son adolescence, allez savoir. En tout cas, il commença à tirer les échelles de secours pour accéder au toit du bâtiment. Qu’y avait-il déjà ici ? Je le savais, je l’avais sur le bout de la langue, mais ça ne voulait pas venir. L’enseigne était éteinte, et le lampadaire de cette ruelle ne fonctionnait plus assez bien. Je connaissais cette rue, mais là… Sam s’activa et grimpa la fameuse échelle. Je le regardais faire, sans vraiment comprendre. Il ne m’attendait pas, alors j’en déduisis qu’il fallait que je le suive. Alors je commençais à monter sur les poubelles, tant bien que mal, puis à grimper moi aussi l’échelle branlante. J’n’avais jamais aimé ces trucs en hauteurs, alors j’essayais de ne pas regarder en bas. Nan-nan, c’était pas du vertige, mais une sorte de petite incertitude. Rien de grave ! Sam était là, accroupi sur le toit, à tripoter les tuiles et commencer à les enlever. Je fronçais les sourcils. Je n’arrivais toujours pas à cerner ce qu’on allait bien pouvoir foutre. Et pourtant, ça pouvait sembler évident, aux yeux de Sam, en tout cas. Et puis merde, j’avais pas la tête à réfléchir ce soir. « Toi et moi on va cambrioler une bijouterie » il annonce en souriant. Mon visage se décompose. Alors là, il m’avait fait tous les coups possibles, comme voler une caisse, qui s’était avérée être la sienne. Rentrer par effraction dans un appart’ qui au final était abandonné –ou inhabité, j’savais pas vraiment-. Fumer toutes sortes de trucs, en boire d’autre, et j’en passe. « T'en fais pas, si ça tourne mal j'te couvre » il dit, mi-amusé en me faisant une tape dans le dos, après avoir vu mon visage. « Voilà le plan. Les tuiles que j'ai enlevées nous permettent d'accéder facilement à l'intérieur du bâtiment. Une fois dedans, tu remplis tes poches avec tout ce que tu peux. Et pour la sortie, et bien... Quoi de plus simple que de de sortir par la prote d'entrée ? Ils ont un système de sécurité que l'on peut ouvrir de l'intérieur. Tu cours vite ?  » A vrai dire, j’n’avais aucune idée de si c’était vraiment sérieux, vu le sourire narquois qu’il affichait toujours. Si ça se trouvait, c’était encore un de ses test pour voir si j’étais vraiment prêt à tout. Mais oui, je l’étais. Quoi qu’il en dise ou en pense. Puis merde, courir vite ? J’en savais rien moi, peut-être ! Et puis, comment on allait voir dans le noir ? Il nous avait pas passé de lampes. Je sors mon téléphone tandis que Sam plonge dans le trou qu’il avait fait et s’engouffre donc dans la "bijouterie" obscure. Ce gars était taré. J’allume la lampe torche du téléphone, le met dans ma bouche en faisant attention à ne rien casser, met ma capuche et le suit hésitant tout de même.
J’atterris assez mal sur le sol, heureusement sans faire vraiment de bruit. Je me redresse, prend mon téléphone et commence à regarder autours de moi. C’était vraiment une bijouterie. Avec des bagues en diamants, des colliers en or, des bracelets… Tout cela valait une fortune. Et c’était la bijouterie la plus luxueuse de la ville. La plus sécurisée, normalement, aussi. Je fronçais les sourcils et essayait de trouver Sam dans la pénombre, mais en vain. Je me décidais finalement et commençait à explorer les vitrines, observant les systèmes. Soudain, j’entends des bruits de pas, lents. « Sam ? » je chuchote. Pas de réponse. Si c’était une blague, elle était de très mauvais goût. Et si c’était le gérant qui n’était pas encore parti ? Pourquoi avoir éteins l’enseigne, si c’était le cas ? « Sam, t’es où ? Merde ! » je laisse échapper un gémissement quand je me prend le coin d’une table dans les côtes. Je redresse ma lampe. Un visage est illuminé et me regarde d’un air mauvais. Et c’était pas le visage de Sam.


_____________________________________________




and when you smiled, I smiled too.

Revenir en haut Aller en bas

F*cking psycho

avatar
Sam Archer
F*cking psycho








Voir le profil de l'utilisateur http://lstwizzle.tumblr.com/

profileDATE D'INSCRIPTION : 23/04/2015 MESSAGES : 478 + LIEU DE RESIDENCE : Inconnue
+ SITUATION OFFICIELLE : Photographe
+ SITUATION OFFICIEUSE : Vampire
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Affamé
RP en cours:

MessageSujet: Re: just... just... let me be like you. + sam Dim 27 Déc - 1:50



just... just... let me be like you
feat. Théo Farraway


« Certains hommes sont sans but logique. On ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux. Certains hommes veulent juste voir le monde brûler. »



Sam avait tout de suite su que quelque chose n'allait pas lorsqu'il était arrivé. Des bruits de pas un peu plus lourds que ceux de l'humain qui l'accompagnait, un peu plus espacés aussi. Un cœur, plus calme que celui du basketteur. Une respiration légère et posée... Ils n'étaient pas seuls ici. Merde. Son coup risquait d'être ruiné. Son plaisir gâché. Sam maudit intérieurement tout en se plongeant davantage dans les abysses de la pénombre. Il devait se faire discret maintenant, mais ce n'était pas un problème au vue de l'agilité de son espèce dans l'obscurité. N'était-il pas un chasseur nocturne après tout ? Il analysa silencieusement les solutions qui s'offraient à lui : en temps normal, il se serait glissé lentement derrière l'intrus avant de délicatement couler ses crocs dans la nuque, puis de lui briser les cervicales d'une seule main, laissant s'étaler sous ses pieds une petite marre de sang. Non, en fait cela n'aurait été que de lui, il ne se serait pas introduit dans une bijouterie en premier lieu. Cela dit il écarta rapidement la thèse du meurtre effroyable et sans scrupules vu que Théo ignorait encore de sa nature vampirique et serait sans aucun doute choqué par un comportement à la Sam. Rah, peut-être un jour, qui sait ? Quoi qu'il en soit ce fameux humain se fit hélas bien moins discret que le vampire, appelant alors son prénom d'une voix tendue. Ne possédant pas les sens décuplés du suceur de sang, il n'était vraisemblablement pas au courant de la présence du veilleur de nuit jusqu'à ce qu'il tombe nez à nez avec lui et que son visage commence à se décomposer. Bon et bien... L'hypnose venait de tomber à l'eau, elle aussi. Sauf si Sam voulait dévoiler son jeu. Il ne restait plus qu'une seule solution. A vitesse vampirique Sam était passé derrière le gardien afin d'arriver dans son dos, puis raisonnablement il l'avait frappé dans la nuque, suffisamment pour l'assommer mais pas assez pour lui faire une blessure grave. Non pas qu'il s'en souciait... Quoi qu'il en soit l'homme s'affaissa, laissant place au visage de Sam dans la lumière de Théo.

« Bouh. », dit-il ironiquement avant de sourire. « Je t'avais dit que j'te couvrais. Maintenant magne toi de prendre tout ce que tu veux avant qu'il ne se réveille. » Il fit un clin d'œil à l'humain avant de s'éclipser de son champ de vision.

Toujours se déplaçant dans la pénombre, Sam se dirigea vers l'interrupteur de la boutique et enclencha le courant. Toutes les ampoules se mirent immédiatement à briller, illuminant alors la pièce de façon à ce que les deux personnages puissent voir convenablement, même si le mort vivant dut attendre quelques secondes avant que ses yeux ne s'adaptent à la luminosité naissante. Bien sûr il avait profité de l'obscurité auparavant pour aller déconnecter toutes les caméras de surveillance.

« Ah, voilà qui est mieux ! » s'exclama-t-il. Peut-être pourrait-il récupérer deux ou trois bagues qu'il pourrait rapporter à Lilou et à Jo. Mais pour le moment il avait à s'occuper du gardien, histoire de sécuriser un peu les choses. Dès à présent le jeu devenait plus intéressant et l'excitation faisait peu à peu son chemin à travers son corps.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

light is always followed by darkness

avatar
Theo Farraway
light is always followed by darkness








Voir le profil de l'utilisateur http://weirdfalls.forumactif.org

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/03/2014 MESSAGES : 703 + LIEU DE RESIDENCE : Street Spinelli avec Thésée et Max.
+ SITUATION OFFICIELLE : Policier au poste de la ville, s'est remit à entraîner à mi-temps l'équipe de basket du lycée.
+ SITUATION OFFICIEUSE : /
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : 2/7
RP en cours:

MessageSujet: Re: just... just... let me be like you. + sam Jeu 3 Mar - 18:39

L’homme me regardait avec un regard dur et ses vieux sourcils broussailleux et blancs froncés. Merde. J’me retrouvais face à Dumbledore, mais pas le Dumby sympa et tout hein… Genre Dumbledore qui était en colère. Et avec les longs cheveux et la longue barbe en moins. Mais Dumby –bah j’connais pas son nom alors je vais l’appeler comme ça, hein- s’affaissa bien vite et tomba au sol, et je poussais un cri. Derrière lui, une silhouette massive et un visage sombre. Celui de Sam. Avec la lumière qui l’éclairait, on pouvait croire à un psychopathe, d’ailleurs je ne l’ai pas reconnu desuite –certes, Sam ressemble pas mal à un psychopathe mais là j’étais encore sous le choc avec Dumby, alors il m’a fallut un moment !-. « Bouh ! » il murmura avant de sourire, et même si je l’avais reconnu avant qu’il fasse ça… j’ai sursauté. Comme un gros con. Ah, merde, j’suis con –haha- j’en suis un ! «  Je t'avais dit que j'te couvrais. Maintenant magne toi de prendre tout ce que tu veux avant qu'il ne se réveille » Je cligne des yeux et regarde Dumby, effondré au sol. Merde, il était pas mort là ? Parce qu’il avait bien mort, enfin, vu son âge et que le coup avait été assez puissant pour l’assommer, p’tet il faisait un arrêt cardiaque ou un truc du genre ? nan ? « T’es sûr qu’il va se réveiller ? » j’ose, avant de relever la tête. Mais  Sam avait déjà disparu, et je me demandais bien où, surtout qu’il n’avait pas fait de bruit, et qu’il était vraiment allé vite. Ou alors j’étais trop omnibulé par le corp du vieillard que j’ai pas fait gaffe. Ouais, c’est sûrement ça. Puis d’un coup, la lumière fut activée et la boutique bien vite éclairée. Je sursautais à nouveau, croyant que c’était la police, ou un autre gardien, enfin, quelqu’un. Mais en fait, c’était bien quelqu’un. Mais Sam, qui marchait tranquillement à côté de nombreux interrupteurs, observant les vitrines. Je secouais la tête, pour enlever Dumby de ma cervelle, et me mis à marcher au milieu des vitrines, observant les bijoux qui y trainaient. Je pourrais prendre un collier, pour Annabelle. Mais elle n’apprécierait pas un collier volé, et puis merde, je m’étais éloigné d’elle alors… Mais Sam n’avait pas fait tout ce repérage pour rien, alors je m’approchait de la vitrine la plus proche, l’ouvrit et y découvrit des bagues. Bagues en argent, aux nombreux diamants incrustées dedans. Des plus simples, comme des plus volumineuses. Mais créées avec une finesse qui me laissait bouche-bée. Automatiquement, mon regard cherchait le prix. Ouais bah désolé, c’est pas dans ma nature le vole, moi les bagues comme ça, déjà j’prend ça quand j’vais me fiancer, ensuite je les achète en toute légalité ! Je tousse, manquant même de m’étouffer en voyant le prix. 1300 dollars ! Roh et puis merde. J’étais là pour voler ou pas ? Je m’empare d’une bague, que je trouvais particulièrement jolie. Taillée dans un argent fin, taillée d’une manière qui faisait croire qu’elle était tissée, par les deux bouts qui se croisaient et se réunissaient, créant une surface lisse et dépourvue des petits diamants qui ornaient pourtant chacun une partie de la bague. Et je la fourrai dans mes poches, avec une boîte qui allait avec. Je fis bien attention de refermer la vitrine en ne la touchant qu’une fois mes mains recouvertes par mon sweat. Je cherchais Sam, qui une fois de plus, avait disparu, en parcourant les couloirs entre les vitrines, pour finalement le voir prêt de Dumby. « Qu’est-ce que tu fais ? » je lui demande, les yeux ronds.


_____________________________________________




and when you smiled, I smiled too.

Revenir en haut Aller en bas

F*cking psycho

avatar
Sam Archer
F*cking psycho








Voir le profil de l'utilisateur http://lstwizzle.tumblr.com/

profileDATE D'INSCRIPTION : 23/04/2015 MESSAGES : 478 + LIEU DE RESIDENCE : Inconnue
+ SITUATION OFFICIELLE : Photographe
+ SITUATION OFFICIEUSE : Vampire
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Affamé
RP en cours:

MessageSujet: Re: just... just... let me be like you. + sam Dim 6 Mar - 20:56



just... just... let me be like you
feat. Théo Farraway


« Certains hommes sont sans but logique. On ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux. Certains hommes veulent juste voir le monde brûler. »



- Qu'est-ce que tu fais ? Demanda l'adolescent en écarquillant les yeux, au bord de la crise de panique. Seulement, Sam était joueur. Montrer une faiblesse en face de lui était bien dangereux, il ne ferait qu'en profiter, c'est ce qu'on apprenait en passant du temps en sa compagnie.

« Je vais le tuer », répondit-il sérieux, ne manquant pas le regard noir pour illustrer ses propos. Puis il laissa un grand blanc avant de sourire à moitié puis de reprendre sa réplique.

« Ca va, ça va, je déconne ! Mais faut bien en faire quelque chose avant qu'il nous voit. Sauf si tu veux qu'il nous dénonce ? »

Le vampire s'approcha du veilleur de nuit et s'accroupit vers lui. En fait s'il s'écoutait, sa première phrase n'aurait pas été une vulgaire blague, il aurait fait disparaître le corps froid et rigide de l'homme sans scrupules. Mais il ne voulait pas encore effrayer le garçon pour de bon, il ne devait pas perdre sa confiance. Pas encore. Que pouvait-il faire d'autre dans ce cas ? Lui crever les yeux ? Revenir plus tard pour l'hypnotiser ? Le laisser tel quel ? Il ne les avait pas encore vus, du moins pas en détail. S'ils se dépêchaient il ne serait peut-être même pas réveillé lorsque les deux hommes quitteraient le bâtiment de toute façon. Mais pouvait-il prendre ce risque ?

« Allez magne-toi et aide-moi à le porter, on va l'enfermer dans un placard. »

Enfin il commença à fouiller les poches du gardien pour son badge qui pouvait être très utile plus tard. Il rangea ce dernier dans sa veste. Mais alors qu'il s'apprêtait à prendre ses bras pour le traîner dans une sorte de local plus loin, quelque chose tomba de sa main, discrêtement.

« Attend... »

Lorsqu'il regarda plus en détail ce que le vieillard avait laissé tomber de sa main, Sam lâcha un soupire. Un smartphone allumé sur ce qui semblait être une sorte d'application de sécurité. Il avait activé une alarme, c'était mauvais. Il aurait dû être plus prudent, la police devait déjà être sur place. Et ce fut confirmé par les sirènes qu'il entendit arriver au loin à l'aide de son ouïe surdéveloppée. Des voitures s'approchaient silencieusement de l'entrepôt, furtivement. Le suceur de sang avait été trop distrait pour les entendre avant... Ils étaient cuits. Pris comme des rats. Enfin, Sam pourrait laisser le garçon ici dans sa galère et sauver sa peau facilement, mais ça ne serait pas drôle. Il ne le ferait que s'il n'avait vraiment pas le choix.

« Merde. Faut qu'on bouge d'ici ! » le vampire déclara en vitesse puis prit le coude de Théo, l'invitant (brusquement) à le suivre.

Mais il était déjà trop tard, l'entrepôt fut bientôt ouvert et des lumières rouges et bleues illuminèrent les environs. Sam ne s'arrêta pas et tira l'adolescent devant lui. Il n'y avait personne au fond, il connaissait une issue pas encore condamnée. Seulement comme il avait pris la fuite, un coup de feu résonna dans le bâtiment et une balle vint se loger sous son omoplate, laissant une brûlure dans son bras. Il avait connu bien pire comme douleur et il cicatriserait, mais pour cela il faudrait retirer la balle car elle était bien logée contre son os. Seul problème, Théo avait tout vu... Mais pas le temps de penser à ça pour le moment, il allait d'abord sortir l'enfant du bâtiment car il n'en avait pas encore fini avec lui...



Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



hrp:
 

_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

light is always followed by darkness

avatar
Theo Farraway
light is always followed by darkness








Voir le profil de l'utilisateur http://weirdfalls.forumactif.org

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/03/2014 MESSAGES : 703 + LIEU DE RESIDENCE : Street Spinelli avec Thésée et Max.
+ SITUATION OFFICIELLE : Policier au poste de la ville, s'est remit à entraîner à mi-temps l'équipe de basket du lycée.
+ SITUATION OFFICIEUSE : /
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : 2/7
RP en cours:

MessageSujet: Re: just... just... let me be like you. + sam Mer 20 Avr - 1:06

Quand il annonça qu’il allait le tuer, j’ai d’abord crû que c’était une blague. Puis merde ! Sam avait l’air vachement sérieux et il n’affichait aucun sourire, alors soit ce mec savait hyper bien mentir soit c’était vraiment vrai, et là, le flippe total. Alors ouais, le flippe total, parce qu’il reste stoïque. Mon cœur rate un battement. « Ca va, ça va, je déconne ! Mais faut bien en faire quelque chose avant qu'il nous voit. Sauf si tu veux qu'il nous dénonce ? » Je reprends des couleurs, et je souffle, soulagé. Fin, soulagé, mais quand même vachement stressé. Attendez, il m’a vraiment fait peur, putain ! C’est pas une blague ça, c’est un allez simple pour faire un avc. Bon, heureusement j’ai le cœur solide –enfin…- et j’acquiesce après m’être ressaisi, pour aider Sam qui semblait décidé à le foutre autre part. Attendez. Placard ? Il était pas sérieux ? Nan mais ça va faire comme Raiponce ? On va l’enfermer dans une placard et il allait tomber à chaque fois ? Et on aurait besoin d’une poêle à frire pour l’assommer à nouveau ? Enfin, pour le coup, ce serait plus les poings de Sam plutôt que la poêle à frire, mais on va dire que c’est le même concept… Hey ! Vous moquez pas, c’est chiant d’avoir une sœur accroc aux Disneys. Je laissais Sam qui commençait à fouiller les poches de Dumby et regardais autours de nous. On voyait très clair, et les vitrines étaient éclatantes de diamants et de tout ces trucs, qu’on pouvait pourtant dérober facilement. Et j’avais beau vivre ici depuis dix-huit piges, j’avais aucune idée de l’existence de cette foutue bijouterie. Et pourtant, elle est dans le centre-ville… enfin, c’est pas comme si je faisais gaffe aux bijouteries du coin. D’ailleurs, pourquoi j’ai pris cette bague ? J’l’offrirais à personne, elle me sert à que dalle. Je devrais prendre quelque chose pour moi, genre, une montre ou… « Attend... »Quoi ? Qu’est-ce qu’il venait de voir Sam ? Je reporte mon attention sur le brun qui regardait attentivement le sol, ou plus précisément un téléphone tombé, non loin de la main de Dumby, et qui affichait un drôle de truc. Oh putain, c’était quoi ça ? Je regarde Sam les yeux ronds, en entendant raisonner les sirènes des voitures de flic. Merde. Merde et triple merde. Ouais Sam, tu l’as dit, faut qu’on bouge ! Sauf qu’il me tire un peu trop violemment –tellement que j’ai l’impression que mon bras se déloge de mon épaule-. Attendez, pourquoi les rideaux en fer ils bougent ? Hey, pourquoi on voit les lumières des voitures de police ? Nan-nan, j’suis pas d’accord, nan, c’était trop beau. Putain je savais qu’on aurait pas dû venir, pourquoi je suis là ? j’aurais dû rester en haut histoire de monter la garde, juste pour l’avertir en cas de problèmes de ce genre. J’aurais très bien fait le guet, oui, j’suis fort pour faire le guet moi. Puis j’entend le bruit d’un coup de feu. T’manière, les flics avaient ouverts la bijouterie, ils étaient là, à quelques mètres de nous. Alors je tournais pas la tête vers eux, pour pas qu’ils nous voient. Au moins un truc d’intelligent que j’avais fait, cette nuit. Je reste le visage rivé sur Sam, ou plutôt, son dos. Son dos dont l’omoplate est ensanglantée et dont son haut s’imbibe de sang au fur et à mesure qu’on avance. L’omoplate du bras avec lequel il me tire, depuis tout à l’heure. Attendez, y’a un GROS problème, là ! Logiquement, d’un point de vu purement médicale, il devrait avoir trop mal pour pouvoir me tirer avec autant de force. Merde ! y’a une balle qu’est rentrée dans son épaule ! ça doit faire un mal de chien !  Mais il continue de me tirer, et moi j’me laisse faire, trop choqué de c’que je vois. Les flics sont derrière, et Sam nous emmène dans l’arrière boutique. Sans doute une issue qu’il connait et qui nous permettra de nous barrer. Putain, il est fort, mais quand même… Puis il y a un autre coup de feu. Je regarde Sam : aucune nouvelle blessure apparente. Et moi je sens aucune douleur, nulle part. Putain, dans le genre gars qui à de la chance, j’suis le meilleur. Sam nous fait sortir –et d’ailleurs on va plutôt vite- et ferme la porte derrière nous. Puis l’extérieur. Aucune voiture de flic. Ils savent peut-être pas qu’il y a une issue ? Nan, normalement ils devraient savoir. Plus qu’une question de minutes avant qu’ils ne débarquent et… « Putain, Sam, t’es blessé ! » je murmure, le visage décomposé, en voyant le filet de sang immense qui imbibe son vêtement en descendant de son omoplate. « Faut aller aux urgences, tu perds trop de sang, tu.. » mais il me coupe.

hrp:
 

_____________________________________________




and when you smiled, I smiled too.

Revenir en haut Aller en bas

F*cking psycho

avatar
Sam Archer
F*cking psycho








Voir le profil de l'utilisateur http://lstwizzle.tumblr.com/

profileDATE D'INSCRIPTION : 23/04/2015 MESSAGES : 478 + LIEU DE RESIDENCE : Inconnue
+ SITUATION OFFICIELLE : Photographe
+ SITUATION OFFICIEUSE : Vampire
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Affamé
RP en cours:

MessageSujet: Re: just... just... let me be like you. + sam Ven 29 Avr - 18:53



just... just... let me be like you
feat. Théo Farraway


« Certains hommes sont sans but logique. On ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux. Certains hommes veulent juste voir le monde brûler. »



« Putain, Sam, t’es blessé ! »

La voix de Théo sonnait paniquée. Le garçon était perdu, ne sachant pas vraiment quoi faire. N'avait-il jamais vu un peu de sang auparavant ? Pitié faites qu'il ne tombe pas dans les pommes, implora silencieusement le vampire pour qui la vue de ce fluide rougeâtre était une habitude. Après tout il n'y en avait pas tant que ça, non ? Juste une petite tâche bordeaux à l'arrière de son blouson -son préféré, putain ils allaient le payer les enfoirés-, à peine visible dans les ténèbres de la nuit. Aucune chance. Théo était bien plus fort que ça. Même s'il était très naïf et paraissait inoffensif, il n'était pas un lâche, un faible. C'est ce que Sam avait appris à découvrir ces derniers temps en sa compagnie. Tout de même, le prédateur nocturne fit un rapide bilan mental de sa situation. La brûlure mordant son épaule était horrible, mais il s'y accommodait. La douleur le faisait se sentir plus fort, il aimait cette sensation et puis elle lui était devenue tellement familière qu'il commençait à être immunisé. Mais en prenant davantage conscience de son corps, Sam s'était rendu compte d'une sensation d'humidité dans son dos. Un liquide chaud glissait lentement sur sa peau froide, faisant coller son t-shirt sous le cuire de sa veste. D'accord, en fait c'était peut-être plus impressionnant que ce qu'il n'avait d'abord pensé, effectivement l'hémoglobine dégoulinait partout derrière lui. Après tout la réaction de Théo était peut-être justifiée tout compte fait... Et merde. Avec tout ce sang perdu, Sam allait devoir s'abreuver au plus vite une fois que la balle lui aurait été retirée de l'épaule, sinon il serait faible et ne pourrait pas cicatriser assez rapidement.

Pourtant à l'instant le plus gros de ses soucis demeurait le trou béant dans sa veste noire. Des têtes allaient tomber pour ça.

La voix inquiète de Théo une nouvelle fois le sortit de ses pensées. L'inquiétude, c'est pour les faibles. Ca rendait vulnérable. Dans la vie, ou la mort dans certains cas, il ne fallait que s'inquiéter de ses propres fesses pour rester dans la partie. Surtout pour des détails insignifiants... Comme les autres individus. Le chacun pour sa pomme, c'était la meilleure des défenses.

« Faut aller aux urgences, tu perds trop de sang, tu.. »  
« Aux urgences ? Pour m'offrir sur un plateau d'argent aux flics ? Pas question ! », le coupa-t-il avant qu'il n'ait la chance de finir sa phrase.

Les urgences étaient totalement inconcevables pour Sam, ce n'était même pas une option. Premièrement pour la raison qu'il venait de donner, le policier qui l'avait abattu savait que son tir avait fait mouche, et au vue de la quantité de sang qu'il avait perdue la première chose qu'ils fouilleraient ce serait les hôpitaux. Mais la vraie raison, cachée derrière ces paroles, c'était sa nature. Il n'avait pas besoin d'urgences, il avait seulement besoin d'une paire de mains pour retirer la balle et de sang pour guérir. Sans compter qu'une analyse de son sang donnerait des résultats... Inattendus.

« T'en as d'autres des idées comme ça le petit génie ? », demanda-t-il grimaçant. Une douleur lancinante commençait à se faire ressentir à travers son épaule. Il soupira jugeant du peu d'options qu'il avait à sa portée.

« Ca va aller, mais je vais avoir besoin de toi Théo. Il faut que tu retires la balle de mon épaule, on n'a pas beaucoup de temps et je ne peux pas le faire tout seul. »

Il appuya bien sur l'utilisation de son prénom histoire de le calmer quelque peu, après tout sa nervosité le rendait nerveux et risquait de devenir embêtante. Sur ces paroles, le suceur de sang commençait à enlever sa précieuse veste, grimaçant encore une fois en voyant les dégâts infligés au cuir, ne laissant aucun choix à l'humain derrière lui. Finalement, s'il n'était pas trop bête, le gamin découvrirait ce soir qu'il était un vampire. Mais pour le moment, il préféra laisser ce détail de côté...


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: just... just... let me be like you. + sam

Revenir en haut Aller en bas

just... just... let me be like you. + sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Falls :: RP archivés-