Fin de la MaJ le 13 juin 2017. en savoir +

Le n°2 du Weird Diary vient de sortir ! Direction → ici !

Pensez à favoriser les chamans et les humains : )

Partagez|

S'assumer et vivre | la Forêt de Weird Falls | 2003

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité
Invité









profile
a little more ?

MessageSujet: S'assumer et vivre | la Forêt de Weird Falls | 2003 Lun 21 Déc - 3:10


BACK IN TIME ~

___________________________________




S'assumer et apprendre à vivre avec~



La forêt, grande et mystérieuse... Je l'aime plus que tout, je sais que techniquement c'est impossible mais j'aime cette forêt... Le ciel gris et le vent froid claquant sur les feuilles des arbres et la peau lui donne une prestance encore plus grande, ils la rendent majestueuse...
Un sourire teinte mes lèvres "Je suis  prête" ...
J'avance petit à petit vers la forêt, son centre, touchant du bout des doigts l'écorce de chaque arbre, les feuilles de chaques branches, un sourire de plaisir illuminant mes yeux. Je sens venir le moment où je ne ferait plus qu'un avec ma partie surnaturel, me permettant d'être enfint moi même et de vivre comme tel.
La clairière, j'arrive au centre de celle-ci, je m'arrête et ferme les yeux. Je réalisé que si je me concentre, je peux entendre les clapotis de la cascade, le chant des oiseaux, des petits animaux qui vagabondent dans cette forêt, je peux sentir les fleurs qui viennent de s'ouvrir dans ce mois de Mai, parfumant la clairière d'un doux parfum...
Je m'agenouille, et après m'etre assurée que personne de rôdait, je commence a retirer un à un mes vêtement, me retrouvant nue et prête pour la première transformation...
Le vent frais claque contre ma peau, virvolte dans mes longs cheveux roux, et là je sens cette chaleur indescriptible, qui m'envahis peut à peut. Le vent claque de moins en moins fort contre ma peau, je ne le sens presque plus à présent, je sens de plus en plus les animaux présents autour de la clairière puis la plus rien, le trou noir, le néant. La sensation de vide m'envahit, qui suis-je ? Où suis-je ?
Une voix emplit mon esprit, me guidan vers la fin de cette abime de froid et de douleur pendant ce qui fut pour moi une éternité.
J'ouvre timidement les yeux, je suis contre le sol, et alors que j'essaie de reprendre le contrôle de mes jambes, je vois un mulot passer devant moi, je bondit sur lui mais le ratte de peu, et la je ne peut m'empêcher de remarquée que je suis beaucoup plus basse que d'habitude, que je vois plus loin, que j'entends mieux, que tous mes sens sont décuplés. Je baisse la tête, et une découvre deux jolies pattes rousses et noires, et lorsque je tourne la tet, je découvre une belle queue rousse avec les bout blanc, typique des renards. La joie m'envahit, j'ai réussie... Je me dirige vers les vêtements, mes vêtements et les prends tant bien que mal dans ma gueule, je finis par réussir à les traîner et je rejoint Ma' qui  m'attent à l'orée de la forêt.
Elle me regarde et un sourire illuminé son visage, et comme des paroles mettent qu'emettent nos regards, elle prend les vêtements et me chuchote "Pars donc gambader petite renarde". Je me retourne une dernière fois et je pars à tout allure dans le bois. Au début je n'avais pas compris le sens des mots, puis j'ai enfin compris et je me suis exécuté.
Le vent traversant mes poils fins, les odeurs du bois emplissent mes poumons, les mulots et souris s'enfuient sur mon passage, mais je les ignorent, courir me fait beaucoup trop de bien. Je finis par être attirée par une odeur plus dur, qui me pique les sinus. Je trottinne silencieusement, ralentissant à mesure que l'odeur ce rapprochait. Je finis par passer à travers un buisson et par découvrir un humain, dégoulinant de sueur, une bouteille pratiquement vide dans les mains. Il me remarque à peine et lorsque  j'attire enfin sont attention, il me regarde avec stupéfaction et finis par lâché: " Mais c'est que t'es tout minion toi !"
Je le reste sans trop savoir quoi dire, à vrai dire les paroles de l'homme m'avait rendue assez contente. Je le laisse me caresser et me porter. "Tu t'es perdue mon bonhomme?"
Je le regarde sans trop savoir quoi faire, comment dire, les renards ne savent pas parler!
Il finit par m'embrasser le front et dire: "Bon mon petit père, c'est pas tout mais bon il faut que je continue de courir moi"
Il passe une dernière fois ses mains dans mon pelage et, se retournant une dernière fois, me fais un grand sourire avant de disparaître derrière les buissons.
Je retourne tranquillement vers la voiture de Ma', je n'oublierais jlais cette expérience vraiment incroyable, tout est différents, c'est une manière de redécouvrir le monde finalement, ce n'est peut être pas une malédiction mais plutôt une bénédiction non?
En tous cas c'est mon point de vue et peut-être pas le votre mais bon, je m'en fiche royalement de ce que vous pensez de ça ...

À SUIVRE....


____________________________________
Code by Ewanella
Revenir en haut Aller en bas

S'assumer et vivre | la Forêt de Weird Falls | 2003

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Simulation - forçage état des cantons» Demande de conseils pour un GPS pour la forêt tropicale» jamadeliet ♦ vivre dans un donjon, c'est difficile.» [Résolu] Antispam Vadé rétro, K9» sondage région du monde !



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Falls :: RP archivés-