Fin de la MaJ le 13 juin 2017. en savoir +

Le n°2 du Weird Diary vient de sortir ! Direction → ici !

Pensez à favoriser les chamans et les humains : )

Partagez|

Des problèmes naissent des rencontres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 222 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Des problèmes naissent des rencontres Sam 30 Jan - 22:00

Des problèmes naissent les rencontres


Dans quel merdier s'était-il encore fourrer? La journée avait pourtant bien commencé: un beau ciel bleu au soleil éclatant (malgré l'hiver), un jogging le matin pour se détendre avant d'aller méditer dans la forêt, et s’entraîner à la maîtrise de ses pouvoirs sans être dérangé par un passant trop curieux de l'agissement du garçon. Alors pourquoi ça avait tourner au cauchemar? Il n'avait pourtant rien fait de mal... Quoique... peut-être l'avait-il cherché...?
Ce que Lucas faisait en ce moment? Courir. Courir pour sa vie, en fait. Poursuivit par trois malabars tous plus grand que lui d'environ trois têtes -et pourtant l'élémentaliste n'était pas si petit- en colère, une batte de Baseball dans la main, le poing fermé de l'autre. Les trois avaient bien du mal à le rattraper avec leur corps bien trop lourd, ils arrivaient à peine à soulever un pied pour avancer. Mais pourtant ils n'abandonnaient pas...
Quels pots de colle ceux-là ! maugréa Lucas tout en se faufilant à travers la foule.
Il était tard, et malgré cela, un nombre conséquent de personnes s'était rassemblé dans les bars, les boîtes alentours ou tout simplement dans les rues, à bavarder tranquillement, ne se doutant pas une seconde de ce qu'il se passait en ce moment même.

Ce que Lucas avait fait? Trois fois rien -trois, comme les colosses haletant derrière lui. Le brun se trouvait dans un bar lorsque ces hommes entrèrent et foutèrent le bordel à l'intérieur. Alors peut-être, je dis bien peut-être leur avait-il dit sa façon de penser et les avait gratifié de surnoms tout sauf gentillets... Mais pourquoi s'énerver pour si peu? Encore, s'il avait utilisé ses pouvoirs discrètement pour les faire trébucher et ainsi les ridiculiser, là, il comprendrait... Ah.. c'est exactement ce qu'il s'est passé en fait... Bon... C'était peut-être de sa faute finalement, mais ils l'avaient bien cherché.
Habitué à courir, l'élémentaliste ne doutait pas un seul instant quant à son endurance: il tendrait aussi longtemps qu'il faudrait jusqu'à ce que les affreux s'impatientent et abandonnent. Tournant la tête afin de voir la progression des trois hommes, il ne vit pas la personne se trouvant sur son chemin et la heurta violemment, la projetant ainsi à terre, prit par son élan (et lui avec par la même occasion...). Sonné et poussiéreux, Lucas se releva et eut tout juste le temps de voir le visage de la pauvre victime avant de s'enfuir à toute jambe, murmurant un "désolé" à son attention. Les yeux clairs et les cheveux châtains, c'était un garçon pas plus jeune que lui qui s'était retrouvé malheureusement sur son chemin.
Cet incident à réduit la distance entre nous... se plaignit-il alors.
Lucas bifurqua dans une ruelle sombre avant de disparaître dans la nuit.

Ce dernier courait à vive allure et son souffle commençait à disparaître. Ça faisait combien de temps qu'il fuyait? Dix minutes? Une demi heure? Deux heures? Il ne savait pas et trouvait très étrange le fait que les malabars le suivent encore: il les avait sous-estimé. Une erreur qu'il ne refera pas la prochaine fois... enfin, s'il est encore vivant d'ici là...
Alors que ses jambes commençaient à le lâcher, Lucas sentit quelque chose le tirer sur le côté et le propulser contre un mur avant de plaquer une main contre sa bouche pour l'empêcher de hurler. Il ne pouvait pas voir la personne et n'essaya pas de l'identifier, interrompu dans son geste par le vacarme des pas des molosses sur les pavés de la rue. Le brun cessa de respirer, ne voulant pas faire le moindre bruit susceptible de le faire découvrir. Caché dans une ruelle que lui-même n'avait pas vu lorsqu'il était passé devant, il ne douta pas que les autres ne la voit non plus, néanmoins, il se méfia le plus possible, attendant de ne plus entendre le moindre chuchotement avant de se défaire de l'emprise qui le retenait et de propulser à son tour la personne contre le mur d'en face.
Éclairé par la lumière d'un lampadaire, Lucas put reconnaître les traits du garçon en face de lui: c'était celui-là même qu'il avait renversé plus tôt alors qu'il fuyait. A bout de souffle, fatigué et nauséeux, il lâcha les épaules de son sauveur et s'affala sur le sol, dos au mur, les coudes sur les genoux et la tête basse afin de reprendre le peu d'air que ses poumons voulaient bien inhaler. Pas un bruit ne vint troubler cet instant de repos, les deux ne voulant commencer. Néanmoins, il fallait qu'il dise quelque chose: après tout, il l'avait aidé, c'était la moindre des choses...

" Merci ! Et... désolé pour tout à l'heure. " dit alors Lucas après avoir reprit son souffle.


_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Gentleman Cambrioleur

avatar
Dick Hopkins
Gentleman Cambrioleur








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 11/01/2016 MESSAGES : 180 + LIEU DE RESIDENCE : Spinelli Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Graphiste
+ SITUATION OFFICIEUSE : Humain + faussaire
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: Des problèmes naissent des rencontres Lun 1 Fév - 1:15



Des problèmes naissent des rencontres


Lucas McMillan Δ Dick Hopkins


“ When we honestly ask ourselves which person in our lives means the most to us, we often find that it is those who, instead of giving advice, solutions, or cures, have chosen rather to share our pain and touch our wounds with a warm and tender hand. ”


Pour Dick, c'était un dimanche tout à fait banal. Il s'était levé assez tôt pour pouvoir profiter un peu de la fraîcheur matinale et avait fait son jogging habituel sur des sentiers de la forêt. Il s'était d'ailleurs rendu compte que finalement beaucoup de gens appréciaient s'abandonner à tout un tas d'activités dans cette forêt, à croire que les hommes étaient bien mieux à cet endroit qu'en pleine ville. C'était curieux en y repensant, c'était bien la première ville dans laquelle Dick observait ce phénomène et Dieu sait qu'il avait vécu à de nombreux endroits malgré sa jeunesse. Enfin, il n'y avait pas accordé tant d'importance que ça. En rentrant il avait jeté ses vêtements dans le coin du séjour avant d'aller prendre une bonne douche, il n'avait pas de cours ce matin donc il aurait bien assez de temps plus tard pour ramasser tout son petit bazard. Puis après tout ce n'était pas comme s'il avait un colocataire ou quelque chose du genre : c'était l'avantage d'être riche... Et du même coup l'avantage d'être débrouillard dirons nous. Le reste de la journée s'était déroulé aussi simplement que la manière dont elle avait commencé. Magasin de BD, un peu de peinture, quelques recherches à propos de certaines antiquités; il ne connaissait pas encore beaucoup de personnes dans la ville et puis gagner sa confiance était difficile, c'est pourquoi il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'il passe quelques weekends seul. Bien qu'assez populaire dans les écoles, les gens n'en savaient finalement que peu sur lui. Après tout les ados de cette génération n'étaient-ils pas les plus gros hypocrites que l'humanité avait connu jusqu'à présent ? Tout n'était-il pas bâti que sur des apparences et un état d'égoïsme général ? Ses semblables prenaient tout ce qu'il voulait bien leur offrir et ne cherchaient pas plus loin. Après tout cela était loin de déplaire à Dick qui n'avait pas forcément envie de se lier d'amitié avec eux. Ils étaient tous si préoccupés par leur personne qu'ils n'avaient pas le temps de fouiller dans sa vie et donc découvrir des choses qui pourraient lui nuire, à commencer par sa fausse identité.

Pourtant quelque chose allait bientôt rendre cette journée différente des autres, un évènement allait permettre à cette fin de semaine de se démarquer des autres. Alors qu'il rentrait d'un entrainement d'escrime qui avait tardé, il avait décidé de faire un petit tour en ville au lieu de rentrer directement. Il était assez tard mais le garçon appréciait toujours ces moments de calme où il pouvait s'abandonner à ses pensées, particulièrement en écoutant ses groupes préférés. Mais cette fois une tempête vint briser cette solitude, un ouragan avec un sweat à capuche qu'il n'avait pas entendu arriver et qui l'avait envoyer valser à terre. Tout s'était ensuite passé très vite : lâchant un souffle avec le choc contre le sol froid Dick eut à peine le temps d'assimiler le fait qu'on venait de lui foncer dessus que la personne était déjà sur ses pieds en face de lui, marmonnant un petit "désolé" à peine audible et avait repris sa course. C'était un garçon à peine plus âgé que Dick et il semblait anxieux et épuisé à la fois. Alors que le garçon en veste de cuire intrigué et ramassant ses écouteurs perdus dans l'action le regardait tourner dans une ruelle, trois gorilles foncèrent sur lui et le prirent par le col tout en lui demandant où le sweat à capuche s'était enfui. La première chose qui lui vint à l'esprit, c'était qu'il aurait peut-être mieux fait de rentrer directement chez lui, que c'était pas nécessairement sa journée. La seconde chose qui lui vint à l'esprit c'était que ces trois monstres n'avaient pas exactement la tête de gentils petits garçons, qu'ils ne voulaient pas vraiment du bon à celui qui lui avait foncé dessus, donc qu'il devait le couvrir, en quelque sorte... Ce sentiment était fortement appuyé par les battes de baseball qu'ils avaient dans les mains. Il s'était lui même fourré dans assez de situations de ce genre pour savoir ce que c'était que d'être poursuivi comme ça. Si ça se trouve l'autre garçon avait les mêmes passes temps que lui ? Non, c'était peu probable. Mais il se trouvait tout de même en difficulté. Et alors que Dick n'avait pas encore eu le temps de répondre aux gros bras qui étaient à la limite de l'étrangler, l'un des trois golems avait appelé ses camarades en direction de la même ruelle que sa proie. Merde. Dick s'était une nouvelle fois retrouvé les fesses par terre. Doublement merde. Pourtant cette fois le garçon s'était vite relevé, il ne pouvait pas rester ici à ne rien faire alors qu'il pouvait aider. Après tout il était familier avec ces petites ruelles, particulièrement dans ce coin. C'est pourquoi il n'eut aucun mal à escalader quelques façades, sauter de bâtiments en bâtiments et rattraper son ami le sweat à capuche juste à temps pour le voir trébucher. Sautant derrière lui il l'avait saisi et l'avait plaqué contre lui dans une ruelle étroite et sombre, plaquant sa main contre sa bouche malgré la différence de taille. Il ne lui restait plus qu'à espérer que les trois poursuivants ne connaissent pas aussi bien le coin que lui, auquel cas ils seraient tous les deux vraiment mal barrés.

Finalement son plan avait marché et les hommes n'étaient plus que des souvenirs pour les deux adolescents. Une fois sûrs, le fuyard s'était agilement échappé de son emprise et l'avait bloqué contre le mur d'en face toujours haletant et ça Dick ne l'avait pas vu arriver. Non mais sérieusement ? C'était définitivement pas sa journée. Pourtant quelques secondes après le gars l'avait lâché et s'était affalé contre le mur à la recherche de son souffle tandis que Dick avait maladroitement apporté ses mains à son cou.

- Merci ! Et... désolé pour tout à l'heure, l'inconnu avait enfin parlé.

Dick haussa les épaules.

- Désolé de m'avoir foncé dessus ou de m'avoir étranglé ? Il avait simplement demandé espiègle, un sourire en coin. Ce n'était pas une réelle question après tout, ou du moins il n'attendait pas spécialement de réponse.

- Alors, qu'est-ce que tu leur as fait ? Ajouta-t-il reprenant son sérieux, offrant une main au garçon pour l'aider à se relever. Cette fois-ci en revanche, il souhaitait une réponse.

 

par humdrum sur ninetofive



_____________________________________________




Dernière édition par Dick Hopkins le Mer 24 Fév - 2:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 222 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: Des problèmes naissent des rencontres Ven 5 Fév - 21:30

Des problèmes naissent les rencontres


Lucas tentait de reprendre son souffle malgré le poids qu'il ressentait dans ses poumons. Il n'avait jamais courut aussi vite, et le peu de fois où il avait vécu un même événement de ce genre, le brun s'en était toujours sorti. Si l'autre n'avait pas été là cette fois-ci, l'élémentaliste ne serait sans doute plus de ce monde... Ou alors serait assez amoché...
Alors qu'il s'excusait, l'autre garçon lui répondit, un sourire en coin au bord des lèvres:

" Désolé de m'avoir foncé dessus ou de m'avoir étranglé ? "

Lucas haussa un sourcil tout en souriant. La tête basse, il ne regardait pas l'adolescent: il ne voyait de lui que ses chaussures, mais le ton de sa voix lui fit comprendre que ce dernier n'attendait pas de réponse. Du caractère, il en avait, et ça plu immédiatement au brun qui avait rarement rencontré des personnes aussi confiantes que le garçon en face de lui. Après tout, il venait d'échapper à trois malabars en colère et armés et l'autre l'avait aidé sans savoir le pourquoi du comment. Étrange non? Toute personne seine d'esprit serait retourné à ses occupations sans se préoccuper du reste. Mais pas lui. Qu'est-ce qui clochait chez l'adolescent? Était-il fou ou alors tout simplement doté d'une confiance incroyable?

" Alors, qu'est-ce que tu leur as fait ? " lui demanda enfin son sauveur.

Une question? Pas trop tôt. Lucas commençait à croire que le garçon ne tenait pas le moins du monde à sa vie et se foutait des raisons qui mettaient dans la merde les personnes qu'il sauvait. Enfin, si sa passion était de sauver autrui... Mais bizarrement, l'élémentaliste ne pensait pas qu'il fasse cette sorte d'activité. Il avait remarqué la force que l'adolescent avait lorsque ce dernier l'avait plaqué contre le mur et le retenait avec puissance. Il devait s’entraîner dur ou quelque chose du genre...
Il lui tendit la main tout en attendant la réponse du brun, toujours assit sur le sol froid. Ce dernier hésita un instant avant de la saisir et de se hisser, se remettant sur ses jambes toujours douloureuses à cause de l'effort.

" Je leur ai juste révélé leur quatre vérités à ces types. Ils foutaient la merde dans le bar où je me trouvais, et je n'aime pas qu'on me dérange. C'est tout. " lui avoua-t-il alors, non sans omettre volontairement le passage où il utilise ses pouvoirs...

Après tout, l'adolescent pouvait très bien ignorer le côté surnaturel de Weird Falls... Et Lucas ne voulait pas être celui qui le ferait entrer dans ce monde plus que dangereux pour un simple humain. En tout cas, pas intentionnellement. S'il venait à le découvrir -à moins qu'il n'appartienne déjà à cet univers- ce sera par le biais d'un autre.

" Ils n'ont tout simplement pas apprécié la remarque... " continua-t-il non sans un petit rictus sur ses lèvres.

Lucas regarda son sauveur avec un petit air malicieux. Il aimait le danger et s'était pourquoi il s'était interposé entre lui et le pauvre barman qui se faisait engueuler. L'élémentaliste aimait la tranquillité plus que tout -en plus de l'adrénaline que lui procurait le danger, et s'énervait rapidement lorsque celle-ci était brisée. Impulsif direz-vous? Et bien oui, mais c'était ce qui faisait qu'il était lui et pas quelqu'un d'autre, n'est-ce pas?
Lucas observa plus attentivement le garçon qui se trouvait toujours debout, face à lui, légèrement adossé contre le mur. Ses yeux était clair et reflétait sans doute une intelligence qu'il n'avait jusqu'alors pas soupçonné. Ses cheveux flottaient sous l'effet du vent et, sur le coup, le brun le trouva d'une beauté incomparable. L'envie d'utiliser ses pouvoirs (ou du moins sa grande perception) le prit soudain. Il devait être sur qu'il se trouvait devant un humain et pas un vampire ou un loup-garou. Il ne voulait pas d'ennui. Il se concentra donc pour ne plus rien entendre alentour mis à part leur respiration. Il ne ressentit absolument rien en provenance de l'adolescent. En tout cas rien de surnaturel. Il soupira discrètement.

" Je ne t'ai toujours pas demandé ton nom... " finit-il par dire après un long moment de silence. " Je m'appelle Lucas Mcmillan, et toi? " lui demanda-t-il en lui tendant une main amicale.


_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Gentleman Cambrioleur

avatar
Dick Hopkins
Gentleman Cambrioleur








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 11/01/2016 MESSAGES : 180 + LIEU DE RESIDENCE : Spinelli Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Graphiste
+ SITUATION OFFICIEUSE : Humain + faussaire
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: Des problèmes naissent des rencontres Ven 12 Fév - 20:49



Des problèmes naissent des rencontres


Lucas McMillan Δ Dick Hopkins


“ When we honestly ask ourselves which person in our lives means the most to us, we often find that it is those who, instead of giving advice, solutions, or cures, have chosen rather to share our pain and touch our wounds with a warm and tender hand. ”


Le garçon hésita avant d'accepter la main de Dick pour se relever. Il était lourd mais l'humain n'en avait jamais douté : il était musclé et assez grand tandis que lui ne dépassait que difficilement le mètre soixante-dix.

- Je leur ai juste révélé leur quatre vérités à ces types. Ils foutaient la merde dans le bar où je me trouvais, et je n'aime pas qu'on me dérange. C'est tout. Ils n'ont tout simplement pas apprécié la remarque...

Dick ne manqua pas le petit rictus malicieux se dessiner lentement sur la bouche du garçon, sans doute en train de se jouer la scène dans la tête. Donc c'était lui qui avait cherché les trois gorilles, sur leur terrain de jeu ? Bien, voilà qui apportait des informations sur l'adolescent à capuche. Dire qu'il n'aimait pas être dérangé était un euphémisme apparemment, il n'avait donc rien du lâche qu'était Dick. Certes il appréciait lui aussi le calme et la paix, mais il n'irait pourtant pas dire sa façon de penser devant trois hommes de cette carrure et semblant si... agréables, pas dans ces circonstances et ce même si cela était mérité. Même si c'était pour sauver son propre honneur. S'il l'avait fait, ce serait à cause d'une seconde d'égarement ou le besoin d'adrénaline l'aurait poussé à la folie, ou encore s'il avait été sûr d'échapper à ses potentiels assaillants de par son agilité ou son intelligence. Mais dans le présent cas il chercherait simplement à s'effacer, à se faire oublier, comme toujours dans ce genre de situation. Simplement pour cela Dick admirait le courage du garçon qui en avait vraiment dans le ventre, il aurait aimé en avoir autant. Et bien si c'était vraiment du courage tout du moins. Après tout il était peut-être juste inconscient ou suicidaire, à moins qu'il ne soit masochiste ou un truc du genre; on ne sait jamais, particulièrement dans cette ville où les gens étaient quelque peu étranges au point de vue du faussaire. Quoi qu'il en soit l'adolescent avait un petit quelque chose de différent de tous les autres garçons de son âge qu'il avait pu croiser jusqu'à présent, quelque chose de familier pour Dick. Il ne saurait pas vraiment dire quoi, mais il adorait déjà ce petit quelque chose. Cependant l'inconnu avait fermé les yeux d'un coup et avait semblé ailleurs, concentré sur quelque chose... Un peu comme un chien écoutant le bruit de la voiture de son maître arriver à des centaines de mètres. Est-ce qu'il écoutait quelque chose ? Pourtant il n'y avait rien à entendre et il n'était pas un chien, c'était juste... Etrange. Comme un tiers de la population de cette ville. Dick s'était tortillé un peu mal à l'aise, mais avait finalement décidé de ne pas en tenir compte.

- Je ne t'ai toujours pas demandé ton nom... Je m'appelle Lucas Mcmillan, et toi ?, s'était-il enquit après avoir rouvert les yeux et soupiré.

Lucas, alors c'était son nom. Mise à part le petit moment déconcertant d'il y avait quelques secondes, il avait l'air sympathique. Mais la sympathie ne suffisaient pas ici. Ce n'était pas forcément ce qui ferait des amis à Dick, puis de toute façon il n'en avait pas besoin pensait-il à tort. De toute façon, il se sentirait toujours seul malgré les apparences, personne ne le comprenait, personne ne lui accordait vraiment de l'importance. Personne ne voulait prendre la peine de le connaître complètement. Ou peut-être tout cela n'était qu'une vue de son esprit terrifié ? Une illusion dérisoire ? Peut-être avait-il juste trop peur de se confier entièrement, peur de faire confiance à quelqu'un d'autre que lui même. Au final peut-être que c'était ça qu'il lui manquait, juste la satisfaction d'avoir quelqu'un à ses côtés, sur qui il pourrait compter. Un ami proche, un confident en somme. Il lui faudrait sans doute quelqu'un pour le lui faire comprendre et lui permettre d'enfin s'ouvrir et Lucas semblait pouvoir jouer un rôle là dedans. Quelque part au plus profond de lui Dick s'identifiait à Lucas même s'il ne le connaissais pas. De ce qu'il avait pu analyser Lucas était un solitaire lui aussi, qui semblait apprécier le danger, ou du moins même s'il y tombait par mégarde il avait l'air d'y être exposé un peu plus souvent que la moyenne. Peut-être voulait-il se prouver quelque chose, mais ça il ne pouvait le savoir. Puis il était endurant et agile, assez du moins pour piquer la curiosité du plus jeune : il est vrai qu'il avait été plutôt impressionné par ses performances bien qu'il ait finalement été rattrapé par ses poursuivants. Il devait faire ça quelque part. Ajouté à son sarcasme et sa malice, il avait vraiment l'air plus intéressant que les autres, c'est pourquoi le garçon avait finalement décidé de croire en cette personne.

- Dick. Dick Hopkins, se présenta-t-il avec un grand sourire amical, saisissant la main tendue. Après tout Dick avait cette tête angélique qui ne donnait envie à personne de se méfier et inspirait la sympathie. Cela faisait parie de ses charmes naturels bien qu'il n'en soit pas vraiment conscient. Oui, les surdoués sont parfois si ignorants pour des choses aussi simples que ça....

- T'as vraiment cherché ces trois gorilles ? Tu leur a réellement dit ce que tu pensais d'eux ? Tu m'étonnes qu'ils n'étaient pas contents vu la liste à leur déballer !, dit-il à la fois amusé et incrédule. Alors dis-moi Lucas, tu vas souvent chercher les ennuis dans les bars ou c'était ponctuel ? finit-il par demander taquin, relevant le col de sa veste.


 

par humdrum sur ninetofive



_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 222 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: Des problèmes naissent des rencontres Lun 15 Fév - 14:36

Des problèmes naissent les rencontres


Le châtain semblait perdu dans ses pensées alors que Lucas lui tendait la main tout en lui révélant son nom. Il paraissait l'étudier, l'observer, se questionner. De ses yeux noisettes, l'élémentaliste le scrutait, le détaillait lui aussi -discrètement bien sûr. Le garçon était plus petit que Lucas, moins musclé également. Néanmoins il ne fallait pas le surestimé : après tout, il l'avait plaqué contre un mur avec beaucoup de force alors qu'il fuyait les 3 malabars... Ce dernier cachait bien son jeu, ou alors il ne se doutait pas de sa force.

" Dick. Dick Hopkins " finit-il par dire après un petit moment de silence.

Tout en souriant amicalement, le garçon saisit la main tendu du brun. Lucas qui, habituellement se méfiait de tout et de tout le monde, ne ressentit absolument rien en compagnie du garçon. Il eut un instant de doute mais se reprit rapidement avant de serrer la main de son nouvel ami. Sa tête inspirait chez l'élémentaliste un sentiment de sympathie, de confiance qui le rassurèrent vivement.

" T'as vraiment cherché ces trois gorilles ? Tu leur a réellement dit ce que tu pensais d'eux ? Tu m'étonnes qu'ils n'étaient pas contents vu la liste à leur déballer !" sortit moqueusement le chatain, amusé.

Le sourire que lui lança alors Macmillan fut la preuve de ce qu'il avançait. Il ne mentait pas : l'adrénaline avait guidé ses pas, mais sa raison également. La tranquillité était très importante pour lui qui devait garder son calme pour maîtriser ses pouvoirs, alors se faire déranger par 3 mecs trop idiots pour savoir se taire ne l'enchantait pas du tout. C'est pourquoi il ne s'était pas caché comme tous les autres dans le bar. Lui avait répliqué, plus par envie d'adrénaline que par respect pour le barman mais bon. Il s'était levé tranquillement et les regardait avec ce regard empli de défi qu'il lançait à chaque fois qu'il était en conflit avec quelqu'un. Fou? Non, il s'ennuyait juste. Bon d'accord, peut-être était-il fou. Mais s'il ne pouvait pas s'occuper de 3 malabars humains, alors il ne pouvait espérer survivre dans ce monde au deux visages. Et puis, son père était un loup-garou, alors comment pouvait-il espérer le trouver s'il n'attirait pas un tant soit peu l'attention? S'il n'était pas un tant soit peu à la hauteur? Ouais, c'était pour ça qu'il sautait sur l'occasion à chaque fois qu'elle se présentait : s'il pouvait se prouver à lui même qu'il était fort, alors il pourrait endurer n'importe quoi !

" Alors dis-moi Lucas, tu vas souvent chercher les ennuis dans les bars ou c'était ponctuel ? " lui dit Dick, taquin tout en relevant son col.

Haussant un sourcil tout en lui jetant un regard mystérieux, Lucas pencha sa tête légèrement de côté.

" Que crois-tu que ça soit ? " lui susurra-t-il alors, un reflet malicieux dans les yeux.

Il n'avait pas vraiment l'habitude d'aller chercher les ennuis... Disons plutôt qu'ils lui tombaient dessus à chaque fois qu'il avait envie d'en découdre. Ce n'était tout de même pas de sa faute si tous les délinquants choisissaient le mauvais jour pour sortir, non? Après tout, ce n'était pas lui qui foutait la merde partout où il allait...quoique...
Lucas croisa les bras tout en s'adossant au mur derrière lui. La lumière du lampadaire éclairait la ruelle d'un façon à ce que les parties trop éloignées de la source lumineuse soient plongées dans le noir complet, ce qui entourait les deux compères d'un bouclier noir comme la nuit. Un endroit peu rassurant alors qu'ils venaient juste d'échapper à un futur carnage... Néanmoins, ils restaient là, à discuter comme si de rien n'était.

" Et toi alors, dis moi, d'où tiens-tu cette force que tu possèdes? Après tout, tu m'as plaqué plutôt violemment contre ce mur tout à l'heure... " questionna-t-il à son tour tout en se souvenant du choc


_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Gentleman Cambrioleur

avatar
Dick Hopkins
Gentleman Cambrioleur








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 11/01/2016 MESSAGES : 180 + LIEU DE RESIDENCE : Spinelli Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Graphiste
+ SITUATION OFFICIEUSE : Humain + faussaire
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: Des problèmes naissent des rencontres Lun 15 Fév - 18:13



Des problèmes naissent des rencontres


Lucas McMillan Δ Dick Hopkins


“ When we honestly ask ourselves which person in our lives means the most to us, we often find that it is those who, instead of giving advice, solutions, or cures, have chosen rather to share our pain and touch our wounds with a warm and tender hand. ”


Lucas n'avait vraiment rien de menaçant pour le jeune garçon, c'était même plutôt le contraire. Plus ça allait, plus Dick appréciait ce garçon. Il ne saurait l'expliquer mais quelque chose en lui lui donnait envie de se confier, de baisser sa garde. Pourtant il savait qu'avec la vie qu'il menait, dévoiler ses secrets rien qu'en une rencontre, à cause d'une "bonne tête", cela pouvait s'avérer dangereux. Il n'y avait pas besoin d'avoir un QI plus élevé que la moyenne pour s'en rendre compte... Cela dit, en apprenant à connaître cette personne, peut-être serait-il amené à tout dévoiler au grand jour, à se confier, qui sait ? On ne peut savoir de quoi l'avenir sera fait, à moins d'être un médium. Mais le monde surnaturel n'existe que dans les fables, n'est-ce pas ?

- Que crois-tu que ça soit ?, demanda Lucas avec toujours autant de malice dans le regard.

Dick lui rendit aussitôt ce regard complice. En fait il avait tout de suite vu qu'il s'agissait d'une question rhétorique et ce que le garçon un peu plus âgé voulait dire. Etant donné les circonstances dans lesquelles il l'avait rencontré, puis ses airs constamment défiants, même si inconsciemment...  Il devait se retrouver régulièrement dans ce genre de situations. Il n'avait rien d'une racaille, d'un fauteur de trouble ou bagarreur, cela dit il semblait avoir du mal à retenir ses pensées. Il semblait franc et spontané, impulsif. Lui aussi devait sans doute se délecter des flots d'adrénaline parcourant le système sanguin lorsqu'il y avait de l'action, le jeune voleur ne connaissait que trop bien cette sensation, même si de son côté il canalisait cette addiction d'une autre manière... Mais y avait-il seulement des bonnes et des méthodes ? Quoi qu'il en soit, Hopkins se dit que Lucas n'avait pas forcément envie d'une psychanalyse en ce moment, donc il garda ses remarques pour lui même en échange d'un simple "Je vois" accompagné d'un clin d'œil amical. Il commençait à cerner un peu plus le fuyard. Après tout il était plutôt bon pour ces choses là.

Et alors que le pauvre lampadaire procurant un aura de lumière autour d'eux commençait à grésiller, Lucas prit une nouvelle fois la parole, poursuivant leur dialogue.

- Et toi alors, dis moi, d'où tiens-tu cette force que tu possèdes? Après tout, tu m'as plaqué plutôt violemment contre ce mur tout à l'heure...

Dick ? Fort ? Il n'avait jamais vu les choses sous cet angle, il n'avait toujours misé que sur son agilité et son intelligence. Mais sa force, il n'avait jamais pris même la peine d'y penser. Peut-être que son interlocuteur avait raison après tout, juste... Il était tellement peu conscient de ses propres capacités, s'il était sincère avec lui même il se rendrait compte qu'il passait le plus clair de son temps à se sous-estimer. Dick avait relevé la tête avec un regard un peu gêné, un peu mal à l'aise.

- Ah oui, heu... Désolé à ce sujet, l'adrénaline je suppose, dit-il un sourire timide et des yeux pétillants. Il espérait juste ne pas avoir été trop brusque avec Lucas, bien qu'il doutait vraiment qu'il ait pu le blesser rien qu'en le plaquant au mur au vue de sa carrure.

- Aussi je fais du sport, pas mal de sport. De l'escrime et de l'athlétisme si tu veux savoir, ça m'aide à me canaliser, finit-il indifférent non sans un haussement d'épaules.

Peut-être le fait de souvent courir dans les rues, sur les toits, grimper sur les murs ou escalader des grilles participaient à sa condition physique, mais tout de même  Lucas devait se tromper, il n'était pas plus fort qu'un autre, du moins il ne le pensait pas. Après tout il n'était qu'un voleur, et pas l'un de ces voleurs d'argent ou de pierres précieuses qui avaient bien souvent recours à la violence. Non, Dick bannissait même ce mot de son vocabulaire. Il jouait plus dans la finesse et l'inventivité, pour lui voler était une forme d'art et il ne se pardonnerait jamais s'il en venait à blesser quelqu'un indirectement. Mais avec cette pensée, un éclair de lucidité traversa son esprit : et si Lucas souhaitait l'aider ? Certes il n'avait jamais travaillé avec d'autres gens, mais il sentait qu'il pouvait faire confiance à ce garçon, qu'il pouvait même être très utile. Après tout, des coups à deux c'était plutôt excitant non ? Mais comment lui proposer ? Et comment il le prendrait ? Serait-il lui aussi non violent ou succomberait-il, comme tous les autres, à cette attrait de l'action et de pouvoir, entraînant alors la destruction ? Mais même au départ, est-ce qu'il le prendrait au sérieux ?

- Alors comme ça, tu aimes aussi l'adrénaline et le frisson de l'action ?

Dick leva lentement la tête, jusqu'à verrouiller ses yeux remplis de défi et de malice à ceux de Lucas. Et à cet instant il n'y avait plus rien du pauvre petit garçon chétif auquel il avait pu ressembler deux minutes auparavant.

par humdrum sur ninetofive



_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 222 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: Des problèmes naissent des rencontres Mar 16 Fév - 14:03

Des problèmes naissent les rencontres


La surprise apparut soudainement sur le visage du garçon. Ne se doutait-il pas le moins du monde qu'il était fort malgré le peu de présence musculaire chez lui? Il semblait gêné et le fait de danser sur ses pieds accentuait cette perspective. Vraiment, il ne donnait pas vraiment l'impression de se connaître lui-même. Ou alors, il jurait sur autre chose que ses muscles en ce qui concerne sa force? Mais quoi? Sur sa rapidité? Sur son intelligence? Lucas ne savait pas puisqu'il venait à peine de rencontrer le châtain... Mais c'était sans aucun doute quelque chose du genre.

" Ah oui, heu... Désolé à ce sujet, l'adrénaline je suppose " expliqua-t-il, un sourire timide sur les lèvres.

Ouais, ça devait être ça... L'adrénaline pouvait procurer à n'importe qui, qu'il soit petit, faible ou trouillard, une puissance qu'il n'aurait jamais eut habituellement.

" Aussi je fais du sport, pas mal de sport. De l'escrime et de l'athlétisme si tu veux savoir, ça m'aide à me canaliser " continua-t-il alors.

Ceci explique cela. Du sport hein? Il était comme Lucas finalement. A la recherche d'une activité pour se canaliser. Néanmoins avec lui, ça n'était pas assez... Il lui fallait quelque chose de plus intéressant de temps en temps pour qu'il se calme. Et une bonne course-poursuite dans les rues de la ville ne lui faisait pas de mal. Suicidaire? Lui? Nooon ! Juste un peu fou et impulsif ! Mais ça, c'était ce qui le caractérisait, alors...
Lucas regardait toujours le Hopkins, plongé dans ses pensées. Visiblement, quelque chose lui trottait derrière la tête puisque, tout à coup, un éclair passa dans ses yeux, son expression changeant par la même occasion.

" Alors comme ça, tu aimes aussi l'adrénaline et le frisson de l'action ? "

A ces mots, il releva la tête lentement, plongeant son regard dans celui du brun. Le malaise avait quitté son visage, remplacé par une lueur de défi dans ses yeux. Lucas avait l'impression d'être en face d'une autre personne : Dick n'avait plus rien du garçon gêné d'il y a deux minutes. Il était plus sûr de lui, et ça plu beaucoup à l'élémentaliste. Le sourire qu'il afficha alors était un sourire en coin. Bien sûr qu'il aimait ça. Il ne vivait que pour ça. Il se releva puis campé sur ses deux pieds, le torse légèrement en avant, il s'approcha de Dick, approchant son visage du sien.

" Et bien je- "

Brusquement, il capta la présence de 3 personnes : deux à gauche, et une à droite de leur position. Un frisson parcourut son dos, et il fronça les sourcils en lançant un "merde" de frustration. Comment avait-il put être aussi imprudent? Ils étaient restés trop longtemps au même endroit...et voilà que les 3 molosses les avaient retrouvés. Pas si con que ça finalement...

" Tu pensais vraiment qu'on allait te laisser filer après ce que tu nous a dit, gamin? "

Tss. Il n'avait pas pensé, il avait été sûr qu'ils allaient le laisser filer. Oups... il s'était trompé. Mais ça arrive à tout le monde non? Même s'il aurait préféré se passer de cette erreur. Lucas observa les possibilités de fuite qui s'offraient à eux : le seul chemin qu'il pouvait emprunter, c'était vers le gars qui était seul. Mais il savait qu'il ne les laisserait pas passer, ou du moins, pas lui. Il s'en foutait de Dick...enfin, il espérait. Après tout, ce dernier l'avait aidé à leur échapper...
La lumière du lampadaire solitaire éclairait les visages des 3 gorilles de telle sorte qu'ils ressemblaient à des animaux : leur yeux ressortaient de la pénombre tandis que le reste de leur visage était caché par l'obscurité. Vision effrayante, non? Mais ils étaient humains. Dangereux, mais humains. Alors ils pouvaient encore s'échapper. Il fallait juste trouver un moyen. Et rapidement !
Tandis que les 3 malabars s'approchaient dangereusement, les yeux de Lucas étudiaient les alentours : ils étaient coincés dans la ruelle, sans espoir de s'échapper par la gauche. Cependant, juste au-dessus d'eux, légèrement en avant, sur une fenêtre à rebord, reposait un pot de fleur. Une idée germa alors dans l'esprit de l'élémentaliste, mais le molosse devant n'était pas encore assez proche.
"Allez...Encore un peu. Encore un peu plus..."
Une perle de sueur coula le long de sa joue. Le brun évitait de trop regarder le pot, préférant éviter de mettre la puce à l'oreille du gars. Malgré leur Q.I sans doute pas très développé, il ne se doutait pas qu'il comprendrait si jamais ses yeux étaient trop insistants.
5...4...3...2...1...
Maintenant!
D'un geste discret mais non moins rapide, il insuffla de son pouvoir dans l'air et le dirigea vers le pot, maintenant pile dans l'axe. Ce dernier tangua, se pencha dangereusement en avant, et tomba pour finalement atterrir en plein sur la tête du colosse. N'attendant pas un seul instant que l'autre reprenne ses esprits et que les deux derrières comprennent se qu'il se passait, Lucas saisit le poignet de Dick et s'élança rapidement vers la nouvelle issue.

" COURS!!! "




_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Gentleman Cambrioleur

avatar
Dick Hopkins
Gentleman Cambrioleur








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 11/01/2016 MESSAGES : 180 + LIEU DE RESIDENCE : Spinelli Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Graphiste
+ SITUATION OFFICIEUSE : Humain + faussaire
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: Des problèmes naissent des rencontres Mer 17 Fév - 16:45



Des problèmes naissent des rencontres


Lucas McMillan Δ Dick Hopkins


“ When we honestly ask ourselves which person in our lives means the most to us, we often find that it is those who, instead of giving advice, solutions, or cures, have chosen rather to share our pain and touch our wounds with a warm and tender hand. ”


Encore une fois, un éclair de malice traversa le visage de Lucas et ce dernier adopta un sourire en coin, le genre de sourire qui est souvent signe d'une grande confiance en soi. Dans ce cas là, Dick n'en doutait pas. Même si son nouvel ami avait tout de la tête brûlée agissant avec impulsivité, il semblait savoir ce qu'il faisait. Et ça, pour Dick, c'était ce qui faisait la différence.

- Et bien je- avait commencé le plus vieux avant d'être coupé brusquement dans son élan, les sourcils froncés. Il avait un peu baissé la tête dans la concentration avant de maugréer un pauvre "merde" dans la frustration. Ce n'est que quelques secondes après que le voleur put entendre vaguement des pas, trois ensembles. Ce qui était mauvais signe en soit, vraiment très mauvais signe. Mais d'abord, comment Lucas avait pu les repérer si vite, si loin ? C'était pratiquement humainement impossible ! M'enfin, même si étonné Dick ne chercha pas trop longtemps à ce sujet, après tout c'était plutôt sa chance non ? Que serait-il arrivé si les trois ogres avaient pu les prendre par surprise ? Quoi qu'il en soit, le garçon se maudissait d'avoir été si imprudent. Il aurait du se douter que les poursuivants reviennent sur leurs pas, c'était une règle élémentaire qu'il avait apprise dans ses débuts : ne jamais rester trop longtemps sur les lieux. Et ça, cette inconscience, cette stupidité à l'état pur, ce n'était pas lui.

- Tu pensais vraiment qu'on allait te laisser filer après ce que tu nous a dit, gamin ?
, une voix grave résonnait sur les murs de la ruelle.

Les adolescents étaient entourés, ils étaient bloqués par des gros chiens de garde battes de baseball en main, prêts à leur sauter à la gorge. Oui, "leur". Parce que même si l'idée qu'ils ne veulent que Lucas était venue à l'esprit de Dick, il connaissait tout de même le genre de ces bestiaux : susceptibles et pensant qu'avec leurs muscles. Ils n'aimeraient pas le fait qu'il l'ait aidé, surtout s'ils reconnaissaient la personne qu'ils avait déjà pratiquement étranglé pour qu'il indique la direction du fuyard. Peur ? Certainement que Dick avait peur, il n'était pas ce personnage agaçant de fiction, ce héros en armure qui n'a jamais peur de rien. Ici c'était la réalité et il était un garçon craintif. Mais c'était humain n'est-ce pas ? Puis il savait traiter avec ça depuis le temps : ce n'était pas pour autant qu'il montrait explicitement sa crainte, ni même qu'il perdait son sang froid. Il avait toujours une idée derrière la tête, une solution de replis; Il savait jouer de ses qualités ainsi que des défauts des autres. Il y avait d'ailleurs une gouttière juste à côté de lui. S'il sautait sur la benne à ordures et sautait assez haut, il pourrait l'attraper et l'escalader, un jeu d'enfant. Et le meilleur c'était que les trois hommes ne pourraient pas le suivre. Oui mais, est-ce que Lucas lui arriverait à suivre ? Il était encore épuisé de sa course même s'il avait pu récupérer un peu, et Dick ne pouvait encore juger de son niveau d'agilité, c'était bien trop tôt. Puis il ne pouvait se résoudre à abandonner Lucas, c'était totalement hors de question, et bien sauf si cela venait à devenir une situation de vie ou de mort... Son cerveau analysant rapidement les statistiques, il décida de chercher une autre solution. C'est alors qu'un vase tomba "miraculeusement" sur la tête de celui qui était seul, l'étourdissant quelque peu. Lucas le prit alors par le bras, l'entrainant avec un "COURS" précipité. Dick ne se le fit pas dire deux fois et s'activa dans la ruelle sombre. Mais quelle était la chance pour que ce pot de fleurs ne tombe comme ça, pile au bon moment et bon endroit ?

- D'accord, je suppose qu'on est quittes !, articula Dick sans ralentir, un sourire en coin.

Certes d'un côté il craignait ce qu'il pourrait leur arriver si jamais leurs poursuivants les rattrapaient, mais d'un autre côté la sensation de l'adrénaline coulant plein flots dans son système l'enivrait, c'était une sensation comparable à aucune autre. Quelque chose à laquelle il était devenu accro et qui lui faisait le plus grand bien. Etait-ce mal ? Il ne savait même plus où était la limite du bien et du mal à présent, si tant est qu'il y en ait vraiment une.

Finalement, les deux arrivèrent en face d'une immense grille, sans autre issue. Les deux garçons avaient pour seule solution de l'escalader, sans quoi ils seraient vraiment dans une mauvaise posture. La grille étant très étroite, c'est Lucas qui ouvrit la marche et commença à escalader ce rideau de métal avec aisance. Dick le suivait de peu, malheureusement cela avait laissé assez de temps aux brutes pour les rattraper et pour que le premier d'entre eux n'envoie valser violemment sa batte contre le dos du cadet qui lâcha prise en grognant sous le choc et chuta sur le sol. Il s'était alors retourné juste à temps pour voir la même batte s'élever dans les airs et commencer à aller en direction de sa tête, il écarquilla les yeux puis roula par réflexe tout en évitant l'arme qui prit contacte avec le sol et se brisa. Remontant toujours aussi vite sur ses pieds en face de l'homme quelque peu déstabilisé par l'action, il jugea son entourage. Les deux autres pitbulls arrivaient rapidement tandis que celui qui était sur lui bloquait son accès à la grille. Lucas lui était impuissant, de l'autre côté de la grille. En sécurité, se rassura le faussaire. Bon et bien, il allait avoir à faire un peu de sport tout compte fait... Alors que l'autre chargea une nouvelle fois, il se tourna de manière à esquiver le coup puis attrapa le bras de l'homme, s'en servant de levier pour atterrir sur ses épaules agilement en une fraction de secondes. En équilibre sur le premier gars et voyant les deux autres arriver, il s'élança dans les airs tel un gymnaste, propulsant l'homme sur les arrivants et attrapant un cheneau rouillé pour l'escalader avec aisance. Arrivé en haut il se balança avant de s'élancer vers le haut de la grille qu'il attrapa et franchit. Retombant de l'autre côté il n'avait pas pris la peine d'envoyer de regard à Lucas, il avait juste fui en trébuchant quelque peu dû à la douleur du coup, en lui lançant un "Viens vite !" en sa direction. Ils ne referaient pas la même erreur car ce n'était qu'une question de temps avant que les golems ne fassent tomber la grille. Il ne leur restait plus qu'à prendre de la distance et couvrir leurs traces. Pourtant une boule commençait à se former dans le ventre de Dick : après ce qu'il venait de se passer, il aurait forcément à donner des explications à Lucas. De telles aptitudes ne s'apprenaient pas avec de simples cours d'escrime ou d'athlétisme...


par humdrum sur ninetofive




[HRP : je réponds au second RP ce soir normalement]

_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 222 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: Des problèmes naissent des rencontres Mer 17 Fév - 22:41

Des problèmes naissent les rencontres


Encore une fois : qu'est-ce qu'il avait fait au bon dieu pour mériter ça? Pour la deuxième fois en une seule soirée, Lucas courait pour sa vie. Bon il est vrai que cette fois, il était accompagné, mais bon. C'était un peu trop répétitif à son goût... Vivement qu'il rentre chez lui pour prendre une bonne douche et s'affaler dans son lit. Mais pour le moment, il devait se dépêtrer de cette situation.

" D'accord, je suppose qu'on est quittes ! " articula le Hopkins sans cesser de courir.

Il suppose bien dit donc. Bien qu'ils ne soient pas encore tiré d'affaire... Généralement, les personnes sauvés disent ça à la toute fin, non? Remarque, c'était vrai que Lucas l'avait sauvé dans la ruelle. Ils auraient put se faire démonter plus tôt s'il n'avait pas usé de ses pouvoirs. D'ailleurs, l'élémentaliste se demandait s'il n'en avait pas abusés : Dick les a-t-il seulement remarqué? Et les autres, les trois molosses? Ouais, non... eux étaient vraiment trop idiots pour remarquer quoi que ce soit. Un léger coup de tête dans la direction du châtain pour lui faire comprendre que ce n'était rien, puis il accéléra afin d'augmenter la distance entre eux et les trois gorilles derrière. L'adrénaline monta d'un cran, et tout son corps fut parcouru d'un frisson exaltant : c'était habituel chez lui, surtout quand il se retrouvait dans des situations comme celle-ci, et jamais il ne pourrait s'en passer. C'était sa drogue et elle lui permettait de continuer d'avancer dans ce monde de dingue.

La ruelle continuait pour finalement être stoppée par une grille, bloquant leur fuite. Ne voulant pas perdre de vitesse, Lucas s'élança le premier, le rideau métallique étant trop étroit pour accueillir les deux garçons en même temps. Il l'escalada avec rapidité et agilité souhaitant prendre le moins de temps possible afin d'assurer à Dick la possibilité de le suivre par la suite. Il sauta donc de l'autre côté avec aisance et se retourna juste à temps pour voir le garçon se faire violemment frapper dans le dos, et s'écrouler sur le sol. Lucas se précipita contre la grille, serrant l'enchevêtrement de métal sous ses doigts crispés. Le cadet esquiva de justesse un autre coup de la brute qui se mit entre lui et le grillage, bloquant ainsi la sortie. Dick se retrouvait alors entre les assaillants, les deux retardataires arrivant un peu plus loin. Merde. C'était de sa faute s'il se retrouvait mêlé à tout ça. Il devait faire quelque chose pour l'aider. Quitte à ce que ça soit complètement fou. Quitte à ce qu'il soit démasqué. Il devait l'aider. Résigné à utiliser ses pouvoirs, le brun amorça un geste vers le molosse qui attaquait le garçon, mais avant qu'il n'ait put les utiliser, le Hopkins utilisa le bras de ce dernier pour l'utiliser comme d'un levier afin de se propulser sur ses épaules. Il attendit que les hommes se soient plus approchés d'eux pour sauter dans les airs, entraînant ainsi le malabar vers ses comparses et les percuter violemment. Lucas ne perdait pas une miette de la scène. Dick, tel un gymnaste, avait attrapé un chéneau rouillé et l'avait escaladé pour arriver tout en haut, se balancer et attraper le sommet du grillage qu'il franchit avec aisance. Et tout ça sans jamais tomber. Incroyable non? Étrange même... Il atterrit finalement à côté de l'élémentaliste et s'enfuit sans même lui donner un regard, lui lançant un " Viens vite ! " alors qu'il était encore surprit.
Pas le temps de se questionner sur le pourquoi du comment de l’invraisemblable agilité du cadet pour le moment. Il devait pour le moment mettre le plus de distance entre eux et les trois gugusses derrière. Ils ne seraient pas longtemps retardés par cette grille trop fine pour les bloquer.

Lucas rattrapa vite le châtain, lui intimant de le suivre car il connaissait un endroit où ils ne pourraient pas les suivre. Il y avait pensé en voyant Dick et son agilité. Comme ça, ils n'aurait pas de mal à escalader ce qui les attendaient. Même si ça risque d'être dur au vu de leur manque d'air et de leur faiblesse. Les rues étaient désertes à présent, malgré la présence de quelques fêtards un peu trop rouge au goût du brun. Il devait être très tard, il avait perdu la notion du temps. L'élémentaliste s'assura que Dick suivait toujours avant de s'engouffrer dans une autre ruelle. Il s'arrêta brusquement et ne fut pas étonné de sentir un choc dans son dos : le cadet ne s'était pas attendu à se qu'il se stoppe aussi vite et aussi soudainement. Ne prenant la peine de s'excuser, Lucas sauta afin d'attraper l'échelle accrochée au mur, camouflée par l'obscurité des lieux. S'il ne fréquentait pas l'endroit, s'il n'avait pas été curieux un jour, il n'aurait jamais découvert cette échelle. Le garçon lança un regard malicieux à son homologue avant d'entamer l'escalade.

" Fais attention, c'est glissant ! " lui chuchota-il tout en essayant de reprendre son souffle.

La montée était plus longue que dans ses souvenirs. Plus ardue également. Ses muscles le faisait souffrir, mais il savait qu'à l'arrivée, il pourrait souffler. Un petit havre de paix si vous voyez ce que je veux dire. Lucas entendait le châtain souffler derrière lui. Il est vrai qu'il en avait dans le ventre celui-là. Et comment il se battait... C'était incroyable. Enfin, il ne se battait pas vraiment... il utilisait plus la force d'autrui pour son avantage. Et ça payait. Alors c'était ça sa force! Cette agilité et surtout cette intelligence. Il ignorait qu'elle activité le garçon pouvait faire, mais ce n'était surement pas l'escrime ou l’athlétisme qui lui avait donné cette aisance... Les questions seront pour plus tard. La concentration devait être maximale à ce moment de l'escalade. En effet, l'échelle s'arrêtait en plein milieu du mur. Ne me demandez pas pourquoi, c'était comme ça, point barre. Lucas se retourna donc et intima à Dick de se stopper. Il fallait faire vite s'il ne voulait pas que le cadet ne lâche prise. Lui-même commençait à fatiguer. En face de lui, il y avait un mur et au-dessus, une interstice permettant l'escalade. Néanmoins, pour l'atteindre, les garçons devaient sauter, et ça c'était plus compliqué. L'élémentaliste inspira doucement afin de calmer son cœur puis sauta tout en attrapant l'interstice. Il se hissa par la suite à la seule force de ses bras, et se laissa tomber sur le toit plat de l'immeuble. Sur le dos, les yeux fermés et la bouche ouverte, il respirait difficilement. Au moins, il y était parvenu... Puis il entendit très vite un choc et il se redressa pour s'avancer vers le nouvel arrivant.

" Besoin d'un coup de main ? " lui dit-il, son sourire en coin sur ses lèvres.



Lalali ♥:
 

_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Gentleman Cambrioleur

avatar
Dick Hopkins
Gentleman Cambrioleur








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 11/01/2016 MESSAGES : 180 + LIEU DE RESIDENCE : Spinelli Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Graphiste
+ SITUATION OFFICIEUSE : Humain + faussaire
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: Des problèmes naissent des rencontres Ven 19 Fév - 17:15



Des problèmes naissent des rencontres


Lucas McMillan Δ Dick Hopkins


“ When we honestly ask ourselves which person in our lives means the most to us, we often find that it is those who, instead of giving advice, solutions, or cures, have chosen rather to share our pain and touch our wounds with a warm and tender hand. ”


Durant leur course effrénée Lucas attrapa une fois de plus le bras de Dick, l'incitant à le suivre, signe qu'il avait une idée derrière la tête. Ou du moins, Dick l'espérait. Certes ils ne couraient plus vraiment pour leur vie étant donné qu'ils avaient déjà pas mal distancé les trois durs à cuire, mais il fallait toujours se mettre à l'abris une fois pour toutes, histoire qu'ils ne soient pas retrouvés une troisième fois. Finalement, il percuta le dos de l'aîné à pleine vitesse, pestant contre le manque d'avertissement pour son arrêt brusque. Ils étaient à présent dans une ruelle sombre que Dick ne connaissait pas spécialement, un cul de sac, et alors qu'il se demandait pourquoi Lucas l'avait conduit ici l'adolescent à capuche sauta et se saisit d'une échelle bien tapie dans l'obscurité. D'accord, il ne manquait pas de ressources celui-là, plus le temps passait et plus Dick était agréablement surpris de ce qu'il découvrait sur McMillan. Sans demander son reste il imita l'autre garçon et se hissa à son tour sur l'échelle. Il était moins fatigué que le brun, cela dit le coup qu'il avait reçu dans les reins n'allaient pas non plus à son avantage, bien au contraire. Arrivé au haut de l'échelle qui, étrangement, se trouvait en plein milieu du mur, le premier garçon sauta agilement sur le mur d'en face afin d'escalader jusqu'au toit d'un immeuble où ils seraient en sécurité. L'échelle était étroite et glissante, il faisait froid et la douleur dans le dos du cadet devenait de plus en plus importante, mais il tenait bon. Il avait déjà vu pire puis l'adrénaline était encore bien présente dans son système. Prenant une respiration et jugeant de sa trajectoire il ne tarda pas lui aussi à voler en direction du mur d'en face, arrivant un peu plus fort que Lucas et s'agrippa à l'interstice qu'avait emprunté ce dernier pour grimper sur le toit. Il saisit le bord du bâtiment où avait disparu son ami. Maintenant il ne s'agissait plus que de hisser avec la force de ses bras, hélas il n'était pas aussi fort que lui.

- Besoin d'un coup de main ?

Lucas s'était rapproché un sourire en coin. Dick hocha la tête et saisit le bras qui lui fut tendu par la suite. Une fois en haut, tous deux roulèrent sur le sol froid, tombant assis le dos contre le rebord, à bout de souffle.

- Merci, souffla le plus jeune pour le coup de main.

Pendant un instant on n'entendait plus que des respirations saccadées le temps de récupérer quelque peu de cette course de rue des plus palpitantes. L'adrénaline se dissipait peu à peu laissant tous les effets indésirables comme la fatigue et la douleur. Oh, ce n'était pas non plus invivable, ce n'était qu'une question de minutes pour s'y accommoder et ne plus les sentir. Pendant ces quelques minutes, Dick avait fermé les yeux pour se concentrer sur sa respiration. Mais sa boule au ventre, elle, n'était pas partie. Il savait qu'il devait toujours des explications à Lucas qui n'avait rien d'un idiot. Alors au lieu de nier, de faire comme s'il ne s'était rien produit, il préféra devancer le garçon et répondre à ses questions avec franchise. Il rouvrit les yeux et plongea son regard océan dans celui de Mcmillan.

- D'accord, je passe peut-être tout autant de temps que toi dans la rue à échapper aux ennuies tout compte fait... Voir plus longtemps, sourit-il un peu tristement en attendant les éventuelles questions qui suivraient.

Il ne devrait pas parler comme ça, pas après si peu de temps. Mais il sentait quelque chose provenant de Lucas, c'était comme instinctif. Peut-être reconnaissait-il les personnes comme lui ? Il avait l'impression qu'il pouvait lui faire confiance et une fois, juste une fois, il allait parler avec honnêteté en priant pour que son nouvel ami le comprenne et ne court pas directement le dénoncer. Cela dit il faudrait sans doute l'aider à se confier car cette chose était loin d'être naturelle pour Dick.

par humdrum sur ninetofive




[désolée c'est court ^^]

_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 222 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: Des problèmes naissent des rencontres Sam 27 Fév - 18:42

Des problèmes naissent les rencontres


Les respirations sifflantes des deux garçons rompaient le silence de Weird Falls alors que la nuit noire venait envelopper la ville de son lugubre manteau. Quelques lampadaires, par-ci par-là, éclairaient encore certains endroits de leur faible lumière et ajoutaient au tableau un aspect presque féerique. Ironique, sachant qu'il venait tout juste de s'échapper d'un autre qui aurait été plus sanglant s'ils n'avaient pas réussit à s'échapper. Allongé sur le dos, Lucas tentait tant bien que mal de reprendre son souffle, perdu un peu trop souvent à son goût. Il n'avait jamais courut aussi vite et aussi souvent... Par deux fois il avait fallut fuir pour sa vie. Et deux fois, c'était trop...même pour lui. La fatigue commençait à attaquer ses jambes, les alourdissant plus que nécessaire et le clouant au sol sans pouvoir bouger. Son cœur cognait contre sa poitrine et l'élémentaliste ne put s'empêcher de penser que les voisins entendaient ce vacarme. Bom-bom, bom-bom, bom-bom, bom-bom...bom-bom...bom-bom.......bom-bom...! Le calme revint lentement, la poitrine du garçon s'abaissant à un rythme plus régulier. Au fur et à mesure que son esprit s'éclaircissait, les questions fusèrent brusquement. Comment le cadet avait-il acquit une telle agilité et une telle aisance? Où avait-il apprit à combattre comme il l'avait fait avec les 3 malabars? Qu'elles activités avait-il put faire pour réaliser un exploit comme celui-ci? Alors que ses questions allaient franchir ses lèvres, le Hopkins devança le brun.

" D'accord, je passe peut-être tout autant de temps que toi dans la rue à échapper aux ennuies tout compte fait... Voire plus longtemps. " lui apprit-il alors, d'une voix triste.

Plus longtemps que Lucas? Vraiment? Il sourit instinctivement face à cette remarque : au vu du temps passé dehors et au vu du nombre de problèmes qu'il avait eut... Mais bon, il était franchement intéressé par la petite vie de Dick.

" Je me demande ce que tu peux bien faire tous les soirs dans ce cas... Ne me dit pas que tu vois une fille en cachette et que son copain te harcèle depuis ? " plaisanta-t-il en regardant le ciel.

Un petit sourire innocent vint fendre ses lèvres avant de disparaître pour laisser place à son sérieux habituel.

" Sérieusement... qu'est-ce que tu fabriques ? " questionna-t-il en le regardant dans le blanc de l’œil.

Il savait que cette question pouvait être dangereuse à la fois pour lui, mais aussi pour le cadet. Après tout, il lui demandait ce que sans doute personne n'avait jamais demandé avant... Ou pas. Peut-être que le châtain avait déjà révélé à quelqu'un ce qu'il faisait la nuit? Mais au vu du ton qu'il avait employé, il avait sans doute gardé le secret. Mais pourquoi le lui dirait-il à lui? Il venait à peine de se rencontrer... Ils s'étaient certes mutuellement sauvés des griffes de malabars, mais ce n'était pas une raison pour déballer sa vie. Et surtout pas à un inconnu. Cependant, il ressentait un élan de confiance envers lui. Il l'avait -après tout- avoué qu'il faisait autre chose que de l’athlétisme et de l'escrime... Disons que c'était un début.





HRP:
 

_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise


Dernière édition par Lucas Mcmillan le Sam 26 Mar - 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Gentleman Cambrioleur

avatar
Dick Hopkins
Gentleman Cambrioleur








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 11/01/2016 MESSAGES : 180 + LIEU DE RESIDENCE : Spinelli Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Graphiste
+ SITUATION OFFICIEUSE : Humain + faussaire
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: Des problèmes naissent des rencontres Dim 6 Mar - 19:34



Des problèmes naissent des rencontres


Lucas McMillan Δ Dick Hopkins


“ When we honestly ask ourselves which person in our lives means the most to us, we often find that it is those who, instead of giving advice, solutions, or cures, have chosen rather to share our pain and touch our wounds with a warm and tender hand. ”


- Je me demande ce que tu peux bien faire tous les soirs dans ce cas... Ne me dit pas que tu vois une fille en cachette et que son copain te harcèle depuis ?

L'adolescent le plus âgé afficha l'esquisse d'un sourire espiègle, ce qui fit sourire Dick. Cette réplique sarcastique et totalement inattendue le détendit quelque peu. Il sortait ça avec un tel naturel, mais qu'est-ce qui lui faisait penser à ça d'abord ? Bon d'accord, il était peut-être arrivé à Hopkins de faire une ou deux choses complètement stupides, tout ça pour une fille... Comme tout le monde. Il s'était pour sûr déjà attiré les foudres d'un copain un peu jaloux... Mais ce n'était pas allé si loin, aucun mal n'avait été causé. Et puis ça faisait bien plus longtemps encore qu'il menait la vie qu'il avait, donc c'était complètement différent. Mais Dick hocha les épaules, balayant ces quelques souvenirs de son esprit. Pour cette partie là, Lucas n'était pas sérieux et n'attendait pas de réponse. Il était simplement... Drôle.

- Sérieusement... qu'est-ce que tu fabriques ?

Cette fois-ci le sérieux de ses propos ne manquait pas. En même temps, il fallait se mettre à sa place : un inconnu s'était fourré dans les ennuis et l'avait attrapé dans une ruelle pour lui permettre d'échapper à trois malabars. Puis ce même inconnu -un adolescent de 18 ans rappelons-le- avait échappé aux mêmes brutes avec des figures dignes d'un grand gymnaste, dévoilant une habitude pour ce genre de situation accompagnée d'une grande agilité. D'accord la dernière partie, le cadet se serait bien gardé de la dévoiler... Mais il n'avait pas eu le choix. Maintenant, il avait l'impression qu'il lui devait des explications. Après tout l'ainé avait été honnête avec lui lorsqu'il lui avait d'abord demandé pourquoi il avait été poursuivi.  Alors peut-être qu'il lui avait menti mais le garçon ne le pensait pas, il l'aurait sans doute remarqué, puis le feu dans ses yeux quand il avait raconté ses exploits témoignait de la véracité des faits. De toute façon, le voleur préféra lui laisser le bénéfice du doute. Il avait besoin d'y croire.

- Ecoute, je ne suis pas ce que la plupart des gens pensent de moi. Pour être franc, je sais pas pourquoi je te dis ça mais j'ai l'impression que je te dois la vérité, Il osa regarder l'autre garçon dans les yeux, cherchant toute réaction dan son comportement.

- On me donne l'étiquette de voleur, mais je préfère dire que je suis un faussaire. C'est... Plus élégant et plus réaliste.  

Dick parla un peu plus calmement à la fin, il prit une voix tranquille, posée. Il n'avait curieusement plus cette boule au fond de son estomac, il était comme soulagé d'avoir reconnu sa véritable nature, sa réelle identité à voix haute. Cela lui rappelait en quelque sorte qui il était et où il allait, ça avait un côté rassurant et ce qu'elle qu'en soit la réaction de l'autre jeune homme. Il sourit amicalement à Lucas et rangea ses mains dans ses poches, avant de regarder les environs.

- S'il te plait, ne me juge pas...

Voilà l'une des plus grandes craintes de Dick, même si c'était bien plus proche d'un inconscient que d'une pensée : être jugé, être incompris ou rejeté. Après tout il avait déjà été rejeté par toutes ses familles, qu'elles soient biologiques ou non, malgré tous les efforts qu'il avait fait pour être un bon fils. Il était aussi parfois mis à l'écart ou se sentait différent des autres gens de son âge à cause du fait qu'il soit un surdoué et qu'il pensait souvent d'une manière différente. A la fin, le seul qui lui avait enfin laissé le bénéfice du doute, c'était son mentor. Menor qu'il ne pouvait plus contacter à présent. C'est pourquoi il avait perdu la foi, qu'il était devenu solitaire.

Regardant à nouveau Mcmillan et fronçant les sourcils, il s'exposa enfin à d'éventuelles questions. Pourtant, Dick n'était pas un imbécile, il n'avait certainement pas tout dévoilé au premier inconnu qu'il trouvait sympathique et qui semblait lui ressembler sur bien des points : il était resté vague sur ses exploits de voleur expérimenté, prenant bien soin à ne pas préciser être l'un des plus recherchés de son genre. Pas avant de savoir comment le brun accueillerait la nouvelle. Mais surtout il n'avait pas donné son véritable nom. Jason O'Neal.  Ce serait la seule information compromettante qu'il pourrait laisser fuiter et qui lui serait nocive car si sa vraie identité ne venait à être connue il aurait beau se reconstruire toutes les fausses identités qu'il souhaitait, jamais plus il ne serait en sécurité. Ce sentiment il ne pourrait pas le supporter. Pour être mis dans la confidence, il faudrait à Lucas gagner totalement sa confiance et cela promettait d'être un long chemin.

par humdrum sur ninetofive



_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 222 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: Des problèmes naissent des rencontres Sam 26 Mar - 20:41

Des problèmes naissent les rencontres


La tension était palpable alors que l'élémentaliste attendait sa réponse. Et au vu de la longueur du silence qui s'était installé entre les deux garçons, la vérité devait être dure à exprimer. Qu'est-ce que pouvait bien vouloir cacher le cadet pour se taire et hésiter comme ça ? Il était un super-héros ou quoi ? Quelqu'un avec une force incroyable qui devait camoufler sa véritable identité ? Lucas reprit soudainement son sérieux devant le visage troublé de son homologue. La réflexion intense que se livrait son esprit se devinait à travers ses yeux fiévreux et ses légers tics qui faisaient sursauter ses sourcils. Peut-être était-il un vampire ? Non...il aurait fait oublier cet soirée au brun à l'instant même où ce dernier avait découvert ses capacités. Un loup-garou alors ? Non, en fait, il était tout simplement humain. Il n'avait rien ressentit de surnaturel chez lui, alors à moins qu'il sache parfaitement restreindre ses pouvoirs et les cacher aux sens hyper-développés d'un élémentaliste, il était ennuyeusement normal.

" Ecoute, je ne suis pas ce que la plupart des gens pensent de moi. Pour être franc, je sais pas pourquoi je te dis ça mais j'ai l'impression que je te dois la vérité... " finit-il par dire au bout d'un moment interminable.

Le Hopkins regarda soudainement son aîné dans les yeux, craignant sans doute de sa réaction. Lucas, quant à lui, l'observait, son regard reflétant le calme dont il était pourvu et la légère curiosité qui avait pointé le bout de son nez face à ses propos. Il n'était pas quelqu'un sur qui on pouvait voir toutes les facettes ? Derrière ce garçon à l'allure innocente, se cachait quelque chose de plus noir ? Décidément, il l'intriguait vraiment. Néanmoins il restait impassible, arquant un léger sourire afin de mettre en confiance le jeune et l'amener à continuer.

" On me donne l'étiquette de voleur, mais je préfère dire que je suis un faussaire. C'est... Plus élégant et plus réaliste. "

Le garçon avait parler lentement, mais plus calmement que lorsqu'il avait commencé. Ses yeux reflétaient sa détermination et Lucas ne put s'empêcher d'éprouver de la sympathie pour lui. Au fond, n'était-il pas pareil ? Lui-même cachant sa véritable nature à son entourage, son père l'ayant rejeté le jour où il avait apprit la nouvelle... Depuis, il ère dans cette ville à la recherche de son vrai père, espérant que ce dernier ne le rejette pas comme l'avait fait l'autre. Ses sourcils se fronçaient au fur et à mesure que son passé refaisait surface. Les mains jointes, posées sous son menton, il avait ce sérieux inhabituel qu'il arborait à chaque fois que ses souvenirs resurgissaient. Il tenta cependant de les refouler, se concentrant davantage sur la conversation que sur sa vie.

" S'il te plait, ne me juge pas... " lui dit-il d'une petite voix.

Alors c'était cela sa crainte : qu'il le juge ? Lucas ne put s'empêcher d'être vexé de la réflexion. Bien sûr, ils ne se connaissaient pas, alors il était normal que leur caractère respectif leur soient inconnu. Néanmoins, ce n'était pas son caractère à lui. Il n'était pas du genre à juger les autres alors que lui même était une abomination de la nature d'après son père. Ironique, puisque son pouvoir avait un lien très étroit avec cette-dite nature.

" Je ne suis pas du genre à classer les gens selon leurs activités. Pour ma part, j'ai autant de choses à cacher que toi... voire peut-être plus. Je n'en sais rien. Mais ce n'est pas les actions d'un homme qui caractérisent la personne, n'est-ce pas ? Selon moi, tu es une personne fiable, et c'est tout ce qui importe. Et si tu ne veux pas en parler, libre à toi, je ne te forcerai pas ! " finit-il par dire, le regard plongé dans celui du cadet.

Après tout, lui même ne voudrait pas en parler s'il avait été à sa place. Enfin, techniquement, il peut se retrouver à sa place. N'est-il pas un être surnaturel au pouvoir incroyable ? Avec un père loup-garou qui plus est... et un père biologique qui a tué sa propre femme sous le coup de la colère... Sa vie était aussi complexe qu'un système mathématiques. Cependant, avoir en face de lui un homme aux problèmes similaires ne pouvait que le réjouir. Il se sentait, disons-le, moins seul...



_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Gentleman Cambrioleur

avatar
Dick Hopkins
Gentleman Cambrioleur








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 11/01/2016 MESSAGES : 180 + LIEU DE RESIDENCE : Spinelli Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Graphiste
+ SITUATION OFFICIEUSE : Humain + faussaire
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: Des problèmes naissent des rencontres Mer 13 Avr - 23:52



Des problèmes naissent des rencontres


Lucas McMillan Δ Dick Hopkins


“ When we honestly ask ourselves which person in our lives means the most to us, we often find that it is those who, instead of giving advice, solutions, or cures, have chosen rather to share our pain and touch our wounds with a warm and tender hand. ”



- Je ne suis pas du genre à classer les gens selon leurs activités. Pour ma part, j'ai autant de choses à cacher que toi... voire peut-être plus. Je n'en sais rien. Mais ce n'est pas les actions d'un homme qui caractérisent la personne, n'est-ce pas ? Selon moi, tu es une personne fiable, et c'est tout ce qui importe. Et si tu ne veux pas en parler, libre à toi, je ne te forcerai pas !

Ce petit discours eut le don de soulager le jeune garçon. C'était comme si un énorme poids venait d'être retiré de ses épaules. L'adolescent laissa s'échapper un souffle et reprit un visage serein, souriant. Un visage innocent. Son visage. Finalement, qu'y avait-il eu de si difficile ? Pourquoi avait-il tant hésité avant de déballer (pratiquement) toute la vérité ? C'était la première fois depuis bien des années qu'il assumait la vérité à une autre personne, qu'il faisait confiance. La première fois qu'il dévoilait sa nature à voix haute et à visage découvert. Et c'était très plaisant. Il pouvait enfin être lui même devant quelqu'un, ne plus se cacher. Ne plus mentir. Et ce sentiment était l'un des plus agréables que l'on pouvait imaginer. Pourtant, malgré toute cette libération qui peu à peu prenait possession du coeur de Dick, Lucas semblait contratié par quelque chose. Vexé, nota Dick. Avait-il fait un mauvais choix dans ses mots ? Quelque chose qui aurait pu être mal interprété par l'autre garçon ? Non, il ne voyait vraiment pas ce qui aurait pu le décevoir. Alors si ce n'était pas la formulation qui gênait, c'était la portée. Le faussaire se maudit intérieurement : il avait douté de lui en lui demandant de ne pas le juger. Mais ça avait été plus fort que lui, cette crainte était tellement pesante au fond de lui, c'était une boule qu'il avait au creux de l'estomac et qui l'avait poussé à faire cette déclaration. Mais maintenant il regrettait, il ne voulait pas fâcher son nouvel ami. Il détestait mettre les gens qu'il appréciait mal à l'aise. Les contrarier.

- Je suis désolé, je suis tellement habitué à ce qu'on me juge, partout, tout le temps... Je ne voulais pas douter de toi, c'est juste qu'à force d'être mis de côté y compris par ses propres parents on finit par oublier qu'il reste des gens... Ouverts d'esprit.

Dick ne pouvait être plus sincère dans ses propos. Il chercha doucement le regard de Lucas pour prouver son point, un sourire innocent sur son visage en signe de sympathie. Après tout, il n'avait pas pu savoir en avance que Lucas le comprendrait si facilement, qu'il n'aurait aucun problème avec lui. Même s'il l'avait tout de suite trouvé différent des autres, qu'il avait trouvé des similitudes avec lui, on n'est jamais sûr de ce qui pourrait se passer avec le comportement humain parce qu'il est très complexe à comprendre et change d'un individu à l'autre. Puis lorsque l'on s'est habitué à bannir la confiance de nos habitudes, il est bien compliqué de se laisser aller avec un presque inconnu.

- Merci de me comprendre, sourit-il à nouveau, ayant récupéré toute sa sûreté. Et toi alors, c'est quoi ton histoire ? Enfin si tu veux en parler bien sûr !

Dick s'était confié sur les aspects les plus secrets de sa vie, sans pour autant entrer dans les détails qui pourraient vite lasser l'aîné : pour ça il se laissait simplement à disposition pour d'éventuelles questions. Pourtant il venait de se rendre compte qu'au final il ne savait pratiquement rien de ce dernier mise à part qu'il cherchait les noises à des malabars dans les bars. Quoi qu'il en soit, il ne le forcerait pas à parler. Il lui laissait le choix, il était bien placé pour comprendre qu'on ne veuille pas déballer sa vie à n'importe qui sur un coup de tête. Il respectait le fait d'avoir un petit jardi secret, une part d'inconnu qui ne regarde que soi. Il s'était lui même gardé de parler de certains détails après tout et McMillan lui avait lui aussi laissé le choix, ce pour quoi il était reconnaissant.


par humdrum sur ninetofive





Spoiler:
 

_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 222 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: Des problèmes naissent des rencontres Ven 20 Mai - 20:39

Des problèmes naissent les rencontres


Il remarqua bien vite que son homologue était moins crispé, soulagé en quelques sortes. Ses épaules s'affaissèrent et un souffle de soulagement s'échappa du silence environnant. Le cadet devait être vraiment inquiet pour réagir de la sorte et son attitude fit sourire Lucas. Dick lui donnait l'impression de se retrouver devant un miroir -ce qui était assez troublant. Mais il était une version plus....fragile ? Non, ce n'était pas le mot. Après tout il ne le connaissait pas, mais d'après la prouesse que le junior avait effectué plus tôt, il était loin de l'être. Alors quoi ? Plus sensible ? Ouais, peut-être bien... Mais ça ne dérangeait pas Lucas.

" Je suis désolé, je suis tellement habitué à ce qu'on me juge, partout, tout le temps... Je ne voulais pas douter de toi, c'est juste qu'à force d'être mis de côté y compris par ses propres parents on finit par oublier qu'il reste des gens... Ouverts d'esprit. " lui dit Dick, désolé.

Lucas lui sourit, rassurant. Il ne lui en voulait pas. Comme il l'avait pensé plus tôt, ils ne se connaissaient pas, alors c'était louable de sa part d'avouer ses faiblesses. Tout le monde n'en aurait pas fait autant...lui le premier. Le cadet chercha même son regard, que Lucas lui offrit en souriant une fois de plus : il ne voulait pas le rendre triste en pensant qu'il n'avait pas aimé sa façon de le voir.

" Merci de me comprendre. Et toi alors, c'est quoi ton histoire ? Enfin si tu veux en parler bien sûr ! " fit-il dans un sourire.

C'était à son tour alors... Devait-il se confier ? Ses secrets étaient, après tout, plus dangereux que ceux divulgués par son nouvel ami... Il ne les avaient révélés à personne et personne n'était au courant pour lui, enfin, il l'espérait...il ne donnerait pas cher de sa peau dans le cas contraire. Son père biologique était au courant, mais il n'était pas ici alors il n'avait rien à craindre. N'est-ce pas...? En tout cas, l'élémentaliste attendit longtemps avant de répondre, et pour cause : il devait peser le pour et le contre des informations qu'il allait donner. En tout cas, il était sûr, il ne dirait rien sur ses pouvoirs. Pas encore. Peut-être plus tard qui sait...mais pas tout de suite. Ils ne se connaissent pas encore assez...

" Que dire sur moi....Je ne prétends pas être aussi classe que toi, je ne suis pas un..faussaire. Je suis juste un gars qui cherche des réponses sur ses origines en foutant la merde par-ci par-là comme tu as pu le voir, dit Lucas en rigolant légèrement. Je suis également très proche de la nature ! "

Petit clin d’œil à son pouvoir que le cadet interprétera comme il le voudra, mais surement pas de la bonne manière... Lucas se releva avant de s'étirer longuement et de s'approcher du bord du mur et de regarder en dessous. Avez-vous déjà eu une envie subite de sauter dans le vide pour voir qu'elles sensations cela donnait ? Non ? Et bien peut-être que Lucas, si. Il s'était toujours demandé si son pouvoir pouvait lui permettre de léviter, tout comme il le faisait avec les pierres... Il s'écarta du vide en faisant quelques pas en arrière puis se retourna afin d'observer son homologue, toujours à la même place. Devait-il lui confier son passé aussi ? Lui-même ne lui avait presque rien dit mis à part ses petites activités du soir... Alors devait-il commencer ? Pour instaurer un sentiment de confiance ? Mcmillan hésita une fois de plus mais se décida à croire au ressentit qu'il avait en voyant le cadet... Il retourna donc s’asseoir près du garçon et regarda au loin tout en réfléchissant.

" J'ai quitté ma maison pour certaines raisons... Tu as dit que tu avais été mis de côté par tes parents, non ? Et bien, on peut dire qu'il m'est arrivé la même chose... Mon père biologique m'a rejeté à cause de mes...de ma nature et a fait des choses que je souhaite oublier... "

Ses poings se serraient de façon convulsive à la seule pensée de ce souvenir ignoble. La colère était encore présente malgré le temps passé et il était sûr que jamais il n'oublierait ça.

Venait-il de plomber l'ambiance ? Aie, pas bon ça, n'est-ce pas ! Pour une première rencontre, s'il jouait sur la déprime il n'allait pas garder son ami, ami très longtemps ! Lucas secoua la tête pour se redonner contenance et se tourna vers le Hopkins en lui souriant pour le rassurer.

" Au moins, maintenant, je suis libre de faire ce qu'il me plait.....y compris de petites escapades si tu vois ce que je veux dire ! "




_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: Des problèmes naissent des rencontres

Revenir en haut Aller en bas

Des problèmes naissent des rencontres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Petits problèmes à résoudre» Problèmes avec les javascript» Problèmes de Connexions & Configuration Internet» Nombreux problèmes :» Utilisation de la voie M et problèmes de rétrosignalisation



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Falls :: RP terminés-