Partagez|

There's something I need to tell you - ft. Zéphyr Hale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

They're all around you

avatar
Elcyan Light
They're all around you








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 28/05/2015 MESSAGES : 264 + LIEU DE RESIDENCE : Gone Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Interne à l'hôpital
+ SITUATION OFFICIEUSE : Sorcier
a little more ?

MessageSujet: There's something I need to tell you - ft. Zéphyr Hale Mer 30 Nov - 11:39

Aujourd'hui, on est le 3 décembre. On est samedi matin, il fait très beau mais très froid, et je me dirige vers le parc. J'ai du sortir l'écharpe tellement j'avais froid, faut dire que je suis frileux. Décembre, je trouve, est un des plus beaux mois de l'année ; pas pour le temps, parce qu'il fait en général beaucoup trop froid et que je manque de mourir à chaque fois que je vais à l'hôpital, mais pour l'atmosphère festive qui englobe et embellit le monde à l'approche de Noël. Les rues sont décorées par des luminaires toujours plus inventifs, les magasins sont envahit de guirlandes et les rayons de jouets débordent, les maisons se mettent sur leur 31 avec des panoplies lumineuses à couper le souffle et, par dessus tout, c'est le moment où on sort le sapin et où on fait de notre mieux pour encore mieux le décorer que l'année précédente. Quand j'étais gamin, mes parents et moi passions beaucoup de temps à décorer la maison. On se prenait un samedi après-midi et on rigolait beaucoup en jouant avec les guirlandes ou les boules de Noël, et finalement, on mettait plus la maison en bazar qu'autre chose. Mais à la fin de la journée, tout était magnifique, et je n'avais plus qu'à attendre la fin du mois pour enfin recevoir mes cadeaux.

Maintenant que je vis seul, je ne fais plus vraiment l'effort de décorer mon appart. Pour moi, Noël est une fête qui se célèbre à plusieurs, en famille ou parfois entre amis, et je ne veux pas passer du temps à attacher des guirlandes partout pour passer le 25 décembre tout seul. Donc je sors, je vais marcher dans le centre commercial ou devant les façades des restaurants, et je sors avec des amis ou des collègues. Enfin, des "ami-collègues", parce que la plupart de ceux que j'apprécie travaillent avec moi à l'hôpital. Je suis interne pour la deuxième année, donc il y a certaines personnes que je commence à bien connaître. Mais il n'y a pas qu'eux. Une des personnes que j'aime le plus, c'est Zéphyr. Je la connais depuis un peu plus d'un an maintenant, et le feeling est tout de suite bien passé. Je me souviens, elle avait la tête dans les nuages et a faillit se faire renverser devant la boulangerie. Je l'ai sauvée, puis on a passé la matinée ensemble, et on ne s'est jamais lâché depuis. On se voit assez régulièrement, et à part quelques rares fois, ça se passe toujours bien. Je l'adore. Forcément, mon travail à l'hôpital me prend du temps, et elle a sa vie aussi, mais au moins une fois par semaine j'essaye de lui proposer qu'on se voit, quand on peu. Et je crois qu'elle m'aime bien aussi.

Justement, en parlant de Zéphyr, je lui envoyé un message hier soir en sortant de l'hôpital pour savoir si ça lui dirait qu'on se voit ce matin. On a du coup pas mal parlé par textos hier soir, et on s'est mis d'accord pour se voir au parc vers 10h pour profiter du beau temps. Il n'y a pas de raison particulière, juste pour passer un peu de temps ensemble, parler de tout et de rien, un peu comme à chaque fois. Et puis, plus les fêtes approchent, plus je me dis que ça serait vraiment cool de les passer avec elle. J'ai même déjà une idée de cadeau que je pourrais lui offrir. Ça n'a pas été très difficile, je commence à la connaître, je sais ce qu'elle aime, globalement. Pour ce midi, peut-être que je lui proposerai un restaurant. Ça fait très longtemps que je n'y suis pas allé, et y aller seul, c'est triste. Comme on n'y est jamais allé ensemble, ça serait sympa. Il faut juste qu'elle n'ait rien de prévu à la place. Oh, et puis le marché de Noël vient de commencer, il faudra vraiment que j'aille le voir. Bon, je vais me poser sur ce banc en l'attendant, d'ici je devrais la voir arriver.

_____________________________________________

Elcyan parle en #660000.
Revenir en haut Aller en bas

Keeping control

avatar
Zéphyr Hale
Keeping control








Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr/

profileDATE D'INSCRIPTION : 20/06/2014 MESSAGES : 419 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Spinelli | Manoir familial des Hale
+ SITUATION OFFICIELLE : Fac d'Histoire + Serveuse au saloon + Artiste
+ SITUATION OFFICIEUSE : Coyote-Garou
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : week end
RP en cours:

MessageSujet: Re: There's something I need to tell you - ft. Zéphyr Hale Mar 20 Déc - 11:50


Merry Christmas

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Zéphyr & Elcyan

Zéphyr aimait bien le mois de décembre. C'était le mois de Noël, des décorations dans les rues et des gens qui sont heureux, des vins chauds et des cadeaux, des marchés de noël et des sucreries. Enfin Noël était tout ce que l'on pouvait aimer, surtout à Weird Falls. Elle se souvenait que tout était toujours parfait pour Noël, le maire y faisait très attention. L'année précédente il y avait eu la fête annuel aux chutes pour le solstice mais cela avait tourné au cauchemar pour les créatures et depuis leurs pouvoirs étaient affectés. Tout le monde se cachait et on cherchait à récupérer son pouvoir quoi qu'il en coûte. Mais il fallait continuer à vivre, certes en étant diminué mais en cherchant une solution. Zéphyr laissait son alpha s'en charger, elle était encore jeune et avait une vie à vivre en tant qu'étudiante, sortir, voir des amis... En parlant de cela, elle avait reçu un sms de son ami Elcyan la veille.

Spoiler:
 
L'endroit habituel c'était le parc. C'était plutôt sympa comme endroit et assez grand, bon évidemment ce n'était pas Hyde Park mais c'était déjà ça. Zéphyr avait le temps avant dix heures de faire quelques trucs. Elle décida de se lever tôt et à 7h30 elle était debout. La jeune coyote attrapa son petit déjeuner en vitesse et s'habilla rapidement pour aller dessiner le lever de soleil sur les arbres. En hiver le soleil se levait relativement tard, et cela permettait de dessiner en se levant plus tard. Attrapant une doudoune d'hiver et un bonnet bleu marine qu'elle enfonça sur ses oreilles, Zéphyr claqua la porte de derrière et partit en courant vers la forêt, son carnet à dessin sous le bras, ses croquis sous l'autre et un crayon entre les dents. On aurait tout dit d'une folle. Elle se trouva un petit coin qu'elle affectionnait beaucoup, sur un rocher assez escarpé duquel on avait une vision de la forêt assez étendue par une trouée dans les arbres. Elle dessina là pendant une heure et demi avant de se rendre compte qu'elle était en retard pour retrouver Elcyan. Et merde. A chaque fois qu'elle dessinait elle en perdait la notion du temps, et elle était au milieu de la forêt à l'heure où elle aurait du se trouver dans le parc. cherchant dans sa veste son téléphone, elle se rendit compte qu'elle l'avait laissé chez elle. La coyote pesta et se redressa pour se dépêcher de repasser chez elle.

Après une course effrénée à travers les bois jusqu'à chez elle puis jusqu'au parc, zéphyr trouva Elcyan tranquillement assis sur un banc. Elle lui lança un grand sourire en lui faisant un signe de la main, un peu à bout de souffle avec le marathon qu'elle venait de courir.

" - Désolée je dessinais."

Eut elle pour seule excuse. Elle n'avait jamais dit à Elcyan qu'elle était un coyote. Presque personne ne le savait et c'était mieux ainsi. Même Théo l'avait mal pris, alors qu'ils se connaissaient depuis toujours et qu'il vivait dans une famille de sorciers. Alors Elcyan... il ne fallait pas y compter. La jeune fille esquissa un sourire gêné pour s'excuser en faisant une petite moue.

" - Alors on fait quoi ?"

Lui dit elle pour se faire pardonner de son retard. Elle ne voulait pas mettre en retard toute la journée de son ami. Décidément quand il était là elle n'arrivait jamais à rien, entre la fois où elle avait failli se faire écraser sans son aide, et ses nombreux retards il devait commencer à avoir l'habitude.


_____________________________________________

But love doesn’t make sense.
Tu ne vois que ce que tu veux voir. Creuse, creuse encore... Tu verras qu'au plus profond de toi il y a plus que cela. Les grecs avaient raison. Connaîs toi toi même et tu connaîtras le monde et les dieux.
credit.wildheart


Revenir en haut Aller en bas

They're all around you

avatar
Elcyan Light
They're all around you








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 28/05/2015 MESSAGES : 264 + LIEU DE RESIDENCE : Gone Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Interne à l'hôpital
+ SITUATION OFFICIEUSE : Sorcier
a little more ?

MessageSujet: Re: There's something I need to tell you - ft. Zéphyr Hale Ven 6 Jan - 10:02

J'aurais du m'en douter. Franchement, Zéph, je sais pas comment tu te débrouilles pour être aussi souvent en retard. En plus, c'est pas cinq ou dix minutes, non. Ça fait vingt cinq minutes que j'attends ! Et tu n'es même pas encore là. Je soupire. M'enfin, c'est ce qui fait ton charme, enfin je crois. N'empêche, je me demande bien ce qu'elle fait. Peut-être qu'elle ne s'est juste pas réveillée ? Un imprévu qui la retient ? Ou elle a tout simplement oublié ? Cette dernière pensée me donne un coup au moral. Non, c'est pas possible. Elle est souvent en retard, mais n'a jamais oublié quand on devait se voir, et pourtant on se voit souvent. Non, elle doit juste être occupée, elle va arriver. Au pire, si d'ici 10 minutes elle n'est pas là, je l'appellerai. N'empêche, on s'est vu tellement de fois, et je ne lui ai toujours pas révélé que j'étais sorcier. Je ne sais pas si c'est une bonne idée. Aux dernières nouvelles, elle n'a aucun pouvoir, en tout cas elle ne m'a jamais rien dit. Zéph ? Avec un pouvoir ? J'sais pas, je la vois pas être sorcière ou boire le sang des gens à la nuit tombée. Garou ? Non plus. Mais ce serait marrant. Si ça se trouve, elle ne croit même pas à toutes ces créatures. Comment réagirait-elle si elle apprenait que je suis un sorcier ? Dur à dire. Elle peut totalement se braquer, mal le prendre, et ne plus vouloir me parler. Ou alors elle sera choquée, mais trouvera ça cool. En tout cas, si elle avait un pouvoir, je pense qu'à nous deux on pourrait faire des choses sympa, quelque soit le pouvoir qu'elle aurait.

Alors que j'étais sur le point de prendre mon portable pour l'appeller, je la vois justement arriver, au loin, marchant vite. Alors je me lève de mon banc et me dirige doucement vers elle, en souriant, comme souvent. Tu sais ce genre de sourire, un peu en coin, qui dit "Zéph.. T'en as pas marre d'être en retard ? Mais c'est pas grave, je t'aime quand même !" En m'approchant, je remarque qu'elle est un peu essouflée. Elle a certainement du courir depuis chez elle - ou depuis je ne sais où - quand elle s'est aperçut que je l'attendais.

" - Désolée je dessinais."

Je ne savais pas qu'elle dessinais, je veux dire de manière générale. Elle ne m'en a jamais parlé, enfin je crois, sinon je ne m'en souviens plus. Je ne dessine pas, mais je connais des gens qui dessine, et je sais que ça peut vite devenir chronophage. Je lui réponds en souriant, un peu ironique.

" - Salut Zeph, je vais bien et toi ? C'est gentil de demander, c'est pas comme si j'attendais sur un banc dans le froid hivernal depuis presque trente minutes."

J'aime bien l'embêter comme ça. On se connait maintenant, je sais qu'elle ne le prendra pas mal, enfin j'espère. Surtout que je ne lui en veut pas le moins du monde. Puis elle fait sa petite moue toute mignonne, pour montrer qu'elle est désolée. Sincèrement, entre nous, elle me fait craquer quand elle fait ça. Alors je sors mes mains de mes poches et écarte les bras pour lui proposer un câlin chaleureux. Après ça, elle demande gentilment :


" - Alors on fait quoi ?"

Je lui ai proposé, hier soir, qu'on aille voir le marché de Noël, qui est certainement magnifique cette année encore. Malgré les événements tragiques de l'année dernière, auxquels je n'ai pas assisté, la majorité des citoyens de Weirdfalls se sont quand même donné à coeur joie de refaire surgir la magie de Noël cette année encore. Et je trouve ça vraiment bien. Oui, le marché de Noël me parait bien, ça nous occupera pour la matinée, et on verra après pour la suite.

" - On peut aller voir le marché de Noël ? Je ne l'ai pas encore vu cette année, et on ne peut pas passer les festivités sans passer au marché. Puis je crois qu'il y a cette année encore la patinoire de Noël. T'as déjà patiné ?"

Alors nous partons vers le centre-ville, en marchant tranquillement. On profite du paysage du parc gelé et de la beauté générale qu'apporte l'hiver, tout en discutant de tout et n'importe quoi, comme d'hab. Je crois que, à ce moment, j'aurais aimé glisser ma main dans la sienne. Pour se réchauffer hein ! Evidemment. Mais je me ravise au dernier moment, d'accord avec moi même qu'il ne vallait mieux pas. Je dois avouer, cependant, que je me sens vraiment bien, quand je suis avec elle.

Et le temps passe vite quand on discute, on est déjà arrivé à l'entrée du marché de Noël.

_____________________________________________

Elcyan parle en #660000.
Revenir en haut Aller en bas

Keeping control

avatar
Zéphyr Hale
Keeping control








Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr/

profileDATE D'INSCRIPTION : 20/06/2014 MESSAGES : 419 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Spinelli | Manoir familial des Hale
+ SITUATION OFFICIELLE : Fac d'Histoire + Serveuse au saloon + Artiste
+ SITUATION OFFICIEUSE : Coyote-Garou
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : week end
RP en cours:

MessageSujet: Re: There's something I need to tell you - ft. Zéphyr Hale Dim 12 Fév - 10:56


Merry Christmas

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Zéphyr & Elcyan


Zéphyr racontait peu aux gens qu'elle dessinait. Après, il suffisait d'aller dans sa chambre ou dans l'atelier du manoir Hale pour voir que la jeune femme avait éparpillé des millions de feuilles et de crayons en bois traînant un peu partout, des papiers griffonnés punaisés sur le mur, des boules de papiers qui n'ont pas atterri dans la poubelle et des chapelures de crayon sur le sol à côté d'un taille crayon ouvert. C'était un peu son monde, son évasion, son moyen de sortir un peu de la pression qui l'entourait. Zéphyr ne faisait pas attention à ce qu'elle dessinait, cela se passait beaucoup dans la forêt, elle dessinait surtout des paysages et des animaux, des loups souvent, certains qu'elle recopiait sur des photographies comme elle l'avait fait avec des photos de ce vampire, ce Archer qui lui faisait froid dans le dos.

" - Salut Zeph, je vais bien et toi ? C'est gentil de demander, c'est pas comme si j'attendais sur un banc dans le froid hivernal depuis presque trente minutes." "

Zéphyr sourit en retour à son ami. Oups. Elle fit une petite moue gentille, Elcyan ne le prenait pas mal elle le savait, mais cela pouvait s'avérer emmerdant d'attendre les autres de la sorte. Elle-même détestait attendre. La coyote se laissa aller contre son ami qui lui ouvrait les bras et lui fit un câlin pour se faire pardonner. Elle ne lui avait même pas demandé comment il allait c'est vrai, elle se sentit à demi fautive comme l'était le ton du garçon.

" - On peut aller voir le marché de Noël ? Je ne l'ai pas encore vu cette année, et on ne peut pas passer les festivités sans passer au marché. Puis je crois qu'il y a cette année encore la patinoire de Noël. T'as déjà patiné ?"

Ah oui le marché de Noël ! Zéphyr l'avait totalement oublié, elle sourit et hocha la tête. C'est vrai que celui de Weird Falls était super. En réfléchissant, c'était le seul qu'elle connaissait, mais cela n'avait pas d'importance. Les festivités de noël de l'année précédente, l'année du solstice, tout ceci les avait affecté, je veux dire eux, les créatures surnaturelles. La chute n'allait pas bien du tout. Son père avait rappelé la meute au complet pour qu'ils restent ensemble, pour être plus fort. Il y avait donc à la maison un paquet de coyotes, de la famille principalement, quelques mordus, mais très peu, qu'il fallait nourrir. Pour l'instant cela passait car c'était soit disant pour fêter noël, mais il faudrait bientôt trouver une excuse auprès de la ville pour expliquer pourquoi ils restent tous si longtemps, sans attirer les soupçons de chasseurs... Zéphyr n'avait plus le droit de se changer en coyote la journée comme la nuit, et elle avait besoin de se défouler, elle était souvent enfermée dans le manoir et sa sortie avec Elcyan était comme une bouffée d'air frais.

" - Bien sur que je sais patiner ! Je vais te mettre la pâtée ! On commence par ça ?"

Lui répondit elle avec un clin d'oeil. Il y avait un lac, résultat des chutes, qui gelait l'hiver et beaucoup d'habitants de Weird Falls allaient y patiner. C'était une ambiance très chaleureuse, mais pour cette année, il n'y aurait pas de patinage sur le lac, car il n'y avait plus assez d'eau. Zéphyr soupira, c'était si dommage. Elle regarda Cyan et lui sourit en demandant s'il voulait s'y rendre tout de suite. La coyote se dirigea vers la patinoire toute excitée, elle adorait l'hiver et la période de noël, tout ceci lui mettait vraiment du baume au coeur.


_____________________________________________

But love doesn’t make sense.
Tu ne vois que ce que tu veux voir. Creuse, creuse encore... Tu verras qu'au plus profond de toi il y a plus que cela. Les grecs avaient raison. Connaîs toi toi même et tu connaîtras le monde et les dieux.
credit.wildheart


Revenir en haut Aller en bas

They're all around you

avatar
Elcyan Light
They're all around you








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 28/05/2015 MESSAGES : 264 + LIEU DE RESIDENCE : Gone Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Interne à l'hôpital
+ SITUATION OFFICIEUSE : Sorcier
a little more ?

MessageSujet: Re: There's something I need to tell you - ft. Zéphyr Hale Ven 24 Fév - 13:13

J'adore Zeph. Tu sais, il y a toujours ces personnes qui, même si elle te font attendre une demie heure dans le froid, te posent des lapins, ou font des choses qui parfois t'énervent vraiment, tu ne leur en veux jamais, et cinq minutes plus tard, tu rigoles avec elle comme si rien ne s'étai passé. C'est excatement ce qui se passe pour moi, avec Zéphyr. J'aurais pu lui faire une remarque sur ses retards réguliers, mais un sourire et un câlin, et on y pense plus. C'est comme ça, et pour le moment ça me va. Alors je lui ai proposé d'aller au marché de Noël, et d'aller patiner.

" - Bien sur que je sais patiner ! Je vais te mettre la pâtée ! On commence par ça ?"

" - Avec plaisir !"

J'étais content de la voir enthousiaste comme ça ! Et d'aller patiner ! J'adore ça moi aussi, et je trouve vraiment dommage qu'on ne puisse pas aller sur le lac, mais je pense que ce qui s'est passé l'année dernière, pendant le solstice, y est pour quelque chose. J'allais souvent patiner avec mes parents quand j'étais enfant. On allait sur le lac, en général le matin, et on passait une heure ou deux à tourner, faire des courses, tomber, repartir, et rigoler. Je crois que c'est un des meilleurs souvenirs que j'ai de quand j'étais petit. Après ça, on allait parfois pique-niquer, près de la cascade, avant d'aller digérer en se promenant dans le marché de Noël. Mes parents me manquent... Mais ce n'est pas le moment d'être triste !

Bref, ni Zéph ni moi n'avions de patins sur nous, donc on se dirige vers le stand qui les loue. Il y a du monde, et la queue au stand. En même temps, on est samedi matin, il fait beau, tout le monde en profite, et le pire, c'est que ce sera mille fois pire cet après-midi. On se place alors dans la queue.

" - Par contre je te préviens, si tu comptes me mettre la pâtée, tu peux toujours essayer ! Mais je veux bien faire semblant d'être moins fort que toi si tu veux."

Je la regarde de nouveau avec ce regard farceur. Hors de question de laisser Zéph me mettre une raclée sur la glace ! Je l'adore, mais quand même ! Et au moins ça mettra du challenge pour nous deux. Je pense qu'on aura nos patins d'ici une dizaine de minutes. Ça me plait vraiment d'être ici, avec elle. Je me sens bien. Depuis la première fois où l'on s'est rencontré, j'ai toujours eu ce sentiment de confort quand je suis avec elle, je ne sais pas vraiment pourquoi. On en a déjà parlé depuis le temps, et apparemment elle aussi. C'est étrange d'un côté, mais aussi tellement agréable. Comme cette journée qui, au final, commence vraiment bien. Peut-être que j'en profiterai pour lui avouer mon secret ? On est devenu vraiment proche, et à plusieurs occasions, j'ai eu envie d'utiliser ma magie devant elle, mais je me suis arrêté au dernier moment. Je pense pas que ça lui fasse peur au point de ne plus vouloir me parler ou quoi, mais ça la surprendra, c'est sûr. Au moins, c'est l'épreuve ultime pour tester son amitié envers moi. Même si je crois que, pour moi, c'est un peu plus que de l'amitié.

Ça y est, c'est notre tour. On récupère chacun notre paire, et on s'installe sur un banc pour mettre nos patins. Même si j'ai souvent patiné, je trouve toujours que c'est galère de mettre et attacher les patins correctement, parce qu'un rien et je suis pas confortable dedans. D'ailleurs, ça a pas loupé, je m'y prends à trois fois avec de réussir à lacer mon patin comme il faut. Si Zéph m'a vu, ça doit bien la faire rire. Elle en rate jamais une pour se moquer ! Mais c'est ce qui fait son charme, non ? Et je suis pas du genre à le prendre mal. Puis d'un coup, sans réfléchir, je la regarde en souriant, puis je me lance, en essayant de paraître le plus naturel possible.

" - Au fait Zéph, tout à l'heure j'aurai un truc d'important à te dire. Mais tu le sauras uniquement si tu me bats sur la glace !"

Sans lui laisser le temps de répondre tout de suite, je me lève, l'embrasse sur la joue, je me dirige vers la patinoire et m'élance sur la glace.

_____________________________________________

Elcyan parle en #660000.
Revenir en haut Aller en bas

Keeping control

avatar
Zéphyr Hale
Keeping control








Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr/

profileDATE D'INSCRIPTION : 20/06/2014 MESSAGES : 419 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Spinelli | Manoir familial des Hale
+ SITUATION OFFICIELLE : Fac d'Histoire + Serveuse au saloon + Artiste
+ SITUATION OFFICIEUSE : Coyote-Garou
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : week end
RP en cours:

MessageSujet: Re: There's something I need to tell you - ft. Zéphyr Hale Lun 10 Avr - 21:24


Merry Christmas

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Zéphyr & Elcyan


La jeune fille regardait les quelques personnes qui patinaient déjà pendant qu'eux étaient encore dans la queue. Pourquoi c'était toujours si long ? Il fallait attendre, puis on donnait sa taille de patins et on vous donnait toujours ceux qui n'étaient pas à la bonne taille parce qu'ils ne vous précisaient pas si ça chaussait grand ou pas. Zéphyr se souvient qu'une fois son père avait laissé échappé un grognement contre le type parce qu'il ne voulait pas changer les chaussures de Dylan qui étaient trop petites. Il s'était retrouvé avec deux gamins de huit ans en pleurs et un vendeur énervé mais bon, une petite glace et tout était allé mieux. Zéphyr récupéra ses patins en espérant que cette fois ce serait la bonne taille du premier coup et jeta un regard à Elcyan tandis qu'elle lassait ses chaussons. Evidemment il ne s'en sortait pas.


" - Par contre je te préviens, si tu comptes me mettre la pâtée, tu peux toujours essayer ! Mais je veux bien faire semblant d'être moins fort que toi si tu veux."

Avait il dit juste avant de s'assoir sur le banc. M'enfin il disait ça mais il fallait déjà lasser ses chaussures et manifestement il ne s'en sortait pas si bien. Elle éclata de rire en le voyant galérer autant mais elle savait que l'aider aurait été encore pire que de le laisser se débrouiller tout seul : il n'avait plus deux ans. Mais cet air un peu embêté et énervé contre ses lacets lui donnait un petit côté attendrissant.

" - Au fait Zéph, tout à l'heure j'aurai un truc d'important à te dire. Mais tu le sauras uniquement si tu me bats sur la glace !"

Zéphyr haussa un sourcil, tête redressée. Un truc important ? Ca l'intéressait. Elle était beaucoup trop curieuse. Avant qu'elle n'eut le temps de répondre, il lui posait un baiser furtif sur la joue et était déjà parti pour commencer à patiner. La jeune coyote prenait ça comme un défi : un peu qu'elle allait le battre quelle question ? Elle avait une agilité et un équilibre hors normes, pour ne pas dire surnaturels, elle ne pouvait pas perdre contre un humain. Elle le regarda quelques instants glisser avant de se dépêcher de le rejoindre, si Elcyan avait la moindre idée de qui elle était réellement il aurait surement peur. Quant à elle, elle n'avait pas le moindre doute sur sa condition humaine, il n'avait pas l'odeur d'un garou et encore moins l'odeur d'un de ces macabres cadavres ambulants qui sentent la mort à plein nez. Non décidément, elle avait enfin trouvé quelqu'un dans cette ville qui n'avait pas de lien avec le surnaturel. Même Théo il venait d'une famille de sorcier, et même lui l'avait mal pris en l'apprenant. Zéphyr n'aimait pas vivre avec ce secret même si elle y était habituée. Effaçant ses soucis de son esprit elle patina rapidement pour rejoindre son ami et le dépassa par la droite puis fit demi tour pour lui tirer la langue

" - Je ne voudrais pas vous mettre la pression Monsieur Light mais je crois que je suis en train de vous mettre la pâté ! "

Et disant cela elle était déjà repartie pour un nouveau tour, sans l'attendre, il ne manquerait plus qu'elle dise ça puis qu'elle perde. Elle ne pouvait pas perdre voyons, elle s'était bien trop vantée et puis elle avait la carotte de cette chose importante au bout qui ne pouvait que la motiver. La jeune fille se demandait ce que cela pouvait bien être, et elle espéra qu'il n'allait pas déménager, parce que ça l'agacerait fortement.




Spoiler:
 

_____________________________________________

But love doesn’t make sense.
Tu ne vois que ce que tu veux voir. Creuse, creuse encore... Tu verras qu'au plus profond de toi il y a plus que cela. Les grecs avaient raison. Connaîs toi toi même et tu connaîtras le monde et les dieux.
credit.wildheart


Revenir en haut Aller en bas

They're all around you

avatar
Elcyan Light
They're all around you








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 28/05/2015 MESSAGES : 264 + LIEU DE RESIDENCE : Gone Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Interne à l'hôpital
+ SITUATION OFFICIEUSE : Sorcier
a little more ?

MessageSujet: Re: There's something I need to tell you - ft. Zéphyr Hale Mar 11 Avr - 12:40

Je n'ai pas eu le temps d'observer la réaction de Zéphyr lorsque j'ai évoqué ce truc important à lui dire. La connaissant, ça a du l'intriguer. Elle est tellement curieuse, ça ne m'étonnerait même pas qu'elle essaye de poser des questions tout de suite pour savoir ce que c'est. J'arrive sur la glace, et elle me rejoint quelques secondes après. Je patine peut-être depuis tout petit, mais je suis loin d'être infaillible, et il y a toujours ce risque que je me ramasse par terre, et malheureusement, ici, en plein milieu de la foule, impossible d'utiliser un quelconque pouvoir pour soudainement améliorer mon agilité ou mes compétences sur la glace. D'ailleurs je sais même pas si je pourrais le faire. Un sortilège pour garder l'équilibre, oui, ça je connais. Mais pour mieux patiner  ? Faut voir. De toute façon, la question ne se pose pas ici. Et puis c'est pas Zéph qui en aurait besoin ! Elle glisse sur la glace comme une hirondelle vole dans les airs. Elle donne l'impression d'avoir fait ça toute sa vie, d'être dans son environnement naturel tellement elle patine bien. D'ailleurs elle me dépasse, et se retourne vers moi (au calme, je sais pas comment elle fait pour glisser en arrière déjà) et me tire la langue ! Je fais semblant de faire un tête de choqué, puis j'accélère pour la rattraper, mais elle va déjà beaucoup plus vite que moi. Je fais tout ce que je peux hein, mais qu'est-ce qu'elle est rapide. Elle slalom entre les jeunes et les moins jeunes, esquive les maladroits, sans jamais toucher quoique ce soit. J'arrive quand même à la rattraper à un moment, si on oublie les trois tours d'avance qu'elle a !

Après, je pense, une bonne demie-heure, je m'arrête sur le côté, essouflé et j'attends qu'elle me rejoigne.

" - Bon, j'avoue, t'es peut-être un peu plus forte que moi sur la glace. "

Dis-je en souriant. Je la regarde quelques instants, et je me rends compte une nouvelle fois qu'elle est vraiment belle. J'ai vraiment adoré ce moment avec elle, comme toujours. Puis je me souviens que je lui ai dit que j'avais quelque chose d'important à lui avouer, et je peux m'attendre à des questions très rapidement à partir de maintenant, vu qu'elle m'a battu à plat de couture. En fait, je ne sais plus à quoi je pensais en lui disant ça tout à l'heure, parce qu'en vérité, il y a deux choses dont j'aimerais lui parler, mais dans les deux cas, j'ai peur. Peur de sa réaction, peur qu'elle se braque, peur que ça casse quelque chose entre nous. Mais il est trop tard pour reculer. Je peux encore décider si je veux lui réveler ma nature surnaturelle, mais c'est du quitte ou double. Tout comme lui avouer que... Dans tout les cas, je pense qu'il serait plus intelligent de parler d'abord de mes pouvoirs de sorcier. Soit elle le prend bien, ce qui serait une très bonne chose, soit elle le prend mal et ça casserait un truc entre nous, et dans ce cas, je peux oublier l'idée de lui parler du reste.

Je lui propose de patiner encore un moment, mais cette fois plus tranquillement, histoire qu'on puisse profiter de ce moment ensemble et discuter sans se soucier du reste. À un moment, non sans hésitation, j'essaye même de glisser ma main dans la sienne, et si ça passe pas, je peux toujours faire semblant de ne pas avoir fait exprès (t'es vraiment pas croyable Elcyan). Une fois sortie de la patinoire et les patins rendus, je lui propose, souriant et gentilment :

" - Tu as prévu quelque chose pour ce midi ? Si non, je me suis dit qu'on pourrait aller au restaurant ensemble ? Je t'invite."

Intérieurement, j'espère qu'elle dira oui. Si c'est le cas, je connais un restaurant italien pas très loin d'ici qu'elle devrait aimer. Et puis, elle va vouloir savoir ce que j'ai à lui dire. Je n'ai aucune idée de comment je peux lui présenter ça, je n'ai jamais eu à en parler à personne. En tout cas, quoi qu'il arrive, cette journée va marquer un tournant dans ma relation avec Zéphyr, qu'il soit bon ou mauvais.

Spoiler:
 

_____________________________________________

Elcyan parle en #660000.
Revenir en haut Aller en bas

Keeping control

avatar
Zéphyr Hale
Keeping control








Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr/

profileDATE D'INSCRIPTION : 20/06/2014 MESSAGES : 419 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Spinelli | Manoir familial des Hale
+ SITUATION OFFICIELLE : Fac d'Histoire + Serveuse au saloon + Artiste
+ SITUATION OFFICIEUSE : Coyote-Garou
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : week end
RP en cours:

MessageSujet: Re: There's something I need to tell you - ft. Zéphyr Hale Mar 18 Avr - 17:59


Merry Christmas

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Zéphyr & Elcyan


Zéphyr adore le patin, et elle voit mal comment Elcyan pourrait la battre. Mais puisque c'est la course ils patinent chacun de leur côté, essayant juste de garder pour elle son avance, lui de la rattraper. Alors c'est un peu dommage, ils passent du temps ensemble sans réellement en passer. Finalement il s'arrête. Bien sûr il fallait que ce soit lui qui s'arrête, puisque cela voulait dire qu'il abandonnait la partie, et donc qu'elle avait gagné. Si elle s'était arrêté en premier il lui aurait probablement dit qu'elle ne lui avait pas laissé assez le temps, et qu'il était sur le point de la doubler. Naturellement ce serait faux et ils en rigoleraient tous les deux, mais Zéphyr voulait vraiment savoir ce qui se cachait derrière cette chose qu'il devait lui dire maintenant qu'elle avait gagné. La jeune coyote le voit donc s'arrêter sur le côté et s'empêche de patiner pour le rejoindre, le sourire aux lèvres, triomphante.

" - Bon, j'avoue, t'es peut-être un peu plus forte que moi sur la glace. "

Son amie lui sourit en le voyant essoufflé et dépose un bisou sur sa joue en guise d'excuse. Elle aurait pu aller un peu moins vite, prétendre qu'elle était moins forte, mais elle aimait bien gagner, et puis ce n'était pas lui qui allait mal le prendre, de s'être fait battre pour une fille. Elle était peut-être allée un peu vite, mais bon c'était marrant. Elcyan lui proposa de repatiner un petit moment tous les deux, sans se presser, et elle hocha la tête, il fallait bien en profiter un peu tout de même, d'autant plus que c'était l'heure du repas et que tous les gamins quittaient la patinoire avec leurs parents, ne restaient que ceux qui avaient un minimum de jugeote pour manger plus tard.

Ils repartent donc tous les deux sur la glace, et elle le laisse glisser sa main dans la sienne, au moins s'il tombe elle pourra le relever, pensa-t-elle. Ou alors elle essayait de se trouver une excuse. C'est bizarre parce qu'ils ne se sont jamais tenus la main. Ils auraient pu pourtant tout au long de leur amitié, peut-être qu'il avait peur au début qu'elle le prenne pour autre chose que de l'amitié s'il le faisait. Zéphyr le regarde avec un petit sourire en coin, non maintenant il doit savoir qu'ils sont amis. Ils sont amis se persuade-t-elle. Et ils discutent un peu mais elle ce qu'elle veut c'est savoir ce truc important qu'il a à dire. Manifestement c'est pas le moment sur la glace alors pour le moment elle s'abstient de tout commentaire, ce qui ne fait qu'augmenter les questions qui lui taraudent l'esprit. Mais Zéphyr n'est pas du genre à harceler les gens pour avoir une réponse (ah si ? ah oui c'est vrai), mais maintenant n'est pas le bon moment selon elle. Peut être après ? S'ils déjeunent ensemble ? Oui pourquoi pas.

" - Tu as prévu quelque chose pour ce midi ? Si non, je me suis dit qu'on pourrait aller au restaurant ensemble ? Je t'invite."

Lui demande t-il alors qu'ils sont en train de rendre leurs patins. A vrai dire ils avaient dit qu'ils passeraient la journée ensemble alors la jeune femme avait pensé peut-être à un sandwich ou un panini sur un banc, rien de plus intéressant que cela, rien de plus sophistiqué. Mais puisqu'il proposait le restaurant elle ne se voyait pas refuser, après tout elle gagnait bien sa vie, enfin, son père gagnait bien sa vie, elle pouvait bien aller au restaurant pour une fois, et puis ce n'était pas une pizzeria ou une crêperie de Weird Falls qui allait ruiner les Hale, non vraiment pas.

" - Va pour le restaurant ! Par contre, interdiction de m'inviter ! "

Zéphyr n'était pas le genre de fille à qui on payait le restaurant. Non son gène de coyote faisait qu'elle mangeait comme quatre, pour remplir son estomac qui avait toujours faim, alors personne ne payait jamais, car en général cela ne faisait pas bien au porte monnaie de l'autre. A la limite elle se laissait payer les verres et encore, pour elle c'étaient seulement les filles qui draguaient qui se laissaient payer les verres. Elle était plutôt un garçon manqué depuis toujours, elle ne se laisserait pas tomber aussi bas que de faire la fifille.

" - Alors qu'est ce que tu voulais me dire tout à l'heure ? "

Lui dit elle en remettant ses chaussures rapidement, alors qu'elle commençait à avoir vraiment vraiment faim. Ils se dirigeaient tous les deux vers le lieu où Elcyan voulait aller pour le restaurant, c'était forcément un endroit bien, il n'y avait que des trucs cool à Weird Falls, et puis, Elcyan avait toujours de bonnes idées n'est ce pas ? Comme celle de vous sauver la vie pour que vous lui soyez redevable pour toujours le premier jour de votre rencontre. Zéphyr eut une pensée pour ce jour où ils se rencontrèrent. Quelque chose avait changé ce jour là, quelque chose dans sa vie était devenu meilleur.




_____________________________________________

But love doesn’t make sense.
Tu ne vois que ce que tu veux voir. Creuse, creuse encore... Tu verras qu'au plus profond de toi il y a plus que cela. Les grecs avaient raison. Connaîs toi toi même et tu connaîtras le monde et les dieux.
credit.wildheart


Revenir en haut Aller en bas

They're all around you

avatar
Elcyan Light
They're all around you








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 28/05/2015 MESSAGES : 264 + LIEU DE RESIDENCE : Gone Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Interne à l'hôpital
+ SITUATION OFFICIEUSE : Sorcier
a little more ?

MessageSujet: Re: There's something I need to tell you - ft. Zéphyr Hale Mer 19 Avr - 11:49

J'ai toujours trouvé l'esprit humain fascinant et terrifiant à la fois. Dans cette petite boîte qu'on appelle le crâne, se trouve un truc informe, rose moche, gluant et tout fripé qu'on appelle le cerveau. Cet organe, qui parait assez repoussant de prime abord et qui en dégoutterait plus d'un rien qu'à en voir un en vrai, est pourtant un des éléments les plus essentiels à notre organisme, si ce n'est le plus important. Ce truc d'environ 1500 cm3 n'est seulement que le chef suprême de tout notre corps et contrôle absolument tout ce qu'il s'y passe, est au courant de tout, et prend toutes les décisions. Il travaille à une vitesse phénoménale et dans 99,99 pourcent des cas, il fait ce qu'il faut. Et pourtant, on est encore très loin de le comprendre entièrement. Et il y a des fois où il nous fait faire des choses qui n'ont pas lieu d'être, ou nous procure des sentiments qu'on ne comprends pas, ou qui nous semblent inappropriés. On sait qu'on devrait se comporter de telle ou telle manière, ou dire telle ou telle chose, mais on y arrive pas, c'est plus fort que nous. Et parmi ces situations que l'on connaît tous, il y a ce classique où on se dit : "Arrête de stresser, ça sert à rien !"

Arrête de stresser, ça sert à rien ! Si elle le prend bien, ton stresse n'aura servit à rien, et si elle le prend mal, ton stress n'aura servit à rien non plus. En plus, pour le moment, tout se passe bien. On vient de passer un super moment sur la glace ensemble, et bien que je sois un escargot à côté d'elle, on a patiné ensemble, et pour la première fois depuis qu'on se connait, on s'est même tenu la main. C'est pas grand chose, et en même temps, ça représente beaucoup. Bon, après ça, je me doute qu'elle va me harceler pour savoir ce que j'ai à lui dire, et j'ai aucune idée de comment annoncer tout ça. Je l'ai invitée au restaurant, une enseigne italienne vers le centre-ville où ils font des plats délicieux.


" - Va pour le restaurant ! Par contre, interdiction de m'inviter ! "

Ahah, j'aurais du m'en douter qu'elle n'allait pas vouloir que je l'invite, ça colle bien avec le personnage. Zéphyr est une fille avec beaucoup de charme, mais c'est vrai qu'elle n'est pas forcément du genre à compter sur la galanterie d'un homme pour lui faciliter la vie. Mais évidemment, je suis pas non plus du genre à laisser tomber aussi facilement. On était en train de remettre nos chaussures, j'allais contre-attaquer, mais c'est alors qu'elle me prit de court. Avant que je puisse répondre, elle pausa la question. The question. Celle que je redoutais, et celle à laquelle je n'ai aucune idée quoi dire.

" - Alors qu'est ce que tu voulais me dire tout à l'heure ? "

Suivant mes plans, on allait se poser au restaurant tranquillement, et amener le sujet petit à petit. Mais c'était en oubliant Zéphyr, son caractère et sa curiosité. C'était idiot de penser que ça se passerait autrement. Je suis sûr qu'elle s'est déjà forcée à ne pas me harceler quand on était sur la glace. On se met à marcher, en direction du centre-ville et du restaurant. Je ne sais pas quoi lui dire. Pendant les instants qui suivent, mon regard est fuyant, j'essaye de trouver du renfort dans tout ce qui m'entoure, je n'ose pas la regarder. J'ai peur de sa réaction, peur de ce que ça pourrait changer, et, dans le pire des cas, casser. Le point positif, c'est que je sais ce que je vais lui annoncer en premier, et sa réaction conditionnera la suite.

" - Je... Je ne sais pas comment te dire ça. A vrai dire, c'est quelque chose dont je n'ai jamais parlé à personne. J'ai peur de t'en parler, parce que j'ai pas envie que ça change quoique ce soit entre nous."

J'ai dit tout ça assez lentement, avec hésitation, et la voix un peu cassée par le stress. J'aimerais bien savoir ce qu'elle pense à ce moment là. Se doute-elle de quelque chose ? C'est impossible qu'elle imagine que je sois un sorcier, je ne l'ai jamais dit à personne, seuls mes parents sont au courant, et je n'ai plus de nouvelles d'eux depuis trop longtemps. Comment lui dire ? Il y a toujours la solution sans rien dire, où je montre juste mes pouvoirs en faisant voler un truc, mais il y a beaucoup trop de monde dans les rues pour pouvoir faire ça - et lui demander d'aller se cacher serait beaucoup trop bizarre. Il faut pas non plus que je tourne trop autour du pot, sinon je vais m'embrouiller, et ce sera encore pire. Non, le plus simple, c'est d'aller droit au but, comme ça c'est dit, et on développe ensuite.

Quelques secondes après ma dernière phrase, je m'arrête, et je me tourne pour être face à Zéphyr. Je prends alors une grande inspiration, la regarde dans les yeux, et je me lance.

" - Zéphyr, je suis un sorcier."

_____________________________________________

Elcyan parle en #660000.
Revenir en haut Aller en bas

Keeping control

avatar
Zéphyr Hale
Keeping control








Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr/

profileDATE D'INSCRIPTION : 20/06/2014 MESSAGES : 419 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Spinelli | Manoir familial des Hale
+ SITUATION OFFICIELLE : Fac d'Histoire + Serveuse au saloon + Artiste
+ SITUATION OFFICIEUSE : Coyote-Garou
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : week end
RP en cours:

MessageSujet: Re: There's something I need to tell you - ft. Zéphyr Hale Lun 12 Juin - 20:23


Merry Christmas

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Zéphyr & Elcyan


Zéphyr le regarda avec un sourire en attendant qu'il réponde à sa question. On aurait dit une petite fille qui attendait qu'on lui raconte quelque chose d'extraordinaire. En fait, elle ne savait pas trop de quoi il pouvait bien vouloir lui parler, mais ce serait probablement intéressant. C'était-elle déjà ennuyée avec Elcyan ? Aucun souvenir ne lui venant à l'esprit pouvait être qualifié d'ennuyeux. Il semblait pourtant cette fois-ci un peu mal à l'aise, chose qu'il n'était pas souvent avec elle. Certes Cyan était timide un peu, mais de là à fuir son regard ? Cela ne fit que plus attiser la curiosité la jeune coyote, qui attendait désormais avec un sourcil dressé.

- Je... Je ne sais pas comment te dire ça. A vrai dire, c'est quelque chose dont je n'ai jamais parlé à personne. J'ai peur de t'en parler, parce que j'ai pas envie que ça change quoique ce soit entre nous."

Sa voix était hésitante, un peu saccadée même. Qu'hésitait-il tant à dire ? On aurait dit qu'il marchait sur des oeufs, parlant d'une voix mal assurée, comme s'il redoutait sa réaction. Qu'est ce qui pouvait donc bien le triturer autant ? Zéphyr n'en avait pas la moindre idée, il parlait d'habitude sans aucune gêne, et là il semblait perturbé parce qu'il venait de dire. Il fallait dire que sa phrase était perturbante. Quelque chose que personne ne savait, cela devait être un lourd secret, et une preuve d'une amitié immense que de le dire à Zéphyr. Mais pourquoi cela devrait-il changer quelque chose entre eux ? Il n'avait pas tué quelqu'un tout de même ? Zéphyr chassa cette idée de son esprit, il n'y avait que les garous pour penser un truc pareil. Elle esquissa un petit sourire de réconfort, peut-être inconsciemment pour le mettre en confiance, mais elle n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche pour rétorquer quelque chose qu'il semblait avoir pris une grande inspiration et dit d'une seule traite :

" - Zéphyr, je suis un sorcier."

Zéphyr était pour le moins choquée par cette révélation. Certes cela expliquait ce stress qu'il avait à lui dire, la jeune femme avait connu cela lorsqu'elle avait livré son secret à Théo, son seul secret, celui que tous ignoraient. Même Elcyan ne savait rien de la nature canine de son amie. Mais c'était si difficile à avouer, que l'on est un être surnaturel, que l'on fait des choses que les humains normaux ne peuvent pas. Et puis, il y a cette peur que cela change tout. Oui vraiment tout prenait sens. Elle se souvenait lorsqu'elle avait avoué à Théo pour sa nature, il l'avait si mal pris, tout avait changé entre eux. Elle se promit de ne pas faire ça à Elcyan. Et pourtant, son ami humain connaissait le monde surnaturel, lorsqu'elle s'était jetée à l'eau ce n'était pas en terrain inconnu. Pourtant le sorcier lui, ne savait pas que Zéphyr avait connaissance du monde surnaturel. Il s'était jeté à l'eau sachant qu'il pourrait passer pour un fou, et cela ne l'avait pas dérangé. Zéphyr se rendit alors compte que c'était la plus belle preuve de confiance qu'on ne lui avait jamais faite.

Savoir qu'Elcyan était un sorcier changeait tout. Déjà, cela expliquait pas mal de choses, des petits buggs dans leur histoire commune, des choses qui s'étaient passées de façon un peu extraordinaire, comme ce sauvetage alors qu'elle allait se faire renverser (heureusement soit dit en passant, qu'il l'avait sauvé, parce qu'elle aurait difficilement pu expliquer sa guérison surnaturelle aux gens de l'hôpital), mais il y avait plusieurs autres petits moments qui prenaient tout leur sens. Pourtant Zéphyr, face à cette confiance aveugle qu'il lui faisait, ne pouvait répondre. Théo savait déjà pour elle, et manifestement, c'était déjà la personne de trop. Les Hale étaient des coyotes, les coyotes étaient les créatures les moins nombreuses du monde surnaturel, ils devaient se protéger. Et pour se protéger, ils devaient garder le secret de la meute. Le secret de leur existence. Alors à Weird Falls, Zéphyr était une humaine, sauf également pour ce vampire dont elle avait failli être la proie et qui ne lui avait donc pas laissé le choix, mais pour tous les autres, il ne fallait pas que cela s'ébruite. Deux choix s'offraient alors à la coyote : feindre de ne pas comprendre, jouer sur la blague et en rire, ou bien se faire passer pour une humaine qui connaît le monde surnaturel. Cela voulait dire qu'elle allait forcément lui mentir et se jouer de lui. Cette idée lui serra le coeur et pour peu elle aurait voulu poser une main sur sa joue pour se faire pardonner, avec un maigre sourire. Mais elle n'en fit rien.

" - Pardon un quoi ? "

Dit elle en ouvrant des yeux ronds. Elle se souvint des quelques fois où elle avait dû feindre de se retrouver dans cette situation de jeune femme éperdue qui ne comprend pas du tout ce qui lui arrive. Au dernier solstice lorsque les chutes s'étaient affaiblies, elle était tombée sur ce garçon qui faisait léviter des pierres près de l'eau : pas très futé si vous voulez son avis. Zéphyr pour lui montrer que c'était imprudent, avait fait semblant de ne pas comprendre ce qui se passait. Elle avait l'habitude de jouer à la fille perdue qui ne comprend pas. Mais le faire devant Elcyan lui coûtait beaucoup, et elle espéra au fond d'elle, soit qu'il ne saurait jamais qui elle est, soit qu'il lui pardonne un jour.



_____________________________________________

But love doesn’t make sense.
Tu ne vois que ce que tu veux voir. Creuse, creuse encore... Tu verras qu'au plus profond de toi il y a plus que cela. Les grecs avaient raison. Connaîs toi toi même et tu connaîtras le monde et les dieux.
credit.wildheart


Revenir en haut Aller en bas

They're all around you

avatar
Elcyan Light
They're all around you








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 28/05/2015 MESSAGES : 264 + LIEU DE RESIDENCE : Gone Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Interne à l'hôpital
+ SITUATION OFFICIEUSE : Sorcier
a little more ?

MessageSujet: Re: There's something I need to tell you - ft. Zéphyr Hale Mer 12 Juil - 13:06

Ça y est, c’était dit. Je lui ai avoué que j’étais un sorcier. Après ça, je ne la quitte pas des yeux, guettant sa réaction jusqu’au détail. J’aimerais tellement savoir ce qui se passe dans son esprit maintenant. Comprend-elle de quoi je parle ? A-t-elle connaissance du monde que je viens d’évoquer ? Si oui, elle doit certainement être surprise. Et si elle a quelque chose contre les sorciers ? Pour x ou y raisons, elle nous déteste ? C’est vrai, tous les sorciers ne sont pas gentils, elle pourrait en avoir une mauvaise image ? Et ça gâcherait tout. Et si elle n’a jamais entendu parlé de tout ça, elle va me prendre pour quoi ? De lui avoir laissé croire toute la matinée que j’avais un truc à dire, pour ‘‘ça’’ ? Non, elle me connait mieux que ça, j’espère qu’elle comprendra que y’a un truc sérieux derrière. Je crois que je regrette déjà de lui avoir dit. Au pire, si elle ne comprend pas ou me prend pour un gamin, je n’aurai qu’à lui prouver, dès qu’on rentrera.

" - Pardon un quoi ? "

Voilà, c’était une des possibilités. Je ne sais pas si c’est la meilleure, car si elle avait au moins compris de quoi je parlais, ça aurait été plus simple. Je soupire et je baisse les yeux quelques instants, puis je regarde ailleurs dans un semblant de sourire. Comment moi je dois réagir maintenant ? Lui dire que c’était une blague ? Non, non, ça ne ferait qu’empirer la situation. Non, je continue sur la vérité, tant pis, je me rattraperai tout à l’heure en lui prouvant tout ça par un petit tour de magie qui devrait suffire.

" - Je me doutais un peu que tu réagirais comme ça. Mais je t’assure, que je ne te fais pas une blague. Ce soir, ou quand on rentrera, quand il n’y aura personne autour, je te prouverai ça. Et je pense que je te devrai une explication. "

J’essaye de garder ma dignité au maximum, et surtout gagner du temps pour pas qu’elle ne me traite de charlatan. Elle a toujours son air ahuri, ce qui est compréhensible, mais elle a l’air d’accepter le sursis jusqu’à ce soir. Je la regarde un moment, et je souris. Même dans un moment de confusion comme ça, elle est superbe. Elle a ce petit quelque chose qui fait que je craque complètement, et que je serai incapable de lui résister quoi que ce soit si elle me faisait les yeux doux. Mais elle n’est pas du genre à en abuser, n’est-ce pas ?

" - Mais en attendant de rentrer, je crois qu’on a toujours un restaurant à se faire, non ? Et puis, je ne sais plus si je te l’ai dit, mais j’ai encore une chose à te dire."

Je lui souris, et je commence à me diriger vers le centre-ville et le restaurant. Je lui ai dit que j’avais encore quelque chose à lui annoncer sans y réfléchir, je pense que c’est mieux comme ça. Si je ne lui dis pas aujourd’hui, je crois que je le regretterai, ou que je n’aurai pas d’autres occasions aussi bonne que celle-ci. Ainsi, je n’aurai pas d’autre choix que de lui dire dès qu’elle demandera ce que c’est. J’aimerais bien qu’elle attende qu’on soit au restaurant, ce serait un peu plus romantique, mais la connaissant, il y a peu de chances. Je souris à cette pensée, et je continue de marcher à côté d’elle, sans encore penser à la manière dont je vais lui avouer que je l'aime. Puis me vient une petite idée, marrante, qui pourrait lui montrer, si elle fait attention, que je ne disais pas n’importe quoi tout à l’heure.

Pendant qu’on marche côte à côte, je passe une main discrètement derrière son dos, sans la toucher. Elle garde son portefeuille dans la poche opposée, mais si elle ne l’a plus, elle ne pourra plus m’empêcher de payer le restaurant, n’est-ce pas ? Du coup, doucement, alors que ma main est encore loin de ladite poche, je fais glisser doucement ses papiers hors de leur cachette et les récupère, ni vu ni connu. En plus de ça, personne autour n’a vu quoique ce soit. Je souris en coin de ma bêtise, mais je dois avouer que ça m’amuse. Je le fais passer dans mon autre main, celle opposée à Zéph. Après quelques instants, je la regarde en souriant, amusé.

" - Et comment comptes-tu payer ta part, si tu n’as plus ça ? " je dis en lui montrant son portefeuille, loin de sa place originale.

_____________________________________________

Elcyan parle en #660000.
Revenir en haut Aller en bas

Keeping control

avatar
Zéphyr Hale
Keeping control








Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr/

profileDATE D'INSCRIPTION : 20/06/2014 MESSAGES : 419 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Spinelli | Manoir familial des Hale
+ SITUATION OFFICIELLE : Fac d'Histoire + Serveuse au saloon + Artiste
+ SITUATION OFFICIEUSE : Coyote-Garou
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : week end
RP en cours:

MessageSujet: Re: There's something I need to tell you - ft. Zéphyr Hale Ven 11 Aoû - 13:56


Merry Christmas

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Zéphyr & Elcyan


Ils marchaient côte à côte et en cet instant de révélation, s'étaient arrêtés. Ce n'est pas tous les jours qu'un de vos plus chers amis vous annonce qu'il est un sorcier. Et ce n'est pas tous les jours que vous pouvez y être réceptif. Seule une créature pouvait avoir une "bonne réaction", et encore, il faudrait qu'elle ne soit pas dans un camp ennemi, ni qu'elle veuille cacher sa nature surnaturelle comme Zéphyr le faisait. Sa position était délicate, elle marchait désormais sur des oeufs et elle le savait. Même en ayant connaissance de la face cachée du monde, la coyote aurait pu croire à une bonne blague de la part d'Elcyan. Mais la déclaration était si solennelle qu'elle n'avait pu en douter un instant. Elle ne comprenait pourtant pas pourquoi Elcyan lui confiait la chose.

" - Je me doutais un peu que tu réagirais comme ça. Mais je t’assure, que je ne te fais pas une blague. Ce soir, ou quand on rentrera, quand il n’y aura personne autour, je te prouverai ça. Et je pense que je te devrai une explication. "

La jeune femme avait toujours l'air choqué, parce que cette fois elle l'était encore plus. Il le prenait super bien et gérait comme un chef la situation. Il était manifestement prêt à lui montrer la magie, à elle, une humaine. Savait il au moins le danger que cela pouvait représenter pour un humain que de connaître ce monde ? Les peurs qui peuvent en naître, la phobie permanente de tomber nez à nez le soir avec un vampire, la volonté de s'enfermer les nuits de pleine lune, le regard biaisé quand on regarde un vieil antiquaire avec des lunettes rondes et une chouette sur la devanture de la boutique ? Tant de vieux clichés qui pouvaient apparaître futile en soit, mais qui une fois la vérité révélée n'échappait pas à l'oeil de l'être humain apeuré. Zéphyr décide d'être docile, de ne rien dire ni rien demander pour le moment, parce qu'elle sait à quel point c'est compliqué pour le garçon de faire ce qu'il est en train de faire. Pourtant on ne lit pas trop le stress sur son visage, il semble détendu comme si elle allait forcément le prendre bien. En même temps avouer "je peux faire léviter des choses" est tout de même moins impressionnant que "j'ai des griffes, des crocs et de la fourrure".

" - Mais en attendant de rentrer, je crois qu’on a toujours un restaurant à se faire, non ? Et puis, je ne sais plus si je te l’ai dit, mais j’ai encore une chose à te dire."

La jeune femme sourit. C'est vrai qu'ils devaient toujours déjeuner ensemble. Elle allait devoir prendre son mal en patience mais elle n'en avait pas envie. La coyote mis ses mains dans les poches de son manteau avec une petite moue contrariée. Elle se forçait à ne rien demander, par politesse, mais les multiples questions dévoraient ses lèvres : sa famille était elle une ancienne lignée ? Que connaissait il des créatures à Weird Falls ? Y'en avait il d'autre ? (et oui il fallait bien se fondre dans la masse humaine et feindre de tout ignorer). Ils avaient repris leur marche vers le centre ville.

" - Qu'elle est cette seconde chose que tu veux me dire ? Tu peux te téléporter ?"

Lui répondit-elle en éclatant de rire. En réalité elle ne savait pas s'il voulait plus approfondir sur ce sujet ou si l'autre chose n'avait rien à voir. Il serait peu recommandé de parler dans un lieu public de ses pouvoirs, mais peut-être qu'il savait ce qu'il faisait, en tout cas elle l'espérait. Elle tourna son regard vers lui, fière de sa réplique, lorsqu'elle aperçut qu'il souriait en coin :

" - Et comment comptes-tu payer ta part, si tu n’as plus ça ?

La coyote porta une main à sa poche arrière. Et zut, elle s'était faite avoir comme une bleue. Elle avait l'habitude de porter son portefeuille dans sa poche pour ne pas s'encombrer d'un sac à main. Mais personne ne lui volait jamais, elle sentait immédiatement lorsqu'on la touchait, rapport à sa sensibilité de coyote. Mais là elle savait qu'il n'y avait pas eu de contact. De toute façon quand Elcyan la touchait elle avait toujours un petit frisson, qui faisait qu'ils ne pouvaient pas entrer en contact sans qu'elle ne s'en rende compte. C'était comme ça, c'était arrivé depuis l'heure rencontre, et elle ne savait pas s'il ressentait la même chose mais quelque fort s'était établi entre eux ce jour-là, et ça allait même en s'amplifiant. Zéphyr esquissa un sourire à l'attention de son ami et lui tendit la main.

" - Allez n'essaye pas de changer de sujet, rends moi ça et dis moi l'autre truc, tu sais à quel point je suis curieuse et impatiente. "

Lui dit elle avec un petit regard attendrissant. Quoi que ce puisse être, Elcyan avait intérêt à le dire rapidement parce que Zéphyr n'attendrait pas longtemps. Elle serait incapable de manger et de discuter d'autre chose. S'il voulait attendre avant de le dire il avait intérêt à trouver une parade rapidement, et c'était vraiment pas gagné. Elle poussa la porte du restaurant et entra avant de trouver une table vide. Elle a montra à Elcyan et lui dit qu'ils seraient bien près du poële chaud. Retirant son manteau et son bonnet bleu, la coyote-garou s'assit et remit ses cheveux, électrifiés par le bonnet, en place.


_____________________________________________

But love doesn’t make sense.
Tu ne vois que ce que tu veux voir. Creuse, creuse encore... Tu verras qu'au plus profond de toi il y a plus que cela. Les grecs avaient raison. Connaîs toi toi même et tu connaîtras le monde et les dieux.
credit.wildheart


Revenir en haut Aller en bas

They're all around you

avatar
Elcyan Light
They're all around you








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 28/05/2015 MESSAGES : 264 + LIEU DE RESIDENCE : Gone Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Interne à l'hôpital
+ SITUATION OFFICIEUSE : Sorcier
a little more ?

MessageSujet: Re: There's something I need to tell you - ft. Zéphyr Hale Mer 23 Aoû - 19:04

Un jour, Zéphyr sera patiente. Un jour, peut-être. Mais pas aujourd’hui. Et pour la énième fois en une matinée, je me fais avoir par naïveté. J’ai vraiment cru un instant qu’elle attendrait au moins qu’on arrive au restaurant, qu’on se pose, avant de revenir à l’attaque à coup de questions et de yeux doux. Comment je rivalise moi ?

"Qu'elle est cette seconde chose que tu veux me dire ? Tu peux te téléporter ?"

J’aime son rire. Il est sacrément communicatif, avec moi en tout cas, et je me mets à rigoler avec elle. Me téléporter ? Non, je ne sais pas faire, et c’est loin d’être simple, mais ce serait amusant d’essayer. On continue de marcher vers le centre-ville, en ayant quelques instants de répit, puis elle repart à l’assaut après que je lui ai pris son portefeuille.

"Allez n'essaye pas de changer de sujet, rends moi ça et dis-moi l'autre truc, tu sais à quel point je suis curieuse et impatiente."

Elle ne perd pas le nord en tout cas. Elle ne le perd jamais. S’il y a bien une chose que je connais d’elle, c’est que lorsque quelque chose lui trotte dans la tête, elle le garderait quoiqu’il arrive, même si la Terre explosait. Je me souviens, il y a quelques mois de cela, cet été, elle m’a proposé d’aller courir ensemble dans la forêt parce qu’il y avait un endroit qu’elle voulait me montrer à tout prix, une belle clairière que peu de monde connaissait et où la nature avait gardé tous ses droits. Le problème, c’est qu’une violente tempête avait éclaté quelques jours plus tôt, non loin de la ville, justement au-dessus de la forêt. Alors, si les chemins principaux étaient encore praticables, les sentiers secondaires et peu empruntés étaient inutilisables. N’importe quel humain ordinaire aurait fait demi-tour, déçu, en proposant de revenir lorsque le passage serait dégagé. Mais pas elle. Je l’ai vu commencer à sauter par-dessus un tronc au sol, enjamber des parterres d’orties immenses et passer à travers les fougères pour pouvoir contourner les obstacles, malgré le fait que je râle derrière, car oui, je suis moins sportif qu’elle. Il aurait été très facile de dégager le passage en utilisant ma magie, mais je ne pouvais pas, pour des raisons évidentes.  Au final, on a fini par parvenir où elle voulait m’amener, mais la suite est hors-sujet.

Pour revenir à ce midi du 3 décembre 2016, on est sur le point d’arriver au restaurant, elle continue de me regarder intensément et cherche par tous les moyens à me faire cracher le morceau. Sauf que je n’ai aucune idée de comment lui annoncer, ni quand. Avant d’entrer dans le restaurant ? Pendant ? Après ? Pour le moment je parviens à repousser l’échéance à base de "Attends" et autres prétextes aussi peu travaillés les uns que les autres, mais avant que je puisse me décider à y aller, elle est déjà à l’intérieur à demander une table. Je reste quelques secondes derrière elle, à la regarder, en souriant bêtement, sans même m’en rendre compte. A cet instant, là, je sais que je l’aime. Je la suis ensuite jusqu’à la table que nous indique le serveur, près d’une source de chaleur très appréciée. Je commence à regarder la carte, bien que ce ne soit plus pour éviter son regard que pour réellement choisir un plat. En fait, je n’ai même pas faim, mais je sais très bien qu’elle est en face, à me fixer, en attendant que je réponde à sa question, et je pense même qu’elle comprend que j’essaye de ne pas y répondre pour le moment. Après quelques secondes, je lève tout de même les yeux vers elle.

" Je te dirai tout une fois sorti du restaurant, c’est promis." lui dis-je en souriant.

Je ne voulais pas lui annoncer maintenant pour plusieurs raisons. D’abord, imagine qu’elle dise que ce n’est pas réciproque, qu’elle préfère qu’on reste ami et tout ça. Alors au mieux elle part, et on en reste là pour le moment, au pire elle reste, et c’est Malaise TV pendant tout le repas. Ensuite, admettons qu’elle ressente la même chose, naturellement on aurait envie de s’embrasser, ou se prendre dans les bras (je pense), mais en étant dans le restaurant, ça rendrait la manœuvre maladroite. Je m’arme donc de patience et de courage car forcément, ça ne lui plaît pas, à Mademoiselle Hale, de devoir attendre, mais c’est ainsi. Et puis, pour une fois que c’est dans ce sens, j’y trouve un aspect plutôt amusant.

Le repas se déroule donc plutôt tranquillement. J’arrive à changer de sujet de temps en temps, mais elle revient rapidement à la charge à grand coup de "Bon aller, dis-moi !" ou tout autre exclamations de ce genre. On a tous les deux commandé une pizza, et je prends un tiramisu en dessert. On continue de discuter de choses et d’autres, puis lorsqu’on a terminé, je me lève pour aller régler l’addition (que je paye en totalité, évidemment, avant qu’elle ne dise quoi que ce soit).

On se retrouve ensuite dehors, puis je me rends compte que ça y est, je ne peux plus reculer. Je n’ai plus d’excuse, plus de prétextes pour retarder ce moment et de toute façon, je crois qu’elle va me crucifier sur place si je ne lui dis pas tout maintenant. Je sens mon cœur s’emballer alors qu’on avance sur la petite place de l’autre côté de la rue. Pour la deuxième fois aujourd’hui, je me retrouve devant elle, le cœur à cent à l’heure, à prendre une grande inspiration. Je la regarde droit dans les yeux, je prends ses mains dans les miennes, et sans dire mots, je me penche vers elle pour l’embrasser.

_____________________________________________

Elcyan parle en #660000.
Revenir en haut Aller en bas

Keeping control

avatar
Zéphyr Hale
Keeping control








Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr/

profileDATE D'INSCRIPTION : 20/06/2014 MESSAGES : 419 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Spinelli | Manoir familial des Hale
+ SITUATION OFFICIELLE : Fac d'Histoire + Serveuse au saloon + Artiste
+ SITUATION OFFICIEUSE : Coyote-Garou
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : week end
RP en cours:

MessageSujet: Re: There's something I need to tell you - ft. Zéphyr Hale Dim 10 Sep - 10:25


Merry Christmas

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Zéphyr & Elcyan

Ils commandèrent chacun une pizza. Franchement celui qui avait inventé ce plat était un véritable génie. Bon techniquement, comme pour les pâtes, il suffit de mettre tous les restes du frigidaire dedans pour que ce soit bon. Mais c'était tout de même un sacré coup de maître d'avoir inventé ce truc-là, beaucoup plus intelligent que la soupe de carotte ou le nutella. Zéphyr était ce genre de personne qui n'a pas besoin de regarder la carte et qui sait déjà d'avance ce qu'elle va prendre. Elle en profita pour fixer Elcyan, attendant impatiemment qu'il lui dise cette fameuse nouvelle ! Mais plus elle se creusait la tête pour trouver ce que c'était, moins elle devinait et plus elle s'éloignait vers des théories tordues et improbables. La dernière idée de la jeune femme était qu'il avait retrouvé un chat dans la rue et en fait c'était rendu compte qu'il voulait lui offrir pour son anniversaire : pourquoi aurait-il pensé à ça hein ? En plus ce n'était même pas son anniversaire, et les chats avaient peur des coyotes, mais bon ça il ne le savait pas. Zéphyr décida d'arrêter de chercher en se disant que de toutes façons, elle ne trouverait pas. Alors plutôt que de réfléchir en elle-même, elle le harcelait de question, revenait toujours au sujet, mais jamais une réponse satisfaisante ne sortait de la bouche d'Elcyan. Même sa petite moue n'avait pas fonctionné, ce devait être quelque chose de très sérieux.

" - Je te dirai tout une fois sorti du restaurant, c’est promis."

La coyote fit une dernière grimace mais comme c'était le moment où on lui apportait sa pizza, elle sourit et le laissa raconter ses dernières opérations, comment ils allaient célébrer les fêtes de Noël, pourquoi toute la famille Hale était réunie au grand complet depuis déjà presqu'un an (en réalité c'était à cause des chutes qui ne coulaient plus mais bon). Zéphyr se dit que c'était un réel problème. Elle ne pouvait déjà plus se transformer entièrement, et avait peur pour les créatures de Weird Falls. Est ce que Cyan ressentait ça lui aussi ? Dans sa magie de sorcier ? Ou est ce que ça ne l'affectait pas ? Elle ne pouvait pas réellement lui demander sans griller sa couverture. Zéphyr ne prit pas de dessert. Elle n'aimait que le salé de toute façon. Elcyan fidèle à lui-même termina sur un tiramisu.

Elle le laissa finalement payer, parce qu'elle sentait que ça lui faisait plaisir. D'habitude c'était chacun sa part, mais bon, c'était Noël et elle considéra cela comme son cadeau un peu en avance. Pensant à ça elle se rappela qu'il fallait qu'elle trouve le sien. C'était toujours compliqué de faire des cadeaux... Mais désormais la jeune femme n'avait plus qu'une chose en tête : sa super nouvelle. Bien qu'elle ait essayé de se retenir pendant le repas, elle n'avait presque pensé qu'à ça et cette pensée l'obnubilait. Mais maintenant elle allait savoir alors ça irait mieux ! En attendant, cela avait intérêt à être spectaculaire, il ne fallait pas que son attente soit déçue ! Ils marchèrent tous les deux de l'autre côté de la place lorsqu'Elcyan s'arrêta et lui prit les mains. Interloquée, la coyote tourna la tête vers lui mais en moins de temps qu'il fallait pour qu'elle comprenne ce qu'il se passait les lèvres de son ami était déjà posées sur les siennes. Tout se bouscula en elle alors qu'elle fermait les yeux. Elle avait la sensation que tout allait bien et en même temps un frisson d'horreur la parcouru. Elle allait se changer en coyote au milieu de la foule ! C'est alors qu'elle se rendit compte qu'il n'y avait aucun signe de sa transformation. Pourtant son premier baiser devait la changer en coyote. C'était ça chez les Hale, car leur famille était la descendante directe du coyote qui avait été changé par la sorcière. Peut-être que les chutes... Tout ceci s'était passé très rapidement dans sa tête, et dans le même temps, sans qu'elle ne se rende compte de ce qu'elle faisait, ses bras s'étaient glissés autour du cou d'Elcyan et elle répondait à son baiser. Pour une surprise cela avait été une surprise, mais elle était si bien actuellement, et tout semblait si normal qu'elle ne voulait pas briser ce moment. Et pourtant elle recula à contrecoeur, et le regarda, ses yeux brillants d'une couleur bleu électrique.

" - Je crois que je te dois une explication. "

Finit elle par dire, sentant qu'il avait froncé les sourcils face à la couleur de ses yeux. Elle n'avait pas pu retenir ça, c'était peut-être ce qui restait de cette histoire de transformation. Cette malédiction était terrible, elle forçait les coyotes à révéler leur identité à la première personne qu'elles embrassaient, eux qui tentaient par tous les moyens de se fondre dans la masse. Et maintenant elle était exposée et avec elle, toute sa meute. Mais d'un côté était-ce si grave ? Parce que c'était Elcyan. Et que lui aussi faisait partie de tout ça, et qu'il ne lui ferait jamais de mal. Elle glissa sa main dans celle du garçon qu'elle aimait en espérant qu'il comprenne pourquoi elle ne lui avait pas dit, et qu'il n'ait pas de mouvement de recul maintenant qu'il savait.


_____________________________________________

But love doesn’t make sense.
Tu ne vois que ce que tu veux voir. Creuse, creuse encore... Tu verras qu'au plus profond de toi il y a plus que cela. Les grecs avaient raison. Connaîs toi toi même et tu connaîtras le monde et les dieux.
credit.wildheart


Revenir en haut Aller en bas

They're all around you

avatar
Elcyan Light
They're all around you








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 28/05/2015 MESSAGES : 264 + LIEU DE RESIDENCE : Gone Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Interne à l'hôpital
+ SITUATION OFFICIEUSE : Sorcier
a little more ?

MessageSujet: Re: There's something I need to tell you - ft. Zéphyr Hale Mer 13 Sep - 10:30

Il était trop tard pour reculer. Au moment où j’ai posé mes lèvres sur les siennes, je savais, au fond de moi, que plus rien ne serait jamais pareil, et pourtant, impossible de savoir comment la situation allait évoluer. C’était inédit, et je ne pense pas que Zéphyr s’attendait à ça. A vrai dire, jusqu’au dernier instant je n’étais pas sûr de réussir à lui avouer mes sentiments, et techniquement je ne lui ai rien avoué encore. Juste un baiser, un baiser volé qui avait le pouvoir de vie et de mort sur notre relation. C’était terrifiant, mais tellement excitant ! Sans même m’en rendre compte, je laissais tomber toutes mes défenses, laissant la porte ouverte à quiconque d’initié de ressentir mes émotions et mes sentiments.

Je sentis au départ l’hésitation de Zéphyr à se laisser aller, ce qui était tout à fait normal quand on est pris par surprise, mais après quelques secondes, ses muscles se détendirent, ses poils se hérissèrent, et le temps sembla s’arrêter autour de nous. Ses mains glissèrent autour de mon cou alors que mes bras entourèrent sa taille, et ses lèvres se laissèrent emporter par l’élan de passion qui venait de nous envelopper. Nous étions dans notre bulle. J’étais heureux, et je crois qu’elle aussi. Rien ne pouvait nous déranger.

Du moins c’est ce que je pensais. Après quelques secondes, ou quelques heures je ne sais pas, elle se détacha de moi et recula d’un pas, hésitante de nouveau. Regrette-elle ce qu’il vient de se passer ? Aime-t-elle quelqu’un d’autre ? Préfère-t-elle « qu’on reste amis » ? C’est alors qu’à mon tour, je fus confronté à une chose à laquelle je ne m’attendais pas du tout. Une chose que je pensais impossible dès lors que je lui ai avoué que j’étais un sorcier et qu’elle fit semblant de ne rien comprendre. Elle plongea son regard dans le mien, mais au lieu de voir ses beaux yeux marrons, elle me fixait, ses iris brillant d’un bleu électrique qu’on ne voyait jamais chez quelqu’un de normal. Mais c’était impossible, si elle possédait le moindre lien avec le monde surnaturel, elle aurait pu m’en parler. Au moins ce matin, quand je lui ai révélé ma nature de sorcier, si elle savait de quoi je parlais, pourquoi n’a-t-elle rien dit ? Plus je me posais de questions, plus mes pensées se chamboulaient.

" - Je crois que je te dois une explication. "

Je crois aussi. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle glisse ses mains dans les miennes, mais je les accueillie accompagné d’un léger frisson. J’aimais ce contact avec sa peau, sa présence, et rien ne pourrait changer ça. Depuis notre première rencontre, devant la boulangerie, il y a toujours eu quelque chose de spécial avec elle, un lien très particulier entre nous, solide, incassable. Je ne sais pas exactement ce qu’elle va m’expliquer, et je pense que ça ne sert pas vraiment de spéculer maintenant à tort et travers, puisque de toute manière, j’aurai des réponses d’ici quelques instants. Mais quoi qu’il advienne, quelles que soient ces explications, rien ne changera les sentiments que j’ai pour elle, je le sais. En concentrant mon esprit sur elle, sur ce qu’elle peut ressentir en ce moment, je comprends qu’elle a peur. Une peur qui se répand dans tout son corps à travers ses muscles, ses réflexes inconscients et autres signes que la magie m’aide à percevoir. J’aimerais lui dire qu’elle n’a rien à craindre, mais pour le moment je reste devant elle, mes yeux dans les siens, fascinés par cet éclat surnaturel. Tout ce que je parviens à faire pour le moment, c’est lui sourire le plus sincèrement possible, et la prendre dans mes bras. Je l’aime, et je ne veux jamais qu’elle en doute.

" – Je t’aime. " lui murmurais-je doucement.

Je ne me suis même pas rendu compte de ce que je venais de faire, mais je voulais lui dire depuis si longtemps que je ne pouvais plus les retenir. Je me détachai d’elle, mais je ne lui lâchai pas les mains.

" – Tu veux qu’on rentre chez toi ? Ce sera certainement mieux pour discuter de… tout ça. Ou alors chez moi, si tu préfères ? "

Je lui laissais le choix car elle avait l’air assez bouleversée par ces dernières deux minutes, puis on se mit en direction du lieu qu’elle avait désigné. Plusieurs émotions se bousculaient en moi alors que nous marchions à travers les rues de la ville : les vestiges de la peur qui m’animait en sortant du restaurant, une joie intense et surtout l’excitation, encore une fois. L’excitation de l’entendre m’expliquer qu’elle connait et fait elle aussi partie de ce monde magique et extraordinaire. Surtout, qu’est-elle ? Imagine tout ce qu’on pourrait partager, les moments que des personnes normales ne pourront jamais connaitre, des souvenirs impérissables à faire des choses incroyables. J’avais hâte qu’on arrive, et qu’elle me raconte tout.

_____________________________________________

Elcyan parle en #660000.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: There's something I need to tell you - ft. Zéphyr Hale

Revenir en haut Aller en bas

There's something I need to tell you - ft. Zéphyr Hale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Noa s'offre à vous (ou pas !!)» Petit biscuit est parmis vous» (F) Cora Hale Feat. Adelaide Kane» (M) Alec Hale Feat. Jake Abel» L’émissaire et le loup ~ Feat Derek Hale



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Falls :: Weird Falls :: Downtown :: Park-