Fin de la MaJ le 13 juin 2017. en savoir +

Le n°2 du Weird Diary vient de sortir ! Direction → ici !

Pensez à favoriser les chamans et les humains : )

Partagez|

Scarlet Lobelia, un feu en pleine forêt [Amara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

♪ a little lullaby ♫

avatar
Lula Edel
♪ a little lullaby ♫








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 20/11/2016 MESSAGES : 74 + LIEU DE RESIDENCE : downtown
+ SITUATION OFFICIELLE : Cat's & Dog's
+ SITUATION OFFICIEUSE : chamane
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Ouverte
RP en cours:

MessageSujet: Scarlet Lobelia, un feu en pleine forêt [Amara] Dim 26 Fév - 14:57

“Un vent frais fait voler les feuilles, on dirait qu’il murmure l’adieu du soir à la forêt.” De Nikolaus Lenau


Le soleil était propice à ma recherche. Mais la lune montante encore plus. J’ai vérifié dans mon placard à herbes médicinales tout ce qui me manque. J’ai trié, annexé, et jeté aussi, ce qui a mal vieilli. De la terre à la terre. Abe, chaton adulte, chartreux, joue avec mes fioles et je l’écarte en jetant dans le fond de l’appartement une petite boulette de papier. Il bondit sur l’ennemi et je ris, amusée, attendrie, tout en replaçant tout par ordre d’utilité. Les moins usités dans le fond, les courants vers l’avant. Je recommande aussi au passage sur internet des huiles bio qui sont “banales”, me font perdre du temps à les extraire alors qu’on les trouve facilement déjà faites - et sans effet nocif à l’ajout dans mes propres concoctions. Une fois fait, je me sens comme reposée. Tout est rangé, dans le loft comme dans ma tête. Rien que pour ça, je fais mon grand rangement fréquemment. Quitte à changer mes quelques meubles de place. Seul mon lit reste toujours au même endroit, face à la baie vitrée.

Je me releve et délie mes membres délicatement, engourdie par ma position statique prolongée. La lune montante. Deux semaines se sont écoulées depuis que j’ai ouvert la pension. Quatorze jours qui m’ont permis de découvrir la forêt à l’aide de ma carte. Je ne me suis jamais introduite trop profondément dans cette dernière, mais il allait le falloir. Je n’ai plus de lobelie cardinale. Je m’étire à nouveau et glisse mon herbier - pas l’énorme grimoire qui me sert pour le moment de cale porte. C’est un petit carnet où je reproduis rapidement les plantes dont j’ai besoin, qui me manque. Un mélange de wish-list improbable et de liste de course. Chaque plantes trouvées étaient barrées. Je fais aussi rapidement le croquis de plantes plus banales mais dont il est toujours utile d’avoir des réserves. Satisfaite, je constate que la journée décline lentement. Je sors de ma garde robe un pantalon épais au bande fluorescente de celle ci, ainsi qu’un pull et une veste un peu plus sombre. Inutile de préciser que les bandes fluo, ça évite grandement d’être pris par un daim pour les chasseurs du coin ! Je voulais m’y rendre un peu plus tôt, mais heureusement, le soleil me permettrait encore d’y voir. Et la lune serait en parrallèle plus présente, soit le melting-pot parfait. Au cas où, j’ajoute dans ma besace une lampe tonnerre, quelque grignotages et surtout, bien entouré dans son velour sombre, mon athamé et ma boline. Je natte mes cheveux et caresse une dernière fois Abe avant de me hâter vers mon lieu de recherche.




J’écarte les branches basses, mais déjà, je suis pleine de terre. Il avait plus récemment, et l’odeur est juste sublime. Déjà dans mon sac, dans différentes sacoches en tissus se trouvent une bonne partie de ma liste de course. Ne me manque plus que cette fichue lobélie. Le bruit proche d’un ruisseau résonne en moi et je le suis. Cette fleur est amatrice de point d’eau, de marécage. C’est l’endroit parfait ! La luminosité s’accrut alors que j’arrivais à vue de filet d’eau, timide et serpentant entre les arbres. Le petit bruit provenait des galets qui jalonnent son lit. J'aperçois enfin la plante, Scarlet lobelia et un sourire point à mes lèvres, vite perdu, car un bruit me met aussitôt sur la défensive. Une silhouette se dessine, et la jeune femme que je devine malgré sa tête baissée me rassure légèrement. Elle ne m’a pas remarqué, aussi, je ne bouge plus, ignorant la posture à prendre pour ne pas lui faire peur.

Et si c’était un loup ? Où autre… chose ? De dangereux ? Je veux pas mourir si bêtement…

Je fais taire la petite voix dans ma tête et me décide. Je fais craquer une branche et toussote doucement.

“Euh… hum… bonjour..?”

Quelle entrée en matière ! Je m’en mordrais les doigts… Mais bon, au moins aurais-je évité de passer pour une voyeuse. Je m’approche des plantes lentement, histoire de jauger. Je veux dire, je suis venue pour ça, pas question que je reparte sans.

_____________________________________________


• Ma couleur est la #336699 • Ma fiche est ici • Mes liens par • Pour les RPS un clic
Revenir en haut Aller en bas

discrets, sages, mysterieux.

avatar
Amara Richards
discrets, sages, mysterieux.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 26/12/2016 MESSAGES : 31 + LIEU DE RESIDENCE : Clayton Résidence
+ SITUATION OFFICIELLE : Etudiante en biologie // Herboriste à temps partiel
+ SITUATION OFFICIEUSE : Apprentie Chamane
a little more ?

MessageSujet: Re: Scarlet Lobelia, un feu en pleine forêt [Amara] Jeu 18 Mai - 19:37

❝ Scarlet Lobelia, un feu en pleine forêt [Amara] ❞Ft. LulaUne journée de repos dans mon emploi du temps est le moment adéquat pour explorer un peu le terrain et approfondir mes connaissances, une sorte de complément pratique à ce que l'on commençait à apprendre en cours, dirons-nous. Alors je me vêtis de vêtements usés, ne craignant ni ronces ou branches ni boue, de bonnes chaussures de marche, et deux ou trois herbiers et flores, de ces petits ouvrages qui malgré leurs modestes tailles, regorgeaient pourtant d'informations complètes. Et des planches détaillées, ce qui me permettrait sans doute de reconnaître les plantes visées sans trop de soucis. Dans mon sac, des graphites et quelques crayons de couleurs et un carnet de croquis, pour dessiner si besoin. Des ciseaux et journaux, également, si besoin. Sait-on jamais.

Me mettant en marche dans l'après-midi, en refermant mon logement soigneusement, je flânais en chemin, prenant mon temps pour tenter d'apercevoir des oiseaux et autres habitants de la forêt. J'avais toujours apprécié voir les animaux dans leur milieu naturel, et ce jour ci n'en fut pas exempt, suivant la course d'un écureuil, entendant les chants des oiseaux accompagnant mes pas. La terre elle-même était riche d'odeurs. Magique, tout simplement. Il ne m'en fallait pas plus. De temps en temps, je m'arrêtais prêt d'une plante que je pensais reconnaître d'après ce qu'en avaient dit mes professeurs, et feuilletant mes herbiers, arrivais au bout d'un moment à pouvoir mettre un nom sur elles, de même que leurs utilités. Je le notais alors, tentant de prendre des repères, faisant des croquis. Un exercice des plus plaisants. Plongée dans  mes observations, je ne pris pas compte des heures passant, et bientôt, la luminosité décrue, l'obscurité de la soirée prenant peu à peu place. Il me faudrait bientôt rentrer.

Et toujours marchant, me voilà prêt d'un cours d'eau, ou je reconnu de la saponaire, à base de laquelle on avait fabriqué le savon. Les mains pleines de terres d'avoir parfois fouillé l'humus, j'en cueillis deux trois brins, et m'en aidais pour me laver les mains dans le ruisseau, appréciant le mouvement de l'eau froide. Pourtant cette sérénité fut interrompue par des bruits derrière moi, et je me relevais sans hâte, intriguée quand j'entendis une voix féminine se faire entendre. Je savais ainsi ne pas avoir affaire à un animal que j'aurais pu surprendre et je me retournais, m'essuyant sur un chiffon toujours traînant dans mon sac, m'approchant de l'inconnue.

"-Bonjour, mademoiselle. Belle soirée qui s'annonce."

A la voir maculée de boue comme elle me semblait l'être, je ne pensais pas qu'elle puisse faire autre chose que cueillir soit des plantes, soit d'autres choses. En tout cas, une simple promenade ne salirais personne de cette manière.. Non? J'avais ce qu'il me fallait, pour un premier repérage, je pensais ne pas m'en être trop mal sortie. Ne restait qu'à consigner cela, et tenter de retenir ce que j'avais noté, pour m'en resservir durant les cours. Mais pour le moment, faire connaissance pouvait être une bonne idée.

"-Je me nomme Amara. J'espère que ma présence ne vous aura pas trop surprise?"
© 2981 12289 0

_____________________________________________


Chamane:
 
Revenir en haut Aller en bas

♪ a little lullaby ♫

avatar
Lula Edel
♪ a little lullaby ♫








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 20/11/2016 MESSAGES : 74 + LIEU DE RESIDENCE : downtown
+ SITUATION OFFICIELLE : Cat's & Dog's
+ SITUATION OFFICIEUSE : chamane
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Ouverte
RP en cours:

MessageSujet: Re: Scarlet Lobelia, un feu en pleine forêt [Amara] Sam 3 Juin - 18:57

“Refuser la rencontre avec autrui, c'est s'appauvrir.”
(De Léonor de Récondo / Pietra viva)



Je ne pus m’empêcher de l’observer. Elle venait de se laver les mains. Les miennes, à défaut d’être boueuse, n’étais plus très propre. Même si on ne pouvait pas dire, à mon avis, que la terre était de la saleté. Je m’approchais des plantes que j’avais enfin trouvée et sortis ma boline de mon sac d’un geste qui trahissait l’habitude. Je tranchais la lobélie juste en dessous des fleurs et les laissais tomber dans un petit sac en tissus beige. Je réitérais l’opération jusqu’à ce que le sac ne puisse plus en contenir. En agissant ainsi, je lui répondis, la regardant plus que je ne regardais ce que je faisais. Je ne risquais pas de me couper avec mon outil, je l’avais depuis beaucoup trop longtemps pour ça. Elle et moi, on se connaissait.


- Elle risque d’être à nouveau pluvieuse, me ce n’est pas surprenant.

Je lavais mes mains de la même manière qu’elle venait de le faire, sans la saponaire qui avait le don de me fiche des boutons. L’eau défit la terre et elle était si fraîche qu’elle en devenait vivifiante. Je soupirais d’aise. Non, clairement, je m’étais rarement sentie aussi bien. Je me redressais et m’étirais après m’être essuyée avec un mouchoir en tissus.

- Je m’appelle Lula, Lula Edel. Vous m’avez surprise en effet, c’est que je ne m’attendais pas à trouver quelqu’un si tard dans la forêt. J’étais venue cueillir quelques herbes, c’est toujours très utile.

Je sortis de mon sac un baume à la citronnelle. Je m’en mis sur la nuque et sur les poignets rapidement, puis fermait soigneusement ma veste.  


- Je vais rentrer, la nuit va vite tomber et malgré la lune on va vite finir par ne plus voir nos pieds, vous voulez m’accompagner ? Ou bien n’avez-vous pas fini ?

Je rangeais le baume pour sortir ma lampe tonnerre. Inutile de se casser la jambe avant d’arriver à bon port. Je n’avais pas peur de paraître incorrecte car après tout, se retrouver au beau milieu de la forêt était assez cocasse pour permettre de se passer de formalités. Pourtant, quelque chose en moi m’indiqua qu’il ne s’agissait pas d’une citoyenne lambda, et je faisais toujours confiance à mon instinct.


_____________________________________________


• Ma couleur est la #336699 • Ma fiche est ici • Mes liens par • Pour les RPS un clic
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: Scarlet Lobelia, un feu en pleine forêt [Amara]

Revenir en haut Aller en bas

Scarlet Lobelia, un feu en pleine forêt [Amara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une fée niante se perd en pleine forêt et atterit ici... O_o» Simulation - forçage état des cantons» Message d'alerte apparaissant lorsque la boite de reception est pleine à 90 %» arrondir les bords de mon forum / header pleine page» Mon problème d'hébergemetn d'images pleine grandeur n'est toujours pas résolu



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Falls :: Around the city :: Forest-