Fin de la MaJ le 13 juin 2017. en savoir + ♥️

Le n°2 du Weird Diary vient de sortir ! Direction → ici !

Pensez à favoriser les chamans et les humains : )

Partagez|

The force of knowledge [pv. Dylan H. Hale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

beta, alpha, omega

avatar
Jake Maniglio
beta, alpha, omega








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 27/12/2016 MESSAGES : 258 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Detéctive
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup-Garou
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Toujours
RP en cours:

MessageSujet: The force of knowledge [pv. Dylan H. Hale Mer 28 Juin - 21:38









The force of knowledge.

Dylan H. Hale φ Jake Maniglio.



Même si j’aimais beaucoup mon métier, que résoudre diverses enquêtes et variés, pourchasser des criminels et rendre justice à autrui, me procurant autant de joie, j’appréciais tout autant les moments de détentes où je n’avais plus à me torturer l’esprit avec des vols, des disparitions et meurtre. Aujourd’hui, il n’eut pas grand-chose et j’avais donné sa journée à Lucas, une journée de repos. Il était bon pour moi, de profiter de ce moment pour me relaxer. Même, j’avais réussi à mettre de côté ma propre enquête sur le vampire que je traquais depuis toutes ces années. Maintenant que je sais qu’il vit à Weirdfalls, je pouvais souffler un peu, me changer les idées, sachant que je pourrais mettre la patte dessus un jour.

D’ordinaire, je passe mon temps libre à, soit enquêter, soit faire un peu de sport, ou bien écouter de la musique si je n’allais pas au bar de Trevor. Mais là, je voulais changer, casser un peu ma routine en me consacrant à l’une de mes passions dont j’avais un peu délaissé depuis un moment. Étant un grand fan de la culture celtique, j’avais une envie de réétudier le sujet, approfondir mes connaissances sur ce fascinant peuple dont la culture était riche et proche de la nature. Je ne sais pas si c’est mon sang bestial qui y est pour quelque chose, mais je me sentais proche de ce peuple, malgré ma forte culture italienne.

Je me rendais le soir même à la grande bibliothèque, un bâtiment incroyable, à l’architecture attirante avec son aspect ancien à l’extérieur et moderne à l’intérieur, avec trois étages de connaissance, s’étant sur des kilomètres de rayonnages, divisés en diverse section. Cela me rappelait de bien tristes souvenirs, comme mon ancien pote Peter, il serait devenu fou en voyant un tel endroit et on devrait appeler la police et les pompiers pour le faire sortir d’ici. Je préférais faire mes recherches ici, dans des livres que sur mon pc, cela me faisait sortir et quoi de mieux que d’être dans un lieu qui rappelait le passé, pour étudier le passé ?

M’adressant à l’accueil, je me dirigeais vers la section qui m’intéressait. Je pris plusieurs livres traitant de la culture celtique, et m’installa sur une de ces longues tables au centre de la pièce principal pour les étudier et prendre des notes. Éclairé par une lampe, je pouvais lire et travailler sur ces livres, sans être dérangé, le lieu fut si silencieux et reposant. Cela me rappelait encore, quand j’étais au lycée, Sally et Pet’ me traînaient parfois dans la bibliothèque du Lycée, et moi, n’étant pas un élève studieux, je faisais un de ces bazars. Rien qu’à y repenser, cela me donnait l’envie de rire. Oui, pour une fois, ces souvenirs nostalgiques me faisaient du bien, comme s’il était possible de revivre cela, que bientôt, je les rêverais tous.

Revenant sur mon travail détente, je lisais un livre parlant de la répartition des différents peuples celtiques en Europe et de leurs échanges. Pendant près d’une heure, je pris des notes sur le commerce entre les villages et les guerres connus, avant d’aborder l’aspect mythes. C’était intéressant, la place du Loup était importante, contrairement aux idées du moyen-âge, il était bienfaisant, accompagnant les dieux, et même ami du puissant Merlin. Je me demandais même, s’il était possible qu’à cette époque, il existait déjà des lycanthropes. Bon d’accord, mon père m’avait expliqué l’histoire de la sorcière venue ici et qui est à ‘origine des créatures surnaturelle. Mais qui ne dit pas que déjà, un ancien sorcier puissant comme Merlin, n’aurait pas fait la même chose ? Comme chez les Grecs avec Lycaon ou Romulus et Remus ? Des idées à étudier. Bon, je sais que si c’était vrai, je descendrais plus des deux jumeaux qu’un membre de la table ronde, faut pas exagérer. Mais je verrais bien une communauté de garou vivant à la mode celtique. Mais je n’aurais pas le temps, je crois d’étudier tout cela plus en profondeur. Quelque chose d’inattendu arriva ce soir même.



© Méphi.



_____________________________________________

La meute / Fiche personnage / Les aventures


Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas

Bouffeur de sushis

avatar
Dylan H. Hale
Bouffeur de sushis








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 05/03/2017 MESSAGES : 49 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Spinelli | Manoir familial des Hale
+ SITUATION OFFICIELLE : Etudiant
+ SITUATION OFFICIEUSE : Coyote Garou
a little more ?

MessageSujet: Re: The force of knowledge [pv. Dylan H. Hale Jeu 29 Juin - 21:18

Silence 







Je ne sais pas comment j’en suis arrivé là. Ça ne m’était jamais vraiment arrivé auparavant et pourtant, je suis là. Face à un autre gars d’une tête de plus que moi. Un gars qui a fait de la gonflette pendant que moi, je parcourais en long, en large et en travers, les bassins. Ce n’est pas encore le célèbre combat de David contre Goliath, mais il y a quand même une différence. Bien nette. Après, faut se dire que David a gagné. Je reste donc campé sur mes positions, fidèle à moi-même : le livre est mieux que la lisseuse.

Quoi ? Je ne vous ai pas raconté pourquoi j’en étais arrivé là ? Je reprends depuis le début. J’avais passé la journée à plancher sur un devoir que je devais rendre pour la semaine d’après. Obligation de ma mère de ne pas sortir de ma chambre (de la maison surtout) t’en que je n’avais pas fini. La honte, être confiné dans sa chambre à 18 ans... Pendant ce temps-là, ma chère et tendre cousine avait encore une fois réussi à s’échapper sous prétexte que son cher mais gentil Elcyan, alias la nouvelle pièce rapportée de la famille, devait la voir. Je n’ai pu me libérer de mes obligations scolaires qu’aux environs de 17 heures. Ce qui n’est pas en soit génial vu que j’ai perdu une journée de recherches personnelles.

J’ai enfin fini par attraper mon sac pour partir en direction de la bibliothèque. Une fois arrivé là-bas, j’ai pris la direction du rayon 9 pour pouvoir me renseigner sur l’Egypte, et sur les cultures que le peuple renferme. Je recherche un ouvrage pas trop compliqué, un peu du style : l’Egypte pour les nuls par exemple. Enfin un truc qui développerait sans trop développer l’histoire des dieux. Mes connaissances de cette période se limitent à Seth, le dieu de la mort, abordé dans le film La Momie avec Tom Cruise sorti il y a peu. Je tombe sur un ouvrage pouvant m’intéresser, et m’en saisi donc. Je commence à le feuilleter avant de sentir une présence à mes côtés. Je tourne ma tête et me retrouve finalement en face du fameux Goliath. Débute alors le fameux combat :

- Il existe cet ouvrage sur lisseuse et avec des illustrations, beaucoup mieux que ce vieux truc poussiéreux et inutile

- C’est sûr qu’avec une dégaine comme la tienne, c’est préférable les illustrations

- Tu insinues quoi par-là ?

- Rien, juste que les lisseuses et les illustrations, c’est bien ton style

- Quel style ?

- Le style qui concorde avec quelqu’un qui fait de la gonflette et qui n’a rien dans le crâne

- Tu me cherches en fait ?

- Ah non, parce qu’on ne peut pas vraiment te louper vu que tu gueules comme un phacochère !

Et c’est ainsi que je me retrouve claqué contre une étagère. Certains ouvrages tombent sur les côtés dus à la violence du choc de mon dos contre la plaque en bois. Après un instant ou mes poumons se vident de l’air, je reprends mes esprits et le repousse. Le coup est moins violent, mais à quand même pour effet de le faire cogner contre une table. Les différents lecteurs intriguaient déjà par le primate d’en face relevant leurs têtes maintenant agacées. Ça promet d’être une belle soirée.



_____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

beta, alpha, omega

avatar
Jake Maniglio
beta, alpha, omega








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 27/12/2016 MESSAGES : 258 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Detéctive
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup-Garou
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Toujours
RP en cours:

MessageSujet: Re: The force of knowledge [pv. Dylan H. Hale Ven 30 Juin - 16:35









The force of knowledge.

Dylan H. Hale φ Jake Maniglio.



Alors que je pensais pouvoir profiter pleinement de ma soirée à étudier, la bibliothèque, connue pour être un endroit de calme et de paix, se transforma en champ de bataille en quelque seconde. Le bruit de livres qui tombaient au sol et d’altercation résonnèrent entre les rayonnages. Comme tout le monde, je m’étais retourné, alerter par le bruit, me demandant ce qu’il se passait. Un accident ? Quelqu’un à fait tomber des livres ou bien un vieux meuble à craquer ? Je n’avais rien vu de tout cela. En réalité, je voyais comme tout le monde, une bande de jeunes qui ne semblait avoir de respect pour le lieu, le prenant pour un endroit de rencontre pour leur jeu ou règlement de comptes.

Les générations futures, franchement… Plus cela venait, plus elles semblaient stupides et n’ayant plus le moindre respect. Pouvait-on accuser la société ou les parents pour en arriver là ? Aucune idée, de toute manière, ce n’était pas l’heure d’en débattre. Tout le monde regardait la grosse brute faisant une tête de plus que le petit maigrichon collé contre le meuble. Encore un qui se croyait le plus fort grâce à ses gros muscles et voulait le montrer dans un acte de lâche en frappant plus faible ? Ou c’était le plus chétif qui avait provoqué ?

Impossible de se prononcer. Tout le monde se regardait pour savoir qui allait agir pour les séparer et ramener le calme ici. Avaient-ils peur de se mesurer à un petit jeune ? Ou bien ce n’était que de la faignantasse ? Ayant gagné du caractère et une tendance à l’autorité avec la vie d’un lycan détective, je me désignais pour aller « calmer le jeu. » Laissant mes affaires sur place, je me levais et me dirigeais vers les deux gamins. M’excusant en poussant quelques amoureux de la lecture, j’arrivais derrière la brute épaisse qui retenait le petit chétif. Avec ma main, je l’attrapais au niveau de l’épaule et le tirai en arrière pour le faire lâcher le plus petit, m’interposant ainsi entre eux.

Jake - On se calme les jeunes ! Ici, c'est une bibliothèque. Vous ne savez pas que vous devez régler vos comptes à l'extérieur ?

La grosse brute se débattait pour se libérer de ma prise, mais je le tenais fermement. Il était bien trop énervé, la preuve, il commença à me frapper au niveau du bras et des jambes comme un sale mioche faisant un caprice. J’étais résistant, il ne me faisait pas mal, malgré sa corpulence et sa taille. Mais je n’appréciais pas ce genre de comportement et je comptais bien lui apprendre les bonnes manières. Je pris le risque de relâcher le plus petit, qui pouvait en redemander en se jetant sur la brute, pour maîtriser ce dernier.  

Jake - Non mais tu te calme si tu ne veux pas que je te balance dehors à coup de pied dans le train ?!
Brute - Lâche moi sale tocard ! Enflure ! Je dois lui en coler une !

Ce n’était pas avec ce genre de réponse, qu’il allait obtenir ce qu’il désirait. Pour le maîtriser pour de bon, je lui pinçais l’arrière de la nuque. Une prise que j’ai apprise il y a longtemps, et qui était utile pour calmer et empêcher pas mal de monde à poursuivre leur violence, du moins, pour un moment. Il se mit à gémir sous la douleur et arrêta de se débattre. Voilà qui était mieux. Même Lucas était plus raisonnable que cet abruti, je n’avais jamais besoin de lui faire ça, et jamais je n’aurais envie d’arriver là, la violence, ce n’était qu’en dernier recours chez moi. Je lui grognais de rester calme, s’il ne désirait pas que cela empire en le relâchant. Il courut sur un ou deux mètres pour s’éloigner de moi avant de me jeter un regard assassin.

Brute - Je vais porter plainte vous allez voir !
Jake - C'est ça. Tu diras bonjour à mes potes flics.


Le jeune prit ses jambes à son cou pour quitter le plus rapidement possible le bâtiment, mais il ne fut pas assez agile pour esquiver l’agent de sécurité, venant tout juste d’être alerter. Ils ont tardé, mais pas grave. Le reste de la populace dans le bâtiment, rassurer que tout revenait dans l’ordre, se reconcentra sur sa tâche, nous ignorant rapidement. J’eus droit à un ou deux mercis au passage, mais cela, je m’en fichais un peu. Bras croisé, je me mis à souffler d’un coup et me retourna vers le dernier jeune présent de la bande. Ce dernier n’avait pas pris de suite la fuite.

Jake - Ca va allait gamin ? Il ne t'a pas trop fait mal j'espère.

J’ignorais quel était son degré d’implication dans la confrontation, mais comme il se faisait battre par l’autre jeune, et qu’il semblait plus faible, j’avais le pressentiment qu’il était la victime. Je pouvais me tromper, mais dans mes habitudes, je me souciais toujours de celui ou celle qui a reçu les marques de coup. Et il fallait toujours que j’intervienne dans d’un conflit pour aider. Je ne me prenais pas pour un héros, loin de là, pour moi, c’était naturel de venir en aide à son prochain, car on aimerait aussi qu’on nous aide en cas de danger et peu de monde le ferait. Mais, vous vous sentirez sans doute bien plus motivé à aider autrui, quand dans le passé, vous n’avez pas pu le faire.

Jake - Que c'est t'il passer ? Que voulait cette brute ?

Le côté souciant et détective qui faisait surface, que voulez-vous.



© Méphi.



_____________________________________________

La meute / Fiche personnage / Les aventures


Theme:
 


Dernière édition par Jake Maniglio le Jeu 6 Juil - 21:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Bouffeur de sushis

avatar
Dylan H. Hale
Bouffeur de sushis








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 05/03/2017 MESSAGES : 49 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Spinelli | Manoir familial des Hale
+ SITUATION OFFICIELLE : Etudiant
+ SITUATION OFFICIEUSE : Coyote Garou
a little more ?

MessageSujet: Re: The force of knowledge [pv. Dylan H. Hale Mer 5 Juil - 1:05

Mon héros 







Mon héros ! Ce n’est pas le genre de truc qu’un mec se dit lorsqu’une vieille grosse brute le sauve d’une jeune grosse brute. Mais sur le coup, c’est ce que je me suis dit. L’idiot a soudain lâché sa prise autour de mon teeshirt. Par la suite, un échange plutôt violent entre les deux protagonistes a eu lieu. Je n’ai pas jugé utile de me faire une place, je me suis fait à l’inverse tout petit une fois que la nouvelle venue m’avait lâché. Cependant, je n’ai pas pu louper le regard plein de rage de l’autre sans cervelle au moment de son départ. Je sentais que j’allais devoir surveiller mes arrières pendant un moment si je tenais à mon visage tellement parfait. Quoi ? On ne peut pas abîmer ce visage tellement angélique. Je jette un petit regard aux fenêtres environnantes. Non, je suis vraiment trop beau gosse pour ça.

- Ca va allait gamin ? Il ne t'a pas trop fait mal, j'espère.

J’essaye de décoincer le « gamin » bloqué en travers de ma gorge. Je viens d’avoir seulement 18 ans et la majorité internationale n’est qu’à 21 ans. Mais je me plais à me dire que j’ai déjà la majorité quelque part. Alors gamin, c’est un peu dur comme mot. Mais bon, il a évité qu’il y est une baston donc je peux lui passer son impolitesse. Après tout, personne n’est parfait. Je secoue négativement la tête. Il y a quelque chose de bienveillant dans son regard, par contre à côté, tous les regards sont négatifs. Les passionnés de lecture me regardent pour savoir si je compte également faire le bordel. Autant dire que l’atmosphère est tendue.

- Que c'est t'il passer ? Que voulait cette brute ?

Les regards sont de plus en plus oppressants et je fais signe à mon interlocuteur de nous éloigner pour que je ne me sente plus sujet aux menaces. Et surtout que j’arrête d’embêter les autres. Je sais ce qu’ils ressentent. Qu’une personne parle à haute voix alors qu’on est concentré sur notre lecture, c’est la chose la plus énervante au monde. Je suis le premier à pester contre ceux-là. Une fois un peu à l’écart, je me mets à lui raconter le petit évènement ainsi que les phrases que nous avons échangées. Je finis par conclure :

- En soit, je l’ai peut-être un petit peu provoqué, mais je n’avais pas prévu qu’il m’attrape comme ça. Surtout que j’étais occupé à mes recherches et du coup va falloir que je reprenne tout depuis le début.

Je ne culpabilise pas. Pas trop du moins. À la base, moi, je l’ai cherché et lui, il a foncé dedans. Comme le gros boubours qu’il était, est toujours d’ailleurs. Je fais un petit sourire angélique à mon sauveur, celui qui me donne l’air de l’innocence pur. Je ne sais pas si avec lui ça peut marcher, mais je sens dans son regard un coté paternelle. Très justicier. Il faut que j’essaye de faire bonne impression parce qu’apparemment, il a un rôle assez important dans cette ville. Du moins suffisamment pour avoir des potes flics. Si je pouvais ne pas m’attirer de problèmes, ça serait parfait.

- Merci en tout cas d’être intervenu, j’ai conscience que je n’aurais pas dû lui dire les choses comme cela et que j’aurais dû l’ignorer, mais je n'ai pas réussi. Vous deviez être en plein travail surement, j’espère que vous pourrez terminer avant la fermeture de la bibliothèque.

En soit, je ne sais pas ce qu’il fait ici. Et je sais qu’à cause de cet épisode, je devrais revenir à la bibliothèque pour finir mes recherches sur l’Egypte. C’est surement ça qui m’agace le plus. Je n’ai pas forcément envie de revenir pour ne pas croiser à nouveau Goliath. Mais le destin est ainsi fait. J’espère que ce Monsieur ne va pas me laisser en plant.

- Je me présente, Dylan Hale. Et vous-êtes ?



_____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

beta, alpha, omega

avatar
Jake Maniglio
beta, alpha, omega








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 27/12/2016 MESSAGES : 258 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Detéctive
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup-Garou
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Toujours
RP en cours:

MessageSujet: Re: The force of knowledge [pv. Dylan H. Hale Jeu 6 Juil - 22:24









The force of knowledge.

Dylan H. Hale φ Jake Maniglio.



Le gamin semblait vouloir en parler en privé. Toute cette foule autour devait le déranger, surtout avec leur regard accusateur, devant le prendre pour un trouble fait. Je le suivais donc à l’écart à quelques rayonnages plus loin, où il concéda à me répondre. Je pris un air neutre, bras croisé en l’écoutant, cherchant à lui montrer que je ne jugeais pas.

Dylan - En soit, je l’ai peut-être un petit peu provoqué, mais je n’avais pas prévu qu’il m’attrape comme ça. Surtout que j’étais occupé à mes recherches et du coup va falloir que je reprenne tout depuis le début.

Ce que je redoutais un peu. Le maigrichon qui provoquait la grosse brute. Voilà qui n’était pas intelligent de sa part. Quand on provoque, on s’attire toujours des ennuis et cela finit dans une belle bagarre. Mais à son âge, on ne devait pas réfléchir beaucoup, on se surestime se croyant invulnérable et qu’on avait toujours raison. On disait qu’avec l’âge, on s’assagissait, mais parfois, j’ai l’impression que c’était mal partit. En plus, il semblait tenter de jouer les innocents en faisant ce petit sourire angélique. Je n’étais pas dupe, je ne me laissais pas avoir aussi facilement, surtout avec les jeunes. Dans mon métier, il fallait savoir se montrer dur et résistant pour ne pas se laisser attendrir et manipuler par des personnes peu recommandables.

Jake - Te mesurer à plus fort que toi n'était pas malin Bambino. Tu t'attendais à quoi en le provoquant ? Crois moi, il faut savoir se montrer plus malin que ça.
Dylan - Merci en tout cas d’être intervenu, j’ai conscience que je n’aurais pas dû lui dire les choses comme cela et que j’aurais dû l’ignorer, mais je n'ai pas réussi. Vous deviez être en plein travail surement, j’espère que vous pourrez terminer avant la fermeture de la bibliothèque.

Je jetais un rapide coup d’œil à ma place, où les livres et mes affaires n’avaient pas bougé. J’avais si bien avancé aussi dans mes recherches, mais comme cela relevait plus du loisir que du boulot ou pour quelque chose de vitale, ça n’avait pas plus d’importance que ça. Je pouvais m’en passer un moment avant de me replonger dans ces pages noircit par ces connaissances pour tout dévorer et enfermer dans mon crâne.

Jake - No problemo. C'est normal. Et puis, je ne faisais rien d'importante. J'ai tout mi tempo pour le finir.

La curiosité de savoir ce qu’il s’était réellement passé entre ces deux jeunes étaient grande. Je voulais bien croire ce garçon qu’il l’avait provoqué, il l’avait avoué. Mais en disant quoi et dans quelle condition ? Après, je crois qu’avec des jeunes, on pouvait s’attendre à tout, que le moindre truc pouvait provoquer des réactions exagérées.

Dylan - Je me présente, Dylan Hale. Et vous-êtes ?
Jake - Molto lieto ! Enchanté Dylan. Je me nomme Jake Maniglio.

Je lui tendis la main pour le saluer dans les normes. Le regardant bien, je me mis à l’analyser comme j’avais l’habitude de le faire. Il devait avoir entre les seize ou dix-huit ans. Sa constitution un peu chétive lui permettait sans doute de se défendre physiquement, lui accordant une certaine adresse et sans doute, un peu d’agilité. Je me souviens par contre l’avoir aperçu se regardais un bref instant à travers une vitre. Un geste anodin qui pouvait dire tant de choses, mais surtout un souci physique. Il devait vérifier que l’autre gamin ne l’avait pas trop amoché, s’il avait besoin de soin ou non, ou bien une inquiétude narcissique. Je ne savais pas. Par contre, le nom Hale ne m’était pas inconnu. La famille la plus discrète et ancienne de la ville, qui était également la plus secrète ce qui la rendait un peu célèbre. Ironique, vous ne trouvez pas ?

Jake - Alors bambino. Que s’est-il passer entre toi et ton ami ? Comment en es-tu venu à le provoquer ?

Ma curiosité. Je voulais savoir ce qu’il avait bien pu dire pour pousser son adversaire à user de ses mains. Et puis, je n’étais pas en « service », je posais juste la question par curiosité et par souci. Je ne voulais pas que ce pauvre petit risque bêtement sa sécurité pour une nullité dite et j’aurais voulu jauger ses dires. Je l’écoutais donc expliquer sa mésaventure, attentive aux moindres de ses mots.

Jake - Bon. Au moins il ne risque pas de revenir t'ennuyer de si tôt. Tu faisais des recherches sur quoi ?


© Méphi.





_____________________________________________

La meute / Fiche personnage / Les aventures


Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas

Bouffeur de sushis

avatar
Dylan H. Hale
Bouffeur de sushis








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 05/03/2017 MESSAGES : 49 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Spinelli | Manoir familial des Hale
+ SITUATION OFFICIELLE : Etudiant
+ SITUATION OFFICIEUSE : Coyote Garou
a little more ?

MessageSujet: Re: The force of knowledge [pv. Dylan H. Hale Mar 22 Aoû - 15:56

Confidences







Jake Maniglio. Pas très américain comme nom on dirait. Mais je suppose que comme il glisse des mots italiens à chaque début de phrase, du moins c’est mon impression, c’est qu’il doit avoir ces origines-là. Enfin ça ne me dérange pas, j’ai toujours apprécié cette langue que je trouve très chantante et plutôt classe à contrario d’autres langues plus rudes. Même si pour moi, ma langue maternelle est celle que j’affectionne par-dessus tout et donc pour moi la meilleure. Je sers la main qu’il me tend, par courtoisie et parce que c’est la moindre des politesses vues qu’il m’a évité une bagarre peut désirer.

- Alors bambino. Que s’est-il passé entre toi et ton ami ? Comment en es-tu venu à le provoquer ?

Vous voyez, un mot en italien au début de sa phrase, je l’avais dit. Par contre, le mot ami me fait sortir une grimace pas très agréable. Je ne peux pas qualifier cette grosse brute sans cervelle d’« ami ». Il n’est rien pour moi, rien qu’une personne de passage, une petite histoire sans intérêt en fait. Il faut que je me décide à lui répondre sinon il va se lasser. Enfin, d’un autre côté, cela me permettrait de reprendre tranquillement mes recherches sans avoir personne dans les pattes. J’envisage cela un moment, mais je me résigne. Ce n’est pas une façon de traiter les gens. Mais actuellement, la raison de mon empoignade me semble dérisoire. Je ne pense pas que ce soit très utile de lui raconter et pourtant, je me lance :

- J’étais en train de feuilleter un bouquin lorsque l’autre type m’a conseillé de prendre un livre avec des images. Car je cite : « Il existe cet ouvrage sur lisseuse et avec des illustrations, beaucoup mieux que ce vieux truc poussiéreux et inutile. ». Du coup, je lui ai dit que c’était tout à fait de son niveau les livres avec des images. Et voilà pourquoi on en est arrivé là.

Dit comme cela, ça passe mieux. En soit, je n’avais rien fait de mal. J’avais été franc, peut-être un peu trop, mais au moins je n’avais pas caché la vérité. Qu’il se vexe aussi vite, ne prouvez qu’une seule chose : c’était la vérité. Et s’en été même encore plus drôle.

- Bon. Au moins il ne risque pas de revenir t'ennuyer de si tôt. Tu faisais des recherches sur quoi ?

- Je venais faire des recherches sur les coutumes et les rituels de l’Egypte Antique pour un travail. Et vous ? Je vois bien que vous n’êtes plus en âge d’avoir des devoirs. Qu’est-ce qui vous a amené ici ?

Il devait avoir quoi, la trentaine environ ? Ou alors il en était proche. Tout ça pour dire que oui, en effet, il avait fini les cours depuis pas mal de temps. Qu’est-ce que c’est de bosser tous les jours ? De ce lever le matin en ayant une mission chaque jour différent. Je ne sais pas trop, j’en suis encore au stade debout, aller en cours, puis rentrer et mettre les pieds sous la table pour attendre le dîner. Un beau stade de l’évolution dans une vie. Mais je commence à en avoir marre, marre d’aller en cours évidemment. Toutefois, je pense un jour porche ou non de prendre mon envol du manoir familial.

- Et vous faites quoi dans la vie, quel est votre rôle dans cette charmante ville ?



_____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

beta, alpha, omega

avatar
Jake Maniglio
beta, alpha, omega








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 27/12/2016 MESSAGES : 258 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Detéctive
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup-Garou
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Toujours
RP en cours:

MessageSujet: Re: The force of knowledge [pv. Dylan H. Hale Mer 23 Aoû - 10:20









The force of knowledge.

Dylan H. Hale φ Jake Maniglio.



Voilà des explications bien surprenantes. Ce gamin avait un comportement aussi chaud que celui de la grosse brute. Sur le coup, j’aurais cru qu’il se serait montré plus malin que ce dernier, mais le provoquer bêtement pour une histoire aussi futile, cela me dépassait. Il fallait croire que les générations futures avaient encore besoin de moins de choses pour se bagarrer. Un mot de travers et boom, c’était un massacre. Je me souviens quand j’étais au lycée, on savait se comporter de manière plus futile pour esquiver les bagarres. Enfin, c’était surtout Peter qui savait manier les mots pour éviter les dents manquantes et les coupures pour tout le monde. Sans oublier Sally qui savait user de charme et d’autorité, se montrant très doué pour calmer les esprits. L’éducation des jeunes aujourd’hui, je vous promets.

Dylan - Je venais faire des recherches sur les coutumes et les rituels de l’Egypte Antique pour un travail. Et vous ? Je vois bien que vous n’êtes plus en âge d’avoir des devoirs. Qu’est-ce qui vous a amené ici ?

Marrant, un vrai petit jeune. Genre, il croyait que quand on lisait ou faisait des recherches, c’était pour les devoirs. La vie était faite de diverses distractions, autres que les fêtes, les jeux vidéo et je ne savais plus quoi d’autres. Il comprendra avec le temps. À son âge, moi aussi, je préférais passer mon temps libre à m’amuser. Je sortais souvent pour faire les quatre cents coups, me balader, sortir le soir pour aller danser, ou écouter de la musique et j’en passe. Mon intérêt pour le loisir livresque est un peu récent, s’étant réveillé après mes années d’études. J’espérais juste qu’il ne connaîtra pas le même dénouement que moi. À moins que je ne tue tous les vampires avant.

Jake - Je fais aussi des recherches pour un travail personnel. Je suis désolé de te l'apprendre, mais même si le lycée se termine, ce n'est pas le cas du travail. T'auras toujours des recherches à faire bambino.

Ça, c’était bien vrai. Quand on est dans les études, on se dit souvent qu’une fois le lycée terminé, on aura plus à travailler, que les études seront terminées, qu’il n’y aura plus besoin de faire des recherches et d’apprendre. Mais c’était une belle illusion, la vie était faite pour nous faire apprendre les choses qui se cachaient dans notre monde. Tous les jours, on découvrait de nouvelles choses, car il était impossible de tout savoir. C’était comme respirer, on était obligé de le faire et souvent, sans s’en rendre compte. Mais comme je l’avais mentionné, il était encore jeune, il l’apprendra justement plus tard.
Dylan - Et vous faites quoi dans la vie, quel est votre rôle dans cette charmante ville ?

Voilà une façon de demander mon job de manière bien original. On s’entait bien un point de sarcasme, une forme de moquerie envers la ville, mais aussi envers sa on univers. En fait, j’avais l’impression qu’il exprimait une forme de dédain similaire à du narcissisme. Combien de jeunes se surestimaient en ne se prenant pas pour n’importe qui ? Je marquais un temps rire avant de lui répondre. J’imagine que mentionner un métier comme le mien, ce n’était pas commun comme dire être vendeur, livreur ou prof.

Jake – Détective. Je travaille aussi avec avec la Polizia que pour du particulier. Et toi, ton travail ne se porte que sur l’Egypte ? Et en quelle année es-tu ?

Il fallait croire qu’un véritable échange verbal s’était ouvert entre nous, et nous nous lancions à apprendre à nous connaître. Bien qu’il avait une tête à claque je trouvais, il paraissait sympa au fond. Un peu comme Lucas.


© Méphi.




_____________________________________________

La meute / Fiche personnage / Les aventures


Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: The force of knowledge [pv. Dylan H. Hale

Revenir en haut Aller en bas

The force of knowledge [pv. Dylan H. Hale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Force britannique» Recherche RPGiste voulant interpréter Lucy Kate Hale» Dylan Dog: Dead of Night» F1 2014 : Force India a dévoilé sa nouvelle monoplace la VJM07» (F) Cora Hale Feat. Adelaide Kane



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Falls :: Weird Falls :: Downtown :: Library-