Partagez|

Une proie parfaite (PV PÉNÉLOPE TREPE )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

suceur de sang

avatar
Charlotte Buquette
suceur de sang








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 21/07/2017 MESSAGES : 56 + LIEU DE RESIDENCE : Mon vieux manoir
+ SITUATION OFFICIELLE : Chanteuse et propriétaire de l'Opéra.
+ SITUATION OFFICIEUSE : Vampire
a little more ?

MessageSujet: Une proie parfaite (PV PÉNÉLOPE TREPE ) Lun 24 Juil - 22:38

J’étais à peine arrivé mais il fallait que je voie autre chose que mon manoir délabré et mon coin de forêt, la nuit arriva qu’elle fût longue à venir, j’avais hâte de sortir visiter ce dont je n’avais pas encore vu ou mit les pieds. J’avais envie de me faire une petite boucherie, un petit quelque chose à mettre sous les crocs.

J’étais toujours en l’air marché faisait trop mal à mes chevilles, mais belle petite chevilles si fragile, tient cela me donne une idée pourquoi ne pas chercher un petit humain tout fragile pour me servir d’esclave en plus de me servir à la source, il faudrait que je réfléchisse à ça, de retrouver ma petite court.

Allant de toit en toit, je me dirigeais vers un endroit ou il y avait de la foule, je lâchais un grognement trop de foule pour moi  mais j’avais la dalle et ça sentait le sang, frais, et pas que le sang frais, je sentais d’autres prédateurs grrr je détestais ça de partager un territoire.

Du plus haut toit sur la place je vis pas mal de personnes, mais c’était difficile ils étaient tous regroupés, rhaa ses humains. Je scrutais jusqu'à ce que je vis une famille enfin la moman et sa petite fifille que le tableau était merveilleux un peu isolés prêts du restaurant.

Je descendis légèrement de quelques mètres, regardant d’un air de travers mes proies, merde ça pue, un lycan traînait dans le coin, son odeur me titillait trop le nez, ils sentaient trop fort, ils devraient prendre des douches parfois.

Je vis la moman s’éloigner de la pauvre petite fille, la laissant seule là, l’odeur s’éloigna aussi bon une des deux la moman était une lycan mais la petite ? Bref je ne cherchais pas à comprendre je m’en foutais il faut dire tant que c’était du sang frais et innocent ça me convenait parfaitement.

Je sautais d’un coup sur la gamine, l’assommant à moitié prise par surprise, c’était trop simple, beaucoup trop simple, je ricanais une belle proie, je la tirais par les cheveux pour l’emmener dans un endroit plus sombre, je me suis mise au dessus d’elle, la regardant, le reniflant, jouant avec ces cheveux, je positionnai ces cheveux sur le côté laissant dégager son petit cou et y planter les crocs.

Je grognais quand j’ai ressenti une odeur mais nauséabonde, ce qui m’empêcha de planter mes crocs dans cette femelle, toujours déranger, je me mis devant ma proie prête à la défendre face à un autre prédateur surtout que celui qui arrive j’ai eu très peu affaire à eux et quand je devais les toucher, je me sentais sale….

 Qui est là ? Je te sens sors de la sale bête.

Je lâchais sur un ton ferme et sec, sur ma défense prête à bondir, je m’attendais à ce que cette bête sorte de nulle part, je faisais attention à ma proie qu’elle ne s’enfuit pas, je n’ai pas eu le temps de l’hypnotiser…
Revenir en haut Aller en bas

rusé, espiègle, vif.

avatar
Pénélope Trepe
rusé, espiègle, vif.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 03/04/2014 MESSAGES : 368 + LIEU DE RESIDENCE : Street Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : écrivaine
+ SITUATION OFFICIEUSE : renard-garou
a little more ?

MessageSujet: Re: Une proie parfaite (PV PÉNÉLOPE TREPE ) Jeu 17 Aoû - 18:52

Ce soir avec Ayla on s’était fait une soirée, entre mère et fille. En même temps il n’y avait pas d’autre famille pour elle et moi j’étais célibataire. Donc nous vivions que toutes les deux et cela nous convenait parfaitement. Nous avions d’abord commencé par une séance au cinéma, un film qu’elle voulait absolument voir donc je l’avais accompagné. Et j’avais bien fait car la salle sentait beaucoup d’odeur plus nauséabondes les unes que les autres, il y avait des créatures surnaturelles. Et ma petite humaine qui me tenait lieu de fille risquait gros à être seule, même si elle apprenait à se battre pour devenir chasseuse.
Mais passons, après le cinéma nous étions allés au restaurant où nous avions nos habitudes pour diner avant de rentrer à la maison. Enfin, ça c’était ce qui était prévu. Mais on pouvait avoir un contretemps comme un petit tour à pied avant de rentrer, des petits imprévus qui faisaient que la vie était palpitante.
Et là, nous sortions du restaurant après avoir mangé, nous mêlant temporairement à la foule avant de nous en écarter pour rentrer chez nous. Alors qu’on allait se mettre en route, je me rendis compte que j’avais oublié mon sac à l’intérieur du restaurant.

« Ayla, j’ai oublier mon sac dans le restaurant, ne bouge pas, je reviens »

La laissant là, je repartis dans l’autre sens chercher mon bien, aussi rapidement que possible. Car bon, même si la demoiselle savait se défendre, elle n’avait pas forcément le réflexe et avec tous les surnaturels qui avaient perdu un peu de leur pouvoir, je n’étais pas spécialement confiante, surtout à cette heure-ci. Et je crois bien que j’eu raison car quand je revins, Ayla n’était plus là. Une odeur horrible se superposais à la sienne, je ne vous fais pas de schéma, une créature l’avait emmené plus loin. Et il fallait que j’aille la chercher. Tout en soupirant, je me mis en route. Quand je parlais d’imprévu, ce n’était pas de ce genre d’imprévu que j’évoquais. Sérieux, elle portait mon odeur à force de me côtoyer, mais il y avait encore des idiots pour me l’ôter. Sérieux.
Je suivis les deux odeurs mêler et tomba sur une scène qui ne me réjouit pas. Ayla, au sol, et une vampire, la cause de la puanteur, qui était penché sur elle, prête à la mordre. Et apparament, l’idiote avait aussi senti mon odeur car elle m’ordonna de sortir, ce que je fis pour me planter devant elle.

« Tu vas la laisser repartir. Ayla, rentre à la maison ! Maintenant ! Si je rentre et que tu n’es pas là, ça va barder »

Je la regardais partir avant de retourner mon attention sur mon adversaire.

« A nous deux la vampire. Tu ne sais pas que quand une proie à une odeur c’est qu’elle est à nous. En l’occurrence tu as touché à ma fille. Pire encore, tu as voulu la vider de son sang. Et ça, je ne vais pas te le pardonner. Tu vas payer. »

Laissant mes yeux prendre leur couleur mordoré, je me rapprochais de plus en plus d’elle en montrant les dents, sérieusement fâché à l’idée qu’elle ait pu faire du mal à ma princesse si j’étais arrivé ne serais ce que quelques secondes plus tard.

_____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

suceur de sang

avatar
Charlotte Buquette
suceur de sang








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 21/07/2017 MESSAGES : 56 + LIEU DE RESIDENCE : Mon vieux manoir
+ SITUATION OFFICIELLE : Chanteuse et propriétaire de l'Opéra.
+ SITUATION OFFICIEUSE : Vampire
a little more ?

MessageSujet: Re: Une proie parfaite (PV PÉNÉLOPE TREPE ) Ven 18 Aoû - 15:25

Enfin une proie à ma merci, cette petite jeune au sang pure exactement ce que je recherchais, Sam m’avait fait visiter un peu la ville et ces recoins, je voulais aussi y laisser mes marques à jouer à qui tue le plus, torture le mieux.

Hélas je n’ai pas eu le temps à cause de cet animal qui venait me déranger peut être un charognard pour avoir mes restes, je n’eus pas eu beaucoup le temps pour savoir à qui j’avais à faire, cette femme se montra vite à moi, son odeur ne faisait qu’empester la ruelle.

Oui elle en peste mais rien ne me dérange, regardant la femme de travers m’installant au dessus de la gamine, elle a une belle chevelure, je regarde la fillette d’un regard froid Obéit à moman je te laisse partir, je te retrouverais.

Je laissais la petite partir j’avais repéré son odeur je la retrouverais bien, je ne pouvais pas tourner le dos à cette bestiole qui pouvait me tomber sur le dos, j’ai faits un choix, j’élimine la mère et je rattrape la fillette.

Tu voulais que peut être que je la retienne que de la laisser seule dans les ruelles ? Peut être aurait elle besoin de protection tu préfères rester là ?

Je laissais aussi le choix à la mère, mère lican avec une fille humaine…les questions réponses plus tard. Ayla donc était toute seule dans les ruelles peu sur la nuit, elle était sans défense sa mère bloquée par ma présence, je m’amusais et rigolais la situation était plaisante.

Je n’étais pas encore à la vider de son sang, je déguste le sang pur, je prends mon temps, elle est si jeune, si innocente…je ne faisais que l’admirer pour le moment en tout cas, ta fille elle est humaine, tu es une lycan comment tu peux la protéger ? Et puis je m’en fous.

A un moment les choses vont se retourner de toute façon et une des deux va devoir mourir, j’aimerais être là pour voir ça une mère et sa fille s’entretuer, une ironie.

Approche toi, vient, d’un rire sadique je n’avais aucunement peur – Une renard-garou on aura tout vue ici en rigolant, je vais peut être te mettre une muselière et une laisse pour te dresser ?

Je rigolais tandis qu’elle se rapprochait montrant les dents, je restais sur mes gardes, je la laissais se rapprocher de moi, avec ma rapidité je fis le tour de ce renard me retrouvant derrière lui donnant une tape sur l’arrière train.

Je suis là, pas très rapide.

Je m’amusais avec elle pour le moment en tout cas à la faire tourner en rond, je n’étais pas forcément là pour me battre mais pour me nourrir un amusement de plus ou de moins ne me dérangeais pas.

Tu attends quoi ? Tu n’aimes peut être pas t’amuser ?

Mon regard était noir, toujours ce rictus au bout de mes lèvres, je n’irais pas boire le sang de ce garou, pas envie de m’empoisonner, juste lui trancher la gorge cela me suffirait et rattraper la petite qui s’éloignait dans les ruelles ces pas étaient de plus en plus loin, son odeur plus lointaine aussi, en jouant, j’essayais de me retrancher dans les ruelles de plus en plus sombres pour garder un lien avec la petite ne pas la perdre.

Sans ton odeur nauséabonde ta petite Ayla a une odeur exquise.

Je pouvais sentir cela car mes sens étaient très décuplés, comme je sentais cette mère en colère prête à bondir à se battre, je ne voulais que m’amuser quand j’en aurais finie avec elle, il n’en restera plus grand-chose pauvre petite.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: Une proie parfaite (PV PÉNÉLOPE TREPE )

Revenir en haut Aller en bas

Une proie parfaite (PV PÉNÉLOPE TREPE )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» NOLAAN&COLLEEN ϟ If God exist...» [SITE] ~ Partenariat avec mon site perso (Pénélope Vereecken)» V. comme Valentine.» je suis parfaite à ma façon, car Dieu ne fait jamais d'erreur» [Ükal] Deux chasseurs dans la brousse.



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Falls :: Weird Falls :: Recreation area-