Fin de la MaJ le 13 juin 2017. en savoir + ♥️

Le n°2 du Weird Diary vient de sortir ! Direction → ici !

Pensez à favoriser les chamans et les humains : )

Partagez|

❝ ENJOY THE SILENCE ❞ [Alice Matthews]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 213 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: ❝ ENJOY THE SILENCE ❞ [Alice Matthews] Lun 1 Juin - 23:12

« Words like violence, break the silence, come crashing in into my little world. Painful to me, pierce right through me, can't you understand, oh my little girl »
Enjoy the Silence
Dans la vie, tout se joue sur des apparences. Le beau gosse sur lequel craquent toutes les lycéennes, la fille pour qui tout est permis grâce à son joli petit minois, l'adolescent boutonneux qui est constamment rejeté par les autres. Le physique crée de nombreux jugements, dans tous les domaines. Mais parfois, jauger les gens par leur apparence est une bien grave erreur. Car celle-ci peut s'avérer trompeuse. Peut-être que le visage que certains montrent n'est finalement qu'une façade, un masque qui cache en réalité un tout autre visage. Un visage qui peut être plus beau que ce que l'on pensait, ou au contraire, bien plus monstrueux qu'en surface. Mais ce qu'il faut savoir, c'est que tôt ou tard, les masques finissent toujours par tomber, et les vérités éclatent alors au grand jour...

Sageeth s'était réveillé en début de matinée, avec autant de difficultés que ces derniers temps. Il faut dire que depuis un mois, l'enthousiasme n'était plus vraiment au rendez-vous. Depuis la perte des siens, c'était tous les matins le même refrain : il se réveillait en sueur, sa couverture de l'autre côté de la pièce, les griffes profondément ancrées dans l'accoudoir de son canapé. La blessure était bien trop fraîche, c'était comme si son coeur avait été écorché à vif. Son sommeil en était agité : parfois il revivait cette horrible scène, d'autres fois il rêvait simplement qu'il retrouvait ces sorciers et qu'il leur brisait la nuque de ses propres mains. Mais la constante était que chacun de ces rêves lointains se soldaient par sa propre mort. Peut-être était-ce une trace de son subconscient, la part de lui qui s'en voulait. La part de lui qui souffrait, pleine de regrets et de culpabilité. Après tout, il avait failli à sa tâche. Il avait promis protection à sa meute, et ils étaient tous partis pour l'autre monde. Et lui ? Et bien il était encore là. Parfois, rien que sa présence chez les vivants le dégoûtait. Mais au final, il était quoi ? Il n'était plus que l'épave de ce qu'il était autrefois, seul, vaincu. Faible. Son manque de réel sommeil ainsi que la blessure générée par la perte de toutes les connexions qu'il avait établies avec les siens le rendaient vulnérable, et c'était sans compter sur les sévices qu'il avait reçus de ces mêmes sorcières, dont il ne semblait pas vouloir guérir. Mais au fond de lui brûlait toujours cette étincelle, la flamme qui anime tous les Blackwood. Il avait toujours cette force enfouie en lui, qui ne demandait qu'à refaire surface. Il s'en remettrait, ce n'était plus qu'une question de temps. Et puis il restait un alpha, un alpha d'une grande lignée de loups, il n'était pas non plus à la merci de n'importe quel prédateur. De toute façon, il ne laisserait personne l'atteindre dans ces moments là. Il s'isolerait autant que possible, le temps de panser ses blessures, tout comme le ferait un vrai loup. C'était en lui, c'était un instinct.

En début d'après midi, il s'était rendu sur son lieu de travail. Ici, à l'exception de quelques guignolos qui savaient son véritable nom, on le connaissait sous le nom de Trévor Blackwood, et il était barman. C'était une activité plutôt cool, qui lui permettait de se fondre dans la masse, de gagner un peu d'argent (non pas qu'il n'avait pas de réserves...). Mais surtout, cela lui permettait de connaître du monde. Il recueillait beaucoup d'informations en écoutant les conversations grâce à ses sens accrus de loup-garou, ou tout simplement en discutant avec des gens beurrés jusqu'à la moelle et qui divulguaient des informations sans même s'en rendre compte. Finalement, Weird Falls avait bien plus de secrets que ce qu'il ne paraissait. La nuit, c'était un vrai ballet de créatures surnaturelles qui se déroulait. Certaines d'entre elles étaient même habituées à ce bar. Ou tout simplement y travaillaient, tout comme lui... Ou comme cette sorcière contre laquelle il avait logiquement une dent. Mais bon, ce n'était pas son problème. Ou du moins, pas toujours. Parce que ce jour là, il y avait un mec. Une version bêta -ou oméga- de loup-garou qui sans doute avait une quantité impressionnante d'alcool dans son sang, et qui devenait violent avec de nombreux clients du bar. Au début, cela restait le problème des autres, et Sageeth n'en avait rien à faire. Après tout, le sort des autres ne l'importait plus vraiment, non pas que ça l'ait particulièrement intéressé à un moment donné. Mais là où c'était devenu son problème, c'était quand le gars en question était revenu à son bar, lui avait ouvertement manqué de respect et lui avait lancé son verre lorsqu'il avait refusé de le servir à nouveau, ne voulant pas obéir après un tel manque de tact. A ce moment là, l'alpha avait empoigné violemment le bêta, le tirant avec aisance jusqu'à la porte où il l'avait jeté sous le regard consterné des autres clients. Ah, il voulait peut-être faire profil bas, mais il ne se laissait pas insulter pour autant, et puis bon sa carrure imposante ne laissait pas d'hésitations quant à sa force. C'était le barman baraqué du bar, et il ne fallait pas lui péter les sabots pour rester poli. C'était la règle d'or.

Mise à part cet incident, le reste de la journée s'était déroulé comme toute les autres : Boissons, discussions, amusements. Faux sourires. Mais ça, c'était jusqu'à ce qu'il sorte par la porte arrière du bar à la fermeture, une fois la nuit tombée. Il s'était retrouvé nez-à-nez avec le loup qu'il avait chassé plus tôt. Et bien, celui-ci dans le genre coriace... Visiblement le bêta l'avait attendu. Peut-être avait-il senti sa vulnérabilité et sa culpabilité enfouies, peut-être qu'il avait senti sa faiblesse temporaire et qu'il voulait profiter de la faille. Ou peut-être qu'il était simplement trop ivre pour réfléchir. Mais ses intentions étaient de toutes évidences belliqueuses. Et Sageeth était plus que prêt à lui montrer son erreur.

« Tu es perdu, mon lapin ? », avait initialement lancé Blackwood ironiquement, cherchant ouvertement à irriter son adversaire plus que probable.


Au début, seulement quelques coups furent échangés, ainsi que des pics sarcastiques du côté de l'alpha. Mais finalement la querelle avait pris de l'ampleur, et Sageeth, rapidement agacé, avait fini par réaliser une transformation complète afin de couper court à cette scène. Ce qui fut d'ailleurs efficace, puisqu'au bout de plusieurs mauvais coups que l'autre reçut, il avait fini par s'enfuir, la queue entre les pattes comme on pourrait dire si l'on voulait faire une mauvaise blague. Le loup noir n'eut même pas envie de le suivre dans les bois pour terminer son travail, alors il le laissa simplement s'effacer entre les arbres, comme un lâche.

De fines gouttelettes tombaient du ciel, comme un énorme brumisateur naturel. Comme un épais brouillard qui s'infiltrait doucement dans la dense fourrure du loup d'ébène. D'ailleurs, ce dernier avait failli percuter quelque chose en s'enfuyant. Quelqu'un. L'animal avait alors fixé un instant la personne qui se tenait devant lui, avec son regard de sang intense, tandis que sa posture restait grande et digne. De toutes les personnes, il avait fallu qu'il tombe sur elle ! Alice. Alice Matthews. Et merde, une chasseuse... Non pas qu'elle lui avait explicitement avoué être une chasseuse, mais bon il savait en reconnaître quand il en voyait. Il y avait des signes qui ne trompaient pas, comme par exemple le fait qu'ils avaient bien souvent tout un tas d'armes en tous genres dissimulées sur eux. Ça mettait déjà la puce à l'oreille un peu. Et puis, il y avait cette odeur. Un mélange de verveine et d'aconit, sans doute à force d'en utiliser. Non, quand ces deux conditions étaient réunies, c'était bien rare que la personne en question ne soit qu'un simple gugusse humain. Mais il y avait quelque chose en Alice qui était étrange pour Sageeth. Quelque chose qui lui paraissait... Familier ? En tout cas il ne savait pas l'identifier, et cela le frustrait.

Le loup se recula rapidement, et puis après un débat intérieur avait fini par se redresser pour reprendre petit à petit sa forme humaine. Après tout c'était la meilleure des choses à faire pour le moment. Au moins, il pourrait communiquer. Parce qu'à cet instant, la jeune fille n'avait pas vraiment l'air contente de le voir. D'ailleurs en parlant de communiquer, il fallait bien que quelqu'un ne se décide à briser le silence suite à ce malaise.

« Hum.... Surprise ! », avait-il finalement dit plus ou moins maladroitement, en ouvrant les bras, avec un mélange d'ironie et d'arrogance. Son ton habituel quoi. Mais honnêtement, il n'avait rien trouvé de mieux à dire pour le moment. Comme s'il s'était attendu à la trouver ici et maintenant !



Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



_____________________________________________



Dernière édition par Sageeth Blackwood le Sam 26 Déc - 22:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Chasseuse de biscuits ♥

avatar
Alice Matthews
Chasseuse de biscuits ♥








Voir le profil de l'utilisateur http://meaphotos.tumblr.com/

profileDATE D'INSCRIPTION : 28/04/2015 MESSAGES : 757 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Flic
+ SITUATION OFFICIEUSE : Chasseuse
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Dispo
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ ENJOY THE SILENCE ❞ [Alice Matthews] Lun 22 Juin - 0:11

Enjoy the Silence
Alice matthews & Sageeth blackwood
After the gates of prophecies A million light years away from me Straight for the eye of destiny Reaching the point of tears. ▬ WOODKID


« Vous êtes bien sur RadioWeird, la radio de tous les instants »

Mon réveil venait de se mettre en route. La voix de l'animateur avait fait place au groupe Blur avec leur célèbre musique : « Song2 ». Que demander de plus pour bien commencer la journée ? La mélodie entrainante me mit tout de suite de bonne humeur et je me sentais plus réveillé que jamais. Je dévalais les escaliers à toute vitesse et m'installais devant mon petit déjeuner. Après l'avoir enfourné et laisser un bisou sur la joue de mon père, je me retrouvais de nouveau dans ma chambre. Une grosse journée s'annonçait et il fallait que tout ce passe comme ça devait se passer. En effet, une grosse fête était prévue ce soir en l'honneur de Cassie, une des filles les plus populaires du lycée. Vous savez ? Le genre de fille que tout le monde admire. Super intelligente, super belle,  super riche, qui a tout pour elle quoi. Mais je pense que le pire ce n'est pas d'être invité, c'est surtout d'être obligé d'y aller car la fille en question a besoin de ton aide pour tout mettre en place car personne d'autre n'était disponible.

*Ta gentillesse te tueras Alice…*

C'est vrai qu'avec Cassie on se connait depuis pas mal de temps maintenant. Je ne la considère pas non plus comme une super ami mais elle est sympa quand elle ne traîne pas avec tous ses potes bizarres et bourré de fric. Fiiiiin bref. J'enfile un vieux jean délavé et troué, un t-shirt tout aussi abîmé ainsi que des tennis qui datent de l'âge de pierre. Quoi ? Ah non, bien sûre que ce n'est pas ma tenue pour la soirée ! Faut pas exagérer. C'est juste que je n'ai pas très envie de tacher ma belle petite robe de soirée durant les préparatifs. Je redescends les escaliers, chope ma veste située à l'entrée ainsi que les clefs de la voiture.

- PAPA ! JE VAIS CHEZ CASSI. M’ATTENDS PAS, JE SERAIS PAS LA AVANT 17 HEURES. BISOUS, A TOUTE A L’HEURE.


Je claques la porte et me dirige vers la voiture direction le lieu de la fête. Si je me souviens bien elle organise ça dans une grande salle des fêtes situées près du Weird Saloon.  Ce qui me fait penser que je dois absolument voir Sageeth pour lui poser quelque question. Déjà la première, la plus importe : Que faisait-il à Weird Falls il y a sept ans ? Il m'avait pourtant dit qu'il ne connaissait pas cette ville avant d'y venir y habiter. Il avait donc menti et allez savoir ce qu'il me cachait encore sous ses airs de gentil bonhomme. Ce mec n'est pas net et je compte bien le voir sous son vrai visage. Peut-être que c'est lui, celui que je cherche depuis toutes ces années. Peut-être que c'est lui …

...

«...Something just flaked in your eyes
There’s a crack in your gaze
Like those broken days
Am i seeing things...»

Je retournais enfin chez moi pour me préparer à la soirée de l'année. J'avais passé toute la journée à mettre en place des décorations plus moches les unes que les autres. Mais bons, que voulez-vous ? Chacun ses goûts comme on dit. En plus, le temps commençait à tourner à l'orage et ça ce n'était pas cool. Arrivé devant chez moi, je jette un coup d'œil au poste radio avant de l'éteindre : dix-sept heures trente.

*Et merde, je suis encore à la bourre !*

Je me précipite alors dans ma chambre. Ma petite robe blanche et noire est encore là, posée sur le dos de la chaise. Je peux à peine la voir à travers le plastique de protection mais je me rappelle des moindres détails. Je me dirige alors vers la salle de bain. Je commence par le maquillage (se serait dommage de mettre du fond de teint sur la robe), je me boucle un peu les cheveux et je peux enfiler ma robe. Je ressors de la petite pièce pour faire un dernier tour dans ma chambre (histoire de ne rien oublier). C'est bon, tout y est. Je dévale l'escalier et me retrouve de nouveau dans l'entrée. Je chausse mes deux escarpins noires, enfile ma veste de la même couleur et prend mon petit sac blanc. Je passe ma tête dans l'encadrement de la porte située à ma gauche. Mon père est là, assis dans le canapé en train de regarder la Télé.

- Bon j’y vais. Je ne rentrerais pas trop tard. A toute à l’heure papounet.


Je lui lance un bisou volant avant de sortir. Il fait frais, très frais ce qui est très étrange pour la saison. Je lève mon regard au le ciel. Un tas de nuages se rapprochent dangereusement de la ville.

*L’averse arrive. Je devrais me dépêcher de prendre la voiture*

Je mets le contact. Direction le Weird Saloon !


La fête battait son plein. La musique était à fond, tout le monde s'éclataient sur la piste de danse et il y avait moi. Moi, la fille dans les toilettes qui n'arrêtait pas de déglutir. La pire soirée de ma vie. J'avais dû manger quelque chose de pas net ce qui m'avait mené à passer ma soirée enfermée. Cassie était là aussi, elle me tenait les cheveux en arrière. Pourtant je lui avais bien dit que je n'avais pas besoin de son aide. Mais que voulez-vous ? Elle aime rendre service.

- Je pense que je vais aller m'aérer un peu la tête. Tu peux rester ici, je vais me débrouiller toute seule. Merci pour ton aide.


Enfin elle allait me lâcher les baskets. J'essayais temps bien que mal de me frayer un chemin à travers la foule. Par chance je parvins sans incident à la baie vitré. Le ciel était devenu encore plus sombre qu'à mon arrivée mais, encore aucun signe de pluie. Une fois dehors je pris une grande bouffer d'air. Je n'avais ni froid, ni chaud. Je me sentais mieux et je décidai alors de marcher un peu pour me vider l'esprit. Toute cette musique me rendait complètement folle. Je posais donc un pied devant l'autre me dirigeant vers le bar qui serait certainement plus calme à cette heure-ci. Et puis peut-être que je croiserais Sageeth…

Arriver devant la porte du bâtiment je m'apprêtais à tourner la poignée quand des bruits se firent entendre. Par instinct je me précipitais derrière les poubelles de façons à rester à couvert. Les sons venaient de l'arrière du bâtiment. Je pouvais percevoir des grognements mélangés à de légers essoufflements.  Certainement des créatures. De ma main droite je pris la dague que j'avais soigneusement cachée dans la doublure de ma robe. Mon cœur battait de plus en plus vite. Des images me revenaient, celle d'il y a quelque jour ... quand j'ai croisé cette bête immonde. Des souvenirs qui me hantent même pendant mon sommeil. Mes mains tremblaient.  Mais malgré ma peur, je m'avançais vers les deux âmes solitaires qui s'entrechoquaient. Puis l'un des deux s'enfuit, laissant son adversaire vainqueur de ce combat. Quant à moi, j'étais restée immobile, contemplant le spectacle ne sachant pas quoi faire. Puis la pluie se mit enfin à tomber, comme si la fin de cette altercation avait été un signe. Le loup-garou qui était resté se retourna et il me fixa, comme s'il savait qui j'étais. Je ne mis pas longtemps à comprendre moi aussi son identité et pourtant… je ne veux toujours pas y croire, pas lui.

Sageeth se mit enfin à bouger après un long moment de silence et d’attente. Il reprit sa forme humaine et il brisa la glace, comme si rien de tout cela ne c’était passé :

- Hum.... Surprise!


*Sur…surprise ? Mais il est sérieux!?*

Les bras ouverts il avait l'air d'attendre quelque chose. Quoi ? Il s'attendait à ce que la jolie petite Alice lui réponde et saute dans ses bras ? Alors là, il pouvait aller s'mettre là où j'pense. J'avais fini par croiser mes bras. Je ne le regardais plus de cet air surpris et chagriné que j'avais eu en découvrant ce qu'il était mais, plutôt d'un regard noir de rage et de dégoût. Si tout ce que j'avais pu apprendre sur lui s'avérait être vrai alors c'était surement lui … l'assassin de ma mère. Ma main se resserra autour du manche de mon arme. Si c'était lui, j'avais le devoir de le faire, de le tuer tant que je le pouvais encore … mais pas tout de suite. Il est bien trop puissant, il allait falloir le faire le plus sournoisement possible. Mon regard s'adoucit alors un peu.

- Alors comme ça toi aussi tu es… une de ces créatures. Dommage, t'étais plutôt sympa comme gars. Je pense qu'on aurait pu bien s'entendre tous les deux.


Qu'est-ce que j'aurais pu lui dire ? Rien. C'était un Loup, moi une chasseuse, on n'avait pas grand-chose à se dire. Cependant, un tas de questions me trottaient dans la tête et je n'attendais qu'une jeune, qu'il veuille continuer de me parler.


© Gasmask

_____________________________________________



Away get away. You're such a freak. It's what people say to me. Different, too different. I'm scared of judgement. Your insults and your slenders sticked on to me... — LOÏC NOTTET.


Dernière édition par Alice Matthews le Sam 21 Nov - 17:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 213 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ ENJOY THE SILENCE ❞ [Alice Matthews] Mer 1 Juil - 2:08

« Words like violence, break the silence, come crashing in into my little world. Painful to me, pierce right through me, can't you understand, oh my little girl »
Enjoy the Silence
Le changement d'état d'esprit d'Alice était assez fascinant au final. La chasseuse était passée de ce regard de chiot battu, cette pauvre fille surprise et peinée, à ce regard noir et froid. Ce regarde aussi vide qu'une nuit sans étoiles. Cela aurait presque pu faire peur au loup garou qui se tenait devant elle. Presque. Cela dit, il pu également déceler dans les yeux de la jeune fille un profond dégoût, ce qu'il ne comprit pas vraiment. Après tout elle devait être habituée à voir des créatures étranges en tant que chasseuse non ? Alors pourquoi ce comportement spécifique avec lui ? Oh et puis, est-ce que ça changeait quelque chose au final ? Sageeth haussa les épaules.

La main de la chasseuse se resserra autour du manche de son arme. Cette dernière était peut-être dissimulée, mais l'alpha n'était pas dupe. Toujours vigilant sur les faits et gestes de ses ennemis potentiels, surtout depuis cette fameuse nuit, il avait toujours été très observateur. Et on ne pouvait pas vraiment dire que cette nouvelle menace l'enchantait. Non, en fait cela commençait à l'irriter profondément. Pourquoi tout le monde avait décidé de les lui péter ce jour là ? S'il avait encore été sous sa forme lupine, son pelage se serait hérissé. Mais comme il était sous l'apparence humaine, et bien il s'était contenté de froncer les sourcils en croisant les bras.

« Alors comme ça toi aussi tu es… une de ces créatures. Dommage, t'étais plutôt sympa comme gars. Je pense qu'on aurait pu bien s'entendre tous les deux. »

Son regard s'adoucit, et le loup décroisa les bras. Et oui, bravo tu m'as démasqué ma cocote. Je ne suis pas un humain. Ça t'en bouche un coin, n'est-ce pas ? Sageeth se moqua intérieurement des paroles de la jeune fille. Mais enfin, si elle était une bonne chasseuse, elle devait sans doute déjà s'en douter. Toujours sur ses gardes, le loup d'ébène s'approcha de quelques pas avant de répondre aux paroles de Alice.

« Ouais ouais, tu es une chasseuse et moi un loup. Bon, j'en conclue que les présentations sont faites, commença-t-il en levant ironiquement les yeux au ciel. Seulement, le simple fait que je sois un loup garou ne veut pas nécessairement dire que je suis un assassin », termina-t-il plus sérieusement.

C'était un point sur lequel il avait jugé bon d'appuyer, étant donné que c'était cette ignorance qui avait poussé un clan de sorciers à éliminer sa meute. Ils avaient tous été jugés par leur nature et non par leurs actes, alors qu'ils vivaient en retrait de la société, et qu'ils ne faisaient pas de victimes innocentes. Oh mais maintenant était une autre histoire. L'alpha affaibli avait grandement changé à cause de cette perte. Il n'avait plus foie en l'humanité ou tous ceux qui disaient la protéger. Plus personne n'était totalement innocent. Le loup s'était renfermé, et ne tenait plus vraiment à son côté compatissant. On lui avait retiré ce qu'il avait de plus cher, il en voulait à tout le monde, et ce n'était pas à lui qu'on pouvait le reprocher.

Toujours sérieux et grave, Sageeth plongea intensément son regard dans celui de la chasseuse. Au fond de lui, tout au fond, il espérait qu'elle le comprenne. Qu'elle ne soit pas comme tous les autres qui chassaient son espèce sans même se renseigner. Il espérait qu'elle soit différente, qu'elle soit intelligente. Et qu'enfin l'un d'eux se range de son côté. Mais il savait à l'avance que c'était une cause perdue, et que jamais personne ne le comprendrait. Cette histoire se terminerait mal. Dommage, car comme la fille l'avait dit plus tôt, ils auraient pu bien s'entendre, si on leur en avait donné la chance...



Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia


_____________________________________________



Dernière édition par Sageeth Blackwood le Sam 26 Déc - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Chasseuse de biscuits ♥

avatar
Alice Matthews
Chasseuse de biscuits ♥








Voir le profil de l'utilisateur http://meaphotos.tumblr.com/

profileDATE D'INSCRIPTION : 28/04/2015 MESSAGES : 757 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Flic
+ SITUATION OFFICIEUSE : Chasseuse
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Dispo
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ ENJOY THE SILENCE ❞ [Alice Matthews] Sam 4 Juil - 22:45

Enjoy the Silence
Alice matthews & Sageeth blackwood
After the gates of prophecies A million light years away from me Straight for the eye of destiny Reaching the point of tears. ▬ WOODKID

Il me fixait avec cet air sarcastique qui veut tout dire. Je ne suis qu'une idiote, j'aurais dû le découvrir plus tôt, ne pas m'attacher aussi facilement à un gars que je connais à peine. Et pourtant…il a fallu que ça ce passe comme ça.  Je savais bien qu'intérieurement il devait bien se marrer, ce moqué de ce que je venais de dire – tout comme moi avec les trois-quarts des gens. Je me sentais mal, comme un coup de poignard en plein cœur. C'était donc ça la trahison… jamais je n'aurais voulus ressentir une telle chose. L'idée qu'il soit l'assassin de ma mère se renforçait encore plus.

*Et si c’était lui, vraiment lui. Et si … je devais le tuer…*

Je ne pourrais certainement pas faire une telle chose malgré l’envie qui me submerge. Puis Sageeth parle, de nouveau comme si de rien était :

- Ouais ouais, tu es une chasseuse et moi un loup. Bon, j'en conclue que les présentations sont faites


Durant un millième de seconde mes lèvres eurent envie d'afficher un léger sourire mais, mes pensées les rattrapèrent bien vite. Il n'avait pas le droit d'être comme ça, pas maintenant.

- Seulement, le simple fait que je sois un loup garou ne veut pas nécessairement dire que je suis un assassin.


*Vous êtes tous des assassins. Un jour où l'autre vos démons vous rattrape, un jour ou l'autre vous craquer et tuer de pauvre gens innocent…*

C'est ce que je lui aurais répondus si je n'étais aussi paralysé par cette colère qui bouillonnait en moi. Je ne devais pas me laisser aller, les émotions sont nos faiblesses, elles doivent rester neutre… C'est alors que le loup plongea son regard bleuté dans le mien. Il avait l'air si humain pourtant, si proche de ce que nous sommes. Dans ses yeux reflétaient de la tristesse autant que de l'espoir. Peut-être qu'il avait raison… peut-être qu'il n'était pas comme les autres.

« Ne juge jamais les gens pas leur apparence, seulement par leur acte »

Cette phrase…c'était celle de ma mère. Elle me la répétait souvent avant que je ne m'endorme. Elle avait peut-être raison. Mais c'est aussi peut-être à cause de ça qu'elle est morte. C'est peut-être à cause de ses idées qu'elle a finit dévoré sur le bord de la route. Je sentais les larmes arrivés.

*Non Alice, ce n'est pas le moment…*

Je resserrais encore mon poing autour du manche, essayant tant bien que mal de me contrôler. Si c'était lui, il ne méritait pas de vivre. Mais si je me trompais, moi-même je pourrais être considéré comme eux, comme un monstre…

- Sageeth…je, je ne sais pas… je.


Je repris une grande inspiration avant de me lancer.

- Est-ce que tu es venu ici, à Weird Falls, il y a Dix ans ?


...



© Gasmask

_____________________________________________



Away get away. You're such a freak. It's what people say to me. Different, too different. I'm scared of judgement. Your insults and your slenders sticked on to me... — LOÏC NOTTET.


Dernière édition par Alice Matthews le Sam 21 Nov - 17:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 213 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ ENJOY THE SILENCE ❞ [Alice Matthews] Mer 8 Juil - 0:50

« Words like violence, break the silence, come crashing in into my little world. Painful to me, pierce right through me, can't you understand, oh my little girl »
Enjoy the Silence
Toute sa vie, il avait été jugé par les autres. D'abord par ses parents, qui devaient s'assurer qu'il ferait un bon alpha au moment venu, et donc étudier scrupuleusement chacune de ses actions, chacun de ses choix. Ensuite était venu le temps où il devait toujours faire bonne figure auprès des siens, il devait rester ce meneur franc, loyal. Grand. Celui que l'on pouvait suivre et donc qui devait correspondre aux attentes de la meute. Mais il y avait surtout eu le regard des autres, des étrangers. Celui des hommes, celui des chasseurs. Celui des sorciers. Ce regard critique qui s'était arrêté à son espèce. Il était un loup garou, rien de plus. Et selon les comptes et légendes, les loups garous étaient d'horribles créatures. Donc si l'on suivait une sorte de syllogisme, il était forcément une horrible créature apparemment. Était-ce vrai ? Peut-être l'était-il devenu avec le temps. Mais à cause de qui ? Qui était le réel méchant dans l'histoire ? Oui, Sageeth subissait maintenant le regard des autres, il ne supportait plus le moindre jugement, la moindre critique. Il avait baissé les bras, il avait abandonné. Il avait décidé de ne plus s'efforcer de répondre aux attentes des autres. Il ne pouvait plus qu'être fidèle à lui même. Il avait durement appris qu'on ne peut se fier aux autres, c'était bien trop périlleux.

Cela dit, cela était peut-être sur le point de changer. Il le sentait. Il l'espérait. Ah oui, ça, l'espoir. Cette chose qui pourrait sembler bonne et inoffensive, mais qui au fond pouvait détruire totalement une âme. Sageeth l'avait pratiquement perdue, cette fameuse flamme d'espérance. Presque. Parce que curieusement c'était bel et bien cela qui provoquait cette chaleur au fond du cœur du loup garou. Oui, bien qu'il ait perdu sa foi en l'humanité, il voyait au delà de cette trahison en Alice. Elle avait l'air si différente, si... Innocente...

« Sageeth…je, je ne sais pas… je. »

Plein d'émotions se bousculaient, leur parfum flottant dans l'air. Il y avait cette frustration évidente au vu de la posture et du comportement d'Alice. Il y avait aussi cette confusion dans ses yeux, comme si elle n'était pas sûre d'elle, pas sûre de savoir comment agir. Étaient présentes aussi la rage, la colère qui empestaient les environs. Mais aussi, bien moins perceptibles il y avait une profonde tristesse, une mélancolie dissimulée sous tout le reste. Ces dernières, Blackwood les avait distinguées uniquement parce qu'il ne les connaissait que trop bien. Et tout ce cocktail d'émotions aussi il le connaissait. C'était la vengeance.

« Est-ce que tu es venu ici, à Weird Falls, il y a Dix ans ? »

Voilà, la question était tombée. Une question qui pourrait paraître simple, mais au final qui ne l'était pas du tout. Il n'était pas dupe, il savait que celle-ci avait un rapport avec ces airs de vengeance qu'il avait décelés en la chasseuse. Il savait aussi qu'elle était orpheline, ou quelque chose comme ça. Lui aussi, d'ailleurs était quelque chose comme ça... Mais passons. Il hésita donc à dire la vérité, parce qu'effectivement dix ans auparavant il s'était retrouvé dans cette même ville, en affaires avec une autre meute des environs, et s'était retrouvé à chasser des chasseurs. Enfin, c'était avant de découvrir que ces fameux loups s'en prenaient également à des innocents, nuisant ainsi à leur image. A partir du moment où il avait appris ce paramètre, il avait préféré s'éclipser, afin de ne pas tremper dans ces affaires. Cela aurait été tellement plus simple s'il n'était jamais venu ici... Parce que maintenant s'il disait la vérité, cela ne ferait que renforcer ses soupçons sur il ne savait quoi. Mais s'il lui mentait, il aurait l'air encore plus suspect. Après, elle n'était pas nécessairement obligée de découvrir le mensonge après tout... Cela dit, lorsque l'on attend la confiance des autres, leur respect et surtout leur compréhension, alors le devoir de véracité envers ces mêmes personnes s'impose. C'est ce qui trancha sa décision. Ça et le fait qu'elle ait quelque chose de touchant... Elle lui paraissait tellement familière, et tellement perdue sous cette carapace de chasseuse... Elle le faisait penser à son fils, Cheveyo, d'une certaine manière. Lui aussi était si impulsif, si tenace. Lui aussi était déterminé. Lui aussi était innocent... Et rien que le souvenir de cette famille qu'il avait perdue avait contribué à rouvrir ses plaies. Son loup hurlait de douleur à l'intérieur de son âme. A ce stade là, il ne pouvait que comprendre cette envie de vengeance que pouvait ressentir Alice, parce qu'il ressentait exactement la même chose.

« J'aimerais pouvoir te dire le contraire, mais je vais être honnête avec toi. Il y a dix ans jour pour jour j'étais à Weird Falls. Où tu veux en venir ? »


Il ne détacha pas son regard du sien pour prouver sa sincérité. Mais dans son ton, il n'y avait plus aucun sarcasme, plus aucune ironie. Juste... Le néant. Une voix plate. Sans émotions. Une voix dans laquelle on ne pouvait rien identifier et qui protégeait ainsi ses réels sentiments. Il ne voulait pas se dévoiler, il ne voulait pas se confier. Il ne pouvait pas. Parce que ce serait ouvrir une porte pour pouvoir le blesser davantage.



Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



_____________________________________________



Dernière édition par Sageeth Blackwood le Sam 26 Déc - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Chasseuse de biscuits ♥

avatar
Alice Matthews
Chasseuse de biscuits ♥








Voir le profil de l'utilisateur http://meaphotos.tumblr.com/

profileDATE D'INSCRIPTION : 28/04/2015 MESSAGES : 757 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Flic
+ SITUATION OFFICIEUSE : Chasseuse
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Dispo
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ ENJOY THE SILENCE ❞ [Alice Matthews] Jeu 23 Juil - 22:34

Enjoy the Silence
Alice matthews & Sageeth blackwood
After the gates of prophecies A million light years away from me Straight for the eye of destiny Reaching the point of tears. ▬ WOODKID

Il devait le ressentir, toutes ses émotions en moi, il devait le savoir. Pourtant, je faisais toujours tout pour les cacher mais là, c'était comme si une bombe à retardement était en moi. Elle allait exploser, très prochainement. Je regardais Sageeth dans les yeux. Il n'avait pas l'air surpris par ma question. C'était comme-ci depuis notre rencontre il savait que cela allait arriver, que cette question allait être posée.  Une question si simple et pourtant si complexe. Pour lui comme pour moi, sa réponse pouvait tout changer. Pas seulement entre nous deux mais aussi pour d'autre personne. Si je découvre que c'est lui je n'aurais plus besoin de chasser tous ces êtres surnaturels. Je serais de nouveau en paix avec moi-même et j'aurais rendu hommage à ma mère, comme je l'espère depuis toutes ses années. Il hésitait, encore et encore. Pendant ce temps, moi, je sentais mon cœur accélérer. Un tas d'idées me passaient par la tête.

*Et si c'est lui? Qu'est-ce que je fais? Je le tue tout de suite? J'attends? Je le laisse partir?*


Je ne savais pas comment j'allais pouvoir réagir à sa réponse. J'essayais tant bien que mal de me contrôler mais je sentais la pression devenir de plus en plus forte. Puis il se mit à parler, enfin. Mon cœur s'arrêta pendant un millième de seconde. Tout à coup, c'était comme si le temps se figeait. Tout s'arrêtait, emplis de noir et de blanc.

-  J'aimerais pouvoir te dire le contraire, mais je vais être honnête avec toi. Il y a dix ans jour pour jour j'étais à Weird Falls. Où tu veux en venir?


Il maintenait son regard. C'était la première fois que je le voyais comme ça, aussi sombre. C'était sa façon d'être, de parler, de me parler qui me donnait cette impression. Je voudrais abaisser mon regard mais se serait montrer que je suis faible. Puis, je me suis rendu compte que les battements de mon cœur avaient ralentit, toutes les émotions que je ressentais avaient disparu pour n'en laisser qu'une: de la tristesse. Je me suis rendu compte que même si je découvre que c'était lui, jamais je ne pourrais le tuer. Je serai obliger de le laisser, je suis trop fragile, trop faible pour combattre cette bête immonde. Je sentais mes larmes monter.

*Non Alice, tu ne peux, tu ne dois pas pleurer*

Puis d'une voix tremblotante je lui répondis, sans aucune conviction ni même avec cette fougue que j'avais l'habitude d'avoir.

- Ma…ma mère. C'est là où je veux en venir. Est-ce que … c'est toi, son assassin?


Je me rendis vite compte que cette question n'avait ni queue ni tête. Il était peut-être là il y a quelques années mais rien ne me montrait qu'il l'avait tué. Peut-être qu'il ne savait pas à quoi elle ressemblait? Peut-être que ce n'était pas lui après tout? Je ressentis tout un coup comme une sorte de soulagement. Savoir que cet homme n'était peut-être pas son assassin me rendait au final plus heureuse que de découvrir qui était ce mystérieux tueur.



© Gasmask

_____________________________________________



Away get away. You're such a freak. It's what people say to me. Different, too different. I'm scared of judgement. Your insults and your slenders sticked on to me... — LOÏC NOTTET.


Dernière édition par Alice Matthews le Sam 21 Nov - 17:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 213 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ ENJOY THE SILENCE ❞ [Alice Matthews] Mar 4 Aoû - 19:20

« Words like violence, break the silence, come crashing in into my little world. Painful to me, pierce right through me, can't you understand, oh my little girl »
Enjoy the Silence
Il y avait cette odeur qui flottait dans l'air. L'odeur salée de la tristesse et du désespoir, celle qui trahissait les larmes formées à l'arrière des yeux d'Alice. Son visage s'était totalement fermé, il n'y avait plus de haine. Plus de colère. Juste cette tristesse, cette solitude. Ce mal qui ronge de l'intérieur, cette maladie qui progresse chaque jour un peu plus jusqu'à porter le coup fatal si on ne fait rien pour l'en empêcher. Sageeth connaissait ce sentiment désormais. Il avait appris ce que ça faisait de tout perdre, de voir la vie des êtres qui nous sont chers s'éteindre devant nos yeux. Il n'était plus que le fantôme de lui même désormais, seul avec sa propre douleur, souffrant en silence. Il s'était renfermé sur lui même et n'avait plus confiance qu'en lui même. Il luttait contre ses sentiments, fatigué de devoir les subir sur une base quotidienne. C'est pourquoi il ne souhaitait plus s'attacher. La vie en lui avait pas fait de cadeau, il ne voyait pas pourquoi il n'en serait pas de même pour tous les autres. Il n'avait aujourd'hui plus envie de penser aux autres, il n'y avait plus que lui.

Et pourtant, cette misère, cette profonde de blessure qu'il avait au fond de son coeur, il la partageait avec Alice. S'il avait perdu une épouse et un fils, elle avait perdu sa figure maternelle, cette image normalement réservée à la douceur et au courage. C'était en tout cas comme ça que c'était perçu chez les loups. Mais il y avait quelque chose encore pire qu'elle devait sans doute affronter de jours en jours : l'ignorance. Lui, il savait très précisément qui avait décimé sa meute, sa famille. Il connaissait son ennemi à présent. Mais elle, de son comportement, elle ne savait pas qui en était le responsable. Elle ignorait contre qui elle se battait. Et c'était sans doute la pire torture.

« Ma…ma mère. C'est là où je veux en venir. Est-ce que … c'est toi, son assassin ? »

Cette phrase tournait encore dans l'esprit du loup. Assassin, le mot était fort, violent. Était-il un assassin ? Il en était certainement devenu un à présent. Il avait trop de sang sur les mains pour être un saint. Son âme était noire, perdue à tout jamais, sans espoir de rédemption. Mais est-ce qu'il avait tué la mère de la malheureuse lui rappelant tant feu son fils ? Certainement pas. Il avait certes tué plein de chasseurs cette année là, étant donné son objectif en ville. Mais ils étaient tous des hommes. Et puis, il avait encore un code d'honneur à l'époque, et jamais il ne se serait permis de tuer une femme, une mère de famille. C'était même précisément pour cette raison qu'il avait abandonné la meute qui avait réclamée son aide : il s'était retiré suite à la mort d'une innocente sans la moindre raison. D'ailleurs, c'était peut-être elle, sa mère, qui sait. Il avait dû y avoir tant de victimes innocentes dans son dos.

« Ecoute, ce n'est pas moi qui ai tué ta mère. Je ne te demande pas de me croire, mais c'est pourtant la vérité. »


Il avait répondu d'une voix monotone, une voix grave et profonde. Tout semblait l'accuser en effet, et ce serait bien difficile de le croire étant donné qu'il n'avait aucune preuve du contraire. Mais il était innocent, il le savait et au fond de lui il espérait vraiment qu'elle le croirait. Mais qu'est-ce que ça changerait au final ? Il était un loup, et elle était chasseuse. Qu'attendait-il ? Ils n'étaient pas de la même espèce. Ils appartenaient à deux espèces qui s’entre-tuaient depuis des siècles. Le fait qu'il se sente inexplicablement proche d'elle, qu'il ait la sensation de la comprendre, cela ne changerait rien. Tout comme ce regard sombre et peiné dans ses yeux et le fait qu'elle lui rappelle désespérément Cheveyo.



Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_____________________________________________



Dernière édition par Sageeth Blackwood le Sam 26 Déc - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Chasseuse de biscuits ♥

avatar
Alice Matthews
Chasseuse de biscuits ♥








Voir le profil de l'utilisateur http://meaphotos.tumblr.com/

profileDATE D'INSCRIPTION : 28/04/2015 MESSAGES : 757 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Flic
+ SITUATION OFFICIEUSE : Chasseuse
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Dispo
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ ENJOY THE SILENCE ❞ [Alice Matthews] Mar 3 Nov - 21:19

Enjoy the Silence
Alice matthews & Sageeth blackwood
After the gates of prophecies A million light years away from me Straight for the eye of destiny Reaching the point of tears. ▬ WOODKID

Les larmes montaient et mes poings se resserraient avec une question en tête : que faire si c'était lui, celui que je cherchais depuis toutes ces années ? Tout un coup je me sentais seule, isolé du reste du monde. C"était comme si ce moment était hors du temps et de toute répercutions sur mon avenir. Un instant de peur mais aussi de soulagement. Si c'était bien lui alors je pourrais enfin ma réponse et s'il ne l'était pas et bien… je serais tout de même heureuse de savoir qu'il a été sincère avec moi. Sageeth continuait de me fixer, décryptant mon regard et mes émotions. C'était une habitude chez les loups, savoir ce que pouvait ressentir l'autre pour en tirer profit ou bien, tout simplement, pour les comprendre. Après tout, peut-être que lui aussi, cette personne que je considère comme une abomination, ressent cette sensation de vide.

L'attente était longue, très longue. J'étais sur le point d'avoir certaine réponse qui auraient toutes un impact sur ma vie futur. C'est drôle quand on y pense que de si petit instant peuvent changer tout une façon de penser et de vivre. Puis le moment fatidique arriva enfin, ce moment qui m'effrayait depuis notre rencontre nocturne. Alors, d'une voix monotone mais d'une profondeur inexplicable, il prononça ces quelques mots :  

-  Ecoute, ce n'est pas moi qui ai tué ta mère. Je ne te demande pas de me croire, mais c'est pourtant la vérité.


Son regard toujours plongés dans le mien, j'écoutais avec la plus grande attention. Bizarrement je le croyais. On dit souvent que les yeux sont les portes de l'âme et à ce moment-là j'en étais certaine. Ses yeux reflétaient toute la sincérité qu'il pouvait ressentir. Une larme se mit à couler, puis une autre… . Je ne pleurais pas de tristesse mais plutôt de soulagement. Ce n'était pas lui…ce n'était pas cet homme qui, plus tard, allait changer toute la vision que je pouvais sur le monde et ces créatures. Un sourire apparut alors sur mes lèvres, léger mais visible.

Après quelques secondes de relâchement je parvins tout de même à reprendre mes esprits et les larmes s'arrêtèrent petit à petit de couler. Mes yeux gonflés recroisèrent ceux de Sageeth qui m'avait l'air perplexe. Il devait se poser pas mal de questions lui aussi. Je me rapprochais alors de lui et une fois assez près je lui souris et l'enlaçais.

- Merci Sageeth…merci d’avoir été sincère avec moi…


Je prononçais ces quelques mots d'une voix douce et apaisé. Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas senti aussi sereine et … libre. Je sais très bien qu'une chasseuse ne devrait pas faire ce genre de choses mais cet homme m'avais rendus le sourire un court instant.

*Merci Sageeth, merci…*



© Gasmask

Spoiler:
 

_____________________________________________



Away get away. You're such a freak. It's what people say to me. Different, too different. I'm scared of judgement. Your insults and your slenders sticked on to me... — LOÏC NOTTET.
Revenir en haut Aller en bas

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 213 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ ENJOY THE SILENCE ❞ [Alice Matthews] Sam 26 Déc - 22:31

« Words like violence, break the silence, come crashing in into my little world. Painful to me, pierce right through me, can't you understand, oh my little girl »
Enjoy the Silence
Les yeux de la jeune femme changèrent à la réponse de Sageeth. Ils devinrent tout de suite plus doux, plus innocents... Plus tristes. Le lupin ne pouvait deviner ce qui habitait actuellement la chasseuse : des regrets ? De la tristesse ? De la colère ? Ou peut-être du soulagement ? Sans doute était-ce un cocktail tous ces sentiments à la fois, de quoi bouleverser le plus sombre des cœurs. Mais de son côté l'alpha Blackwood fut également soulagé que l'humaine lui accorde sa confiance et ne lui pose pas plus de questions que ça. Elle le croyait et il laissa échapper un souffle qu'il ne savait pas encore contenir. Habituellement il ne se souciait guère de ce que pouvaient penser les autres à son sujet, s'ils le tenaient responsable d'actes dont il n'était pas l'auteur. Il estimait ne pas avoir à se justifier face à autrui, ne rien devoir à personne. Mais avec Alice, c'était différent. Il se sentait lié à elle... Un peu comme il l'était avec feu son propre fils. Alors la pensée qu'elle aussi ne le voit comme un monstre lui faisait horreur, il le savait maintenant. Ce n'était pas volontaire après tout, il aurait aimé être aussi indifférent envers elle qu'envers les autres, cela aurait été beaucoup plus facile d'autant plus avec sa nature de chasseuse. Mais il ne choisissait pas, il ne commandait pas à son cœur... Cela prouvait qu'il y avait encore du bon en lui, c'est ce qui lui donnerait plus tard la force de se relever et un but à atteindre.

Les yeux de la blondinette devinrent humides tandis qu'une larme solitaire sillonnait sa joue, puis une autre, et encore une de plus. Des larmes de tristesse et de soulagement le loup pensait. Mais cette vue lui fit un pincement dans sa poitrine, chose à laquelle il ne pensait plus être sensible. Il resta perplexe devant ces larmes muettes, ne sachant comment réagir, quoi penser. A cet instant il était comme vidé. Devait-il fuir ? Parler ? Nier ? Est-ce qu'il devait / pouvait sécher ces larmes sur ce beau visage encore jeune ? Il attendit donc tout simplement sans mot dire, avec un soupçon de gène. Puis l'eau salée avait fini de couler et deux bras vinrent enlacer Sageeth, ne sachant toujours pas comment réagir. Il ne pouvait pas l'enlacer en retour, il n'était plus cet homme. Il était devenu mauvais, il ne voulait plus s'attacher, plus penser aux autres. Il voulait devenir égoïste, avec le souci seulement de lui même. Mais il n'avait pas le cœur à la repousser.

« Merci Sageeth… merci d’avoir été sincère avec moi… »

Ces mots avaient tant de sincérité, tant de soulagement. Aucune arrière pensée, aucun mensonge dissimulé, ils étaient naturels tout simplement. C'est à ce moment là que Blackwood sut enfin ce qu'il avait à faire. Il cessa juste un instant de lutter contre son cœur et ses bras vinrent s'enrouler réconfortants autour des épaules de la jeune fille, formant doucement des petits ronds sur ses omoplates. C'était peut-être un moment de faiblesse de sa part, une chose qu'il trouverait inappropriée plus tard, lui qui ne voulait montrer aucune trace d'émotion dans son comportement de peur d'être blessé à nouveau. Mais pour le moment c'était un grand soulagement pour les deux d'entre eux. Ils restèrent comme ça un moment, en silence. Parfois le silence parle bien plus que des mots et c'est précisément ces instants là qu'il ne faut pas gâcher par la parole.

Finalement, le loup recula, tenant malgré tout la chasseuse par les épaules. Il la chercha du regard et une fois qu'il l'eut saisit, que leurs yeux étaient bien connectés, il prit à nouveau la parole, sa voix plate et rauque brisant l'atmosphère silencieuse qui s'était dressée.

« Je veux t'aider à retrouver l'assassin. »

Sur ces mots, un éclair rouge flasha dans ses yeux : la détermination.



Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

Chasseuse de biscuits ♥

avatar
Alice Matthews
Chasseuse de biscuits ♥








Voir le profil de l'utilisateur http://meaphotos.tumblr.com/

profileDATE D'INSCRIPTION : 28/04/2015 MESSAGES : 757 + LIEU DE RESIDENCE : Rue Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Flic
+ SITUATION OFFICIEUSE : Chasseuse
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Dispo
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ ENJOY THE SILENCE ❞ [Alice Matthews] Mar 19 Avr - 21:11

Enjoy the Silence
Alice matthews & Sageeth blackwood
After the gates of prophecies A million light years away from me Straight for the eye of destiny Reaching the point of tears. ▬ WOODKID

Les larmes avaient cessé, laissant place à un léger sourire. L'homme ne savait pas comment réagir et cela me faisait bien rire. J'aimais surprendre les gens même si, pour le coup, j'étais autant surprise que lui par mon action. Mon oreille posé contre la poitrine de Sageeth je pouvais sentir son cœur battre. Celui-ci avait légèrement accéléré quand mon…ami avait finalement resserré son étreinte autour de mon petit corps. J'avais alors cette étrange impression d'être de nouveau cette petite fille pleine de vie que j'étais avant ce jour funeste.

Les mots que j'avais prononcés un peu plus tôt étaient sincères. Cela faisait très longtemps que quelqu'un n'avait pas été aussi proche de moi. Je pensais alors à une personne en particulier, une personne qui me manquait énormément. Théo… . Il me cachait des choses, ça j'en étais sûre. Mais quoi? Ca, je comptais bien le découvrir même si je savais pertinemment que les réponses que j'allais trouver n'étaient pas celles que j'espérais. Lui qui d'habitude était si souriant commençais à devenir de plus en plus la Alice d'il y a quelques années, celle qui repoussait tout le monde et qui était prête à tout pour ruiner la vie de ceux qui se mettaient en travers de son chemin. Même maintenant, j'avais toujours cette façon d'être assez exécrable et sur la défensive avec les gens de mon entourage. Soudain, je me dis qu'il ne devrait pas être seul… que je ne devrais pas faire les mêmes erreurs qui ont pu être faites avec moi. Il a perdu sa mère, tout comme moi j'ai perdu la mienne. Encore une chose qui nous unie tous les deux et qui devrait renforcer notre amitié et pourtant, c'est loin d'être le cas... 

Tout d'un coup, je sentis Sageeth se détacher, cela me sortant de mes pensées. Il posa alors ses deux mains imposantes sur mes petites épaules et me transperçant de son regard bleuté. Je pouvais alors y voir toute la détermination du monde. Convaincus mais par quoi ? Je ne tardai pas à le savoir :

- Je veux t'aider à retrouver l'assassin.


Mon cœur s'emballa de nouveau. C'était bien la première fois qu'une personne me proposait son aide. Un sourire illumina de nouveau mon visage. J'étais soulagée, comme si on venait de m'enlever un poids que je transportais depuis trop longtemps maintenant. Le regard dans le vide, l'air béa, je finis par secouer la tête pour revenir à la réalité. Je reculai légèrement et relançai un regard aussi déterminé que le sien auparavant.

- J'espère bien que tu vas m'aider !


Je souris de nouveau. Tout un coup, un flash me traversa l'esprit : La fête ! J'avais complètement zappé ! Légèrement affolé, je regardai autour de moi et me rendis compte que les nuages noirs avaient laissés place à un magnifique ciel étoilé. C'était comme si les éléments étaient en osmose avec mes pensées, devenue claire et précise. Je contemplai quelques instants le magnifique spectacle qui s'offrait à nous avant de fixer à nouveau Sageeth.

- Bon, on fait quoi maintenant ? Parce que c'est bien jolie de regarder les étoiles mais c'est pas ça qui va nous faire avancer.


Je réfléchis quelques instants avant de reprendre la parole, ne laissant pas une seconde à mon acolyte:

- Je pense que je devrais peut-être retourner voir mes « amis ». Certaines personnes pourraient commencer à s'inquiéter s'ils ne me voient pas revenir. Tu comprends, j'ai pas très envie de voir débarquer mon père et une horde de flic lancé à ma recherche...


Triste et soulagé, je le regarde et l'enlace une dernière fois avant de repartir vers mon point de départ. Soudain, je m'arrête et prononce ses quelques mots qui me resterons toujours gravé dans la mémoire:

- Ah, et j'oubliais ! Tu vois la partie où je pleure et après on s'enlace? On évite d'en reparler, ça risque de faire un peu tâche sur mon CV de chasseuse.


Je lui souris tout en lui faisant un petit clin d'œil et je repars, guider par le léger bruit de la musique. Quand j'arrive, la fête se trouve être presque finit. Les gens, pour la plupart complètement ivre, sont étalés aux quatre coins de la pièce. On peut même en entendre certain dégueuler ... bruit très, très, très agréable à entendre, surtout après une nuit comme celle-ci. Finalement, cette petite virée nocturne n'aura pas été de tout repos mais, au moins, j'aurais évité la gueule de bois.



©️ Gasmask

Spoiler:
 

_____________________________________________



Away get away. You're such a freak. It's what people say to me. Different, too different. I'm scared of judgement. Your insults and your slenders sticked on to me... — LOÏC NOTTET.
Revenir en haut Aller en bas

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 213 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ ENJOY THE SILENCE ❞ [Alice Matthews] Lun 2 Mai - 19:02

« Words like violence, break the silence, come crashing in into my little world. Painful to me, pierce right through me, can't you understand, oh my little girl »
Enjoy the Silence
Lorsqu'elle avait reculé de l'emprise de l'ainé, la jeune fille avait de grands yeux ronds marquant autant de surprise que de soulagement et à ce moment une vague de chaleur avait rempli le cœur de Sageeth, d'une manière qui n'était plus arrivée depuis des mois. Plus depuis que Cheveyo n'était plus là pour le remplir de fierté. Et encore une fois, le lupin s'était surpris à établir en quelque sorte un parallèle entre Alice et feu son fils.

- J'espère bien que tu vas m'aider !

Le garou rit faiblement. Force de caractère, entêtement. Joie. Encore tant de facettes qu'elle semblait partager avec son enfant, sa chaire, son sang. Il leva la tête, un large sourire de contentement sur son visage et plongea son regard bienveillant dans le sien. Sans doute ne le reverrait-elle pas bien souvent au vue de son caractère solitaire et renfermé. Même si son âme blessée représentait tout autre chose, quelque chose de bien plus noble et lumineux que ce qu'il ne laissait transparaître, de l'extérieur il était toujours cette personne insensible et sournoise, ce mauvais gars qui ne pensait qu'à sa propre personne. Peut-être que Alice le comprendrait, qu'elle saurait un jour ce qui l'a changé, qu'elle saurait qui il est réellement au fond de lui alors que lui même commençait à douter. Mais pour le moment, il avait juste besoin de sincérité, juste un instant. Un tout petit instant où il avait l'impression de respirer à nouveau, que cette masse qui comprimait sa poitrine depuis des semaines s'était allégée, que c'était à nouveau comme avant. Sous un beau ciel étoilé, comme il le connaissait si bien. Il espérait sans vraiment en être conscient que la chasseuse saurait qu'elle pourrait lui faire confiance malgré ses humeurs maussades et son peu de sympathie apparente. Alors peut-être l'aiderait-elle à guérir...

- Bon, on fait quoi maintenant ? Parce que c'est bien jolie de regarder les étoiles mais c'est pas ça qui va nous faire avancer.

- Je pense que je devrais peut-être retourner voir mes « amis ». Certaines personnes pourraient commencer à s'inquiéter s'ils ne me voient pas revenir. Tu comprends, j'ai pas très envie de voir débarquer mon père et une horde de flic lancé à ma recherche...


Il est vrai que cette rencontre était devenue soudainement tout sauf productive. Rester planté là à regarder les étoiles silencieusement n'aiderait en rien avec la situation de l'adolescente, ni celle du loup à vrai dire. Sageeth hocha la tête en signe de réponse, notant cependant le changement d'intonation à l'évocation du mot "amis". Elle avait une couverture à garder et pour être honnête il n'avait pas plus envie qu'elle de voir débarquer la police. Lui aussi devait faire profil bas après tout. Lorsqu'elle s'était avancée pour l'enlacer une dernière fois, il avait répondu au geste en enroulant lui aussi brièvement son large bras autour de ses épaules fines comparées aux siennes.

- Ah, et j'oubliais ! Tu vois la partie où je pleure et après on s'enlace? On évite d'en reparler, ça risque de faire un peu tâche sur mon CV de chasseuse, avait-elle ajouté malicieusement mais pourtant réellement inquiète.

Bien que ne sachant pas si elle en était consciente, son phrasé pouvait être interprété de deux manières à juste titre. Certes, les gestes affectifs pouvaient effectivement ternir en quelque sorte son image de chasseuse endurcie, mais ce n'était rien comparé au fait qu'ils étaient adressés à une créature surnaturelle que probablement la plupart des chasseurs, y compris les plus sympathiques, donneraient cher pour en avoir la peau. C'est cette dernière qui attrista un peu plus le lupin concerné. Cependant il ne pouvait être plus d'accord pour cette demande : ce déballage d'émotions et de douceur ne lui ressemblaient en rien, plus maintenant. Dire qu'il n'en était pas très fier serait un euphémisme. Il s'était montré faible juste une seconde... Mais parfois, montrer sa faiblesse peut apporter beaucoup plus de bien qu'on ne le croyait.

« A bientôt, Alice. », avait-il murmuré une fois la fille éloignée dans l'horizon.

Et alors le Blackwood avait repris sa forme canine, arborant une épaisse fourrure d'ébène se fondant parfaitement dans l'obscurité. Il s'était silencieusement enfoncé dans les bois avec cette forme qui lui était naturelle, son petit havre de paix, tandis que ses pas le conduisirent au beau milieu d'une clairière Il se posa pour observer intensément les étoiles comme il l'avait toujours fait, plongé dans ses réflexions et sa solitude.

Plus tard, on pourrait entendre le hurlement profond et mélodieux d'un loup raisonner entre les arbres de la forêt de Weird Falls.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia


FIN
HRP : j'ai adoré RP avec toi : )

_____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: ❝ ENJOY THE SILENCE ❞ [Alice Matthews]

Revenir en haut Aller en bas

❝ ENJOY THE SILENCE ❞ [Alice Matthews]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mon Carnet ▲ Alice Matthews» Alice Matthews» Alice... au pays des merveilles» Mlle.Alice» Nouvelle Offre Alice Initial



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Falls :: RP terminés-