Fin de la MaJ le 13 juin 2017. en savoir +

Le n°2 du Weird Diary vient de sortir ! Direction → ici !

Pensez à favoriser les chamans et les humains : )

Partagez|

❝ DEAD MEMORIES ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 196 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Lun 6 Mar - 1:15





Dead Memories

And when I got away I only got so far. The other me is dead, I hear his voice inside my head. We were never alive and we won't be born again. But I'll never survive with dead memories in my heart -- Slipknot






Lucas McMillan

Weird Saloon
Mots : 1250
Parfois, lorsque l'on pense que tout est perdu, qu'il n'y a plus d'espoir, quand on est prêt à baisser les bras une fois pour toutes, la vie nous fait un signe. Elle nous offre quelque chose d'inattendu, qui peut bouleverser notre existence jamais. Mais de la bonne ou de la mauvaise manière ? Hélas il n'y a aucun moyen sur Terre pour le savoir à l'avance.

La routine lui était devenu d'une banalité presque lassante, tous les jours s'étaient mis à se ressembler ces derniers temps, encore plus depuis que les chutes ne coulaient plus. Il ne ressentait plus ce pouvoir qui coulait autrefois dans ses veines, du moins plus avec la même intensité. Son loup s'était réfugié tout au fond de son esprit, roulé en boule et ne daignant que très rarement sortir alors qu'auparavant ce dernier semblait contester toutes ses actions. A vrai dire, il perdait peu à peu son instinct, celui là même qu'il possédait depuis qu'il avait quitté la chaleur réconfortante du ventre de sa mère. Il avait certes toujours une endurance et une force supérieures à celles des hommes mais cela restait bien inférieur aux aptitudes qu'il avait toujours eues. Même s'il n'avait aucun problème quant au contrôle de ses transformations, il n'avait pourtant pas eu assez d'orgueil pour oser la transformation intégrale, de peur de ce qui pourrait se produire s'il en venait à se perdre dans les abysses de son esprit, qu'il ne parvenait pas à retenir la bête qui ronronnait au fond de lui.

Cependant, si la plupart des créatures de Weird Falls étaient à la limite de perdre la tête à cause de cet affaiblissement général, qu'ils devenaient dépressifs ou enragés, ce n'était pas le cas de Blackwood. Sans parler de se satisfaire de la situation, il avait appris à l'accepter. Ce n'était qu'un autre changement auquel il fallait s'acclimater et s'il savait bien faire quelque chose, à défaut de ne pouvoir protéger ceux qu'il aimait, c'était s'adapter. De toute façon, ils étaient tous dans le même panier, n'est-ce pas ? Et ce n'est pas comme s'ils étaient en mesure de faire quelque chose, du moins pour le moment. C'est pourquoi Sageeth avait directement sauté l'étape où l'on se morfond et que l'on blâme le monde entier pour notre malheur, pour passer directement à l'acceptation de cette fatalité. Cela évitait bien du soucis. Parce que c'était comme ça qu'il avait toujours fonctionné.

Oui, Sageeth ne s'attachait plus aux autres, il n'appréciait pas particulièrement la compagnie, même s'il la tolérait. Il se montrait la plupart du temps brutal, sec ou encore méchant, mais à côté de ça il faisait également preuve d'une grade sagesse et savait réfléchir avec une distance face aux événements. Et voilà sans doute ce qu'il manquait à d'autres individus, un juste milieu, un équilibre entre le bien et le mal. Un détachement. Une conscience, ou encore une sagesse. En effet, Blackwood passait peut-être pour un vieux fou, un pseudo philosophe aux yeux de nombreuses personnes, cela dit sa réflexion constante l'avait amené à maturation. Il savait utiliser sa pensée à bon escient, utiliser son savoir avec agilité. Il y a longtemps, il avait appris parfaitement l'art de dialoguer, et la parole était pour lui une arme très redoutable. Lorsque l'on sait parler, on accède à tout. Et pour lui, un homme qui usait de la force avant même de se faire entendre, c'était un homme faible. Un homme qui ne savait se défendre, qui ne savait défendre ses idées, trouver des arguments. Plus simplement, c'était un individu qui ne basait donc ses réflexions -et bien quand il y en avait- que sur de l'instable. Oui, les mots sont des pistolets chargés, comme on dit. Et il faut savoir les utiliser avec intelligence pour régler les conflits, plutôt que de passer directement à l'offensive, auquel cas on se dirigerait vers une société de barbarie assurée. L'art de dialoguer doit perdurer, il est impératif pour la survie de l'espèce.

Tandis que la vaisselle propre glissait entre le chiffon et ses doigts on attira son attention afin d'avoir un nouveau verre. Le gamin devant lui était planté ici depuis un moment maintenant et cela n'était pas la première boisson alcoolisée qu'il commandait. Il le savait parce qu'il avait bien remarqué son arrivée dans l'établissement. Le jeune homme lui semblait paradoxalement aussi familier qu'inconnu. Quelque chose qui, dans un premier temps, l'avait laissé intrigué voire perplexe. Ce sentiment de le connaître sans le connaître était frustrant, c'est pourquoi il lui avait jeté des regards à plusieurs reprises, en espérant qu'un petit détaille ne ravive sa mémoire. Il avait enfin convenu que cela devait être l'apprenti que Jake trainait derrière lui depuis quelques semaines et qu'il avait parfois croisé dans sa rue. Suspicieux, Trevor ne sortit pas immédiatement de quoi le désaltérer. Le garçon semblait assez jeune, peut-être même pas l'âge légal pour avoir une consommation abusive d'alcool. En temps normal, il ne se serait pas préoccupé de son âge. Il lui arrivait bien souvent de fermer les yeux pour des mineurs qui venaient se rincer la panse au saloon. Mais celui-ci était bien parti pour les enchaîner à en juger par la mine renfrognée qu'il avait. Comme si les gens qu'il questionnait aléatoirement ou les conversations qu'il interceptait -le loup n'était pas dupe, après tout il était le premier à faire ça ici- ne lui convenaient pas. Intriguant, ce gosse.

- T'as l'air particulièrement assoiffé l'ami., notait-il tranquillement. Je pourrais avoir tes papiers d'identité avant de continuer à t'empoisonner ?

Finalement l'homme en face de lui avait fini par lui donner sa carte et au fur et à mesure qu'il parcourait les informations contenues sur le petit support de papier, son visage se désintégrait. Le petit sourire qui maquillait ses lèvres il y a de ça une minute avait totalement glissé, remplacé par des lèvres crispées et des sourcils froncés. La lecture de toutes ces informations lui avaient fait l'effet d'un coup de poing dans l'estomac et ses poumons se retrouvaient bien vite à manquer d'air. Il en avait totalement oublié le gamin qui attendait le retour de ses affaires, focalisé sur ce qu'il venait de voir, et même de revoir plusieurs fois pour s'assurer de leur véracité, et sur ce que cela pouvait impliquer. Finalement, il laissa involontairement le bout de papier glisser de ses mains pour venir mourir sur le comptoir de bois. Le cœur battant à toute vitesse il croisa le regard alarmé du client et cela le ramena quelque peu à la réalité.

- Comment s'appelle ta mère ?, demanda-t-il soudainement après avoir dégluti, oubliant complètement la demande initiale du garçon.

Non, il devait avoir rêvé, il devait avoir manqué quelque chose. Il devait s'agir d'une erreur, d'un pur hasard. Il ne devait probablement pas être en face de la personne à laquelle il pensait. Et pourtant, il n'avait fallu qu'un nom et un âge pour le mettre dans cet état.

Lucas McMillan - 20 ans.



TWIZZLE © 2016

_____________________________________________




Dernière édition par Trevor Blackwood le Lun 6 Mar - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 215 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Lun 6 Mar - 15:35

HRP:
 




Dead Memories

feat Trevor Blackwood


Cela faisait un moment qu'il était là, alignant verres d'alcool sur verres d'alcool attendant en vain qu'une information croustillante ne franchisse les lèvres d'un de ces ivrognes. Mais toujours rien. Uniquement des ragots de bas-étage qu'il connaissait déjà. Et il commençait sérieusement à perdre espoir. Depuis qu'il était arrivé en ville, il n'avait strictement rien trouvé concernant son père biologique et l'espoir de le retrouver commençait à s'amenuiser de jour en jour. Peut-être avait-il déjà quitté la ville ? Qu'est-ce qui l'aurait retenu ici de toute façon ? Certainement pas la venue de son fils... Sans doute ignorait-il qu'il en avait un... Après tout, face à la colère et la réaction que son père adoptif aurait eut s'il avait sut plus tôt, sa mère avait dû faire son possible pour oublier son histoire et cet homme quel avait aimé. Quelle tristesse. Et voilà que l'enfant cherchait à trouver son père. En vain surement... Lucas soupira longuement, tendant toutefois l'oreille afin de ne pas perdre une miette de la conversation de trois types juste derrière...avant de se rendre compte qu'ils ne parlaient que d'un pari que l'un d'eux avait perdu. Information inutile en soit. Pourquoi était-il venu ici de toute façon ? C'était une perte de temps... Dans un grognement il saisit son verre et le fini d'une traite, le reposant avec force sur la table sous le coup de la colère. Une main passant dans ses cheveux pour les ébouriffer, il ferma les yeux quelques instants. Réfléchissant à la meilleure façon de procéder. Il avait Dick pour l'aider dans ses recherches, mais il était humain et n'avait aucune connaissances sur le monde surnaturel si ce n'est la seule information que Lucas lui avait donné à savoir, l'existence des élémentaristes. Alors quoi ? Que devait-il faire à présent ? Il avait pensé avancer d'un grand pas en accompagnant Jake sur ses enquêtes, mais toutes ces affaires ne l'avaient mené qu'à des cul-de-sac. Rien qui aurait put le guider sur une autre piste. Absolument rien... Il avait même interrogé des gens par-ci, par-là, leur demandant s'ils avaient connu sa mère, s'ils savaient où elle était allée, ce genre de chose. Toujours rien mis à part les ricanements de quelques tocards aux dents jaunes. Serrant les dents, il héla le barman afin de prendre commande d'un autre verre. Il ne savait combien il en avait prit - il ne comptait jamais, et surement pas en ce moment - et il s'en foutait royalement. Si la raison principale pour laquelle il était venu au Weird Sallon n'aboutissait à rien, il boirait jusqu'à oublier ses malheurs avant de rentrer chez lui. A moins qu'il ne provoque une bagarre avec quelques types aussi bourrés que lui et qu'il ne se défoule sur eux ? Il ne savait quoi choisir dans un premier temps et se décida pour boire un autre verre. Il avisera ensuite... Cependant, le barman ne se précipitait pas pour le servir.

" T'as l'air particulièrement assoiffé l'ami. Je pourrais avoir tes papiers d'identité avant de continuer à t'empoisonner ? " lui dit-il tranquillement.

Lucas fronça les sourcils en jetant un regard de travers au brun avant de fouiller dans ses poches. Il ne voulait pas faire d'histoires avec celui qui avait le pouvoir de lui faire oublier ce qu'il voulait oublier... Donc silencieusement, il sortit ses papiers d'identités et les lui tendit nonchalamment. Puis il reporta son attention sur son verre vide, le saisit et le fit tourner telle une toupie sur le comptoir. Guettant le mouvement de l'objet qui avait attirer l'attention du garçon, ce dernier attendit patiemment que l'autre ne lui rende ses affaires et finisse par le servir sans se poser de questions. Il avait hâte d'en finir avec tout ça... Juste se sentir bien pour quelques minutes. Mettre de côté les quelques soucis qu'il avait accumulé et profiter d'un verre alcoolisé. Cependant, l'attente se fit plus longue. Lucas pensait que ça ne durerait qu'un instant et que le barman aurait fini par lui rendre ses papiers avant de lui tendre un autre verre rempli. Ou de le foutre dehors à coups de pied... Au lieu de ça, le silence stagnait, baignant le comptoir d'une ambiance tendue. Haussant un sourcil, il reporta son attention sur le brun qui avait perdu son sourire et regardait sa carte d'identité comme s'il avait vu un fantôme : les yeux écarquillés, les sourcils froncés. Alors l'élémentariste se redressa en le contemplant, interrogatif. Il n'avait jamais vu de carte d'identité avant ou quoi ?

" Comment s'appelle ta mère ? "

La question résonna aux oreilles de Lucas et son cœur en rata presque un battement. La surprise l'empêcha de parler durant plusieurs minutes : comment ? Est-ce que.... ? Cet homme connaissait sa mère ? Était-ce seulement possible ? Il avait cherché absolument partout une personne qui aurait put lui donner des informations et au moment où il perdait espoir voilà qu'un homme lui parle enfin de sa mère ? Le garçon inspira longuement pour se calmer et reprendre contenance. Il ne devait pas se faire de faux espoirs, il ne sera pas sûr de pouvoir se relever après ça... Malgré tout, son impulsivité et sa curiosité reprirent rapidement le dessus et il dû se faire violence pour ne pas sauter au cou du barman afin de lui extorquer la moindre information susceptible de l'aider.

" Vous connaissiez ma mère ? Qui étiez-vous pour elle ? Quand est-ce que vous l'avez rencontré ? " demanda-t-il sans même reprendre son souffle, succédant les questions sans laisser le temps au brun d'y répondre.

Puis il se calma, voyant qu'aucune de ses interrogations ne trouveraient réponses avant que lui-même ne révèle le nom de sa mère.

" Elle s'appelait Hélène...Hélène Mcmillan. Vous la connaissiez ? "

love.disaster

_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 196 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Lun 6 Mar - 23:10





Dead Memories

And when I got away I only got so far. The other me is dead, I hear his voice inside my head. We were never alive and we won't be born again. But I'll never survive with dead memories in my heart -- Slipknot






Lucas McMillan

Weird Saloon
Mots : 780
Helene. Helene McMilan. Un nom qui sonnait à la fois avec tendresse et nostalgie pour le loup. Voilà bien des années qu'il ne l'avait pas entendu, et aussitôt ce dernier fut-il prononcé qu'une avalanche de souvenirs s'abattait déjà sur lui. Il se remémorait la douceur de sa peau lorsque leurs mains se frôlaient, le petit rire aigüe qu'elle ne pouvait s'empêcher de retenir lorsqu'ils parlaient ensemble ou bien qu'elle était gênée. Il se souvenait du doux parfum de pêche et de romarin que dégageait son épaisse chevelure lorsqu'elle y faisait danser ses doigts, et de ses yeux pétillants de vie alors qu'ils s'enlaçaient au clair de la lune. Il pouvait ressentir le frisson qu'il éprouvait au contact de ses mains sur sa peau. Sageeth avait mis du temps à l'oublier. Il avait éprouvé de réels sentiments à l'égard de cette jeune femme. D'aussi loin qu'il se souvienne, elle était son premier amour, aussi éphémère soit-il. Mais elle était mariée et leurs chemins étaient destinés à être bien différents. Il s'était souvent demandé ce qu'elle était devenue, et bien jusqu'à ce qu'il ne rencontre Nahima, celle qui avait  représenté tout son monde durant de nombreuses années, et qui avait porté le fruit de ses entrailles, son fils Cheveyo. Il n'avait alors plus vraiment pensé à Helena depuis ce temps là, et bien jusqu'à ce jour. Maintenant, il savait ce qui lui avait semblé si familier avec le gamin qui se tenait devant lui.

- Tu as ses yeux, dit-il finalement avec nostalgie au garçon, regagnant peu à peu un peu de contrôle sur ses émotions.

Cela dit, il y avait cette boule au niveau de sa poitrine et pour cause le poids de la révélation qui peu à peu s'immisçait dans son esprit. Il ne pouvait toujours pas croire qu'il puisse envisager la possibilité que... Non, c'était absurde. Ou peut-être refusait-il simplement cette vérité dont il possédait pourtant les clefs. Sans détacher son regard de celui de Lucas, le barman se débarrassa finalement du bout de chiffon qu'il avait sur l'épaule, s'accoudant en face de ce dernier sur le comptoir avant de soupirer et de détourner le regard.

- Je l'ai connue. Dans une vie qui me semble bien lointaine... avoua-t-il amèrement.

Oui ce temps là lui manquait. Le temps où il était jeune et sur le point de prendre le pouvoir au sein de sa meute, l'une des plus puissantes qu'il soit. Qu'il avait des rêves d'avenir, des desseins à accomplir, qu'il pensait que rien ni personne ne pouvait l'atteindre. Ah, l'innocence et l'inconscience de la jeunesse, quelle illusion idéaliste. Comme il avait pu être si naïf, si ignorant. Cela dit, un détail pénétra son esprit pensant comme un sursaut, quelque chose qu'il ne notait que maintenant. Il releva la tête en préoccupation et avant même que son cerveau n'enregistre l'action, il s'était saisi du bras du pauvre garçon, probablement avec plus de force qu'il ne l'aurait voulu...

- Attend, pourquoi tu parles d'elle au passé ? Qu'est-ce qui lui est arrivé ? s'enquit-il, son cœur menaçant une nouvelle fois de sortir de sa poitrine.

Est-ce que tout le monde autour de lui était destiné à mourir en fin de compte ? Qu'il condamnait tous ceux auxquels il se prenait d'affection à souffrir ? Le destin pouvait se montrer si cruel, aussitôt il lui apportait une petite parcelle de réconfort qu'on venait la lui arracher de nouveau, comme pour le narguer, le pousser à se noyer un peu plus dans ce gouffre d'amertume qui le consumait. Au final, s'il avait raison à propos de Lucas, ne serait-il pas mieux pour lui de s'éloigner au maximum ? Il était radioactif, il apportait la peste à tous ceux qu'il avait l'audace d'aimer. C'était comme si éprouver des sentiments positifs à l'égard de quelqu'un revenait à lui dessiner une immense cible dans le dos. Pouvait-il vraiment lui dire ce qu'il soupçonnait ? Et si le gamin prenait peur en le voyant sous son véritable jour ? Qu'il le rejetait ? Il n'était plus l'homme qu'il avait autrefois été. Si cela avait été le cas alors tout aurait été plus simple... Et sans qu'il ne le veuille, un léger flash rouge traversa son esprit le temps d'une fraction de seconde, bien trop emporté par ses sentiments pour garder intégralement le contrôle. Sans aucun doute les sources y étaient aussi pour quelque chose.

TWIZZLE © 2016

_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 215 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Mar 7 Mar - 19:15




Dead Memories

feat Trevor Blackwood


Le cœur de Lucas battait à cent à l'heure et avec tellement de force qu'il s'étonnait de ne pas le voir sortir de sa cage thoracique. Les paroles du barman résonnant encore dans son esprit, il le regardait avec de grands yeux impatients. Jamais il n'avait eut un aussi grand espoir rien qu'en entendant une simple question. Il n'en croyait tout simplement pas ses oreilles. Et pourtant il était là - son tabouret sur lequel il avait été assit tanguant légèrement derrière lui - presque penché aux lèvres de l'adulte. Le silence qui s'était installé après la révélation du nom de sa mère devenait insoutenable et Lucas bouillonnait intérieurement. Jamais il n'avait dû autant se retenir, luttant contre son impulsivité naturelle afin de laisser à l'autre le temps de s'expliquer. Il n'entendait même plus les conversations alentours, son attention focalisée sur le visage étrangement expressif du barman. Qui avait-il été pour sa mère ? Il n'en savait rien, et son ignorance l'agaçait de plus en plus.

" Tu as ses yeux... " finit-il par dire, la nostalgie clairement perceptible dans sa voix.

L'élémentariste observa silencieusement l'homme en face de lui, sans pouvoir dire ce qu'il lui inspirait ou même ce qu'il pouvait bien penser de tout ça. Visiblement, il connaissait personnellement Hélène Mcmillan. Lucas pouvait même dire qu'il l'appréciait... Mais savoir exactement ce que sa mère et ce barman avait connu à l'époque, ça il n'en savait rien. En revanche, il sentait qu'aujourd'hui il obtiendrait des réponses à ses questions. Sans détacher son regard de celui du brun, ce dernier se débarrassa de son chiffon qu'il avait sur l'épaule avant de s'accouder en face du garçon. Il détourna le regard, l'air absent, perdu dans des souvenirs qu'il était le seul à revivre.

" Je l'ai connue. Dans une vie qui me semble bien lointaine... "

Lucas en était presque jaloux de cette potentielle relation dont lui n'avait pas eut droit. Il n'avait pas connu sa mère - du moins pas assez longtemps pour dire quelles choses elle aimait, ce qu'elle détestait. Il ne se souvenait même pas de son rire ou de sa voix...ses souvenirs perdus axés sur le noir de son cachot. Il n'avait pas eut d'enfance, privé d'une présence féminine à ses côtés. C'était un miracle qu'il était devenu ce qu'il était aujourd'hui... Sans doute la maturité obtenue trop tôt en était pour quelque chose. Il soupira longuement, perdu dans ses pensées avant que le barman ne le fasse revenir à la réalité en lui posant la question encore douloureuse... La détresse qu'il percevait dans la voix du brun lui rappela amèrement la sienne et il se rassit brusquement, ses jambes ployant sous l'émotion. Encore une fois - et un peu trop souvent à son goût - il se remémora les souvenirs sombres et le visage de sa mère. Ses yeux qui ne reflétaient plus la vie. La colère de son père adoptif puis le froid du cachot. Les émotions se mélangeaient, se tordaient entre elles pour finalement venir se fracasser avec force dans la gorge du garçon, formant la boule si familière qu'il avait - ou non - l'habitude d'avoir lorsqu'il repensait à son passé. Il avait du mal à parler et il dû prendre plusieurs minutes avant de révéler la terrible nouvelle au barman.

" Elle est morte. "

Sa voix était cinglante, sans aucune once de compassion pour ce que pourrait ressentir l'adulte, mais ponctuée de l'immense tristesse qu'il ressentait dès lors. A quoi bon parler avec des pincettes ? C'était la vérité et il était beaucoup trop tard pour y faire quelque chose... Si le gamin qu'il était à l'époque avait été beaucoup plus fort, peut-être aurait-il put empêcher ce meurtre...? Il n'en savait rien, et sous le poids de la culpabilité et de la colère, ses poings se serrèrent avec force. Il suffisait de pas grand chose pour que son verre ne se retrouve pas terre, brisé en mille morceaux. Lucas ne vit d'ailleurs pas le léger reflet carmin briller dans les yeux de l'homme en face de lui. Trop occupé à ruminer de sombres pensées.

" Son connard de mari l'a tué ! " cracha-t-il avec haine tout en abattant son poing sur le comptoir.

Il se passa une main rageuse dans les cheveux avant de reposer sa tête dans ses mains, se cachant ainsi le visage. Il ne savait pas s'il voulait pleurer ou bien se défouler sur quelqu'un... Ou même boire, comme il s'était dit plus tôt. Tomber dans le boisson alcoolisée et ne se réveiller que le lendemain en oubliant ce à quoi il avait pensé la veille. Mais l'idée de frapper les quelques ivrognes rigolant comme des ignares le démangeait sérieusement...

love.disaster

_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 196 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Dim 2 Avr - 20:40





Dead Memories

And when I got away I only got so far. The other me is dead, I hear his voice inside my head. We were never alive and we won't be born again. But I'll never survive with dead memories in my heart -- Slipknot






Lucas McMillan

Weird Saloon
Mots : 870
- Son connard de mari l'a tuée !

Au creux de son esprit tourmenté, la phrase du garçon semblait tourner dans ce qui serait une boucle infernale, les mots prenant à chaque passage encore un peu plus de poids qu'au précédent. Ce fut comme un violent coup de poing qu'on lui aurait porté dans l'estomac, vidant ainsi ses poumons de tout souffle qu'il aurait encore pu contenir, le laissant suffoquer dans une agonie silencieuse. Le destin venait une fois de plus de marquer son cœur au fer rouge, comme tant de fois auparavant. Finalement, la cicatrice fraichement tracée se noierait sous toutes les autres, provoquées par chaque être cher qu'il avait vu partir. Pourquoi le sort s'acharnait-il ainsi sur lui ? Qu'avait-il fait pour mériter cette douleur éternelle qui semblait lui être destinée ? A chaque fois qu'il avait osé s'approcher de quelqu'un, qu'une étincelle d'amour avait rallumé la flamme d'espoir s'appauvrissant en lui, on lui avait tout arraché, le projetant encore un peu plus dans l'obscurité abyssale de son âme, dans la froideur de la solitude. A cette pensée il avait envie de se défaire immédiatement de tous les liens qu'il avait recommencé à construire, de fuir aussi loin qu'il le pouvait, loin de tout, loin des personnes qu'il aimait à nouveau. Que ferait-il s'il arrivait quelque chose à Alice ? Il ne se le pardonnerait jamais, encore moins si elle souffrait par sa faute. Parce que oui, tout semblait toujours être de sa faute, c'était la plus grande raison pour laquelle il n'était plus celui qu'il avait pu être. Ce qui le détruisait à petit feu. Pourtant, il ne laissa rien paraître de cette tempête qui grondait en lui. Cela reviendrait à l'exposer vulnérable et il ne le voulait plus. Il avait bien trop peur de souffrir davantage, et il n'était pas non plus un cas de charité. Il n'avait pas besoin de la pitié des gens, il n'en voulait pas. Il voulait simplement de la solitude, de la paix. C'est ce qui le poussait aujourd'hui à repousser les gens, à se montrer violent et sauvage : à moitié parce que sa vraie nature était ainsi, qu'un loup blessé avait tendance à devenir agressif et solitaire ; mais également dans une tentative de les effrayer, qu'on ne s'attache pas à lui. Une mesure de protection qu'il jugeait aussi bien nécessaire pour lui que les gens autour de lui. Mais maintenant, il faisait face à un nouveau dilemme pour la première fois depuis la nuit qui avait provoqué tout son malheur. Devait-il laisser une chance de l'approcher au jeune homme blessé devant lui ? Il n'était même pas sûr que sa première intuition soit la bonne, bien qu'il avait généralement un bon instinct et que les paroles qui venaient d'être prononcées ne faisaient que confirmer davantage. "Son connard de mari" qu'il avait dit. Pas de "mon père", ou un quelconque nom méprisant sous entendant ce terme.

Sans aucune compassion pour le jeune homme cachant son visage, à bout, le loup garou s'était agrippé à son bras d'une poigne ferme et brutale. Noyé entre la tristesse, la douleur et la rage, il voulait des réponses.

- Son mari ? Mais ce n'est pas ton père n'est-ce pas ? Que sais-tu de lui ?, demandait-il brusquement à Lucas, plein de convictions.

Mais aussi important soit le regret qui l'animait actuellement, au final aurait-ce changé quelque chose s'il avait empêché Hélène de partir à l'époque ? Elle aurait fini morte de toute façon, son destin était scellé quoi qu'il arrive. A la réalisation, comme s'il sortait finalement d'une transe et qu'il ne remarquait que maintenant l'agonie dans les yeux du garçon et de la violence dont il commençait à faire preuve, il recula dans un sursaut avant de baisser légèrement les yeux et de renifler. Il sortit finalement une bouteille de son alcool le plus fort et en servit un verre au jeune adulte en face de lui. Il n'y avait pas grand chose qu'il puisse dire dans ces cas là, et de toute façon il n'était plus bon pour apaiser la douleur des gens, il ne méritait même pas d'essayer, ce serait bien trop hypocrite de sa part.

- Désolé gamin, je ne voulais pas t'effrayer. C'est pour moi, dit-il platoniquement en lui tendant le verre.

Pourtant ses poings se refermèrent aussitôt sur eux même avec une force telle que ses ongles s'enfonçaient maintenant dans sa propre chaire et tout son corps fut parcouru d'une tension intense.

- Mais je jure devant Dieu que je vais tuer ce salopard !, terminait-il entre ses dents avec tout le venin qu'il pouvait cracher, son regard rempli de détermination comme jamais. Il allait faire souffrir cet homme auquel Hélène avait accordé sa confiance, et peut-être même que quand il en aurait fini avec lui alors il mettrait fin à sa souffrance en l'achevant.

TWIZZLE © 2016

_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 215 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Jeu 6 Avr - 19:24




Dead Memories

feat Trevor Blackwood


Il ne savait pourquoi il racontait l'histoire de sa famille à un parfait inconnu. Peut-être parce qu'il était le seul à vraiment avoir connu sa mère à l'époque où elle était venue à Weird Falls ? Le seul à avoir porté un certain intérêt face à son prénom. Le seul à avoir été ébranlé par l'emploi de l'imparfait lorsque le garçon avait parlé d'elle. Le seul à avoir jamais eut des étoiles dans les yeux lorsqu'il avait prononcé son nom. Le seul à la connaître...tout simplement. Et ça faisait longtemps qu'il n'avait pas eut cette boule au ventre, cet infime espoir. En fait...jamais il ne l'avait ressentit depuis qu'il était arrivé dans cette ville. Chaque rencontres qu'il faisait, chaque questions qu'il posait se soldaient par un échec l'enfonçant de plus en plus dans cette douce déprime qui commençait à l'atteindre en ce moment même. Car en même temps que les doux souvenirs de sa mère, venaient inévitablement ceux de sa mort. Violents et encore fraîchement présents dans son esprit. Qui le tourmentaient sans cesse, même dans ses cauchemars. Jamais il n'avait réussit à s'en débarrasser... Quelques fois, en revanche, il parvenait à les mettre de côté, s'occupant l'esprit avec autres choses que cette mélasse noire et difforme. Quelques rares fois. Lorsqu'il était avec Dick ou lorsqu'il s'entraînait à maîtriser ses pouvoirs. Ces fois seulement... Alors il en profitait pour souffler avant de replonger inéluctablement en son sein. Et de subir encore et toujours ses souvenirs incessants. Ces hantises.

Sa phrase tournait encore dans sa tête, résonnant sinistrement au-dessus du comptoir sur lequel il s'était accoudé, la tête entre les mains, les yeux fermés. Il ne voyait pas la réaction du barman. En fait, il ne voulait pas la voir. Il souffrait bien assez pour qu'en plus la détresse d'un autre ne vienne s'ajouter à la sienne. Alors il ferma avec plus de force ses paupières, ses doigts se rétractant pour venir enserrer son crâne. Mais même maintenant, des flashs s'insinuèrent malgré lui, se faufilant bien plus facilement lorsqu'il était plongé dans le noir. Le hantant où qu'il aille. Alors il émergea. Sa tête se releva sans aucunes convictions avant qu'une poigne solide et brutale ne vienne lui saisir l'avant du bras, lui arrachant au passage une grimace douloureuse. Lucas porta alors son regard dans celui de l'aîné et la violence des sentiments qu'il parvenait à y lire lui serra le cœur, bien plus qu'il n'aurait bien voulu l'admettre... Le barman reflétait son propre reflet. Ils étaient deux âmes en peine face à une perte trop grande pour eux. Ne sachant s'ils pourront la surmonter un jour.

" Son mari ? Mais ce n'est pas ton père n'est-ce pas ? Que sais-tu de lui ? " demanda-t-il avec force tout en accentuant son emprise sur le membre de l'élémentariste.

Ce dernier fronça les sourcils, stupéfait de voir la brusque réaction du brun. Remarque, l'était-il vraiment ? Après tout, quiconque avait connu un temps soit peu sa mère aurait surement réagit de la même façon. Mais étrangement, cet aspect impulsif qu'il ressentait chez l'adulte lui rappelait le sien. Alors, malgré lui et après quelques minutes d'une réelle surprise, il sourit doucement. La tristesse ne quittant pas un seul instant son visage. L'autre se "réveilla" soudainement, comme s'il n'avait pas été maître de ses propres gestes il y avait un instant. Puis il se recula maladroitement, lâchant le bras désormais endolori du jeune homme avant de renifler misérablement. Décidément...ils se ressemblaient beaucoup trop.

" Désolé gamin, je ne voulais pas t'effrayer. C'est pour moi " souffla-t-il finalement en lui tendant un verre d'alcool fort.

Lucas fit un petit geste de la tête afin de le remercier et le saisit avant de s'enfiler, cul-sec, le contenu. Le liquide lui brûla presque immédiatement la gorge et il se retint difficilement de tousser. Mais ça lui fit du bien malgré tout. La chaleur qui s'immisça dans tout son corps l'apaisa quelques peu, alors que l'autre semblait encore plus crispé qu'au début de leur conversation. Et l'élémentariste pouvait bien le comprendre : lui-même était dans un état affreux...

" Mais je jure devant Dieu que je vais tuer ce salopard ! "

Cette phrase sonna étrangement familière dans la tête de Lucas alors qu'il se remémorait ses propres envies meurtrières à chaque pensées qu'il faisait à propos de cet homme.

" J'ai déjà déposé un droit de veto là-dessus, désolé. plaisanta subitement le plus jeune en reposant son verre sur le comptoir. Mais le sérieux reprit rapidement place sur son visage. C'est un enfoiré de première ! Un pauvre type qui a rejeté son fils adoptif juste parce qu'il n'était pas de son sang ! Et un meurtrier sans âme ! "

Il rejetait toute la haine qu'il avait emmagasiné depuis le jour où il avait été enfermé dans les cachots de son ancienne demeure, avec force. Peut-être un peu trop puisque les quelques clients assis pas loin s'étaient retournés pour l'observer. Mais Lucas passait outre, imaginant diverses façon dans finir avec son ancien paternel. Lui faire payer le fait qu'il lui avait privé d'amour maternel. Et d'amour tout court.

" Comment tu l'as connu ? " demanda-t-il après de longues minutes d'un silence profond mais empli de lourds sentiments.

love.disaster

_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 196 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Dim 9 Avr - 0:36





Dead Memories

And when I got away I only got so far. The other me is dead, I hear his voice inside my head. We were never alive and we won't be born again. But I'll never survive with dead memories in my heart -- Slipknot






Lucas McMillan

Weird Saloon
Mots : 920
Le regard de Lucas était un regard de détresse, le regard d'un homme désespérément à la recherche de réponses. Comme le regard dont il pouvait lui même se vêtir lorsqu'il de demandait pourquoi sa vie avait été détruite, que les siens avaient été tués uns à uns. Qu'il se demandait pourquoi lui était toujours en vie et où avaient fui ces lâches de sorciers. Qu'il se demandait comment une femme aussi bienveillante que Hélène McMilan avait pu être assassinée. A vrai dire, les deux individus étaient bien semblables dans leur peine. Pourtant certains mots du garçon tournaient encore dans l'esprit du Lupin dont la pression s'était quelque peu dissipée, ne laissant plus qu'un filet de sang couler silencieusement du milieu de sa paume de main, tombant gouttes après gouttes sur le sol sombre au même rythme que les secondes mouraient.

L'assassin d'Hélène n'était pas le père biologique du garçon, il n'était pas de son sang. Cela ne faisait que renforcer sa supposition, faisant monter en lui un curieux mélange d'espoir de douleur et de terreur. Pouvait-il vraiment avoir un fils dont il aurait ignoré l'existence tout ce temps ? Encore mieux, ce même fils pouvait-il être encore en vie ? Mais, ne devrait-il pas être un loup garou dans ce cas ?

Le second point qui avait retenu son esprit était qu'il avait été rejeté à cause de ses liens du sang, et sa mère tuée pour la même raison. Son sang serait donc bel et bien maudit. Son côté de la généalogie était destinée à souffrir, directement ou indirectement. Encore une fois, tout était de sa faute. Peut-être que s'il n'était pas entré dans l'équation tout aurait été différent, tout du moins pour les deux humains.

Enfin, ce furent les derniers mots tranchants du garçon qui l'assassinèrent. "Un meurtrier sans âme", voilà la perception qu'avait le fils d'Hélène de cet homme. Le venin dans sa voix et toute la haine refoulée avaient envoyé un long frisson dans la colonne vertébrale de l'aîné qui gémit intérieurement. Au final, valait-il mieux que cette ordure ? On ne pouvait pas vraiment dire de lui qu'il était un saint, bien au contraire. Il pouvait même être qualifié de la même manière au final : sous le coup de la colère ou de la misère il avait fait des choses dont il n'était pas nécessairement fier. Il avait fait du mal à des gens, à beaucoup de gens. Il avait pris l'habitude d'être insensible depuis le massacre, se moquant de l'impacte de ses actions sur les autres. Il avait décidé de devenir égoïste, rancunier. Méchant. Pourtant face à Lucas, c'était comme la réalisation soudaine et amère de tout ce qu'il avait fait ces dernières années, du monstre qui commençait à le consumer intégralement, dévorant chaque jour un peu plus de son humanité. Dans son esprit il était déjà trop tard et aucune rédemption ne lui était permise. C'est pour cette raison qu'il ne voulait pas que Lucas apprenne la vérité, de peur de le décevoir, de l'effrayer. Ou pire, de le dégoûter. Il aurait voulu qu'il connaisse le Sageeth Blackwood d'autrefois et non pas la bête misérable qu'il avait en face de lui à l'heure actuelle.

- Je..., commençait-il hésitant, luttant pour garder une voix démunie de sentiments alors qu'un torrent de celles-ci déferlait sur son esprit. Je pense avoir connu ton père.

Il balança la phrase d'une traite, comme pour se débarrasser des mots qui lui auraient démangé la gorge. Toutes ces informations d'un coup, ces réalisations et souvenirs refaisant surface, c'en était trop. Cela lui faisait bien trop mal de se retrouver devant ce qui pourraient être sa seule et unique bouée de sauvetage sans pouvoir la saisir, d'avoir tout ce qu'il avait perdu à portée de main mais de ne pouvoir dire la vérité. S'il parlait, il pourrait peut-être bien avoir une famille à nouveau ; mais à quel prix ? Et pendant combien de temps ? La vérité pourrait blesser Lucas de tant de manières différentes, il en avait déjà assez fait à son goût. Quant à lui et bien il ne se relèverait tout simplement pas d'une nouvelle chute.

- Et crois-moi, tu ne veux pas le connaître !

Sans un mot supplémentaire il partit en direction de l'arrière du bar, cherchant à s'éloigner au maximum du garçon. Une décision difficile mais qui lui paraissait juste. Il n'avait même pas remarqué la silhouette de l'adolescent sur ses pas, bien trop perdu dans ses pensées chaotiques. Il avait soudainement besoin d'air, de solitude. Et d'intimité. Il suffoquait. Il n'aimait pas se laisser abattre ainsi par des vagues d'émotions, et en plus de ça, il voulait arracher la tête à l'ordure qui avait assassiné lâchement son premier amour. Mais n'ayant pas cette personne sous le coude, dans l'immédiat c'est une benne à ordure qui subit finalement le coup de sa colère et de sa frustration, si bien que le pauvre conteneur à ordures innocent s'en retrouvait déformé en son centre.

Et pour la seconde fois de sa vie, une larme solitaire lui avait échappé, traçant alors un sillon pratiquement imperceptible sur sa joue avant qu'il ne la balaye d'un coup de pouce...


TWIZZLE © 2016


HRP:
 

_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 215 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Mar 11 Avr - 15:56




Dead Memories

feat Trevor Blackwood


Il avait abandonné le vouvoiement au profit d'un langage plus propice à la confession. Après tout, ils partageaient la même douleur...la même peine. Et puis, Lucas ne se sentait pas d'humeur à employer la politesse. Ce qu'il voulait ? Déverser sa haine sur autre chose que ce verre qu'il enserrait avec force, sa main tremblant sur le comptoir. Mais surtout, il voulait des réponses de la part de cet homme qui semblait avoir connu sa mère. Au vu des sentiments qu'il parvenait à lire dans son regard, ils étaient surement amis...ou autre chose ? Pouvait-il être son père biologique ? Lucas n'en avait aucune idée et il n'osait pas espérer trop vite... C'était déjà un miracle qu'il ait une réaction aussi forte alors qu'il prononçait le nom de la femme que lui-même n'avait pas assez connu. Il préférait attendre une éventuelle réponse à sa précédente question. Fiévreusement, il lâcha son verre désormais vide, de peur de le briser sous le coup de la colère. Puis il soupira pour se redonner contenance avant qu'enfin, les paroles du barman ne brise se silence qui s'était installé entre eux.

" Je... commença-t-il, hésitant, alors que Lucas se redressait déjà sur son siège. Je pense avoir connu ton père. " Ces mots tombèrent rapidement et provoqua chez le plus jeune un léger élan d'impatience.

Il avait connu son père ? Comment était-il ? Vivait-il toujours dans cette ville ? Est-ce qu'il fréquentait ce bar ? Toutes ces questions se mélangeaient dans son esprit si bien qu'il ne parvenait pas à en sortir une seule. Lucas ne remarquait même pas le visage de son interlocuteur, détruit par les paroles qu'il venait tout juste de prononcer. Non. Il était bien trop occupé à digérer la nouvelle. C'était la première fois qu'il avançait autant dans cette affaire. Il n'avait fait qu'un pas, certes, mais il était largement plus grand que tous les autres qu'il avait put faire en arrivant à Weird Falls. Il était excité et releva la tête en direction du barman, faisant fi de l'expression qu'il tentait de camoufler. Mais avant qu'il n'ait pu formuler le moindre mot, l'adulte le stoppa, lui jetant en plein visage une phrase qu'il aurait préféré ne pas entendre :

" Et crois-moi, tu ne veux pas le connaître ! "

Ces mots le refroidirent presque immédiatement et Lucas le regardait, perdu. Comment pouvait-il lui dire ça ? Pourquoi maintenant alors qu'il avait espéré en savoir d'avantages ? Il ne pouvait tout simplement pas lui faire ça... Le garçon ouvrit la bouche, mais le barman se détourna rapidement et partit en direction de l'arrière du bar. Sans un mot. Le laissant seul sans pour autant lui fournir les raisons de cette phrase n'ayant ni queue ni tête. Alors il fronça les sourcils et le héla.

" Hey. "

Il descendit prestement de son tabouret, trébuchant maladroitement avant de se redresser, courant presque afin de suivre l'adulte en dehors du bar. Il aurait des réponses et ce même s'il devait les lui soutirer. Il ne pouvait tout simplement pas lui faire ça. Il ouvrit donc sans ménagement la porte de sortie qu'avait emprunté précédemment le brun et se retrouva dans une ruelle, juste derrière la bâtisse. Le vent lui fouetta le visage et ébouriffa ses cheveux alors qu'il cherchait du regard celui qu'il poursuivait. Son regard fut néanmoins attiré par la benne à ordure juste à côté, déformée en son centre. Curieux, il resta immobile un instant avant de reprendre contenance, se rappelant du pourquoi il avait traversé la porte réservée au staff. Il reporta son regard sur l'adulte qui lui tournait le dos et il fronça les sourcils. D'un pas rapide, il diminua la distance entre eux et posa sa main sur l'épaule du brun tout en le retournant pour qu'il lui fasse face. La colère brillant toujours dans le regard du plus jeune.

" Tu n'as pas le droit de me laisser comme ça ! De me balancer cette merde en plein visage avant de t'enfuir comme un lâche ! " rugit-il sans ménagement.

Ses poings étaient crispés, fermés de chaque côté de son corps qui tremblait sous le coup de la colère. Son impulsivité naturelle guidait ses faits et gestes. Mêmes ses paroles subissaient le contre-coup et plongeaient, menaçantes, vers le barman.

" Tu ne peux pas me faire ça ! Sais-tu au moins combien de temps j'ai attendu pour espérer avoir ce genre de réaction ? finit-il par dire avant de respirer un bon coup pour se calmer. Dis-moi au moins comment il s'appelle, et je te laisserai tranquille... "

La détresse dans sa voix se ressentait facilement, tout comme la tristesse qui se lisait dans son regard alors qu'il le plongeait dans celui du brun.

love.disaster

_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 196 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Lun 1 Mai - 18:09





Dead Memories

And when I got away I only got so far. The other me is dead, I hear his voice inside my head. We were never alive and we won't be born again. But I'll never survive with dead memories in my heart -- Slipknot






Lucas McMillan

Weird Saloon
Mots : 1300
Le malheureux barman se retrouvait bien vite assommé par une vague interminable de flashs, finalement rattrapé par tous les sentiments qu'il avait nié toutes ces années, ceux-là même qui avaient assassiné son âme. Le sourire angélique de son épouse le faisait suffoquer, l'innocence dans le regard de son fils lui transperçait le cœur. Il revoyait la vie qu'il avait eue autrefois, remplie de bonheur et de fierté, tandis qu'il n'y avait aujourd'hui plus que de la place pour la culpabilités et les regrets. Maintenant, c'était les regards sans vie des membres de sa meute qu'il voyait au travers de son esprit torturé, chacun le fixant, accusateur, du moins dans l'idée qu'il s'en était faite. Son cœur battait à vive allure dans sa poitrine, menaçant de traverser sa cage thoracique. Une crise de panique ? C'était impossible, il ne devait pas, ne pouvait pas céder à cette forme de faiblesse. Et pourtant, bien qu'il sache bien le cacher, il n'était pas loin d'atteindre ce point. C'était comme si la rencontre avec cet étrange gamin avait brisé toutes ses protection, démolissant la forteresse qu'il avait construite peu à peu autour de son cœur. Comme s'il ressentait enfin tout ce qu'il avait ignoré jusqu'à présent, ce qu'il aurait dû ressentir depuis bien longtemps. Il était tellement en conflit intérieur qu'il n'avait même pas pris la peine de remarquer que ledit gamin l'avait suivi jusqu'à ce qu'une poigne ferme ne saisisse son épaule et le retourne, l'extirpant ainsi de sa rêverie cauchemardesque. Instinctivement, le loup-garou se crispa, la colère lui montant encore un peu plus à la tête, peut-être détestant ainsi être malmené, ou alors dans une tentative d'oublier ses autres sentiments...

- Tu n'as pas le droit de me laisser comme ça ! De me balancer cette merde en plein visage avant de t'enfuir comme un lâche !

Un sourd grondement résonnait dans la gorge du barman qui luttait difficilement pour ne pas perdre le contrôle de sa bête intérieure. Encore une fois, les mots du garçon furent tranchants et blessants, alors qu'il n'avait pas la moindre idée de ce dont il parlait. Pensait-il vraiment que c'était facile, voire jouissif pour lui de devoir garder ainsi la vérité ? Il aurait voulu tout lui raconter, lui parler de sa mère et même du demi-frère qu'il avait eu sans le savoir. Il aurait voulu répondre à toutes ses questions. Mais il se devait aussi de le protéger. Après tout, le fréquenter était trop dangereux et dévastateur, il ne voulait pas perdre une personne de plus. Pourtant les derniers mots de Lucas résonnaient encore dans un coin de son esprit. Etait-ce vraiment ce qu'il était, un lâche ? Et si c'était vrai ? Et si, en disant vouloir protéger le garçon, c'était lui qu'il protégeait ? Et si au fond, ce qui bloquait ses mots dans sa gorge, c'était uniquement sa peur ? Sans doute méritait-il ces répliques tranchantes et ce malmenage au bout du compte, seulement il n'arrivait pas à comprendre pourquoi cela l'affectait autant.

Dans un nouveau grondement, l'alpha déchu attrapa l'enfant par les épaule et le repoussa brusquement de sa personne, recroquevillant ses mains sur elles mêmes.

- Imbécile ! Tu n'as aucune idée de ce que tu recherches, ou des conséquences que la vérité peut entraîner !

- Tu ne peux pas me faire ça ! Sais-tu au moins combien de temps j'ai attendu pour espérer avoir ce genre de réaction ?

Etrangement, le fait de laisser libre court à leur rage semblait avoir eu un effet libérateur pour les deux protagonistes qui se retrouvaient à la fois à bout de souffle, légèrement tremblants, mais quelque peu calmés. De toute façon, maintenant il en était convaincu, Sageeth ne pourrait pas faire le moindre mal au garçon. Au final, il n'aboyait plus fort qu'il ne mordait...

- Dis-moi au moins comment il s'appelle, et je te laisserai tranquille...

Le barman soupira.  

- Tu ne comprends donc pas qu'il n'y a que la mort pour toi au bout du chemin ? Si tu crois qu'il m'est facile de te cacher la vérité tu te trompes, mais je ne te laisserai certainement pas mourir toi aussi, finit par avouer le loup-garou d'un air déterminé.

Cependant, il n'eut jamais l'occasion de compléter sa réplique et de répondre à la question du jeune humain, parce qu'il fut coupé par une vague d'applaudissements provenant des ombres de la ruelle avant qu'une voix glaciale mais bien trop familière ne vienne irriter ses tympans.

- Owww, comme c'est mignon ! Ca me fendrait presque mon petit cœur de psychopathe... Presque.

Blackwood soupira avant de lever désespérément les yeux au ciel, ne trouvant pas l'utilité de se tourner pour savoir très exactement qui était la personne venant troubler cette conversation privée.

- Archer, soufflait-il amèrement, forçant un sourire méprisant tandis qu'il se retournait vers le concerné. Celui-ci arborait d'ailleurs un sourire de chat de Cheshire tandis qu'il levait les paumes de ses mains vers le ciel.

- En chair et en os -pas grâce à toi- ! Je t'ai manqué ?

- Va te faire foutre Archer. J'ai pas le temps pour tes petit caprices. Retourne donc voir ton petit copain, répondit Trevor rapidement, vraiment exaspéré.

Sans réfléchir, le loup Blackwood se plaça naturellement entre le vampire et le fils d'Hélène, adoptant une posture défensive. Il ne connaissait que trop bien ce dont était capable le nouveau venu, et jusqu'où il était prêt à aller pour se venger de lui. Ou simplement pour l'agacer en fait. Pourtant, à sa réponse, le cadavre ambulant semblait surpris et outré à la fois.

- Dray ?! Ce n'est pas mon... Arf, peu importe. Pourquoi tu ne me présenterais pas ce petit bonhomme ?

Sam se rattrapa agilement tout en désignant Lucas, ne perdant jamais son objectif de vue. Pourtant, lorsqu'il fit un pas en avant pour s'approcher du jeune adulte, Trevor saisit son poignet sans même prendre la peine de le regarder, serrant atrocement sur les os du vampire tout en lui adressant des paroles aussi basses qu'un chuchotement, mais aussi tranchantes que des milliers de couteaux.

- Touches ne serait-ce qu'à un seul de ses cheveux et je t'éclate comme jamais je ne t'ai éclaté, et on sait tous deux que ce ne sont pas les occasions qui ont manqué. Alors à moins que tu ne veuilles finir démembré et rampant désespérément dans la poussière du sol, implorant ma clémence comme la sale vermine que tu es, je te conseille de repartir d'où tu viens sans un mot.

Pourtant, comme c'était à prévoir, le vampire n'avait donné comme unique avertissement qu'un large sourire amusé et un rire sadique avant de donner un violent coup dans les genoux de son opposant, le faisant tomber à terre avant d'attraper Lucas dans une prise ferme sur son cou. En temps normal, il aurait probablement réalisé ces actions à une vitesse vampirique, mais comme toutes les créatures il se retrouvait actuellement affaibli par les évènements du solstice dernier et n'avait que vaguement dépassé la vitesse humaine. Hélas, cela s'y retrouvait aussi dans la force de ses coups. Trevor, bien plus imposant et musclé que lui et moins touché par le phénomène, était déjà debout. Il l'avait pourtant prévenu, il ne s'en tirerait pas si facilement cette fois. Et enragé comme il était, il était maintenant prêt à dévorer ses entrailles.  





TWIZZLE © 2016

_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 215 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Lun 1 Mai - 20:24




Dead Memories

feat Trevor Blackwood


Il s'était peu à peu calmé au fur et à mesure que la colère dictait ses paroles. Quelques minutes étaient passées depuis qu'ils étaient sortis du bar, se défoulant l'un sur l'autre comme s'ils se connaissaient depuis longtemps. Le ton de leur voix s'accentuant d'un coup avant de brusquement retomber, les deux protagonistes semblant se rendre compte qu'ils y allaient surement un peu trop fort... Mais Lucas voulait des réponses. Encore plus depuis qu'il a été témoin de la soudaine réaction de l'adulte lorsqu'il lui a révélé le nom de sa défunte mère. Son impulsivité naturelle lui avait fait réagir de cette manière, sans qu'il ne puisse se demander avant si le barman n'allait pas se braquer et décider de se taire. C'était ce qu'il s'était dit néanmoins lorsque ce dernier l'avait traité d'imbécile en l'éloignant avec force de sa personne. Alors il s'était calmé, inspirant profondément afin de reprendre contenance et éviter une fois encore que l'homme en face de lui ne le rejette tout simplement. Avant qu'il ne finisse par soupirer.

" Tu ne comprends donc pas qu'il n'y a que la mort pour toi au bout du chemin ? Si tu crois qu'il m'est facile de te cacher la vérité tu te trompes, mais je ne te laisserai certainement pas mourir toi aussi. " déclara-t-il déterminé en portant son regard blessé dans celui du gamin.

L'élémentariste fronça les sourcils. Il avait l'infime sentiment qu'il ne parlait pas que de sa mère et du fait de sa mort. Il ne savait pas pourquoi il pensait ça... Surement que la tristesse qu'il voyait dans les yeux du brun ressemblait étrangement à la sienne et à la perspective d'avoir perdu un être proche... Lucas ne put cependant pas élargir ses pensées plus loin, car un bruit d'applaudissements vint le faire sursauter, en même temps qu'une voix sonnant étrangement dangereuse à ses oreilles ne retentisse, interrompant la conversation qu'ils entretenaient, le barman et lui.

" Owww, comme c'est mignon ! Ça me fendrait presque mon petit cœur de psychopathe... Presque. "

Le garçon porta son regard sur l'inconnu avant de le lever en direction du brun, interrogateur en entendant ce dernier soupirer de lassitude. Le connaissait-il ? Sans doute puisque rapidement il prononça un nom qui devait être le sien : Archer. L'élémentariste avait beau le retourner dans sa tête, il ne lui disait vraiment rien. Mais il frissonna instinctivement lorsque l'intrus répondit narquoisement.

" Va te faire foutre Archer. J'ai pas le temps pour tes petit caprices. Retourne donc voir ton petit copain. " répondit, exaspéré, l'adulte alors qu'il se plaçait entre lui et le nouveau venu, protecteur.

Le Mcmillan n'aimait pas du tout la tournure que prenaient les événements. Non pas parce qu'un inconnu s'était incrusté dans leur conversation, mais bien parce qu'il semblait y avoir danger. Et au vu de la position défensive qu'arborait le brun devant lui, l'accentuation de ce sentiment se fit...radicale. Pourtant, l'autre continuait de sourire comme si de rien n'était. Et le pire dans tout ça, c'était qu'il ne le lâchait pas du regard, le mettant de plus en plus mal à l'aise. Qu'est-ce qu'il avait avec cet insupportable sourire ? On dirait presque qu'il avait un nouveau jouet à disposition. Et il n'aimait vraiment pas la comparaison... Le gamin l'observait lui aussi, suivant du regard sa main se lever dans sa direction tandis qu'il demandait à sa connaissance - semble-t-il - de le présenter. Petit bonhomme ? Sérieusement ? Une réplique démangea rapidement les lèvres de Lucas, mais avant que son impulsivité ne puisse contrôler ses paroles - et surement le mettre dans une situation qu'il aurait préféré éviter - le barman saisit avec force le poignet du nouveau venu, le serrant avec une telle puissance que même l'élémentariste pouvait la ressentir. En même temps que la tension qui devenait de plus en plus palpable. Qu'est-ce qu'il se passait bordel ?

" Touches ne serait-ce qu'à un seul de ses cheveux et je t'éclate comme jamais je ne t'ai éclaté, et on sait tous deux que ce ne sont pas les occasions qui ont manqué. Alors à moins que tu ne veuilles finir démembré et rampant désespérément dans la poussière du sol, implorant ma clémence comme la sale vermine que tu es, je te conseille de repartir d'où tu viens sans un mot. " murmura, menaçant, le barman.

Lucas ne put s'empêcher de frissonner face à ses paroles. Dans quoi était-il tombé ? L'inconnu était-il un habitué du bar qui foutait la merde à chaque fois qu'il y mettait les pieds ? Ou y avait-il quelque chose de plus noir et de plus dangereux entre eux ?

" Qu'est-ce qu'il se pass- " commença-t-il sans pour autant finir sa phrase qui mourut dans sa gorge.

En effet, l'homme au sourire presque dérangeant lui avait saisit le cou dans une prise ferme, l'étranglant soudainement après avoir donné un violent coup dans les genoux de son protecteur qui était désormais à terre. Lucas fronça les sourcils, agrippant avec force le bras qui le maintenait sur place tout en essayant de trouver un brin d'air frais à avaler. Devait-il user de ses pouvoirs afin de s'échapper de ce piège vivant ? Au risque de se démasquer ? Surement pas maintenant... Son adversaire n'était pas aussi baraqué que les quelques gorilles auxquels il avait eut affaire en compagnie de Dick ou même lorsqu'il était seul... Peut-être pourrait-il se défaire de cette emprise sans pour autant utiliser ses pouvoirs ?

" Lâche-moi...ou tu le regretteras. " articula-t-il avec difficulté en fusillant du regard le malade qu'il avait en face de lui.

Puis sans ajouter le moindres mots, il amorça un coup en direction du bras d'Archer, violemment, ce qui le fit presque immédiatement lâché prise. Peut-être ne s'attendait-il pas à ce que Lucas réagisse de cette manière là. En tout cas, ce dernier n'attendit pas qu'il reprenne contenance, alors - d'un geste rapide et précis - il l'envoya balader d'un coup de pied dans l'abdomen, le faisant reculer de quelques pas. Bien...on dirait qu'il lui en faudrait plus pour le mettre à terre celui-là.

love.disaster

_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 196 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Jeu 4 Mai - 1:30





Dead Memories

And when I got away I only got so far. The other me is dead, I hear his voice inside my head. We were never alive and we won't be born again. But I'll never survive with dead memories in my heart -- Slipknot






Lucas McMillan

Weird Saloon
Mots : 1200
Tout se déroulait bien trop vite à présent tandis que l'esprit de Sageeth n'était plus rempli que par de la colère et de la frustration. En temps normal, Archer avait le don de l'exaspérer au plus haut point. Mais là, le cadavre ambulant avait vraiment choisi le moment le pire pour montrer le bout de son museau. Avec son fils tout juste découvert dans les environs et en comptant sur son instinct hyper protecteur, il ne voulait assurément pas de lui dans les pattes actuellement. Il voulait simplement le voir disparaître pour pouvoir terminer cette conversation extrêmement privée. Et certainement aller noyer son désarroi un peu plus tard... Ciel, l'autre abruti l'avait même attrapé dans l'un des moments où il avait été le plus vulnérable ! Rien que cette pensée fit naître en lui une nouvelle terreur. Et s'il finissait par reconnaître un fils dont il ignorait jusqu'ici l'existence, cela le rendrait-il plus faible ? Plus vulnérable ? Il ne voulait plus souffrir comme il avait souffert, il ne voulait plus donner des armes à ses ennemis potentiels, à commencer par cette abomination de la nature qui s'accrochait à lui comme la peste.

- Lâche-moi...ou tu le regretteras, articula difficilement l'humain probablement perdu au milieu de cette rencontre.

Oui, le vampire plusieurs fois centenaire, prétentieux sournois et égocentrique, venait à l'instant de se faire menacer par un gamin de 21 ans. Dans une autre situation, l'employé du Weird Saloon aurait certainement éclaté de rire. Mais là, il était bien trop occupé à fixer cette main appuyant sur la trachée dudit gamin, comme si cela pouvait lui permettre de la faire se déplacer.

Finalement, avant qu'il n'ait besoin d'intervenir, Lucas avait donné un coup dans le bras de son assaillant avant d'enchaîner avec un coup porté à son abdomen, le libérant momentanément de l'emprise mortelle. Trevor ne put s'empêcher de ressentir un certain élan de fierté pour l'action de Lucas, bien que ce fut un geste totalement impulsif et irréfléchi, qui par ailleurs n'aurait servi à rien si l'équilibre du monde surnaturel n'avait pas été altéré. Après tout, s'il était vraiment son fils alors il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'il ait hérité de l'entêtement de l'alpha...

- Hé, c'était pas très gentil ça !

Hélas, il savait que cela n'arrêterait pas l'homme. Au contraire, il ne semblait que plus amusé de la situation et attrapa une nouvelle fois le jeune adulte, épinglant ses bras au dessus de sa tête, s'approchant trop près du garçon au goût de Trevor si bien qu'il devait probablement sentir son haleine putride. C'était comme un cauchemar éveillé pour l'observateur impuissant : finalement, ce qu'il redoutait le plus arrivait, ce pourquoi il tenait tant à cacher la vérité à l'enfant. Il grogna en avertissement, mais ne put qu'entendre les abominables paroles qui furent adressées au jeune humain.

- Tu sais, il n'y a pas longtemps, je ressentais une soif immense et constante, le genre qui ne te quitte jamais, que tu ne peux jamais satisfaire...  Le vampire reprit en se rapprochant du garçon, ne laissant jamais glisser son sourire satisfait de son visage. Enfin, il fit lentement et impitoyablement glisser son index le long du cou de Lucas, bien trop focalisé sur sa victime pour remarquer le lycanthrope bouger derrière lui. Mais le fait qu'elle soit partie ne veut pas dire que je n'apprécie plus le goût de l'hémoglobine, rigolait-il en s'apprêtant à mordre sa proie.

Effectivement, l'homme, ou du moins celui qui l'avait une fois été, semblait bien trop extasié par sa propre voix pour faire attention aux alentours. De toute manière, le gars semblait amoureux de sa voix, voire même de sa personne en général en fait. Mais cette fois-ci, peut-être que ce manque d'attention était causé par la perte de ses sens normalement surdéveloppés. Ou peut-être qu'il pensait avoir frappé le barman plus fort. Zut, peut-être même que c'était exactement ce qu'il souhaitait, chercher la bagarre, prendre une raclée, après tout si Blackwood avait appris quelque chose de lui c'était qu'il était extrêmement imprévisible... et dérangé. Cependant Trevor ne chercha pas davantage à interpréter les actions de Sam, ce qu'il voyait était largement suffisant. Il attrapa le malheureux par le col et l'encastra tête la première dans le mur de briques en face de lui, en retirant un petit gémissement plaintif tandis que le loup prenait enfin le contrôle. Ses traits à présent métamorphosés, il décida que le vampire lui aussi révélé n'en avait pas eu assez et l'éloigna du mur seulement pour l'y remettre de nouveau, encore une fois, et encore une. Le souffle saccadé et les yeux d'un rouge flamboyant comme jamais auparavant, Blackwood ne s'arrêta que lorsqu'il dût supporter le poids de la masse amorphe dans ses bras et que l'assaillant coulait le long du mur, une plaie béante sur son front et un fin filet de sang se déversant sur sa joue, terminant son chemin sur le coin de sa bouche. Il avait finalement obtenu de ce nectar si précieux à ses yeux, bien que ce ne soit pas celui qu'il avait espéré...

- Tu parles trop, Dracula, avança l'homme debout sur le vampire.

Le barman avait presque un regard de pitié pour lui. Presque. Après tout, il ne recevait que ce qu'il méritait. Il l'avait pourtant prévenu, il lui avait dit qu'il finirait par ramper dans la boue, là où était sa place. Pourtant, il y avait toujours ce petit sourire narquois sur son visage, qu'il ne parvenait pas à effacer et qui le rendait fou. Il grogna une fois de plus avant de commencer à le battre de nouveau, à coup de pieds.

Il n'avait pas vu la bouteille de verre qu'Archer avait réussi à débusquer sous l'une des bennes à ordure avant que, à une vitesse pratiquement vampirique, il n'éclate le tronc pour la transformer en une arme extrêmement coupante et qu'il ne la lui enfonce dans son côté droit sous son regard choqué. L'alpha déchu cria de surprise et de douleur, attrapant la blessure afin de stopper le flux sanguin s'en dégageait et commençant déjà à perdre sa stabilité. Mais la bouteille fut très vite retirée de la blessure par celui qui l'y avait mise en premier lieu, pour que le côté tranchant ne soit finalement pressé contre sa gorge, menaçant de la trancher au moindre geste.

- Retourne dans le bar gamin !, criait-il alerté à Lucas tandis qu'il sentait la pression du morceau de verre appuyer sur sa gorge.

Ironie du sort, c'était au moment où il avait bien plus de puissance que le vampire qu'il allait finalement se faire battre... Mais quoi qu'il arrive, il garderait la tête haute, comme il l'avait toujours fait.


TWIZZLE © 2016

_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 215 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Jeu 4 Mai - 20:19




Dead Memories

feat Trevor Blackwood


Le sourire de l'inconnu provoqua des frissons chez Lucas tandis qu'il le faisait reculer d'un coup de pied dans l'abdomen, pourtant sûr que ce dernier allait s'écrouler face à la force qu'il y avait mis. La surprise s'installa dès lors sur le visage du gamin : avait-il surestimé la puissance de son attaque ? Non, clairement pas...il avait l'habitude de se battre et ce coup était le même que beaucoup d'autres qu'il avait effectué auparavant. Avait-il si misérablement sous-estimé le gars en face de lui, son impulsivité le faisant agir avant de clairement étudier son adversaire ? Peut-être bien... Et il se maudissait intérieurement pour ça alors qu'il reculait doucement, jetant un regard inquiet en direction du barman qui était encore à terre. Ce fut surement le geste à ne pas faire puisque presque immédiatement, la voix amusée de l'intrus résonna dans la ruelle avant qu'il ne fonde une énième fois sur lui, entourant son cou de son bras avant de l'approcher drastiquement, leur visage dangereusement proche l'un de l'autre. Merde. Il ne le pensait pas aussi rapide... Pris au dépourvu et extrêmement surprit, le cœur de Lucas loupa un battement tandis que sa respiration s'affolait quelque peu. Il n'osait même plus bouger. Ses yeux plongés dans ceux de son homologue, il ne pouvait que froncer les sourcils, une lueur puérile de défi se reflétant dans son regard.

" Tu sais, il n'y a pas longtemps, je ressentais une soif immense et constante, le genre qui ne te quitte jamais, que tu ne peux jamais satisfaire... " commença-t-il dans un murmure avant qu'il ne se rapproche d'avantages, ce sourire si détestable toujours fièrement affiché sur ses lèvres.

L'élémentariste ne voyait pas où il voulait en venir. Jusqu'à ce que soudainement, ce véritable malade ne pose un doigt sur son cou, l'abaissant avec tellement de lenteur que ça en devenait malsain. Et que son regard ne devienne...insistant et bestial. Un seul mot lui vint brusquement à l'esprit alors que - sans même sans rendre compte - il retenait sa respiration, son cœur tambourinant avec force dans sa cage thoracique. Vampire.

" Mais le fait qu'elle soit partie ne veut pas dire que je n'apprécie plus le goût de l'hémoglobine... "

Le gamin se contracta en même temps que la créature s'approchait une fois encore et il put furtivement deviner des crocs sortit, un gémissement de terreur s'étranglant dans sa gorge qui le figeait dans un silence presque morbide. Il ferma d'ailleurs les yeux avec force, attendant, immobile, la morsure. Qui ne vint jamais... L'intrus fut violemment attiré en arrière, entraînant d'un pas Lucas avant de le lâcher pour finalement finir sa course dans le mur, la tête littéralement encastrée à l'intérieur. L'auteur de ce désastre était quant à lui debout, la main retenant avec une puissance dévastatrice l'arrière du crâne du vampire tandis que ses yeux brillaient d'une lueur rouge inquiétante. Et une fois encore, le cœur de l'élémentariste s'arrêta subitement avant de reprendre avec plus d'ardeurs, manquant s'échapper de sa poitrine sans qu'il ne puisse l'arrêter outre-mesure. Un loup-garou. Il avait un véritable loup-garou devant lui... Un loup-garou ! C'était la meilleure nouvelle qu'il ait jamais apprit de toute son existence - bien que le moment n'était pas vraiment propice à ce genre de joie... Il était excité. Apeuré. Dépassé. Et toute cette mélasse brouillait sa réflexion. Il ne savait absolument pas quoi faire alors que deux créatures surnaturelles se faisaient la guerre juste devant lui. Enfin, c'était plus un règlement de compte contre chose. Le vampire mordait la poussière - ou les briques - alors que le barman succédait les coups avec une rage qu'il n'aurait jamais pu déceler chez lui... C'était à la fois captivant et effroyablement effrayant. Et lui ne bougeait toujours pas, admirant en silence cette démonstration de force, le souffle coupé.

Mais le garçon émergea bien vite de la torpeur dans laquelle il était momentanément plongé, lorsque le hurlement de son protecteur ne lui déchire les entrailles. Il porta alors avec plus d'attention son regard sur les deux protagonistes avant que ses yeux ne se remplissent d'effroi en voyant l'hémoglobine et surtout la bouteille en verre profondément plantée sur le côté de son corps. Il tarda même à comprendre ce qu'il se passait alors que le côté tranchant de la bouteille était brusquement dirigé vers le cou de l'adulte.

" Retourne dans le bar gamin ! " hurla avec force le loup à Lucas, dans l'espoir, sans doute, de le faire réagir.

Et si au début, l'élémentariste amorçait quelques pas en direction de la porte menant à l'intérieur de la bâtisse, réfléchissant sérieusement aux faibles possibilités qu'il avait de rester en vie, il s'arrêta cependant bien vite, le visage beaucoup trop sérieux pour son âge. Il avait eut le temps de faire le rapprochement pendant que ces deux là se battaient et qu'il les regardait, impuissant. Il avait eut le temps de vraiment réfléchir à ce que ce qu'il voyait pouvait bien vouloir dire pour lui. Un loup-garou. Le barman était un putain de loup-garou et il avait connu sa mère. L'avait aimé semblait-il, au vu de la souffrance que le Mcmillan avec vu dans son regard au moment où il lui avait annoncé sa mort... Il avait fait le plus facilement du monde le rapprochement. A une telle vitesse qu'il en avait le tournis. Alors c'était avec une telle évidence qu'il s'avança à grands pas, les sourcils froncés en signe de détermination vers le danger. Il était hors de question qu'un autre membre de sa famille ne se fasse tuer sous ses yeux !

" Ne touche pas.....A MON PÈRE !!! " finit-il par hurler en direction du vampire qui menaçait toujours le loup de sa bouteille brisée.

Et dans un élan de rage, il tendit ses bras devant lui, paumes en avant pour y insuffler une grande part de son pouvoir de l'air. La puissance était telle qu'il eut du mal à ne pas reculer. Le vampire en revanche n'eut aucune chance : il décolla du sol, se voyant propulser avec toute la violence que provoquait l'impulsivité du garçon, vers le mur le plus proche. Ses os craquant avec un horrible son qui l'aurait fait grimacer s'il n'avait pas été aussi énervé ! Il se plaça par la suite entre lui et son géniteur dans une position défensive, les bras prêts à exercer une nouvelle attaque au cas où la première n'aurait pas suffit...

love.disaster

_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise


Dernière édition par Lucas Mcmillan le Sam 20 Mai - 17:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 196 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Dim 7 Mai - 21:28





Dead Memories

And when I got away I only got so far. The other me is dead, I hear his voice inside my head. We were never alive and we won't be born again. But I'll never survive with dead memories in my heart -- Slipknot






Lucas McMillan

Weird Saloon
Mots : 1345
La douleur était atroce, insupportable. C'était comme si des milliers de couteaux déchiraient ses entrailles tandis qu'on lui piétinait le cœur. Mais ce n'étaient pas les morceaux de verre logés dans son corps qui étaient responsables de cette peine, non. La douleur physique, il avait appris à la gérer. Ce n'était rien à côté de voir la chair de sa chair revenir vers le danger alors qu'une minute auparavant il se dirigeait pourtant vers la sécurité. Imbécile, voulait-il lui crier, mais il n'en était pas capable. Tout allait bien trop vite. Et tout lui semblait surréaliste.

- Ne touche pas.....A MON PÈRE !!!

Ces mots le poussèrent à inspirer brusquement sous le choc et c'était comme s'il oubliait subitement comment respirer. Que ses poumons ne fonctionnaient plus. Mon père, voilà maintenant des années qu'il n'avait pas été qualifié ainsi et c'est cette réalisation qui bloqua sa voix dans sa gorge, formant une douloureuse boule. Il y avait une différence considérable entre le fait de savoir quelque chose et que cette même chose ne soit finalement avouée au grand jour. Comme si, une fois formulée avec des mots, il n'y avait plus aucune place pour les doutes, qu'il n'y avait plus de retour en arrière possible. Voilà comment une simple appellation put avoir sur l'alpha solitaire un impact aussi grand qu'une brique qui s'abattrait sur une fourmis. Mais tandis que son souffle était toujours bloqué quelque part dans sa gorge, ravalant le moindre mot avant même qu'il ne soit prononcé, il savait qu'un enjeu majeur de sa vie se jouait ici même avec la connaissance d'avoir encore un fils en vie dans ce monde, un fils qui semblait avoir besoin de lui. Un fils qu'il voulait aider. Cela avait fait naître dans son cœur tant d'espoir et de promesses, tant de nouveaux chemins à emprunter ; mais sombrement il savait également que la décision qu'il prendrait pouvait tout autant leur apporter un plus grand malheur, à chacun d'eux.

Sans laisser plus de temps au vampire pour réagir, Lucas leva finalement ses mains vers le ciel sous le regard intrigué des deux autres créatures, encore totalement inconscientes du pouvoir qu'il portait en lui. Et quand une bourrasque violente vint terrasser le suceur de sang, l'alpha eut un hoquet de surprise. Donc, voilà qui répondait à sa question. Son fils n'était pas un loup garou parce qu'il était un élémentariste. Il connaissait bien leur existence, après tout les Blackwood faisaient partie des meutes les plus anciennes et influentes de loups garous, ils se partageaient le savoir de générations en générations; mais il n'en avait jamais vu de ses propres yeux. Cela dit, il aurait finalement pu se douter que son fils ne pourrait pas simplement être un lycanthrope comme lui, rien n'était simple avec lui après tout. Quoi qu'il en soit, le craquement écœurant des os tricentenaires éclatant contre le mur de briques lui procura un extrême sentiment de fierté envers le jeune homme. Ce gamin avait du cran, de l'audace pour revenir se dresser ainsi devant un ennemi comme Archer. Certes c'était aussi un idiot, pour la même raison et aussi pour avoir avoué le lien qui les unissait, mais c'était quand même sacrément osé. Et puis la puissance renfermée dans ce jeune humain à l'apparence inoffensive était évidente.

Le loup-garou croisa finalement le regard satisfait du vampire en face de lui, ce dernier semblant se délecter de la nouvelle fraichement acquise comme une hyène sur un os à moelle et le temps sembla s'arrêter. Tout comme son cœur. Durant ce court instant où leurs yeux étaient comme verrouillés ensembles, il crut mourir. L'échange silencieux s'éternisa sur quelques trois secondes mais ce fut assez pour chacun des protagonistes pour comprendre le fond de le pensée de l'autre. Sans qu'il le veuille, le regard de Blackwood vacilla, presque suppliant pour la vie du garçon. Il ne s'était jamais montré si vulnérable, si fragile devant un ennemi. Jamais, excepté cette terrible nuit... Et nous savions comment cela s'était terminé. Ayant déjà eu des expériences avec ce monstre aux yeux injectés de sang, Sageeth avait la certitude que cela ne ferait pas de différence aujourd'hui non plus, mais il avait failli, il avait enfin perdu cet éternel masque stoïque, indéchiffrable.

- Voilà donc qui change la donne, dit sombrement le vampire tandis qu'il crachait une gorgée de son propre sang due au choc.

L'homme se relevait comme si rien ne s'était passé, se contentant simplement de dépoussiérer sa veste de cuir et de se recoiffer d'un geste vague avant d'oser avancer de trois pas vers les le père et le fils finalement réunis. Mais Trevor ne lui permettrait pas de causer davantage de malheur, pas ce soir. Le danger imminent avait suffisamment titillé son instinct encore bien présent en lui pour laisser se dégager dans son système une vague d'adrénaline. Il n'avait plus la force de se transformer cela dit il put se relever sans aide pour s'avancer vers Lucas, déposant une main forte et protectrice sur son épaule. Son masque revenu, il fixa monstre qui lui faisait à présent face sans jamais détourner le regard. Il n'y avait plus que du danger, de la menace et de la haine pour remplir ses yeux. Peut-être était-ce ce qui empêcha le démon de faire un pas de plus, mais cela ne l'empêcha pas de parler. Hélas aucun remède ne semblait exister à ce mal...

- Toi, dit-il menaçant en désignant l'humain, une pointe de colère dissimulée derrière son amusement. On se revoit très vite.

- Et toi..., les sombres traits du vampire s'étirèrent finalement dans un sourire de Joker tandis qu'il désignait maintenant le lycanthrope. Toi t'as vraiment mauvaise mine, mon chou.

Et en grand maître du spectacle qu'il était, plutôt en matière de tragédies, du moins à ce qu'il semblait penser, Sam Archer s'était tiré sans le moindre mot supplémentaire. Le barman n'avait eu ni l'envie, ni la force de le suivre. Mais ce qui était sûr, c'était que la guerre venait d'être déclarée. Ce n'est qu'une fois la menace bien trop loin pour être sentie que Trevor se détendit quelque peu.

- Tu es donc un élémentariste... souffla-t-il plus à son attention que pour Lucas. Sa main glissa lentement de son épaule tandis qu'il sentait l'adrénaline se dissiper.

Finalement, sans croiser le regard du jeune adulte il s'affaissa sur une marche au sol, sa plaie saignant toujours abondamment et le tirant douloureusement. Ses capacités de guérison étaient pauvres actuellement en raison des chutes, mais il finirait bien par cicatriser, et bien de préférence avant de saigner à mort. De toute manière il appuya fermement sur la plaie, protecteur, tentant de réduire le flux tandis qu'il appuyait sa tête sur le mur humide. Mais son regard se posa tristement sur Lucas. Il avait vu la peur dans ses yeux lorsqu'il avait regardé le vampire, il voulait désespérément éviter de voir ces mêmes yeux, ce même regard de terreur lui être destiné. Il ne pourrait pas le supporter. Pourtant il repensait aux paroles du garçon au sujet de l'assassin de Hélène et son regard dériva vers ses mains, encore remplies du sang de leur assaillant. Non, il n'était vraiment pas la personne que Lucas pensait, la personne qu'il recherchait. Il n'était pas la personne dont il avait besoin. Mais au moins, maintenant qu'il avait découvert la vérité, il lui devait au moins la sincérité.

- Ecoute, je... Je suis désolé de t'avoir caché la vérité. Je ne voulais pas te blesser..., dit-il honnêtement avant de baisser la tête, finissant sa phrase dans un murmure. De toute façon, il est déjà trop tard pour ça.

Car oui, Lucas avait scellé son destin dès l'instant où il avait décidé de ne pas l'abandonner...

TWIZZLE © 2016

_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 215 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Mer 10 Mai - 12:55




Dead Memories

feat Trevor Blackwood


Peut-être qu'avouer leur lien de parenté à voix haute devant une créature de la nuit semble-t-il complètement sadique et dangereuse n'était pas la meilleure idée qu'il ait jamais eut. Mais face au trop plein d'informations qu'il avait emmagasiné depuis le début de cette journée, et bien évidemment au fait que son propre père se trouvait en face de lui, menacé par une bouteille brisée qui était beaucoup trop proche de son cou au goût du gamin, il n'avait juste pas réfléchit. Son impulsivité naturelle prenant - une fois de plus, et ça ne serait surement pas la dernière fois - le pas sur son esprit et ses paroles. Alors il avait hurlé sa rage tout en usant de son pouvoir contre le vampire qui menaçait délibérément celui qu'il avait recherché depuis qu'il était sorti de ce maudit cachot. Lucas s'était laissé allé à la colère et à la peur de voir son paternel mourir devant ses yeux tout comme sa mère. Il n'avait pas eut besoin de plus de temps pour agir comme il l'entendait. Il allait le sauver, quitte à dévoiler son côté élémentariste à ce dangereux inconnu.

Il le regarda décoller loin du barman et être propulsé violemment contre le mur derrière lui dans un horrible craquement qu'il aurait préféré ne pas entendre. Mais alors qu'il pensait ne plus voir ce sourire suffisant sur les lèvres de la créature, il tiqua lorsqu'il posa son regard sur cette dernière. Elle avait l'air plus que satisfaite et le brun ne put s'empêcher de ressentir un élan de peur à son égard. Il n'était pas dangereux...il était pire que ça. Sadique à souhait, pervers, aimant la douleur et aimant l'infliger aux autres. Un parfait vampire empli de cliché et pourtant bien vivant devant lui. Et malgré son ressenti à son encontre, il n'avait en rien laissé passer le court échange qu'ils avaient eu son père et lui. Un échange lourd de sens que Lucas ne parvenait pas à saisir. Et pourtant, la courte phrase qu'avait prononcé le vampire eut assez d'effet pour lui donner des frissons...

" Voilà donc qui change la donne. "

Puis il se releva comme si de rien n'était. Comme s'il ne venait pas de percuter un mur avec une violence que l'élémentariste ne se serait jamais douté avoir au plus profond de lui. Il dépoussiérait même le plus tranquillement du monde ses vêtements tandis qu'il s'approchait du garçon et de son père, encore une fois menaçant. Lucas fronça les sourcils, prêt à utiliser un autre de ses pouvoirs - selon lui le plus ravageur - au cas où l'homme se déciderait à agir contre eux. Mais le sursaut qui parcourut son corps lorsqu'une main se posa brusquement sur son épaule l'empêcha de lancer quoi que ce soit. Il tourna rapidement sa tête pour finalement découvrir que le barman l'avait rejoint, et observait son adversaire de manière si menaçante et dangereuse que même Lucas en fut effrayé. Cependant, il balaya cette peur. C'était son père après tout, il ne lui ferait jamais de mal. Du moins, il l'espérait...

" Toi... On se revoit très vite. " lança le vampire dans la direction du brun.

Lucas le défia du regard, prêt à en découdre si jamais il osait revenir. Mais lui ne trouva rien de mieux à faire que l'ignorer et de se retourner, tel une diva, pour partir comme il était venu. Et la pression dans le corps du gamin se relâcha presque immédiatement. Alors il soupira de soulagement avant de se frotter la tête.

" Tu es donc un élémentariste... " souffla son père en lâchant son épaule.

Le garçon porta un regard sur son père, acquiesçant doucement face à la révélation qu'il venait tout juste de faire. En fait, il n'avait plus vraiment réfléchi au fait qu'il avait lui même prouver qu'il n'était pas qu'un simple humain. Et surtout, il n'avait plus pensé qu'un vampire était également au courant et qu'il pourrait éventuellement utilisé cette information pour lui nuire... Bordel, il aurait dû faire plus attention !

" Oui... " murmura-t-il en le suivant du regard alors que son père s'affalait sur l'une des marches, sa blessure toujours ensanglantée.

Il était plutôt surprit de voir qu'il connaissait l'existence des élémentaristes alors que lui même n'avait apprit qu'avec beaucoup de difficultés ce que ça voulait vraiment dire. Et encore, il n'avait surement pas tout découvert à leur propos... Alors voir qu'avec une seule et unique démonstration de force de sa part ça avait suffit à l'adulte à 'identifier sa nature, le confortait dans l'idée qu'il pourrait peut-être l'aider à en savoir d'avantages. Peut-être pourrait-il l'aider à connaître sa faiblesse également, sachant qu'il ne la connaissait pas encore.

" Ecoute, je... Je suis désolé de t'avoir caché la vérité. Je ne voulais pas te blesser... De toute façon, il est déjà trop tard pour ça. "

Lucas soupira, quelque peu gêné par la situation. En fait, il ne savait pas comment réagir maintenant que toute l'adrénaline était retombée. Durant les combats, il n'avait pas besoin de parler, de chercher ses mots ou autre chose du genre. Mais là, il avait son père en face de lui, et la vérité lui faisait tourner la tête. Alors il s'affala à ses côtés tout en passant ses deux mains dans ses cheveux, restant immobile quelques instants.

" Tu n'aurais pas pu me cacher la vérité plus longtemps de toute façon...[/i] s'enquit-il en souriant avant de porter son regard dans celui de son père. [i]Ta réaction était beaucoup trop forte pour que tu ne sois qu'une simple connaissance... "

love.disaster

_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise


Dernière édition par Lucas Mcmillan le Sam 20 Mai - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 196 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Mar 16 Mai - 17:12





Dead Memories

And when I got away I only got so far. The other me is dead, I hear his voice inside my head. We were never alive and we won't be born again. But I'll never survive with dead memories in my heart -- Slipknot






Lucas McMillan

Weird Saloon
Mots : 930
Blackwood soupira, laissant glisser sa tête entre ses mains. Lucas n'avait aucune idée d'où il s'embarquait en décidant de ne pas l'abandonner. Après tout, il ne connaissait pas l'étendue des ténèbres qui entouraient le lycanthrope, il ne pouvait pas imaginer que toute sa vie n'était plus que tristesse et désolation, anéantie par une force supérieure à qui il s'était juré de faire payer. Que tous les êtres qui lui étaient chers lui étaient arrachés et qu'il devait s'en éloigner. Et surtout, il savait encore moins qu'il n'était lui même qu'un monstre...

Pourtant il restait encore bien trop de non dits entre les deux individus, trop de questions sans réponses. Pouvait-il vraiment lui faire confiance après tout ? Il ne le connaissait que depuis un couple d'heures tout au plus et il ne savait rien de sa vie à part qu'il était le fils de Hélène. Il ne savait pas ce qui lui était arrivé après sa mort, ni même comment il avait tourné. Et s'il était devenu un chasseur ? Cela restait tout de même un scénario plausible. Qui savait par quels traumatismes il avait pu passer ? Pourtant, il sentait au fond de lui qu'il pouvait se fier à Lucas. C'était comme s'il existait un lien unique entre le père et le fils, une connexion qu'il avait ignorée jusqu'ici mais qui lui était à présent évidente et le poussait à croire en lui. C'était le même genre de liens qu'il avait pu partager avec les membres de sa meute autrefois. Mais il se doutait aussi bien que le garçon devait lui aussi avoir tant de questions à lui poser, cependant il n'était pas sûr de vouloir - de pouvoir - y répondre.  

- Tu n'aurais pas pu me cacher la vérité plus longtemps de toute façon... Ta réaction était beaucoup trop forte pour que tu ne sois qu'une simple connaissance...

Un léger rire était sorti de sa gorge en guise de réponse avant qu'il ne relève la tête de ses bras, un regard bienveillant se posant sur celui qu'il pouvait à présent appeler son fils. Si au début il s'était persuadé que la meilleure solution qui s'offrait à lui était de faire fuir le garçon, de l'éloigner au maximum de lui afin de le protéger, il n'en était plus aussi sûr à présent. Il semblait aussi seul que lui après tout, il n'avait plus de famille, plus personne à qui se raccrocher. Pas aussi proches que des liens du sang en tout cas, ce qui avait toujours été très cher à Sageeth. Comment pouvait-il savoir qui il était et qui il devait être s'il ne savait pas d'où il venait ? S'il ne connaissait pas ses origines ? Le barman ne savait que trop bien le vide que pouvait faire une telle ignorance. Et si, finalement, Lucas était la lumière qui pourrait enfin faire fuir ses ténèbres une fois pour toutes ? Et si il lui avait été envoyé en guise de nouvelle chance ? S'il était sa seule et unique occasion d'enfin se reconstruire ? Et si, de son côté, il permettait aussi à l'élémentariste de ne pas succomber à son malheur ? Après tout rien que le simple fait qu'il ait tourné en un être rare au lieu de naître loup garou prouvait qu'il était particulier. Peut-être même qu'il le devait à Hélène, en guise de dernier hommage...

- Tu sais, j'ai vraiment aimé Hélène. La voir partir a été douloureux, mais je pensais agir pour le mieux. Si seulement j'avais su...

La nostalgie dégoulinait de ses mots tandis qu'il resserrait les poings, incapable de terminer sa phrase. Et alors quoi ? S'il avait su, qu'aurait-il fait ? Il l'aurait certainement empêchée de s'en aller. Mais est-ce que ça aurait changé grand chose ? Cela n'aurait fait que retarder l'échéance puisque Hélène serait finalement morte tout comme l'était sa bien aimée Nahima, et Lucas aurait lui aussi pris la place de Cheveyo. Au final la même histoire ne faisait que se répéter encore et toujours et le fait de savoir qu'il ne pouvait rien faire pour l'en empêcher le détruisait.  

Mais cette fois, c'est une sensation douloureuse dans son côté qui l'extirpa de ses pensées. Il renifla un coup avant d'écarter les pans de sa chemise de son corps afin d'avoir une meilleure vision de sa plaie. Archer ne l'avait pas loupé, il ne guérissait pas aussi vite qu'il ne l'aurait voulu. Après tout, ses capacités de guérison étaient largement impactées par les chutes. Il referma son vêtement avant de replacer sa main sur l'incision grossière. Il n'était pas question qu'il aille voir un médecin pour ça. Il aurait juste à attendre ici que la plaie ne cicatrise, comme elle finissait toujours par le faire. Après tout, ce n'est pas comme s'il n'avait jamais été blessé par le passé. Ciel, il était même censé être déjà mort, il ne devait son salut qu'à la lune qui avait été pleine et puissante le jour où il aurait dû périr ! Mais cette fois, Lucas était ici pour lui tenir compagnie.

- Au fait, je m'appelle Sageeth Blackwood. Mais ici on ne me connaît que sous le nom de Trevor.


TWIZZLE © 2016

_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞

Revenir en haut Aller en bas

❝ DEAD MEMORIES ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Gang Red Dead Redemption» [Bannière] Red Dead Redemption[pittchoune]» RPG à la Red Dead Redemption» Dylan Dog: Dead of Night» Dead School recrute [Forum RPG totalement original]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Falls :: Weird Falls :: Recreation area :: Weird Saloon-