Fin de la MaJ le 13 juin 2017. en savoir +

Le n°2 du Weird Diary vient de sortir ! Direction → ici !

Pensez à favoriser les chamans et les humains : )

Partagez|

❝ DEAD MEMORIES ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 222 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Sam 20 Mai - 17:42




Dead Memories

feat Trevor Blackwood


Lucas était épuisé, affalé sur une marche aux côtés de son père il s'évertuait à reprendre une respiration normale mais également à calmer son cœur. Après tout, le taux d'adrénaline dû à l'apparition de ce vampire psychopathe avait été fulgurant et lui avait coupé le souffle pendant un moment. Il allait vraiment falloir qu'il s'entraîne plus sérieusement - ou du moins, encore plus qu'il ne le faisait déjà - afin de ne pas être surprit la prochaine fois qu'il ferait une rencontre de ce genre. Bien évidemment, il l'espérait moins violente, mais dans cette ville rien n'était sûr. Il devait se préparer psychologiquement afin de bien réagir la fois prochaine. En attendant, ce petit instant de pause lui faisait le plus grand bien. Et puis, c'était le bon moment pour finalement parler tranquillement avec son père. Son père... Il ne pensait pas que ce mot franchirait à nouveau ses lèvres. Plus depuis que celui qu'il avait considéré comme son paternel l'avait enfermé en le traitant de monstre. Il avait tout simplement détruit son enfance ainsi que sa vision de ce qu'était un père. Il espérait vraiment que Trevor ne ferait pas les mêmes erreurs et qu'il ne chercherait pas à fuir son fils qui l'avait tant cherché. Il ne s'en relèverait sans doute jamais sinon... Mais un homme au regard empli de tellement de tristesse pouvait-il vraiment abandonner la chair de sa chair ? Lucas ne pensait pas, et c'était bien en ça qu'il se raccrochait. Il lui faisait confiance malgré le fait qu'ils ne se connaissaient pas.

Le rire de Trevor coupa court aux réflexions plutôt sombres mais pourtant remplies d'espoir du garçon, qui reporta son regard dans sa direction, un sourire franc se dessinant sur ses lèvres. Il aimait ce rire. Il ne savait pas pourquoi, mais ça le rassurait. Toutes ses précédentes craintes s'envolèrent presque aussitôt, remplacées par un sentiment de joie parfaitement réel. On pouvait lire en eux comme un certain élan de complicité qui faisait plaisir à voir malgré leur état. Ils n'étaient pas au mieux de leur forme après tout...

" Tu sais, j'ai vraiment aimé Hélène. La voir partir a été douloureux, mais je pensais agir pour le mieux. Si seulement j'avais su... " souffla le barman, la tristesse se lisant le plus facilement du monde sur son visage.

Lucas fronça les sourcils en secouant négativement la tête, des souvenirs peu agréables remontant sans qu'il ne le décide dans son esprit. Trevor n'aurait rien put faire, et ça il le savait parfaitement. C'était surement le destin, qu'est-ce qu'il en savait ? Bien que cette idée ne plaisait absolument pas au gamin. Mais penser que la mort d'Hélène, sa mère, aurait put être éviter le blessait bien plus qu'il ne voulait bien l'admettre... Penser que le barman aurait put l'empêcher de partir lui aurait valut une vie bien meilleure que celle dont il avait hérité. Et il aurait dû lui en vouloir pour l'avoir laissé partir et retourner vivre chez un homme trop violent pour que ça soit convenable. L'élémentariste aurait pu naître à Weird Falls avec un père et une mère aimants. Au lieu de ça, une mort et un cachot ont baignés sont enfance ainsi que d'affreux cauchemars qui l'avaient empêché de dormir durant plusieurs jours. Il aurait dû être en colère et se défouler sur le dernier homme à avoir encore un lien fort avec lui. Mais Lucas avait grandit trop vite, et ce n'était qu'un sentiment de tristesse et de profonde compassion qui emplissait son cœur dès lors.

" Tu n'aurais rien put faire tu sais...et tu as fait la chose la plus censée à faire envers une femme mariée. La chose la plus gentille que n'importe qui n'aurait pas pu faire... Tu l'as laissé partir en sachant qu'elle retournait avec son mari. Et j'en suis profondément désolé. " souffla doucement Lucas en posant son regard d'où transpirait la compréhension et la désolation pour le barman.

Cela devait être dur de voir son amour le quitter et être sûr de ne plus jamais la revoir... Il le savait - bien qu'il n'ait jamais connu pareil sentiment - et c'était pourquoi il ne le blâmait pas. Pourquoi le ferait-il, il était trop tard désormais. Et puis il devait clairement rattraper le temps perdu plutôt que de chercher un réel coupable. Le seul être noir dans cette histoire était son père adoptif, et il se promettait de lui régler son compte un jour ou l'autre, qu'il soit devenu chasseur ou non !

Lucas observa Trevor grimacer soudain et se tenant le côté, essayant tant bien que mal d'arrêter l'hémorragie. Cette blessure n'était franchement pas belle et le gamin se dit bien vite que la guérison se faisait trop lentement à son goût. Ce pouvoir ne devait pas agir avec plus d'efficacité habituellement ? Sans doute que le loup subissait lui aussi les contre-coups des chutes qui ne coulaient plus... Lui qui pensait qu'il n'y avait que lui qui avait eut ce problème. Dans un sens, ça le rassurait. Mais dans l'autre, il avait de la peine pour le barman qui devait attendre patiemment, dans la douleur.

" Au fait, je m'appelle Sageeth Blackwood. Mais ici on ne me connaît que sous le nom de Trevor. " dit-il en brisant le silence qui s'était installé entre les deux protagonistes.

Le sourire du brun s'élargit brusquement.

" Blackwood ? Classe, j'aime bien. répondit-il alors, peut-être de manière un peu trop puérile... Lucas Mcmillan ! Mais ça je crois que tu le sais déjà. " termina-t-il dans un clin d’œil.

Puis, trop impatient pour attendre un moment plus approprié, il se tourna complètement vers son père pour lui faire face, la curiosité se reflétant dans ses yeux.

" Parle moi de ma mère, comment était-elle ? "

love.disaster

_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 206 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Mar 23 Mai - 23:23





Dead Memories

And when I got away I only got so far. The other me is dead, I hear his voice inside my head. We were never alive and we won't be born again. But I'll never survive with dead memories in my heart -- Slipknot






Lucas McMillan

Weird Saloon
Mots : 980
Le lycanthrope fronça les sourcils. Gentil ? Et bien, voilà des années qu'on n'avait pas associé ce mot à sa personne. A vrai dire, il n'était même pas sûr qu'on eusse pu l'y associer un jour. Dans son esprit tourmenté, il était tout sauf gentil. Il n'était plus qu'une brute qui donnait libre court à ses pulsions, une bête poussée par son instinct. Ce n'était qu'une question de temps avant que Lucas ne s'en rende compte et ne l'abandonne, lui aussi. Peut-être était-ce mieux pour le garçon après tout. Sageeth était comme la peste ou le choléras, il n'apportait que la mort si l'on s'en approchait trop. Pourtant les mots innocents du garçon continuaient de tourner dans son esprit. N'aurait-il réellement rien pu faire pour éviter l'inévitable de se produire ? Et bien ça, il n'en était pas si sûr que le fruit de ses entrailles. Les réalités alternatives, tous ces chemins possibles liés aux choix qui nous sont donnés de faire dans une vie, sont infinis. Et même si une infime partie de lui savait qu'il était impossible de jouer contre le destin, qu'aucun évènement n'était lié au hasard et que tout était écrit en avance, il refusait d'y croire. C'était ce qui lui permettait de croire qu'il était le seul maître de son destin, que les évènements n'étaient que le produit de tous ses choix. C'était ce qui lui donnait une illusion de liberté, mais paradoxalement c'était aussi ce qui le détruisait, le poids de la culpabilité que cela impliquait devenant bien trop lourd à supporter. Tout ça pour dire qu'au final on ne saurait jamais si oui ou non il avait eu la capacité de sauver Hélène d'une mort tragique, de préserver Lucas d'un sombre destin ou même d'épargner Nahima et Cheveyo. Or, l'ignorance est la plus grande des tortures que l'on puise infliger à un homme.

Le mouvement du garçon le tira finalement de ses pensées tandis que la jeune voix flottait à nouveau dans l'air.

- Blackwood ? Classe, j'aime bien. Lucas Mcmillan ! Mais ça je crois que tu le sais déjà.

L'aîné sourit malgré lui à la présentation effectivement inutile de Lucas, sachant que c'était précisément son nom qui les avait tirés dans cette situation. Et bien au moins, il appréciait le nom de sa meute. La seule chose qu'il ignorait était que ce nom était très connu dans le milieu du surnaturel. Les Blackwood avaient été, et bien avant qu'ils ne soient décimés, l'une des meutes les plus anciennes et influentes de loups garous, n'importe quel chaman aurait été capable de le confirmer. Ils avaient du pouvoir, de la reconnaissance. De nombreuses connaissances, comme celle de l'existence des élémentaristes. Mais ce n'était pas le moment d'assommer le garçon avec toutes ces histoires de patrimoine et d'héritage, de toute manière il s'en moquerait très certainement. De la même manière qu'il n'était pas obligé de savoir qu'il avait eu un demi-frère, celui-ci ayant tout autant été sauvagement assassiné que sa mère. Il avait déjà bien assez souffert comme ça, chaque information lui arriverait en temps voulu lorsqu'il serait prêt à encaisser et non toutes à la fois.  

- Parle moi de ma mère, comment était-elle ?

Le loup-garou passa ses mains glacées sur ses tempes. Cela lui faisait toujours bizarre de se remémorer tous ces moments passés avec Hélène. Tous ces sentiments revenant à la surface, menaçant de le submerger, lui donnaient l'impression de trahir l'amour de Nahima, la mère de son fils. Et si Hélène avait été son premier amour, Nahima avait été son plus grand, et son dernier. C'est pourquoi il ne tenait pas à parler de sa mère à Lucas. Mais il savait que le garçon n'attendait que ça depuis des années. Connaître la mère qu'il n'avait pas eu le temps de connaître, mais qu'il aimait malgré tout du plus profond de son cœur. Il n'y avait qu'à voir les étoiles dans ses yeux dès qu'il l'évoquait. Il n'avait pas le droit de le lui refuser, garder pour lui ces éléments sous prétexte que ça lui faisait mal serait bien trop égoïste. Et pour une fois, il en avait marre d'être égoïste.

- Ta mère était une personne merveilleuse. Une belle personne. Toujours joviale et accueillante. Elle se préoccupait vraiment des gens tu sais, elle voulait toujours aider les autres sans jamais rien demander en retour. Aussi elle était vraiment drôle. Mais par dessus tout..., souffla-t-il finalement avant de rire légèrement. Par dessus tout elle avait de très mauvais goûts en hommes.

Oui, des deux amants qu'avait choisis Hélène, l'un d'eux l'avait froidement assassinée. Quant à l'autre, il avait tourné en monstre. Non, la mère de Lucas n'avait vraiment pas de bons goûts quand il s'agissait de trouver des partenaires. Mais Trevor espérait sincèrement que son enfant suivrait le chemin de sa mère plutôt que le sien. C'était son seul moyen de trouver la paix qu'il méritait.

Pourtant une nouvelle pensée vint enfin lui faire horreur. Il avait besoin de savoir. Besoin de savoir combien de temps cela faisait que son fils souffrait de son absence, depuis combien de temps il avait failli une fois de plus. Bien qu'il sache qu'il n'y avait eu aucun moyen sur terre par lequel il aurait pu avoir conscience de l'existence de Lucas.

- Quel âge avais-tu quand... Et bien quand "ça" s'est produit ?

Le regard soudainement désespéré il déposa enfin une main ferme et protectrice sur l'épaule de l'élémentariste.

TWIZZLE © 2016

_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 222 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Jeu 25 Mai - 15:34




Dead Memories

feat Trevor Blackwood


Il n'avait pas réfléchit au fait que parler d'Hélène pouvait être une source de douleur plus qu'insoutenable pour le barman. Au fait également qu'il avait surement refait sa vie depuis et que ça ne serait pas rendre justice à sa femme que d'en parler d'une autre... Avait-il des enfants également ? Après tout, combien de temps sa mère l'avait-elle quitté ? 20 ans. Il pouvait s'en passer des choses en 20 ans... Mais Lucas n'y avait pas pensé lorsqu'il avait posé sa question, beaucoup trop curieux face aux possibles connaissances qu'il allait avoir en compagnie de l'adulte. Il n'avait plus de souvenirs d'elle si ce n'était son regard empli de larmes lorsqu'elle s'écroula au sol, morte. Plus rien du tout... Son visage se serait même effacé de sa mémoire s'il n'avait pas emporté discrètement une photo d'elle avec lui. Elle traînait toujours dans son porte-feuille, à porté de vue. Et maintenant qu'il avait la possibilité d'avoir des informations, sa curiosité atteignit un pic qu'elle n'avait jamais atteint auparavant. Ce qui le pris quelque peu au dépourvu... Il observait dès lors le brun en face de lui, qui se tenait les tempes de ses deux mains, et l'expression de son visage changea, reflétant la tristesse que Trevor ressentait surement en ce moment même. Et il se maudit intérieurement pour son manque de tact. Bien sûr, il n'y pouvait rien...c'était dans sa nature, mais il culpabilisait légèrement.

" Ta mère était une personne merveilleuse. Une belle personne. Toujours joviale et accueillante. Elle se préoccupait vraiment des gens tu sais, elle voulait toujours aider les autres sans jamais rien demander en retour. Aussi elle était vraiment drôle. Mais par dessus tout...Par dessus tout elle avait de très mauvais goûts en hommes. "

Si au début de sa tirade, le sourire du gamin s'était accentué, la petite plaisanterie de son père le fit disparaître presque aussitôt. Il n'aimait pas l'idée que Trevor se compare à un homme tel que son faux géniteur. En fait, il n'aimait pas qu'il en fasse allusion tout court. Rien que d'y penser, des souvenirs désagréables remontaient violemment dans sa tête ce qui le fit grimacer de dégoût. Et il secoua la tête en signe de négation.

" Je t'interdis de te comparer à cet...à ce gars ! Tu ne lui aurais jamais fait de mal. Tu l'aimais, et sincèrement d'après ce que j'ai pu voir... Tu n'as absolument rien à voir avec lui. " finit-il par souffler, ses poings se resserrant instinctivement avec force, comme pour éviter d'exploser.

Et puis, il ne voyait pas en quoi Trevor était comparable à lui... Il n'avait rien fait de mal, et s'il faisait allusion à sa condition de loup-garou et à ses élans de violence lorsqu'il croisait un ennemi, ça ne rentrait pas en compte. Peut-être n'avait-il pas de bonnes raisons d'être comme ça...mais au moins, aux yeux du garçon, il ne ressemblait pas à un assassin. Et encore moins à un tortionnaire. Il avait beau ne pas le connaître, il voyait bien dans ses yeux qu'il n'était pas méchant, sadique ou malveillant. Le vampire qui les avait interrompu, lui en revanche, avait tout l'air d'un psychopathe...

" Quel âge avais-tu quand... Et bien quand "ça" s'est produit ? " demanda soudainement le barman, alarmé, avant qu'il ne dépose une main rassurante sur l'épaule de l'élémentariste.

Ce dernier entrouvrit la bouche, mais il la referma presque aussitôt, gêné et peu sûr de vouloir lui apprendre une telle nouvelle. Il savait bien que derrière cette simple question, se cachait une culpabilité immense que le loup s'efforçait de lui cacher. Mais il se doutait bien qu'elle était présente. Il n'avait pas été là pour son propre fils, vivant tranquillement ici tandis que lui-même vivait un véritable enfer avec un homme qui l'avait renié et traité de monstre. Alors devait-il lui avouer que ça faisait quinze longues années qu'il vivait sans le moindre amour ? Il n'en était pas certain, c'était pourquoi il évitait soigneusement le regard désespéré de son père en se demandant s'il devait vraiment lui répondre.

" Ne le prends pas pour toi, je t'assure que tu n'aurai rien put faire pour me tirer de là... Tu n'étais même pas au courant de mon existence... " commença-t-il à broder, essayant tant bien que mal de retarder l'inévitable.

Mais en voyant le regard insistant de Trevor, il soupira de tristesse avant d'annoncer la dure vérité.

" J'avais 5 ans... "

love.disaster

_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

☢ I am radioactive ☢

avatar
Trevor Blackwood
☢ I am radioactive ☢








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 17/05/2015 MESSAGES : 206 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski
+ SITUATION OFFICIELLE : Barman
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup alpha
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Disponnible
RP en cours:

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞ Sam 17 Juin - 2:01





Dead Memories

And when I got away I only got so far. The other me is dead, I hear his voice inside my head. We were never alive and we won't be born again. But I'll never survive with dead memories in my heart -- Slipknot






Lucas McMillan

Weird Saloon
Mots : 920
Si Sageeth n'avait pas déjà perdu sa foi en l'humanité alors il l'aurait perdue à cet instant même, tandis que les mots de Lucas flottaient dans les airs tels des lames de rasoir caressant sa peau. Comment la vie pouvait-elle être si injuste ? Comment un homme pouvait faire subir ça à son fils, bien qu'il ne fût pas biologiquement le sien, tandis que lui aurait vendu corps et âme pour garder le sien en sécurité ? Et à la fin, pourquoi était-ce un homme non méritant qui avait eu le privilège d'élever un fils, son fils, alors qu'il avait dû battre en vain pour en sauver un autre ? Non il n'y avait pas de karma, juste le destin. Et le destin était cruel.

- Non, tu as raison. Je n'aurais rien pu faire, souffla-t-il finalement avant de secouer vaguement la tête. C'est bien ça le problème, je ne peux jamais rien faire.

Oui, pour chaque tragédie qu'avait rencontré sa vie la constante était qu’il n’aurait rien pu faire, ou du moins d’après les dires des autres. Bien qu’il eusse toujours une grande culpabilité enfouie à jamais pour cette effroyable nuit, il n’aurait jamais pu savoir qu’un clan de sorciers tomberait sur sa meute. Il n’aurait jamais pu rivaliser seul contre un clan de ces puissants magiciens les ayant pris pour cible sur une impulsion. Il avait été le témoin impuissant de sa propre déchéance, du meurtre de tous ceux qui avaient une importance à ses yeux. Et maintenant, il apprenait que la même histoire s’était produite pour Lucas, bien que dans son cas il n’en fusse pas le spectateur. Au bout du compte, à quoi lui servait le pouvoir s’il n’était même pas capable de s’en servir pour protéger sa famille ? Etait-ce seulement une torture supplémentaire du destin pour qu’il ne se sente plus faible ? Qu’il ne tombe d’encore plus haut face à son inutilité ? La vie était une chienne. Mais finalement, bien que ceci ne semble contradictoire, la morale à son mythe personnel était que plus tu as du pouvoir et plus tu te sens faible.

Sageeth se frotta le front, chassant mentalement cette pensée mélancolique de son esprit. Si jusqu’ici le loup Blackwood évitait le regard du cadet, cette fois il releva les yeux vers lui avant de faire un geste qu’il n’aurait jamais pensé pouvoir faire à nouveau : prendre son fils dans ses bras et lui dire que tout irait bien. Alors il enroula un bras fort autour des épaules du jeune adulte et l’attira vers lui, lui offrant la chaleur de la protection paternelle qu’il aurait dû connaître au lieu de ce qu’il avait reçu de l’homme ayant très certainement entaché la vision que pouvait se faire l’élémentariste de la figure paternelle.

- Je suis désolé, avoua-t-il les yeux clos en resserrant son étreinte.

Trois petits mots qui pourtant avaient tant de poids, surtout venant de la part de l’alpha. Sageeth ne s’excusait jamais, parce qu’il n’était pas désolé. Ou du moins les autres ne méritaient pas son pardon. Mais pourtant alors qu’il sentait leurs cœurs s’accorder dans leurs battements, qu’il pouvait aisément renifler son parfum ambré dans leur proximité, on ne pouvait nier toute la sincérité qui glissait de ces simples mots, offrant alors un résultat encore plus impactant. Il ne savait pas vraiment pourquoi il était désolé : pour le traitement qu’il avait reçu tout ce temps ? Pour ne pas avoir été là pour le défendre ? Ou bien pour avoir involontairement gâché sa vie et la vie de sa mère ? Mais la raison avait-elle réellement de l’importance à ce stade ? Il était vraiment navré et c’est tout ce qui importait.

Le cœur lourd il se détacha néanmoins de cette étreinte qui ne pouvait hélas pas être éternelle, mais ne lâchant pas pour autant les épaules du garçon qui demeuraient dans sa lourde emprise. Il attrapa enfin de son regard bienveillant les yeux de son fils fraîchement retrouvé.

- A présent plus personne ne lèvera la main sur toi, je t’en fais la promesse Lucas.

Ce n’était pas une question, c’était une affirmation. Et cette promesse, il avait bien l’intention de la tenir. Lucas aurait maintenant sa protection, qu’il le veuille ou non, parce que le garçon était son ultime chance de faire quelque chose de bien pour sa famille. Il ne pouvait pas échouer avec son dernier fils, pas lorsqu’il avait déjà tout perdu. Certes il ne connaissait pas l’enfant d’Hélène, mais son sang coulait dans ses veines, le sang de sa lignée et cela lui suffisait. Il était tout ce qui lui restait et peu importe ce qu’il aurait pu faire ou ce qu’il pourrait faire à l'avenir, Sageeth pourrait lui pardonner l’impardonnable, tout simplement parce qu’il avait lui-même déraillé depuis un moment et qu’il n’avait pas le droit de lui donner des leçons de comportement. Pas quand lui était pire. Alors, il donnerait volontiers sa vie si cela voulait dire conserver son héritage, la chair de sa chair en vie. Il savait que c’était à présent son devoir, ne serait-ce que pour racheter son échec face à tous les autres, de toute manière il ne survivrait pas à une nouvelle perte. Peut-être était-ce là sa rédemption, la lumière au bout de son tunnel… Peut-être était-ce une main tendue vers l’homme qu’il avait pu être autrefois.

Ou à l'inverse, peut-être que ceci ne serait son coup de grâce.


TWIZZLE © 2016

_____________________________________________


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: ❝ DEAD MEMORIES ❞

Revenir en haut Aller en bas

❝ DEAD MEMORIES ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Gang Red Dead Redemption» [Bannière] Red Dead Redemption[pittchoune]» RPG à la Red Dead Redemption» Dylan Dog: Dead of Night» Dead School recrute [Forum RPG totalement original]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Falls :: Weird Falls :: Recreation area :: Weird Saloon-