Fin de la MaJ le 13 juin 2017. en savoir + ♥️

Le n°2 du Weird Diary vient de sortir ! Direction → ici !

Pensez à favoriser les chamans et les humains : )

Partagez|

On the Blooded Traces [pv Lucas Mcmillan ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 251 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: On the Blooded Traces [pv Lucas Mcmillan ] Dim 14 Mai - 15:46




On the blooded traces

feat Jake Maniglio


Il était accroupit près du sol, son regard planté sur la silhouette qu'il voyait en arrière plan. Son impulsivité légendaire le poussait à s'élancer dans sa direction, mais Lucas s'efforçait de se retenir, attendant - presque impatient - que Jake ne le rejoigne et ne lui donne son avis. Mais l'inconnu se précipita rapidement en arrière, faisant lâcher au garçon un merde qu'il n'avait put contenir. Cependant, et avant qu'il ne fasse quoi que ce soit pour lui courir après, il vit son patron se précipiter après lui sans qu'il ne lui dise quoi que ce soit. Et lui qui lui disait qu'il était impulsif. Cette bonne blague. L'élémentariste se releva toutefois d'un bon, sans faire le moindre commentaire, et le suivit rapidement, courant après le fuyard qui devait forcément être un témoin clé. Si ce n'est le coupable lui-même...

L'adrénaline grimpait au fur et à mesure que Lucas avançait et il courait à en perdre haleine, soucieux de ne pas laisser filer celui qu'ils poursuivaient. Après tout, ils avaient une vérité à dire à une certaine femme inquiète. Et un meurtrier à arrêter ! Il ne devait pas l'oublier. Il fut surprit cependant de voir que Jake était aussi rapide, il n'arrivait tout simplement pas à le rattraper alors qu'il avait l'habitude de courir. Lui-même courrait plus vite que la plupart des gens dans cette ville - du moins, il le pensait vraiment. Mais il ne se posa pas plus de questions que ça, trop concentré à éviter les branches que le détective repoussait juste devant lui. Ce dernier arriva d'ailleurs avant lui et lorsque Lucas fut enfin sur les lieux, tout était déjà finit. Le malheureux pleurnichait, en boule au sol, et son corps tanguait au rythme de ses sanglots. Il lui faisait presque pitié.

" Appelles la polizia et les secours. Vite. " lui demanda doucement Jake.

Essoufflé par sa course, Lucas ne put qu'acquiescer avant de sortir son portable de sa poche et de s'éloigner quelques instants afin de prévenir les flics. Ça lui pris une bonne dizaine de minutes pour leur expliquer qui il était, pour qui il travaillait et ce qu'il faisait. Avant de leur dire l'endroit où ils étaient. Il trépignait d'ailleurs sur place, agacé par toutes ces questions qu'il trouvait parfaitement inutiles pour le moment : ils auraient tout le temps de lui demander lorsqu'ils rappliqueront... Bordel. Il raccrocha bien vite après avoir eut la certitude qu'ils viendraient et remis - énervé - son portable dans la poche de sa veste. Il revint dès lors vers son patron, toujours assit par terre en face d'un gars qui semblait juste fou, au moment où il lui demandait où était James.

A ce moment là, le regard du fuyard se posa sur celui de Lucas, et il se transforma du tout au tout. Pris de folie, il se releva avec rage et amorça un pas dans sa direction, désireux sans doute de se jeter sur le garçon qui fut brusquement pris d'effroi. Il ne bougea pas lorsque Jake le fit tomber à terre et le maintint ainsi, une main empoignant le bras de l'individu avant de le tordre dans son dos. Le pauvre ne put qu'hurler à la mort dans sa direction un râle de folie qui fit frissonner l'élémentariste.

" Il est censé être mort ! James devrait être mort ! "

Nul doute qu'il délirait complètement. Combien de temps était-il resté dans cette forêt de toute façon ? Au vu de son état et de l'odeur qu'il dégageait - somme toute aussi désagréable - ça devait faire un petit moment... N'importe qui serait devenu fou après avoir vécu ça. Du moins, si on n'avait pas l'habitude de tuer autrui... Et malgré cette donnée en tête, Lucas ne put réprimer un énième frisson de parcourir son dos. Il n'avait jamais vu autant de folie chez un homme. Ou peut-être que si...maintenant qu'il réfléchissait. Son père adoptif n'était-il pas devenu incontrôlable le jour où sa mère lui avait avoué que son fils n'était pas le sien ? Le garçon secoua la tête afin d'effacer les souvenirs qui commençaient à remonter dans son esprit et s'approcha de Jake tandis que ce dernier redressait l'inconnu tout en maintenant toujours son bras derrière son dos.

" Les flics ne devraient pas tarder à arriver... " articule-t-il, son regard profondément ancré dans celui du coupable.

love.disaster

_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

beta, alpha, omega

avatar
Jake Maniglio
beta, alpha, omega








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 27/12/2016 MESSAGES : 258 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Detéctive
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup-Garou
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Toujours
RP en cours:

MessageSujet: Re: On the Blooded Traces [pv Lucas Mcmillan ] Lun 15 Mai - 20:06









On the Blooded Traces

Lucas Mcmillan φ Jake Maniglio



Le suspect était neutralisé, il ne risquait de faire du mal à personne. Je devais avouer que j’avais eu peur quand je l’avais vu se jeter sur le gamin. On aurait dit qu’il voulait lui arracher la tête à main nue. En attendant que Lucas revienne, je m’assurais que cet oméga ne puisse plus bouger. N’ayant pas de menottes, je devais exercer une pression constante pour le neutraliser. Visiblement, il semblait s’être calmé, mais il pouvait s’emporter à nouveau n’importe quand. Il était clair qu’il était responsable de la disparition de James, voire de son meurtre puisqu’il a parlé de sa mort. Mais où était donc le corps ? Sans doute pas loin, caché tout près de là où nous l’avion aperçu. Il faudrait alors rebrousser chemin. Mes sens de lycan me manquaient beaucoup.

Lucas - Les flics ne devraient pas tarder à arriver...
Jake – Perfecto.

Mon regard se posa sur tout le parcours que nous avons emprunté pour rattraper cet homme pris de démence. Avec un peu de chance, on retrouvera une piste de là où il a caché le corps. On avait avancé d’un grand pas, mais il restait beaucoup de zones d’ombre à éclairer encore. Mais la police devra s’en occuper. Par contre, j’aurais aimé avoir quelque chose à dire à la mère de James. C’était pour cela que je pris la décision de pousser devant moi le loup perdu pour rebrousser chemin et voir si nous n’avions pas loupé quelque chose.

Jake – On va remonter vers la scène de crime. Il doit y avoir quelque chose qui nous a échapper, car là, je ne pense pas qu’on puisse tirer quelque chose de notre amico. Par contre, reste bien à l’écart, on ne sait jamais.

Vu qu’il avait pris Lucas pour le disparu, sans doute à cause d’une hallucination ou quelque chose comme ça, il serait plus prudent de le garder le plus éloigné de qui que ce soit. Par contre, la remonté semblait plus épuisante. Mes jambes commencèrent à me tirer tel un contre coup. Lui avoir couru après m’avait un peu fatigué, mais je tenais encore le coup. Une fois cette affaire finie, je payerais volontiers à boire. Tout en enjambant les obstacles comme les branches ou arbres à terre, je tenais fermement notre suspect pour éviter qu’il ne s’échappe. C’est alors que j’avais cru percevoir un sentier presque effacé au sol, non loin de là où il était apparu. Je me mis à le suivre du regard et me semblait voir quelque chose au bout, comme une petite construction.

Jake – Guarda !

Désignant du menton à Lucas le bout du chemin. L’inconnu ayant remarqué que nous venions de trouver quelque chose se mit à s’agiter violemment. Je tentais de le maîtriser du mieux que je pouvais, mais ce n’était pas évident, car il donnait des coups et se mit à grogner. Pas comme un loup-garou, mais plutôt comme un humain qui voulait tenter d’imiter le grognement. Il ne devait être habitué à la perte de ses pouvoirs. Il se montre de plus en plus violent dans ses gestes et, ne sachant quoi faire et qu’il commençait à me soûler, je lui donnais un coup violent au niveau du coup. Ceci le mit K.O du premier coup et sombra dans le coma de suite. Je n’avais plus la puissance d’un lycan, mais j’avais encore de la force dans les bras. Je m’étais préparé au corps-à-corps justement. En tout cas, il ne semblait pas vouloir que nous regardions par ici, et je redoutais du pourquoi.


© Méphi.



_____________________________________________

La meute / Fiche personnage / Les aventures


Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 251 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: On the Blooded Traces [pv Lucas Mcmillan ] Dim 21 Mai - 14:30




On the blooded traces

feat Jake Maniglio


Le regard fou du fuyard faisait doucement frissonner le garçon. Il était mal à l'aise face à ça et se demandait vraiment à quelle race il pouvait bien appartenir... Loup-garou ou bien vampire ? A moins qu'il ne soit une toute autre chose, qu'est-ce qu'il en savait ? En tout cas, il ne devait pas être au meilleur de sa forme puisque Jake parvenait à le maîtriser sans problème. Ce qui le rassurait d'autant plus : la créature ne pourrait vraisemblablement pas leur faire du mal. Il l'espérait du moins. Lucas se demandait d'ailleurs ce qui l'avait rendu dans cet état. Comment quelqu'un pouvait-il devenir fou à ce point, hallucinant des choses qu'il ne comprenait pas ? Le meurtre lui aurait surement monté à la tête, il ne voyait que cette explication. Mais même en sachant que ce gars avait du sang sur les mains, il ne pouvait s'empêcher de ressentir une certaine compassion : il était très jeune et semblait complètement paumé. Quelles étaient ses motivations, il n'en avait aucune idée, mais il espérait secrètement qu'elles n'avaient pas été intentionnelles..

Jake entreprit de repousser le suspect - ou coupable d'après l'élémentariste - afin de rebrousser chemin. Ce dernier haussa un sourcil, ne sachant pas très bien ce que comptait faire le détective.

" On va remonter vers la scène de crime. Il doit y avoir quelque chose qui nous a échapper, car là, je ne pense pas qu’on puisse tirer quelque chose de notre amico. Par contre, reste bien à l’écart, on ne sait jamais. "

Il acquiesça pour les deux propos qu'avait tenu Jake. A vrai dire, il n'avait pas très envie que ce fou ne se jette une fois encore dans sa direction dans le but de l'achever. Pourquoi l'avait-il confondu avec James, il n'en avait aucune idée, mais il ne voulait pas vraiment le savoir...

" J'te suis. " souffla Lucas à l'attention de son patron tandis que ce dernier s'avançait calmement, repoussant le coupable et les quelques branches qui leur barraient le passage.

Silencieusement, il suivit l'adulte à travers la forêt, prenant grand soin d'étudier les alentours à la recherche d'un potentiel indice qui leur permettrait de retrouver James...ou du moins ce qu'il en restait au vu de la quantité de sang qu'ils avaient retrouvé par-ci par-là. Il espérait bien sûr que le garçon ne soit pas mort : il n'avait aucune envie d'aller apprendre la mauvaise nouvelle à sa mère. Il ne savait pas comment ça se passait dans ces cas là, comment elle allait réagir et si elle allait jeter la faute sur le détective et son assistant. Et il ne voulait pas le savoir.

Perdu dans ses pensées, Lucas émergea juste à tant afin d'esquiver son patron qui s'était brusquement arrêté en plein milieu du chemin. Il allait rouspéter après lui, impulsif comme il était, mais il se tue au bon moment : Jake avait visiblement aperçut quelque chose d'intéressant, alors il porta son regard dans la même direction que lui. Au loin, caché entre les arbres se trouvait une petite construction en bois, attaquée par le moisi et le lierre qui s'évertuait à recouvrir la totalité de ses murs. Ne serait-ce pas là une bonne cachette par hasard ? A peine avait-il formulé cette pensée que le fuyard s'agita violemment, le regard effrayé. Il ne voulait surement pas qu'ils aillent explorer avec plus de minutie cet endroit. Intéressant... L'inconnu se faisait de plus en plus violent et Lucas voyait bien que Jake avait du mal à le contenir. Et il sursauta lorsque soudainement, le détective frappa avec précision la nuque du fuyard qui s'écroula, complètement K.O au sol.

" Bien...tu m'as l'air pas mal occupé avec lui alors ce que je te propose : pendant que tu l'attaches quelque part pour qu'il évite de s'échapper, moi je vais faire un tour du côté de cette cabane très bizarre. " annonça le gamin avant de s'élancer en direction de ladite cabane sans même attendre la réponse de son partenaire.

Il y avait peut-être une vie en jeu et Lucas avait encore l'espoir de retrouver James vivant. C'est pourquoi il n'avait pas attendu et filait à toute allure en direction de la petite bâtisse en bois, repoussant rapidement les branches qui lui barraient la route. Il arriva quelques minutes plus tard devant la porte, sa respiration haletante tandis qu'il essayait en vain de calmer son souffle. Fébrile, il la poussa de ses deux mains afin de l'ouvrir avant d'être brusquement assaillit par une odeur pestilentielle qui lui arracha un haut-le-cœur. Recouvrant son nez ainsi que sa bouche de sa main, il entra dans la pièce légèrement tamisée, son regard parcourant les alentours jusqu'à ce qu'il se pose sur un corps. En décomposition. Ce dernier était bouffé par les verres, ses vêtements recouverts de sang et déchirés par endroit. Lucas ne put faire un pas de plus et alors qu'un deuxième haut-le-cœur faisait son apparition, il sortit précipitamment de la bâtisse et vomit ses tripes contre le mur à côté de la porte.

James était mort. Du moins, il pensait que c'était lui : il n'avait pas vraiment pris soin de détailler son visage... Le garçon aurait pensé que la vue d'un mort ne lui ferait rien, qu'il pourrait l'encaisser. Après tout, il avait vu sa mère mourir devant ses yeux ! Ça n'était pas rien. Mais elle n'était pas dans un état aussi...avancé. Lucas, en se rappelant les vers et la moisissure, se plia une nouvelle fois en deux, rejetant au sol ce qu'il avait mangé le matin même. Il avait rarement été dans un tel état.

love.disaster

_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

beta, alpha, omega

avatar
Jake Maniglio
beta, alpha, omega








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 27/12/2016 MESSAGES : 258 + LIEU DE RESIDENCE : Kovalevski Street
+ SITUATION OFFICIELLE : Detéctive
+ SITUATION OFFICIEUSE : Loup-Garou
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : terminée
Disponibilités RP : Toujours
RP en cours:

MessageSujet: Re: On the Blooded Traces [pv Lucas Mcmillan ] Dim 21 Mai - 22:18









On the Blooded Traces

Lucas Mcmillan φ Jake Maniglio



Lucas - Bien...tu m'as l'air pas mal occupé avec lui alors ce que je te propose : pendant que tu l'attaches quelque part pour qu'il évite de s'échapper, moi je vais faire un tour du côté de cette cabane très bizarre.
Jake - No ! Att...

Non mais je rêvais ! Il était déjà parti pour aller voir cette cabane. Et si c’était dangereux ? Un autre dingue pouvait être dans le coin ou que l’intérieur pouvait être rempli d’objet dangereux ou je ne sais quoi. Je me mis à rager dans ma barbe, critiquant son comportement impulsif. Bon, il fallait que je m’assure que notre suspect ne puisse s’enfuir pendant ce temps. Près d’un arbre, je l’attachais avec ceux que j’avais sur moi. Étant encore inconscient, j’en profitais pour retrouver le gamin et l’attacher aussi pour qu’il se calme. Mais à peine étais-je arrivé que déjà, il fut sorti tout retourner.

Lucas se mit à vomir contre le mur, vidant sans doute tout ce qu’il avait dans l’estomac. Une des choses dont je redoutais été arrivé. Bien que j’eusse accepté que Lucas m’accompagne pour cette affaire, j’avais un peu peur quand il devra faire face au cadavre. Ce n’était jamais facile pour personne et je doutais qu’il ait vu suffisamment d’horreur dans la vie pour soutenir une telle vision de cauchemar. Cela n’avait rien à voir avec les films qu’on voyait à la télé. La réalité était toujours bien plus dure à supporter, et sa réaction en était la preuve. Cela devait l’avoir suffisamment retourné, il était inutile que je lui donne une habituelle frappe derrière la tête pour le recadrer.

J’entrais à mon tour dans la bâtisse en bois et contemplais avec écœurement les restes de James. On s’était acharné sur lui comme une bête sauvage, et laisser le reste du corps pourrir. On pouvait distinguer les blessures au niveau de la gorge et de l’abdomen, qui pouvait être attribué au loup-garou. Il cherchait juste à le tuer, non à le dévorer. Pour le reste, les premiers vers ont commencé à établir leur colonie avec les mouches. Je préfère passer sur la description. Bien que je supportais mieux la vue du cadavre que Lucas, cela me faisait à chaque fois mal au cœur d’en voir un. Quand l’un d’eux s’offrait à ma vue, je voyais à chaque fois le visage ensanglanté de Sally. Des larmes me montèrent rapidement, mais je les chassais avec ma manche et ressorti, laissant le corps derrière moi. Je déposais une main amicale sur l’épaule de Lucas pour le soutenir et l’aide à s’en remettre avant d’attendre l’arrivée de la police.



La Police ne tarda pas à arriver. Très vite, plusieurs véhicules sont arrivés et le suspect fut enfermer dans l’un d’eux. J’avais laissé Lucas près de la moto, pour qu’il puisse se remettre de ses émotions et si besoin boive quelque chose. J’étais occupé à faire une déposition à un agent de police, leur expliquant notre investigation et comment avons-nous trouver le suspect et le cadavre. Cela ne dura pas bien longtemps. Mais j’en profité pour en savoir un peu plus sur notre suspect. On me céda volontiers quelques informations dont j’en pris note. Je retournais vers Lucas par la suite pour m’assurer que tout aller bien. Car même s’il faisait souvent sa tête de mule et jouait parfois les gars durs, je ne pouvais m’empêcher de m’inquiéter pour lui. Installé à côté de lui, les bras croisés, j’entamais un début de conversation.

Jake - Et ben... Sacrée journée no ?

Je laissais passer quelques secondes sans rien ajouté.

Jake - Notre gars s'appelle Erik Whitaker. Il deal de la droga dans le coin et apparemment, il était très proche de James. D'après des témoignages, très intimo même. La polizia le suspectait, mais n'arrivait pas à mettre la main dessus. Elle le cherchait depuis le début, sans dire à personne. Les parents ne sont sans doute même pas au courant.

Je regardais un instant Lucas, voulant m’assurer que tout allait bien pour lui. Il n’avait pas l’habitude de ce genre d’enquête, cela devait le changer des vols ou simple disparition sans meurtre à la fin. Là, on venait de passer à un niveau supérieur et je me demandais s’il était encore prêt pour ça. Je m’en voulais un peu, car je doutais du choix judicieux de l’avoir embarqué si tôt dans cette aventure. Mais cela devrait l’aider à mieux comprendre le métier, j’espérais que cela n’aura pas d’impact trop négatif sur lui.

Jake - Tu veux que je te dépose quelque part ? Tiens, je t'invite si tu es d'accord à manger un bout. J’offre.

Écoutant la réponse de Lucas, je vis la voiture de fonction qui accompagnait les parents de James. Le couple fut immédiatement prévenu et à insister pour venir. Voilà qui était difficile, expliquer aux parents que leur fils était mort et d’une façon peu enviable. Le capitaine était troublé, il n’osait trop venir vers eux, je pouvais le comprendre, ce n’était facile pour personne. Comme c’était moi qui ai découvert le corps, je me proposais d’y aller. En plus, le couple était passé par moi. Je posais une main réconfortante sur l’épaule de Lucas avant de m’éloigner.

Jake - Je vais leur parler. Je reviens. Et au fait, tu as fait du bon boulot Lucas.

Je m’éloignais donc de mon assistant pour prévenir les parents de James. Je passerais sur les mots employés, mais l’émotion était là. À la terrible annonce, la mère se mit à exploser en sanglot, devenant rouge sang, les larmes coulant comme s’il en pleuvait, hurlant à s’arracher la gorge. Elle se mit même à me frapper au niveau de la poitrine en refusant d’y croire, m’accusant de menteur. Je ne branchais pas. Je me laissais faire acquiesçant. Je comprenais sa peine, l’envie d’évacuer, d’exploser et vouloir se défouler sur quelqu’un, n’importe qui. Elle arrêta ses coups et son mari, en larme également, l’attrapa dans ses bras pour tenter de la réconforter. Je les invitais auprès d’un agent pour qu’il s’occupe d’eux et les aides à retourner chez eux ou pour autres services. J’en avais la larme à l’œil, leur peine me touchant beaucoup, mais je me refusais de le montrer. Je retournais vers Lucas après cela, cette affaire était désormais terminée pour nous.



© Méphi.




_____________________________________________

La meute / Fiche personnage / Les aventures


Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas

Lies define who we are.

avatar
Lucas Mcmillan
Lies define who we are.








Voir le profil de l'utilisateur

profileDATE D'INSCRIPTION : 24/12/2015 MESSAGES : 251 + LIEU DE RESIDENCE : Gone street
+ SITUATION OFFICIELLE : Assistant du détective Jake
+ SITUATION OFFICIEUSE : élémentariste
a little more ?
do you want see more ?
Fiche : en cours
Disponibilités RP :
RP en cours:

MessageSujet: Re: On the Blooded Traces [pv Lucas Mcmillan ] Sam 3 Juin - 16:19




On the blooded traces

feat Jake Maniglio


Il se retenait avec beaucoup de difficultés au mur de la petite bâtisse, un bras appuyé avec force contre le bois tandis que l'autre se resserrait au niveau du ventre, empoignant son t-shirt tout en le tordant nerveusement. La tête lui tournait et Lucas tentait en vain de se reprendre. Il avait honte d'agir de cette façon. Alors qu'il était dans un état que tout adolescent de son âge aurait à la vue d'un cadavre en décomposition. Mais il ne voulait pas paraître faible aux yeux de son patron. Ce dernier l'avait même prévenu, avant de l'embaucher, qu'il pourrait être témoin de scène morbide. Lui demandant même s'il était vraiment préparé à ça. Et, comme à son habitude, le brun avait répondu de manière impulsive, assurant qu'il l'était. Il aurait peut-être dû réfléchir plus longuement avant de sortir une réponse pareille... Quel imbécile. Lui qui se vantait presque d'être une tête brûlée, le voilà désormais en piteux état, les restes de son déjeuner étalé sur le sol. D'un geste rageur, il s'essuya la bouche avant de s'accroupir contre la petite cabane et d'enfouir sa tête dans l'une de ses mains. Il inspirait doucement afin de reprendre contenance tout en s'efforçant de ne plus penser au cadavre affalé juste derrière lui. Cependant, il sursauta lorsqu'une main vint enserrer son épaule. Lucas tourna son regard dans la direction opposée, ne voulant pas encore croiser celui du détective. Il voulait se reprendre avant.

...

Lucas était assis juste devant la moto de l'adulte, sa tête reposant sur ses avants-bras qui étaient tranquillement installés sur ses genoux. En boule et les yeux fermés, il respirait doucement alors que les flics s'activaient tout autour de lui. Leurs sirènes étaient insupportables, leur écho résonnant avec force dans les oreilles du garçon tandis qu'il grimaçait d'agacement. Il entendait leur voix s'exclamer avec force tandis que certaines personnes hurlaient des ordres à d'autres sans faire le moins du monde attention au gamin assit par terre. Jake devait surement être en train de discuter avec l'un d'eux afin d'exposer et d'expliquer le pourquoi du comment, mais Lucas s'en fichait. Il était comme déconnecté de la réalité, fuyant les images qui s’immisçaient sournoisement dans son esprit. James et son visage recouvert de parasite le hantait et le hanterait surement durant pas mal de jours encore. Il en ferait même des cauchemars, ajoutés à ceux qu'il faisait de sa mère et de son malade de père adoptif. Il en frissonnait d'avance...

" Et ben... Sacrée journée no ? "

L'élémentariste ne bougea pas, ne prit même pas la peine de lui répondre, il n'en avait plus la force. Sa tête restait enfouie dans ses bras, les yeux hermétiquement fermés. Il ne voulait pas la relever.

" Notre gars s'appelle Erik Whitaker. Il deal de la droga dans le coin et apparemment, il était très proche de James. D'après des témoignages, très intimo même. La polizia le suspectait, mais n'arrivait pas à mettre la main dessus. Elle le cherchait depuis le début, sans dire à personne. Les parents ne sont sans doute même pas au courant. "

Lucas fronça les sourcils. En fait, il n'avait plus du tout envie d'entendre parler de cette affaire. Surtout pas de James... A chaque fois qu'il entendait son nom, il revoyait cet affreux visage et ses yeux beaucoup trop écarquillés pour son propre bien. Soupirant, le garçon releva légèrement la tête, son regard observant le brancard qui emmenait le corps dans une ambulance, en face d'eux. Le drap blanc qui le recouvrait ne servait à rien pour lui, les images étaient encore fraîchement ancrée dans son esprit pour qu'il puisse imaginer son visage juste dessous le plus facilement du monde. Insupportable. Il se prit la tête entre ses mains, son cœur s'affolant brusquement. Il fallait vraiment qu'il arrête de penser...qu'il arrête d'imaginer... Il ne tiendrait pas longtemps sinon.

" Tu veux que je te dépose quelque part ? Tiens, je t'invite si tu es d'accord à manger un bout. J’offre. " continua Jake avec bienveillance.

Lucas grimaça presque immédiatement, l'envie de vomir reprenant soudainement.

" Je ne pense pas que ça soit une très bonne idée... " murmura-t-il en réponse, sa voix plus rauque qu'il ne l'aurait pensé.

Il savait qu'il ne pourrait rien manger. Le risque de tout régurgiter par la suite beaucoup trop probable pour qu'il n'ose le faire. Et puis de toute façon, qui pourrait après avoir vu un cadavre ? Surement personne...mise à part les psychopathe, mais disons qu'ils étaient hors catégorie.

" Mais merci quand même... "

Un silence s'installa alors entre eux deux, interrompu par un véhicule de fonction qui accompagnait les parents de la victime. C'est vrai qu'il fallait les prévenir...leur donner une explication...les consoler... Lucas ne se voyait pas le faire. Déjà parce qu'il n'était pas en état pour faire face à un couple en pleurs, et ensuite parce qu'il ne savait pas comment aborder le sujet. Mais il savait ce qu'ils ressentaient en ce moment même. Cette peine qu'il lisait dans leurs yeux, il l'avait lui-même ressentit quelques années plus tôt. Et encore maintenant. Elle ne s'en irait surement jamais, pour leur plus grand malheur...

" Je vais leur parler. Je reviens. Et au fait, tu as fait du bon boulot Lucas. " lui dit Jake avant de s'éloigner.

Le brun acquiesça légèrement et le suivit du regard. L'émotion était puissante et Lucas ne put réprimer un frisson lorsqu'il entendit les terribles sanglots de la mère. Un profonde lamentation qui lui mis la larme à l’œil. Il la laissa couler lentement sur sa joue, ne se rendant même pas compte qu'il était en train de pleurer. Pourquoi le faisait-il exactement ? Pour celle qui venait de perdre son enfant...ou pour lui même et la mort de sa propre mère ? Il regardait ce couple dont la douleur était palpable pleurer la mort de leur fils, ressentant l'amour qu'ils avaient pour lui avec une telle force qu'il en perdit momentanément le souffle. Il gémit légèrement, pensant malgré lui que jamais il ne connaîtrait ce sentiment d'être aimé à ce point...

Jake les laissa finalement être pris en charge par un flic, rebroussant chemin vers Lucas qui s'empressa d'essuyer ses yeux. Il ne voulait pas lui montrer sa peine, ne voulait même pas en parler, et il se releva précipitamment avant de lui tourner le dos. Il inspira un grand coup, passant encore une fois sa manche sur ses yeux afin d'y effacer les dernières traces de larmes. Il était épuisé...

" Tu peux me ramener chez moi ? " demanda-t-il faiblement au détective alors qu'il le rejoignait.

love.disaster

_____________________________________________

Secrets don't remain secret for long
« Seeking long time a missing family member is hard for you, but secrets don't remain secret for long. Hold on and perhaps you will be meeting soon... » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé









profile
a little more ?

MessageSujet: Re: On the Blooded Traces [pv Lucas Mcmillan ]

Revenir en haut Aller en bas

On the Blooded Traces [pv Lucas Mcmillan ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Lucas Mcmillan» transfert de traces» impression de traces» Comment classer les itinéraires et traces?» Smartphones : un film protecteur auto-réparant et anti-traces de doigts



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weird Falls :: RP terminés-